J’ai vu les CRS des sociaux-fascistes Hollande et Valls gazer des enfants !

Violences policières lors de la manifestation du 24 mars 2013. J’étais présent lors des premiers jets de gaz lacrymogène lancés par les forces de l’ordre. Cela s’est passé en haut de l’avenue Foch, près de la place de l’Étoile. Le cortège qui remontait l’avenue Foch s’est heurté à un barrage de CRS vers 15h qui n’ont pas hésité à faire usage de gaz lacrymogène, gazant sans distinction hommes, femmes et jeunes enfants, y compris des enfants en poussette, sans qu’il y ait d’agression de la part des manifestants qui voulaient seulement rejoindre le podium de la Manif pour tous, situé sur le haut des Champs Élysées, alors qu’ils pouvaient voir des manifestants sur la place de l’Étoile derrière le barrage de CRS.

Enfant gazé2

Ces manifestants n’ont jamais eu l’intention de « marcher sur l’Élysée » comme l’a prétendu Manuel Valls et les premiers jets de gaz lacrymogène ont été lancés à 15h10 et pas en fin de manifestation comme le prétend toujours le Ministre de l’Intérieur. Manuel Valls est un menteur ce qui un pléonasme pour qualifier un socialiste, il n’y a qu’à comparer les promesses électorales du candidat François Hollande avec la politique du Président François Hollande. Il ne s’agissaitt pas, non plus, d’individus d’extrême droite qui ont semé les désordres comme l’affirme Harlem Désir, ce sont plutôt les socialistes qui sont des extrémistes en manipulation et en hypocrisie. D’ailleurs Christine Boutin a été gazée et elle n’a rien d’une extrémiste, et c’est un euphémisme !

Enfantgazé

Photos Louis Chagnon

François Hollande et Manuel Valls méritent bien l’épithète  que les communistes avaient donné aux socialistes dans les années trente de sociaux-fascistes. François Hollande qui est déjà un Président de la République des plus pitoyables, dont le gouvernement a une politique totalement suicidaire qui conduit la France vers l’abîme, ont montré qu’ils avaient, en plus, peur des enfants français.

Imaginons, un instant, que cette manifestation eut été de « gauche », quel scandale nous aurions eu ! Tout le ban et l’arrière ban des partis de gauche se seraient mobilisés face à cette attaque fasciste contre des femmes et des enfants.

Un seul mot d’ordre ne peut que leur être adressé : « Hollande et Valls démission ! »

Louis Chagnon

image_pdf
0
0