Ils servent la soupe à la pire extrême droite, et ils se croient de gauche !

Publié le 12 juillet 2010 - par
Share

Nous vivons dans un pays formidable. Un apéro géant saucisson pinard, prévu le 18 juin dans le quartier de la Goutte d’Or, est jugé comme une provocation raciste par l’ensemble de la bien-pensance médiatique. La préfecture l’interdit, craignant des contre-manifestations qui entraîneraient des violences.

Trois semaines plus tard, le vendredi 9 juillet, un apéritif anti-raciste est organisé… et bien évidemment autorisé. On y trouve toute la gauche (sauf le PS), les milieux associatifs, et même des clandestins islamisés ! Il y manque juste le saucisson et le porc, mais il ne faut surtout pas manquer de respect aux camarades musulmans dis-cri-mi-nés !

http://www.enquete-debat.fr/archives/reportage-au-coeur-du-picnic-antiraciste-le-9-juillet-2010-a-la-goutte-dor/

Grâce à Jean Robin, seul journaliste présent, animateur du site « Enquête et Débat », nous avons, ci-dessus, un reportage de 38 minutes qui illustre mieux que de longs discours la dégénérescence de ces militants, au discours parfois haineux, qui se croient encore de gauche, alors qu’ils servent la soupe à la pire des extrême droites, les islamistes.

SOS Racisme et l’inimitable commissaire Sopo (celui qui affirme que le racisme anti-blanc n’existe pas), la LDH, les Verts, le PCF, NPA, Alternative Libertaire, RESF et même un sans-papier islamisé viennent ânonner le même discours : l’apéro du 18 juin était raciste et fasciste, Riposte Laïque ce sont des faux laïques qui ont basculé à l’extrême droite, et les malheureux qui sont obligés de prier dans les rues sont des victimes, parce que les « catholiques » ont leurs églises, et pas les « pauvres musulmans » ! C’est pas juste, snif, snif !

Même Michel Onfray se voit insulté par un militant d’Alternative Libertaire, pour ses récents propos sur l’islam ! Dans un vocabulaire par ailleurs très pauvre, il ressort un discours dominant : « Pas touche à l’islam, sinon, c’est du racisme ! » Heureusement que ces militants dégénérés, qui se croient de gauche, ne représentent souvent qu’eux-mêmes, sinon, les islamistes auraient déjà gagné la bataille de l’opinion, ce qui est loin d’être le cas.

Hier, être de gauche, c’était se battre pour un projet de société émancipateur, contre la religion, opium du peuple, qui faisait avaler les injustices sociales. Aujourd’hui, c’est défendre les musulmans qui occupent l’espace public de manière illégale.

Hier, être communisme, c’était défendre les symboles de la classe ouvrière et de la paysannerie, le marteau et la faucille. Aujourd’hui, c’est défendre la burqa et porter le keffieh.

Hier, être syndicaliste, c’était empêcher les patrons de jouer sur l’immigration pour tirer les conditions de travail vers le bas. Aujourd’hui, c’est être au coude-à-coude avec les camarades employeurs pour exiger la régularisation des clandestins, dans une période où le chômage de masse, voulu par la mondialisation libérale, fragilise les salariés du secteur privé (où les braves militants de gôche sont bien peu présents, la fonction publique, c’est plus sûr, coco !).

Bien sûr, nos bénêts compassionnels – quelle caricature que ce militant de la LDH du 18e – sont convaincus d’être antifascistes. Ces vaillants combattants paraissent prêts à en découdre contre une extrême droite… dont ils n’ont jamais vu la couleur dans le 18e… F comme fasciste, et N comme nazi, ils connaissent par coeur le catéchisme… et ils flanquent, pendant ce temps là, une paix royale aux fous d’Allah, ravis d’islamiser le quartier avec de tels idiots utiles, qui leur servent la soupe, halal qui plus est !

Ils osent même menacer l’initiative de Résistance républicaine du 4 septembre, voulant célébrer le 140e anniversaire de la IIIe République. Voilà ces petits fascistes rouges qui vont décider, pour le peuple, ce qui doit être autorisé (leurs initiatives), et ce qui doit être interdit (les nôtres). Ils nous font penser à ces gardes rouges qui, en Chine, imposaient la Révolution culturelle au prix de lynchages et d’exécutions sommaires, ou bien à ces militants de gauche qui ont amené l’ayatollah Khomeiny au pouvoir… avant de s’étonner de se retrouver au cachot, et souvent exécutés !

Ils sont à l’intelligence et à la pensée libre ce que McDo est à la gastronomie. Ils incarnent une culture totalitaire, qui n’a pas expurgé le stalinisme de ses rangs. Incapables de débattre sereinement, ils règlent les différends idéologiques à coups d’excommunication. « Racistes » « Fascistes » constituent l’essentiel d’un vocabulaire par ailleurs d’une pauvreté consternante. Ils nous racontent une belle histoire du « vivre ensemble dans la diversité ». Le problème est que cette belle histoire n’existe que dans leurs phantasmes, et que le 18e, au quotidien, c’est tout le contraire, sinon, pourquoi 10.000 asiatiques auraient-ils manifesté, le 19 juin, dans les rues avoisinantes ? Ils nous font penser à ces bureaucrates staliniens qui, en France, s’étaient ridiculisés, en parlant du « socialisme réellement existant », en Allemagne de l’Est, dans un article paru une semaine avant la chute du Mur !

Voilà la gauche à laquelle nous avons à faire, celle qui consacre son temps à noyer le poisson, à nier les réalités, à cautionner l’islamisation de la France, et à taper d’abord sur les résistants qui se réclament de gauche, comme Riposte Laïque, qui ne veulent pas voir les fascistes islamistes continuer leur progression, en France et en Europe. En 1936, Staline disait, en Espagne, à son armée et à ses tueurs du Guépéou : « Occupez-vous des trotskistes du Poum d’abord, et des fascistes de Franco ensuite ». En 2010, la bien-pensance et les anti-racistes de salon font pire. Leur mot d’ordre est : « Occupez-vous de Riposte Laique d’abord, et laissez en paix les islamistes ! ».

Le Nouvel Observateur, caricature de la gauche bobo de Delanoé, Aubry et Duflot, applique parfaitement cette ligne politique. Dans le numéro daté du 8 juillet, un article particulièrement crapuleux a cherché à salir notre journal. L’auteur, Marie Lemonnier, bien qu’ayant entendu Christine Tasin et Pierre Cassen pendant trois heures, a choisi, de manière malveillante – mais guère surprenante – de déformer leurs propos, de mentir délibérément, et de multiplier les amalgames contre RL. Ajoutez à cela le fait de donner largement la parole à nos principaux détracteurs et vous arrivez à un article qui nous rappelle la Pravda ou l’Humanité des grandes années.

Ils veulent nous intimider, cela ne marche pas. Ils veulent étouffer les débats qui les dérangent – islam, insécurité, immigration – nous les rendons incontournables. Nous osons même – horreur – ne pas censurer, sans les partager pour autant, des textes de lecteurs qui, désespérés par l’impasse de la politique de l’UMP ou du PS, envisagent de voter Marine Le Pen en 2012. Bien évidemment, l’artillerie lourde est de sortie contre nous. Furieux de notre médiatisation nouvelle, et de notre progression, nos adversaires se déchaînent. Des textes incroyablement haineux circulent sur facebook, ou sur certains sites. Les Fourest-Sifaoui-Sopo-Ufal lancent, en plein été une pétition contre Riposte Laïque… Bide assuré ! Prochoix nous consacre un numéro spécial… que personne de RL n’a encore acheté, tant on connaît les pratiques staliniennes (même Naulleau l’avait dit à Fourest) des petites policières de la pensée que sont les Fourest-Brancher ! Il leur faut salir Riposte Laïque par tous les moyens. Peu importe que dans des dizaines d’heures de vidéos – qu’ils ont dû disséquer – dans nos livres ou dans nos textes, ils n’aient jamais pu trouver un propos raciste – et pour cause – ils continuent à s’acharner sur ce thème sensible. « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ».

Il n’y a qu’un problème pour cette gauche : la majorité des citoyens de ce pays, sur l’islam, la République et la laïcité, se retrouve dans les positions défendues par Riposte Laïque. Les forums – pourtant souvent censurés – mais surtout les réactions de nos lecteurs, leur solidarité financière, leurs témoignages de sympathie – dont nous les remercions du fond du coeur – en sont la preuve parlante. En 2002, la gauche a perdu les élections à cause de sa lâcheté sur l’insécurité. Elle les perdra – et ce sera mérité – en 2012, pour la même raison, mais en y ajoutant sa couardise sur l’islam, illustrée par son non-vote de la loi sur la burqa.

A gauche, André Gerin, grâce à qui nous allons avoir une loi contre le voile intégral, est bien seul pour alerter sur la réalité de l’offensive de l’islam. A droite, Xavier Lemoine, le maire de Montfermeil, est bien isolé quand il affirme :

« Dans les banlieues, la cause n’est pas sociale, pas économique, pas urbaine. La cause est d’ordre culturel, et quand on dit culturel, on va toucher beaucoup plus loin ; et pour ne pas dire des fois « cultuel », il faut aller jusque là. »

« Vous avez des populations qui se mettent complètement en marge du fonctionnement normal de la république et qui reproduisent exactement le mode de vie qu’ils ont dans leurs pays d’origine avec leurs coutumes, leurs us, leurs lois. »

« La laïcité est une notion qui n’existe pas dans l’islam alors que c’est un des piliers de notre république. L’égalité hommes-femmes est une notion qui n’existe pas dans l’islam alors que c’est quand même la base de notre société. Et la liberté de conscience également.»

« La République est réellement en danger. »

Que fait le commissaire Sopo, face à ces preuves évidentes de racisme ? Au tribunal, Lemoine !

Sur facebook, un internaute, défendant notre journal, résumait mieux que nous ne l’aurions fait la situation, répondant à notre ami Chalot, éternel gauchiste, qui reprochait à RL son action commune avec les Identitaires, le 18 juin. « Le fait que RL ne trouve pas d’alliés a gauche n’est pas dû, en soi, à un problème de RL, mais au fait que dans son immense majorité, les partis et organisations qui se réclament de la gauche, de même que les organisations qui se prétendent laïques ont complètement abandonné la défense de la laïcité pour se jeter la tête la première dans le soutien de l’islam. Et je rajouterai pour ma part : et si au lieu de vilipender une alliance tout-à-fait ponctuelle avec des associations de droite nationaliste (extrême droite est ici un terme tout-à-fait abusif ; lisez le programme du bloc identitaire avant de le classer), ces belles âmes qui ne veulent pas toucher du «facho» prenaient la peine de s’instruire un minimum sur l’islam, constataient que lui est, véritablement d’extrême droite, et en tiraient la conclusion logique, c’est-à-dire se mettaient à le combattre au lieu de laisser ce combat à des organismes de droite ou à de rares organismes de gauche regroupant des gens lucides, comme RL, il n’y aurait plus de problème. Le problème est que quasi toute la gauche à viré à l’extrême droite en s’alliant au seul véritable fascisme actuel : l’islam ».

Tout est dit, combattre le vrai fascisme, en 2010, c’est s’opposer à l’islamisation de la France, et à leur serviles collaborateurs.

Combattre le fascisme, c’est rejoindre Résistance Républicaine(1), et c’est faire connaître Riposte Laïque, son site, ses vidéos et ses livres.

(1) http://resistancerepublicaine.fr

—————-

COMMENT AIDER RIPOSTE LAIQUE

Chèque de soutien à envoyer à Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

Commander « Les dessous du voile », « La colère d’un Français » : chèque de 19 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque

Commander « Résistance Républicaine » : chèque de 20 euros (frais de port compris) à l’ordre de Riposte Laïque.

Commander nos autocollants : 4 euros les 10, 20 euros les 100, 50 euros les 300 (frais de port compris).

—————-

Contact avec Résistance Républicaine :

http://www.ripostelaique.com/Comment-rejoindre-Resistance.html

Commander le livre « Résistance Républicaine » : Envoyer un chèque de 20 euros (16 euros et 4 euros de frais de port) à l’ordre de Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

Commander le livre sur Amazon :

http://www.amazon.fr/Résistance-Républicaine-Cyrano-équipe-RL/dp/2953604219/ref=sr_1_3?ie=UTF8&s=books&qid=1275659145&sr=1-3

Commander auto-collants Riposte Laïque : 4 euros les 10, 20 euros les 100, 50 euros les 300.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.