L’islam, une stratégie militaire sous couvert de religion, de Philippe Arnon

Publié le 21 février 2018 - par - 20 commentaires - 1 411 vues
Share

Je viens d’achever la lecture de l’essai de Philippe ARNON « L’islam, une stratégie militaire sous-couvert de religion » publié aux Editions Tatamis, maison qu’il faut au passage applaudir pour sa lucidité sur notre monde. Je ne voudrais pas avoir l’air d’exagérer mais ce livre est carrément fantastique et je n’en ai pas lu depuis bien longtemps de tels.

Il l’est pour diverses raisons. Tout d’abord, parce qu’il pose une évidence qui, après quatorze siècles, n’a pas sauté aux yeux des observateurs qui ont pourtant scruté l’islam en long et en large. En effet, sourate après sourate, hadith après hadith et citation après citation d’islamologues (on voit bien que Philippe ARNON les a choisis intentionnellement dans leur majorité musulmans) l’auteur élabore sa thèse, thèse qui n’est en fait qu’une simple observation de la réalité. L’islam a été conçu non pas pour satisfaire le besoin immanent de spiritualité des hommes mais pour le désir pathologique de l’un d’entre eux, Mahomet, celui de la domination du monde.

Philippe ARNON fait ressortir du codex l’incroyable atmosphère de crainte, mieux, d’effroi qui pèse au quotidien sur le croyant. C’est ce qu’il appelle « la terrorisation-soumission »; et de cette terrorisation-soumission, il décèle une « militarisation-expansion ». C’est en quelque sorte du caporalisme prussien avant l’heure : une discipline psychologique à coups de bâton en vue d’une guerre de conquête. Mieux, en proposant à ses chahids, c’est à dire ses soldats qui se sacrifient pour lui, un paradis qui n’est qu’un formidable lupanar, gargantuesque de surcroît, Mahomet s’approprie les hommes au-delà de leur mort. Philippe ARNON montre ainsi que la victoire est inéluctablement au bout des nimchas, les sabres arabes. Enfin, il évoque « le paradoxe de la stagnation-mobilisation ». Il est convaincu que la léthargie de l’islam jusqu’à il y a peu, a été un leurre, que l’islam est une bête qui s’est mise en hibernation du fait de la domination de l’Occident sur le monde, et donc, sur le dar-al-islam durant ces derniers siècles. Mais l’Occident depuis peu s’effondre dans la mollesse provoquée par les excès de son matérialisme. Il est profondément malade. Et c’est ce qui explique que la bête aujourd’hui se réveille, qu’elle se montre exigeante, dominatrice et sûre de vaincre… alors que le christianisme lui, n’a plus de ressorts.

Mais ce n’est pas tout. Philippe ARNON est un pragmatique. Il appelle à un sursaut de l’Occident ; et il est convaincu que ce sursaut ne peut venir que de l’Europe, son porte-drapeau, car l’Europe a pour elle ses valeurs démocratiques, même s’il y aurait beaucoup à y redire pense encore l’auteur. Il lui demande, avec empressement, à organiser les Etats-Généraux de l’islam, afin que les musulmans à travers toutes leurs organisations représentatives et sur la base d’un cahier des charges rigoureux, c’est à dire excluant tous les fondamentalistes de l’islam, édulcorent leur religion, la débarrassent de toutes les scories de violence et de cruauté. Et cette tâche réalisée, Philippe ARNON conseille la plus grande fermeté et dit qu’aucune concession ne devra être acceptée dans la vie du nouvel islam face aux tentatives de reprise en main de l’ extrémisme. Mais Philippe ARNON qui a décidément les pieds sur terre, pousse son raisonnement jusqu’au bout de sa logique. L’Occident est malade ; il doit donc se soigner. Mais il lui faut un remède de cheval qui consistera à définir un autre système politique qui fera fi de la folie du profit et appréhendera le monde avec beaucoup plus d’humanité qu’aujourd’hui, de la fraternité peut-être, pour s’approcher sans doute des musulmans désormais apaisés. Car Philippe ARNON au fond n’a rien contre les musulmans en tant qu’hommes parce qu’il est convaincu qu’ils ont été conditionnés et ne sont donc que de pauvres esclaves.

« L’islam, une stratégie militaire sous-couvert de religion » est un grand livre, un livre très utile aujourd’hui, parce qu’il éclaire sur la nature de l’islam mais aussi, parce qu’il propose « la solution pour y faire face ».

Jean-Claude Orphin, philosophe

https://editionstatamis.com/2017/12/02/lislam-une-strategie-militaire-sous-couvert-de-religion/

Print Friendly, PDF & Email
Share

20 réponses à “L’islam, une stratégie militaire sous couvert de religion, de Philippe Arnon”

  1. Nemesis dit :

    Les musulmans apaisés ! Elle est bien bonne celle-là !
    Le contenu du Coran ne peut pas être transgressé et un islam apaisé ce n’est plus l’islam. Arrivé à ce stade d’utopie c’est grave et dangereux à en mourir égorgé.
    « L’islam c’est l’islamisme au repos et l’islamisme, c’est l’islam en mouvement »

  2. dufaitrez dit :

    Les Religions sont un combat ! Dieux contre Dieux !
    Certains choisissent l’Esprit (Bouddhisme), l’Amour de l’Autre (Cathos), les Armes (islam) et j’en passe….
    Evidence ? Les Armes dépassent les autres… Conquérir le Monde est leur but
    Incultes, ils seront vaincus par les technologies et la Science. Nouvelle Religion !

  3. bernard dit :

    Celà rappelle ce que traduit le livre du P. Pagès : l’islam n’est pas un Absolu qui vous soulève, vous emporte mais une façon de dominer (essentiellement masculine d’ailleurs) de s’abandonner à ses instincts, etc…

  4. Sniper83 dit :

    L’islam une religion ??? non une secte de dégénérés consanguins enculeurs de chèvres et buveurs de pisse de chameaux !!! il y a plein de vidéos sur le net si vous voulez vérifier !!!

  5. HJALLMAR dit :

    Toujours l’illusion du gentil Musulman récupérable et qu’on peut séparer le bon grain de l’ivraie. Je n’achèterai pas ce livre.

    • Alain Bobo dit :

      Pareil, l’illusion qu’ils peuvent réformer leur doctrine guerrier qui dure depuis 1400 ans.
      Il faut peut être patienter 500 ans pour qu’ils évoluent d’1 QI, qu’ils s’en aperçoivent qu’ils font fausse route.
      Et qu’ensuite ils vont pouvoir s’intégrer à nos valeurs.
      Science fiction ou hallucinations !
      Il y en a certes quelques uns qui sortent du troupeau, qui ont compris et abandonnent leurs culture, essayent de les avertir, mais ne sont pas assez nombreux pour déclencher un tsunami.

    • Nemesis dit :

      Citation : « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre ». Churchill

  6. JILL dit :

    L’islam est une horreur,mais comme dans les années 30 avec le nazisme,ni politicards,ni la plupart des médias ne semblent s’en inquiéter …ou font semblant de pas voir pour ne pas avoir à traiter le problème .Nous aurons la guerre …

  7. BALT dit :

    Il y a les Islamiques qui veulent imposer l’Islam discrètement ( invasion silencieuse ) et les Islamistes qui veulent imposer l’Islam par la terreur. Les seconds reprochent aux premiers d’être trop lents et les premiers reprochent aux seconds de faire trop de bruit et d’attirer l’attention sur eux. Mais tous ont le même but. Effacer toute religion autre que l’Islam de la surface de la Terre.
    Nous devons tout faire pour que ce soit l’Islam qui soit effacé. Sans avoir à tuer personne.

    • Dagobert dit :

      Ca , c’est la quadrature du cercle . Il faudra malheureusement, en tuer beaucoup (n’en déplaise à cette conne de Beloubet) .. Tous les islamistes sont des animaux , pire que des animaux , totalement irrécupérables . Quant aux autres , les muz ordiaires ou sociologiques , ils devront abjurer l’islam , et il faudra les surveiller , eux et leur descendance pendant au moins 1 siècle .

  8. Dunois dit :

    Est-il utile de souligner ce qui est évident depuis des décennies ? Bon, c’est bien d’informer ceux qui n’ont pas pris connaissance de ce qu’est l’islam, cette mare infâme et dégoulinante de bestioles gluantes et sous évoluées. Mais l’islam veut détruire, on le sait. La seule solution est d’éradiquer cette horreur nauséabonde. Et il ne nous reste plus que les armes à brèce échéance…

  9. jan le Connaissant dit :

    ??? !!!….
    Bravo à l’auteur, mais je vois pas ce qu’il y a d’extraordinaire à ses  » découvertes  » sur l’islam
    j’ai su tout cela après avoir  » étudié  » l’islam, après avoir lu mon premier coran et hadhits !
    Ca me semble évident !

  10. Colonel de Guerlasse dit :

    On m’a raconté récemment, mais je ne suis pas psychiatre, que les musulmans hommes sont circoncis violemment car cette opération qui se déroule dans des conditions d’hygiène douteuses et rituelles est destinée à faire en sorte que le petit garçon ainsi mutilé haïsse sa mère. Rien de tel pour fabriquer un soldat. C’est ce qui expliquerait les atrocités dont sont l’objet les victimes de Daech par exemple (absence d’empathie totale). Le supplicié bouc émissaire expie le mal qui a été fait par sa mère au bourreau.
    C’est à vous.

    • Nadine dit :

      Si vous souhaitez étudier cette hypothèse, je vous recommande le livre d’Alice Miller, « c’est pour ton bien » résumé fnac : La drogue, la criminalité voire l’holocauste sont-ils des répercutions codées des expériences des premières années de la vie ? Un enfant battu deviendra à son tour violent, les menacés menaceront, les humiliés humilieront. Dans une démarche pleine d’humanité, Alice Miller alerte l’opinion sur les souffrances de la petite enfance en retraçant les méfaits de l’éducation traditionnelle qui brise la volonté de l’enfant pour en faire un être obéissant. En explorant l’enfance de Christiane F., droguée, prostituée, d’un infanticide et d’Adolf Hitler, elle révèle comment, à l’origine des pires violences infligées aux autres où à soi-même,

    • Nadine dit :

      (suite et fin) on trouve toujours le meurtre de l’âme enfantine

    • Paskal dit :

      La circoncision existe chez les juifs (certes l’enfant est bébé). Elle existait déjà (avec l’excision) chez les anciens Égyptiens. Ces pratiques (bien qu’interdites maintenant dans plusieurs États) existent dans des régions de l’Afrique profonde que la civilisation égyptienne n’a jamais atteintes.

      • Dagobert dit :

        Certes , elles n’en sont pas moins abjectes .A proopos , j’ai appris qu’en Islande une loi avait été déposée pour interdire la circoncision . Les 2 ou 300 juifs d’Irlande hurlent . Nous devrions faire de même en Europe .

  11. Yohann le debattant dit :

    On ne peut pas comprendre l’islam si on a pas intégré le principe de «TAKIYAH » inhérent à l’islam. Pour l’islam, le temps ne compte pas, seul le but à atteindre compte, c’est à dire la domination du monde. Ainsi, l’islam aura « l’art » de dissimuler ses véritables intentions aussi longtemps qu’il ne pourra pas les atteindre. Aujourd’hui, la;présence d’un nombre sans cesse exponentiel de musulmans en Europe, aidés en cela par des « de souche » traîtres et collabos qui les soutiennent et les font venir en masse, véritables idiots utiles de l’islam, cet islam conquérant, impérialiste et criminel n’a plus besoin de cacher ses intentions puisqu’il est désormais en mesure de les atteindre…

  12. le Franc dit :

    si l’islam c’était le pied, il n’y aurait pas 90% de ses membres en train de rêver à obtenir un visa pour atteindre, si possible définitivement, le sol des infidèles et y résider ; problème ? c’est que ça ne marche pas comme ça, on ne change pas d’univers sans en avoir à payer le prix fort ; celui de la perte d’identité, d’où il s’ensuit que dans ce vertige, on essaie de se rattraper aux branches pour finir dans les bras de la mémoire génétique culturelle de ses origines véritables ; et à partir de là, c’est existentiel, combattre à mort tout signe extérieur qui lui est étranger dans le seul but de réhabiliter/instaurer en territoire hostile, les termes civilisationnels honnis que l’on a prétendu vouloir quitter au départ, mais auxquels on reste attaché parce que ce sont les siens .

  13. butterworth dit :

    voeux pieux LA BETE A REVEILLEE LA BETE qui a de grandes dents https://www.bing.com/images/search?q=neos+nazis&FORM=HDRSC2