Livre de Fabien Engelmann : la lecture de Minute et de l’AFP…

Publié le 16 avril 2014 - par - 2 554 vues
Share

attachment

MinuteEngelmann

Il est assez cocasse de constater le contraste saisissant entre l’article paru ce jour dans Minute et la dépêche AFP copiée-collée intégralement et mot pour mot par les différents journaux (Figaro, le Parisien, la Montagne, RTL.). « Le maire FN d’Hayange livre un réquisitoire anti-islam dans son autobiographie » est donc le titre de tous ces articles…

Capture d’écran 2014-04-15 à 21.05.31

Il fut un temps où le journalisme nécessitait un certain talent littéraire, il suffit aujourd’hui de régurgiter à l’infini la bouillie déversée par l’AFP, jusqu’au titre même. On devine les petits journaleux de pacotille, en chaussettes et se grattant l’entrejambe entre deux tasses de café, cliquer négligemment sur leur souris pour mettre en ligne un article écrit par la toute divine AFP, avant d’aller sortir le chien.

Capture d’écran 2014-04-15 à 20.44.30

(extrait de l’article de Minute du 15 avril 2014)

Le journaliste de Minute a manifestement lu le livre dont il a su saisir le ton et le fond. Lorsque ce dernier évoque le caractère « gaulois » de Marine Le Pen, il comprend le trouble touchant du jeune Fabien tiraillé entre l’éveil d’une certaine conscience, son doute et ses questionnements préalables à son adhésion au FN, sa crainte d’être catalogué et taxé de tous les poncifs usuels, et sa difficulté à se détacher d’une famille politique qui lui restait chère mais dans laquelle il ne se reconnaissait plus. Tout au contraire, l’AFP voit dans ce même terme un relent de racisme hautement suspect.

Va t-il falloir, partant de ce principe, interdire la publication d’Astérix le Gaulois ?

En croyant faire une mauvaise presse au livre de Fabien, l’article de l’AFP contribue bien au contraire à en faire une pub dont nous lui savons gré. En effet, en insistant sur les quelques allusions à l’islam (une « avalanche » ai-je même lu sur Libération), il a permis aux internautes de découvrir ce nouveau titre, donnant à nombre d’entre eux l’envie de le commander. Les commentaires des lecteurs du Figaro sont, de manière écrasante, favorables aux déclarations du tout nouvel élu hayangeois, et nombreux sont ceux qui réclament déjà des dédicaces au nouveau maire.

Qu’est-il reproché à Fabien exactement ? D’avoir déclaré que l’idéologie mahométane est figée dans le passé. Dans la mesure où le coran écrit au VIIe siècle est valable en tout temps, il est par essence figé. Autre crime de Fabien : « s’interroger sur cette religion. L’islam me fait peur, pour le respect du droit de la femme, des minorités… J’ai lu le Coran et ce livre me fait peur ». Ouh là là, comme il est méchant de dire que l’islam lui fait peur ! Fabien, tu n’es pas très gentil quand même…

« Un dogme mahométan très offensif, dangereux pour la démocratie, pour les droits des femmes et pour nos libertés individuelles ». Que dire de plus ? Où en sont les pays arabo-musulmans ? Les femmes condamnées à se cacher sous des tissus noirs pour éviter de se faire violer, contraintes de se faire poser des hymens artificiels par peur des représailles et du rejet, privées de la moitié de leur héritage quand les hommes héritent de tout, quand le « kouffar » (l’infidèle, l’occidental, le laïque) est considéré comme celui qu’il est loisible d’arnaquer du moment que c’est en faveur de l’islam, les homosexuels honnis, et tant d’autres réalités aux antipodes de notre conception de la démocratie.

Mais de cela, l’AFP ne souffle mot bien entendu, cela ferait mauvais effet. Mieux vaut dénoncer celui qui dénonce l’abomination que l’abomination elle-même, de crainte de déranger son petit confort professionnel…

Quant à ceux qui reprennent la dépêche, ils n’ont pas lu une seule ligne du livre mais savent bien qu’il faut le condamner coûte que coûte. Que leur importe au fond que les quelques allusions à l’islam ne soient que portion congrue et ne disent rien de plus que ce qui a déjà été publié par Fabien dans nos colonnes ces dernières années, puisque l’important pour eux est de faire croire à leurs lecteurs avides de sensations fortes qu’il s’agit d’un brûlot contre l’islam, alors que ce n’est pas le sujet. Car le sujet du livre, tout de même, c’est l’itinéraire de ce jeune homme à l’humanisme exemplaire et dont le coeur portait très à gauche, et qui a fini par devenir un membre important d’un parti politique jugé sulfureux, pour ne pas dire fantasmatique. Fabien est pourtant resté le même exactement, il a juste pris conscience que ses idéaux ne se trouvaient pas là où on lui faisait croire qu’ils étaient.

Sur l’Algérie, à peine évoquée en quelques mots dans le livre mais faisant office de résumé pour l’AFP, c’était avant l’arrivée des pieds noirs, venus faire cesser l’esclavage arabo-musulman, un désert sans peuple défini et gangréné par les maladies. L’auteur de l’article fait mine d’ignorer ces réalités historiques avec un « selon lui », comme si ce fait, constatable par qui ouvre un livre sur le sujet, n’était que pure élucubration.

« … un pays comme l’Algérie qui n’avait que trois millions d’habitants en 1830, pour la plupart minés par la malaria, la tuberculose, la pelade ou la syphilis, s’est retrouvé un siècle après avec neuf millions d’habitants en bonne santé » (1).

Décidément, le journalisme a pris un sérieux coup de plomb dans l’aile gauche. Mais Riposte Laïque, éditeur de l’ouvrage, tient à remercier chaleureusement ce magistral coup de pouce qui fait que se bousculent les acheteurs du futur best-seller de l’été !

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com/du-gauchisme-au-patriotisme-de-fabien-engelmann-est-disponible.html

(1) (L’islam démasqué – Laurent Lagartempe)

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.