L’islamisation de la SNCF ressemble à celle de la RATP

Publié le 26 février 2015 - par - 5 537 vues
Share

ConfuciusChers amis et Lecteurs de Riposte Laïque,

Voici un premier texte qui constitue le préambule à une série qui tentera de vous présenter l’état d’avancement de l’islamisation au sein de mon entreprise, la SNCF. En effet, depuis quelques années, nous rencontrons des problèmes de communautarisme et de violation des règles de laïcité qui vont en s’aggravant, créant un climat délétère comparable à celui de la RATP.

Voulant dépasser le simple récit anecdotique (ce qui est déjà en soi effrayant!), je me suis attaché à rechercher les causes de la situation que nous vivons, notamment au niveau des embauches du personnel. Des recherches sur la politique de recrutement m’ont amené à m’intéresser à la « Charte de la Diversité en Entreprise » dont la SNCF (et la RATP) sont signataires et à son site internet dédié:

http://www.charte-diversite.com/

et qui apporte un éclairage nouveau sur la descente aux enfers que nous vivons actuellement.

Alors, Qu’est-ce que la charte de la diversité? Depuis octobre 2004, cette charte incite les entreprises signataires à « garantir la promotion et le respect de la diversité dans leurs effectifs », selon ses propres termes. En clair, en signant cette charte, les entreprises s’engagent à mettre en place une discrimination positive, à la faire connaître auprès de leurs clients et fournisseurs, et à la promouvoir dans la société civile. Cette charte est soutenue par le MEDEF, des syndicats (CGT, FO…) et une multitude
d’associations parmi lesquelles le MRAP, La Licra, le club Averoès et Mozaïk RH.

Emanation de la directive européenne 2000/43/CE du Conseil du 29 juin 2000, dite directive RACE, qui vise à « lutter » contre les discriminations raciales ou ethniques et complétée par la directive 2000/78/CE du Conseil du 27 novembre 2000 ayant pour objectif de combattre les discriminations liées à la religion, aux convictions (?), au handicap, à l’âge ou à l’orientation sexuelle dans les domaines de l’emploi et la formation professionnelle, la charte de la diversité développe divers arguments afin d’amener les entreprises à penser diversité.

Le premier argument, pour les entreprises, est de se mettre en conformité avec la loi (la transposition au niveau national de la directive RACE se décline en les lois n°2001-1066 du 16 novembre 2001 et n°2008-496 du 27 mai 2008 de lutte contre les discriminations). Martelé au long de tous les documents consultables sur le site, cette obligation de mise en
conformité avec la loi se double d’un argument qui se veut objectif : se prémunir de la perte de réputation !

Evidemment, l’argument économique n’est pas en reste. Mais, entre les pseudo-preuves de performances et la cuisine de la gestion des ressources humaines, nous pouvons lire dans la brochure « La diversité au travail – Guide à l’intention des PME », et ce dès la première page:

http://www.charte-diversite.com/fiche-outil.php?id=101

« • La source de main-d’œuvre habituelle des petites et moyennes entreprises (PME) se tarit progressivement.*
• À terme, le flux migratoire originaire de l’extérieur de l’UE constituera le principal
moteur de la croissance démographique.
• Le pourcentage des plus de 65 ans par rapport à la population «en âge de travailler» est appelé à doubler.
• Les groupes de main-d’œuvre qualifiée mais inactive se multiplient.
• L’évolution culturelle et démographique influe sur les desiderata des clients.

* Sous l’effet des changements démographiques, culturels et migratoires, qui affectent aussi la main-d’œuvre locale, principale source de recrutement pour les PME.

Les PME et la diversité

L’ensemble des entreprises européennes sont confrontées à un défi: la main-d’œuvre
disponible et les demandes des clients vont connaître un profond changement.
La présente publication aidera votre activité à affronter ces changements et à conférer
une compétitivité accrue à votre entreprise et à l’Union européenne, ce qui constitue l’un des principaux objectifs de la Commission européenne.
Elle vise à encourager les PME à se demander où et comment recruter leurs effectifs et sur quels marchés s’implanter. »

Voilà le ton donné!! Qui osera encore nier ou considérer comme complotiste le grand remplacement après avoir lu noir sur blanc ces lignes dans une brochure éditée par la commission européenne? Comment ne pas voir que notre disparition est gérée froidement par les technocrates de Bruxelles? Voici un constat que ne reniera pas Renaud Camus!
LUCIDE est le nom de deux brochures éditées par l’association régionale des missions locales de Haute Normandie.

http://www.charte-diversite.com/fiche-outil.php?id=155
http://www.charte-diversite.com/fiche-outil.php?id=154

Ces brochures ont pour but de préparer le recrutement et les entretiens annuels d’appréciation. Les entretiens que nous passons chaque année avec nos hiérarchiques afin de faire un bilan de compétences et de réussite des objectifs participent à notre
remplacement !

Pour les entreprises n’ayant pas encore pris position ou qui ne voient pas la nécessité de changer quoi que ce soit à leur façon de faire, il existe un « kit de mobilisation des entreprises » (avec édito de M. Bébéar SVP !) qui décrit pas à pas les démarches
nécessaires et les avantages à développer la diversité dans l’entreprise (après avertissement et rappel à la loi de rigueur).
Il est mis en avant l’efficacité et la qualité dans les relations sociales (on pouffe…) et l’effet positif sur l’image de l’entreprise vis à vis des clients, fournisseurs ou consommateurs, en France ou à l’étranger.

http://www.charte-diversite.com/fiche-outil.php?id=94

Pour ces faiseurs d’avenir (sans nous, cela va de soi), être signataire de la charte de la diversité, c’est témoigner en faveur de l’engagement de la France pour la diversité culturelle, ethnique et sociale. Le projet a un côté marxiste dévoyé car après avoir aliéné l’homme par le travail, l’entreprise se doit aujourd’hui de promouvoir et imposer un égalitarisme social alors même que le monde du travail est le monde de la hiérarchie…

Vous pouvez même tester votre niveau de préjugé grâce à un lien vers le site américain « Projet Implicit » qui est un test créé par l’université de Harvard.

http://www.observatoiredesdiscriminations.fr/spip.php?rubrique15
https://implicit.harvard.edu/implicit/france/

Ce test permet, par une méthode d’association implicite (TAI), de connaitre ses propres préjugés portant sur l’orientation sexuelle, la race, la couleur de peau, le genre, le poids, le pays, l’âge et même l’origine arabe !!! Les neurosciences au service de l’asservissement !!
Etonnant, non! Alors même qu’on veut rayer le mot race du vocabulaire français! Etonnant! Alors qu’on s’évertue à nier la théorie du genre!!

Ce panorama exhaustif (je vous laisse pousser plus loin les investigations pour aller de surprises en surprises, moi j’en suis écœuré!!) a un sens.
Je l’ai trouvé (enfin, je pense) en lisant le livre de Hervé Juvin « Le renversement du monde – Politique de la crise » (1) où nous pouvons lire page 85:

« Il s’agit d’un projet politique, celui de la destruction du citoyen, armé d’une identité contre la confusion et d’une culture contre les séductions de l’instant, au profit du consommateur, errant au gré des sollicitations du moment, nomade, métis, n’importe qui capable de n’importe quoi que lui dicte la mode de saison ou le cours du jour. Et il s’agit d’un projet de destruction de toute société constituée, de toute hiérarchie et de toute différence, au nom de l’égalité factice devant le marché, de la sujétion réelle au couple de l’état et des acteurs du marché mondialisé. »

Complotiste? Je vous laisse lire la brochure « Stop à la discrimination » à l’usage des dirigeants d’entreprises.

http://www.charte-diversite.com/fiche-outil.php?id=4

A la page 13, vous trouverez ceci:

« LA PARABOLE DU PHILOSOPHE HEGEL
Un homme entre chez un primeur et demande un fruit. Le marchand l’interroge : « Pomme ? Prune ? Mirabelle ? ». L’homme insiste. Il veut un fruit, seulement un fruit. Le marchand qui sent la vente lui échapper insiste à nouveau : « Pomme ? Prune ?
Mirabelle ? ». Mécontent, l’homme sort du magasin, convaincu qu’il ne trouvera rien là qui réponde, précisément, au nom de fruit. Cette parabole de Hegel nous apprend qu’il n’y a pas d’être en général, mais seulement de l’être en particulier.
Ainsi, un dirigeant qui souhaite recruter un « salarié » ne trouvera pas personne (sic) qui réponde, abstraitement, à cette appellation. Il trouvera un homme, une femme, un jeune, un senior, un français (resic), un étranger ou un individu cumulant plusieurs de ces
caractéristiques. Est-ce que recruter sur la ressemblance ou l’auto-reproduction, ce n’est pas demander un fruit chez le primeur, c’est-à-dire construire une catégorie générale qui n’existe pas dans la réalité ? »

Et page 15, vous trouverez ceci:

Mais quel peut être la relation avec l’islamisation de l’Europe? Considérons l’Islam comme la plus grande machine à déculturer les peuples. Un totalitarisme moyenâgeux remis au goût du jour par la sauce salafiste qui est à même de pouvoir niveler par le bas, d’apporter le moins-disant culturel et social, de faire oublier la grandeur de notre passé.
Associé à l’idéologie droit-de-l’hommiste et anti-raciste, l’Islam devient le levier pour faire basculer nos sociétés constituées dans le grand « rien » mondialiste et consumériste que veut nous imposer cette élite transnationale.

Fidèle à l’idée que le marché peut et doit régler et régir tout les pans de la vie humaine, la commission européenne met en place depuis 2004 les entreprises au cœur du changement de la société, au cœur du changement de peuple et du peuple.
Cela passe bien évidemment par le changement culturel et ethnique, mais aussi par l’individualisation à outrance, à la perte de l’esprit de corps de métier qui constitue le fondement de nos entreprises.
Dans un prochain article, je tenterai de montrer le lien de cause à effet entre des situations très concrètes, vécues au sein de mon entreprise et cette idéologie destructrice que je viens de succinctement vous présenter.

Marc Pelletier

(1) Hervé Juvin – Le Renversement de Monde – Politique de la Crise. Édition Gallimard.
Sur le même sujet:
http://www.agora21.org/rs-iso26000/data/sources/users/58/docs/fact4fr.pdf

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.