Islamisation de nos prisons et surdélinquance musulmane

Chaque nouvelle semaine nous informe sur une nouvelle agression de surveillants pénitentiaires dans les prisons françaises et ce n’est là que la face visible de l’iceberg. Aucune information ne filtre sur les menaces qui pèsent sur les familles de ces surveillants, sur leurs enfants, leur femme, leurs parents, surveillés, contactés, avertis, terrorisés, sur tout ce qui pourrait leur arriver si le surveillant, le chef de famille, ne se pliait pas aux exigences du terroriste, du criminel incarcéré dont il assure la surveillance !

Depuis des années, et pour une fois, tous les experts sont d’accords sur ce sujet : La radicalisation dans les prisons ne fait que s’amplifier et toutes les tentatives de déradicalisation ont été vouées à un échec total.

Depuis des années nous l’écrivons, nous prévenons, nous conseillons, mais surtout nous prêchons dans le désert et pourtant, il s’agissait des seules solutions possibles, les seules qui mettraient un point final à ce danger permanent et irréversible, si la même politique laxiste est poursuivie !

Et, sachant tout cela, aucune décision n’est ni prise, ni même envisagée, par les responsables aveugles chargés de ce très grave problème, qui préfèrent s’intéresser à l’inscription de la « baguette » au patrimoine de l’humanité et, pourquoi pas, demain du béret basque !

Il y a environ, pour le moment, 400 prédicateurs dans nos prisons qui, en toute liberté, en toute impunité, radicalisent à longueur de journée les jeunes délinquants qui leur arrivent par dizaines (et les centaines qui ne sont pas incarcérées, justement pour ne pas les mettre entre les mains de ces prédicateurs, ce qui n’est pas la solution puisqu’ils poursuivent ainsi leurs méfaits).

A ces 400 prédicateurs reconnus viennent s’ajouter les djihadistes, les terroristes, les criminels, de retour des zones de conflits et qui sont considérés comme des héros et donnés en exemple.

De l’extérieur des prisons des organisations aident, financièrement et matériellement, tous ces radicalisés. Des organisations subventionnées par l’Etat, comme sont subventionnées également par l’Etat toutes les organisations qui « aident » les migrants et qui ne pourraient plus exister si, justement, il n’y avait plus de « migrants » !

La première mesure impérative est l’isolement total de ces prédicateurs dans une prison qui leur serait exclusivement réservée, loin de toute agglomération et de tous contacts extérieurs.

Ces prédicateurs, ainsi que les djihadistes radicalisés de retour, doivent être tenus à l’écart des autres délinquants.

Les sources de radicalisation n’ont que deux origines, en dehors évidemment des réseaux sociaux, d’internet, etc. : les mosquées et les prisons !

Si la question des mosquées semble se régler partiellement et lentement, celle des prisons reste toujours éludée, on ne veut pas s’y atteler par peur de mécontenter la ligue des droits de l’homme ainsi que les associations racistes ou pro-islamistes.

La double peine doit être appliquée immédiatement, ne serait-ce que pour désengorger les prisons. Tout étranger doit être expulsé et les binationaux déchus de leur nationalité française renvoyés dans leur pays d’origine.

Tous ces délinquants n’ont plus rien à faire en France !

Tout le reste n’est que du « bla bla bla » et surtout qu’on ne remette pas sur le tapis la surveillance par bracelet électronique et l’assignation à résidence, solutions qui n’ont jamais empêché un terroriste ni de passer à l’acte ni de s’enfuir, dès que l’envie lui en a pris. Ce ne sont pas les exemples qui manquent !

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

27 Commentaires

  1. il faut virer de France tous ces musulmans et pas les garder en prison ou les mettre en guyane comme les bagnards,il y a URGENCE

  2. Que nos prisons s’islamisent, ça ne doit pas être une surprise pour personne, à l’intérieur ce sont principalement des arabes et des africains.
    « Français et musulmans, où est le problème? » C’est la première fois que je vois cette affiche, ce message. Putain, ils osent tout ces muzz! Et toujours à nous provoquer, à nous faire chier. Ça ne durera pas toujours, un jour, ce sera nous, les patriotes, qui les expulserons. Pas juste les arabes, mais les africains aussi. Un jour, le vent va tourner.
    À part ça, leur vrai pays, c’est l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’ouest, de l’est, du sud.

  3. A ce niveau-là d’écart, ce n’est plus un aléa statistique, mais la preuve d’un lien de causalité entre islamité et délinquance. Et d’un lien anormalement fort.

    Cela rejoint les travaux sur le sujet du psychologue danois Nicolai Sennels, que je vous invite à lire (chercher ce nom sur internet)

  4. On peut prendre les chiffres encore autrement: 2% des musulmans mâles sont ACTUELLEMENT en prison.

    Pour le reste de la population française, ce taux n’est que de… 0,02%, 2 pour 10000, soit cent fois moins!

    (il faut tenir compte que dans la population carcérale, il y a beaucoup d’étrangers non -musulmans, en particuliers Roms, Albanais et autres pays de l’Est).

    On retombe donc sur les mêmes résultat par cette autre méthode d’évaluation.

  5. Voici cette évaluation.

    Selon différentes sources convergentes, il y aurait 70% de musulmans dans la population carcérale ACTUELLE, soit environ 50000.

    On peut multiplier par au moins deux pour avoir le nombre de musulmans passés par la case prison (ou condamnés mais laissés dehors): 100000. Et encore par cinq le nombre de délinquants condamnés ou non, surtout vu la mansuétude des juges gauchos: on arrive à 500000 délinquants parmi les musulmans.

    Il y aurait 5 millions de musulmans en France, dont la moitié d’hommes.

    Ce qui nous donne in fine une proportion MINIMALE de 20% de délinquants dans cette population. (Une estimation plus haute mais néanmoins plausible nous donne le double soit 40%).

    Or le taux de délinquance habituel dans une population est de l’ordre de 1%

  6. A propos de la surdélinquance musulmane, je me suis livré à une petite évaluation. certes grossière et intuitive, mais qui donne néanmoins une idée de la gravité effrayante du problème.

    J’ai fait cette évaluation au jugé en raison de l’absence volontaire de statistiques réelles sur le problème , qui manquent cruellement, mais que nos dirigeants se refusent à faire, pour ne pas « stigmatiser » certaines populations (ce qui en dit déjà beaucoup sur ce que doivent ces chiffres, pour être ainsi imprésentables). Le problème étant tout simplement le rapport entre origine ethnique et délinquance, et la prévalence de celle-ci suivant l’origine ethnique ou religieuse.

  7. « Français et musulmans, où est le problème? » Ben, dans « musulmans »…

    Cela s’appelle un oxymore.

  8. Les mettre tous dans une même prison loin de toutes agglomérations ; ce sera plus facile pour aller y mettre le feu pour s ‘en débarrasser .

  9. Prédicateurs et maintenant … téléphone !
    Surveiller 68.000 téléphonistes ? 300.000 communications par jour ?
    Dans le Zoo des Prisons, les bêtes fauves pullulent !
    Dehors ? 100.000 peines non exécutées !
    Le Zoo a ouvert ses portes !

  10. C’est insuffisant. Il faut rétablir la peine de mort. Supprimer la double nationalité. Expulser massivement les immigrés. Rétablir les frontières, envoyer l’armée dans les banlieues. la Remigration, vite !

  11. Islam radical,c’est un pléonasme …Cette organisation politico-religieuse a été fondée sur le djihad guerrier;elle est donc forcément radicale .Ben oui,mais les musulmans modérés alors ? Quels musulmans modérés ? Il y a deux sortes de musulmans :
    l’extrêmiste qui veut vous assassiner et le  » modéré  » donc qui souhaite qu’il passe à
    l’acte et qui fera semblant de gémir si cela devient effectif …padamalgam padamalgam.

  12. « français et musulmans » voilà ce qui est antinomique!
    lisez le coran pour vous édifier, un bon musulman doit obéir aux préceptes coraniques: tuer les juifs, les chrétiens les renégats, considérer les femmes comme une sous espèce,
    bref que des concepts bien loin des français!

  13. Seul un régime de type Pinochet serait la solution. Et l’elimination physique de ces malfaisants irrécupérables ainsi que leurs soutiens extérieurs. Car le régime politique que nous supportons au quotidien en France et en Europe, n’a plus aucun rapport avec la démocratie au sens athénien du terme. Nous vivons une pseudo démocratie édulcorée, aux valeurs inversées, qui defend le mal contre le bien, est incapable de protéger ses citoyens et ses instituions et de par ses actes et ses graves manquements met en jeu la survie de sa civilisation. Une démocratie qui ouvre la porte à la barbarie n’en est plus une.

  14. Tous les bi-nationaux ayant commis le moindre délit devraient être expulsés. Une telle loi soulagerait un peu les prisons. Mais les despotes Africains le voudraient-ils?

  15. Islamisation de nos prisons, islamisation de la France.
    Les français acceptent de devenir esclaves des musulmans. Les femmes dans un harem et les hommes des eunuques ! Alors français, si vous ne voulez pas vous les faire couper et voir vos filles abusées, réagissez !!!

    • rouvrir Cayenne ou un autre endroit perdu au milieu de l’ocean tous les rassembler avec mirador et des gardiens triés sur le volet qui ne font pas dans la dentelle au moindre écart de révolte ils tirent car il ne faut pas oublier que ce sont des barbares qui veulent nous éliminer en cas de menace il vaut mieux tirer dans le tas!

    • qu’est-ce que les guyanais ont fait pour mériter d’y envoyer la lie de la société? de plus ils sont submergés par l’immigration clandestine, les créoles sont maintenant minoritaires dans leur propre pays, on voit même des femmes voilées dans les rues!

  16. Le titre est excellent !. Est il de vous M. Gomez ?
    Vous proposez des solutions, mais qui pourraient les appliquer ? Qui ?!..
    Qui ou quoi pourrait forcer les pays d’origines des ces  » radicalisés  » musul à les prendre
    Ce n’est ni leur intérêts, ni l’intérêt SURTOUT de l’islam !
    Le but de l’islam est d’islamiser le monde entier- c’est prescrit par le coran – et pour se faire TOUS les moyens sont bons, et seront utilisés, sans discontinuer
    Nous en avons la preuve depuis la naissance de l’islam, il y a 14 siècles
    Alors si nous voulons sauver la France, il faut éradiquer l’islam ( et leurs islamo collabos ) de France !

  17. le problème c’est aussi que l’administration pénitenciaire préfère avoir des imams en visiteur de prison plutôt que des pasteurs et des curés…..

  18. Je suis prêt à participer généreusement au capital de toute entreprise privée capable de construire 40.000 places de prison en deux ans qui seront dédiées aux détenus particulièrement difficiles à interner sous régime spécial d’isolement.

  19. Manuel, la seule solution, SÛRE à 200%, c’est un traitement à base de plomb – dans la gueule – ou de fers – aussi dans la gueule !!

    De toute façon, je pense que le « dénouement est très très proche » !!!

    Je fais allusion aux livres  » Gestion de la barbarie » paru en 2008, et à  » al-quaïda en France, ce dernier de Samuel LAURENT, paru en 2015 je crois…

    Entre l’invasion des Algériens à la mort de leur momie, et les DEGENERES légaux, illégaux en France, ça ne devrait plus « trop tardé »…

    Le livre roman d’anticipation « GUERILLA » de Laurent OBERTONE donne aussi un « bon aperçu » d’un futur extrêmement proche !!!

Les commentaires sont fermés.