L’islamophobie est une réaction cumulative, elle n’est pas née d’un instant, par Sana’ Badri

Publié le 27 janvier 2015 - par

L’auteur de cet article, paru le 16 janvier 2015 sur le site des laïques arabes, critique la liberté totale accordée par l’Occident à l’islam, ce qui lui a permis de se développer et d’imposer son idéologie dévastatrice. Et nous voyons les conséquences de cette politique des yeux fermés qui a mis la France en état de guerre contre les extrémistes de l’islam. Il ne faut pas chercher bien loin la cause de l’islamophobie. (NDT).

  Sana Badri001

 Sana’ Badri

Toute action est suivie d’une réaction. L’islamophobie en Occident n’est pas sortie du néant et n’est pas le fruit du hasard. Elle est la résultante d’années passées à accumuler pratiques et dépassements des colonies musulmanes vivant en Occident. Ces comportements ont eu des répercussions sur l’islam et sur les musulmans d’une façon générale, conséquences d’une abstention de la majorité des musulmans à refuser, à condamner et à dénoncer ce qui est commis au nom de l’islam par leurs coreligionnaires. C’est aussi la conséquence du laxisme occidental qui a accordé des libertés absolues, non soumises à contrôle, et également la conséquence d’une mauvaise appréciation des suites de ce laxisme.

Aujourd’hui, l’Occident et le monde libre croient en la liberté, au pluralisme, aux droits de l’homme, à la liberté des religions et des croyances et en même temps refusent les politiques dictées par les religions, le fanatisme et la haine. Si l’Occident ne croyait pas à la liberté de croyance et aux droits de l’homme, il n’aurait pas accueilli, pour qu’il vive dans ses pays ce nombre important [de musulmans] qui se compte par millions. C’est ce qui s’est produit aujourd’hui quand on voit le nombre de musulmans qui vivent sur les terres de l’Occident et qui ont reçu l’honneur d’en être citoyens et d’appartenir à ces pays.

L’Occident a accueilli des millions de musulmans qui fuyaient, pour plusieurs raisons, l’enfer de leur pays. Certains ont émigré en raison du chômage, des difficultés de la vie et de la pauvreté, d’autres pour des poursuites d’ordre politique, d’autres étaient en quête de science et de savoir, d’autres fuyaient les conflits et les guerres de leurs pays et il y a bien d’autres causes encore.

C’est donc en raison des droits de l’homme et du penchant humaniste des pays occidentaux, sans oublier la main-d’œuvre moins chère que constituent les arrivants et d’autres causes, que les portes ont été ouvertes à des millions pour qu’ils vivent sous la protection de ces pays.

Mais l’extrémisme, l’intransigeance et le rigorisme islamique dans le monde islamique et arabe, la terreur que représentent les organisations terroristes comme al-Qaeda, le Front al-Nousra, Da’ech et leurs organisations sœurs (1), et leur impact sur la scène mondiale ont influencé un grand nombre de musulmans qui ont suivi cette pensée fondamentaliste, rigoriste et terroriste. Ils ont commencé à la pratiquer et à l’adopter jusqu’à adhérer, nombreux, aux organisations terroristes, jusqu’à pratiquer la terreur, l’intransigeance et le rigorisme, et à les dicter dans leurs nouveaux pays.

L’Occident a accepté dans son giron, par son élan vers les libertés et les droits de l’homme, des milliers de fondamentalistes, d’intransigeants et même de terroristes. Il a accepté qu’ils vivent sous sa protection. Il leur a ouvert les bras et leur a accordé largement la liberté de pratiquer leur croyance malgré leur idéologie et leur détestation de l’Occident mécréant.

Au cours des dernières années, Londres, Paris, les États scandinaves et même les États-Unis et l’Australie et d’autres pays sont devenus des foyers pour tous les terroristes, les jeteurs d’anathèmes, les obscurantistes qui ont fui leurs pays islamiques et arabes. Ils se sont mis à circuler ça et là, à gambader ça et là et à inciter [la haine] contre l’Occident, contre les mécréants, contre les croisés, dans leurs nouveaux pays.

Abou Hamza al-Masri (l’égyptien), abou Qatada al-Urdouni (le Jordanien), ‘Abd al-Rahmân Omar, tels cheikhs libanais, yéménites, pakistanais, irakiens, tous lançaient des menaces, depuis Londres, à Hyde Park, contre tous ceux qui ne sont pas musulmans, les menaçant par le jihad, le califat, les fatwas, les anathèmes et imposant leur tutelle. La contagion s’est propagée à toutes les villes occidentales où se trouvent des colonies musulmanes. Au lieu de se conformer aux lois de ces pays et de s’intégrer, les musulmans se sont mis là à émettre des recommandations et à imposer des agendas qui leur sont propres. Alors que tous doivent respecter les musulmans, leur perception, leur sensibilité à fleur de peau, beaucoup de musulmans cependant refusent le respect des autres.

Les choses ont empiré avec l’apparition de Da’ech et de ses organisations sœurs, ce qui a accordé aux obscurantistes et aux intransigeants une lettre de mission plus fournie pour augmenter la diffusion de leur racisme et de leur détestation de l’Occident mécréant sous la protection duquel ils vivent. Ainsi, les slogans et les étendards de Da’ech ont été brandis dans les rues d’Allemagne, de France, de Belgique et dans les villes d’autres pays. De même, la police de la charia musulmane est descendue dans les rues des villes allemandes imposant à la rue les lois de la charia musulmane, bravant la police et les lois du pays. Ils ont imposé la charia musulmane aux non-musulmans dans les quartiers mixtes en Grande-Bretagne, en France, en Belgique, en Allemagne et dans les pays scandinaves, ils ont fait respecter le caractère sacré du ramadan, ils ont interdit l’alcool et la consommation de viande de porc même aux non-musulmans.

decapitations

Les barbares-égorgeurs du 21e siècle à l’œuvre (NDT)

Toutes ces pratiques ont été couronnées par des meurtres, des viols et des exactions contre les non-musulmans. La raison principale en est la détestation de l’autre qui est différent et les raisons religieuses.

Ce qui a fait déborder le vase, c’est l’attaque de la revue satirique Charlie hebdo et la mort de 12 personnes suivie d’une prise d’otages et du meurtre de quatre autres victimes, sans compter la mort des exécuteurs de cette action terroriste.

Tout cela et bien d’autres choses ont conduit au développement de l’islamophobie en Occident et cela, sans prendre en compte les nombreuses manifestations religieuses exagérées comme la construction de mosquées et les pratiques cultuelles extérieures pour afficher la présence de l’islam et imposer un état de fait, bien plus qu’une manifestation religieuse ou de piété. La construction d’une mosquée dans la capitale du Danemark, pour un coût dépassant les 25 millions de dollars, et dans d’autres villes de l’Occident n’est qu’une expression pour prouver son existence et montrer un état de fait, alors que nos États et nos villes arabes manquent de ce type de mosquées géantes. Nombreuses sont les mosquées en Occident qui sont des couveuses pour propager le rigorisme, l’obscurantisme et la diffusion de la haine.

Si notre avis est de refuser d’offenser les religions et l’Envoyé Mohammad, il provient d’une pensée humaniste et morale et ne peut nullement être un prétexte pour tuer ceux qui offensent. Tuer ceux qui offensent ne recueillera jamais notre assentiment, peu importe les circonstances. L’homme ne doit pas tuer son frère humain. Il y a d’autres voies pour combattre les offenseurs : les voies économiques, politiques, littéraires et même morales et judiciaires.

Il y a eu à Paris une manifestation de plusieurs millions de personnes qui refusent les meurtres et le terrorisme alors que chez nous des milliers ont manifesté contre l’offense faite à l’Envoyé d’Allah. Que disent les musulmans sur le terrorisme, le meurtre et l’extermination des minorités dans nos pays, qu’elles soient chrétiennes, yésidies, turkmènes, kurdes ou chiites, au nom d’Allah et sous l’étendard d’Allahou Akbar ? Que disent les musulmans quand on fait exploser les églises, les cimetières et les mosquées chiites, quand on vend des femmes comme esclaves ? Où sont les manifestations de musulmans qui refusent les comportements, les pratiques, les mauvaises actions qui font du tort à l’image de l’islam et des musulmans, ici, dans les pays arabes et dans le monde ? Tout ce qui se passe dans nos pays de terreur, de meurtre et de l’exclusion d’un autre, différent de nous, est-il sans lien avec la propagation de la crainte que l’Occident éprouve ? Attendez-vous qu’il dénonce et combatte l’islamophobie ? Quand le musulman tue d’autres musulmans parce qu’ils répondent mal à la question du nombre de génuflexions à faire lors d’une prière, le musulman éloigne-t-il le spectre de l’islamophobie de l’Occident ?

L’expansion aujourd’hui de l’islamophobie en Occident ne se résume pas à ce qui se pratique sur son propre territoire mais à ce qui est pratiqué au nom de l’islam par les organisations islamiques de Da’ech et d’Al-Qaeda dans l’ensemble du monde islamique.

Les idées portées par 200 millions de fanatiques favorables au jihad ou soutenant le jihad, le califat et l’islamisation de l’Occident sont à verser entièrement dans le chapitre qui promeut le concept d’islamophobie en Occident. Ce concept ne subira aucune modification tant que les pensées et les valeurs ne parviendront pas à conduire les musulmans à l’idée d’accepter l’autre, qui est différent de soi, de consentir au pluralisme et à la liberté de croyance pour tous.

Le monde progresse à travers la liberté et les droits de l’homme et non pas selon les certitudes des religions.

Les religions et les croyances, l’athéisme et la foi sont à la disposition des hommes. Que chacun choisisse ce qu’il veut et, en fin de compte, il n’y aura pas de tutelle à la liberté de croyance.

Traduit de l’arabe par

Bernard Dick

 

(1) Les organisations terroristes sœurs sont innombrables, en Irak, et en Syrie tout particulièrement : le Front Islamique, la Légion de l’Unicité divine, l’Armée de l’Islam, la Légion de la vérité, la Légion de l’islam etc… La connotation religieuse islamique de ces groupes n’échappe à personne (NDT).

 

Au 21/01/2015, nombre d’attaques terroristes mortelles :

TERRORISME 24899 ATTAQUES-21-01-2015-2

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi