L’Observatoire de la laïcité : un « machin » socialo pour enterrer tout débat sur l’islamisation

Publié le 6 août 2013 - par - 1 445 vues
Share

Le Monde s’est procuré un rapport « alarmiste » du Haut Conseil à l’intégration (HCI) sur le respect de la neutralité religieuse dans l’enseignement supérieur.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/08/05/le-droit-de-porter-le-voile-a-la-fac-remis-en-question_3457436_3224.html

Les médias réagissent surtout sur l’une des propositions de ce rapport : l’adoption d’une loi interdisant « dans les salles de cours, lieux et situations d’enseignement et de recherche des établissements publics d’enseignement supérieur, les signes et tenues manifestant ostensiblement une appartenance religieuse ». Evidemment les sites d’information musulmans montent au créneau et crient déjà à l’« islamophobie ».

Pourtant, le rapport ne s’arrête pas seulement à l’invasion des niqabs à l’Université. Il dénonce entre autres « des demandes de dérogation pour justifier une absence, au port de signes d’appartenance religieuse, à des actes de prosélytisme, à la récusation de la mixité tant au niveau des étudiants que des enseignants, à la contestation du contenu des enseignements, à l’exigence de respect des interdits alimentaires, à l’octroi de lieux de culte ou de locaux de réunion à usage communautaire… ». « Les problèmes n’ont pas disparu, ne se sont pas raréfiés mais se sont banalisés, indique le rapport. Des personnalités auditionnées parlent même « d’actions souterraines » (associations cultuelles masquées, conférences à contenu politico-religieux, etc.). Des professeurs nous signalent, par exemple, la difficulté qu’ils éprouvent parfois à organiser des binômes d’étudiants des deux sexes pour des travaux de groupe. »

Hé oui, dans l’enseignement supérieur comme dans les entreprises, les administrations, les hôpitaux, on assiste de plus en plus à une islamisation conquérante et à la mise en place de la charia. Nous aurons certainement à revenir sur ce rapport du HCI qui n’a rien à envier au rapport Obin sur l’islamisation de l’enseignement secondaire et le rapport du CF2R sur celle des entreprises, mais nous le mettons dès à présent à disposition de nos lecteurs intéressés :

http://ripostelaique.com/wp-content/uploads/2013/08/RapportHCI2.pdf

C’est donc bien que le HCI se saisisse une fois de plus de la question de la laïcité mise à mal, mais qu’en adviendra-t-il ? Rien, comme d’habitude, parce que le gouvernement a mis en place un éteignoir de première classe : l’Observatoire de la laïcité.

En effet, la réaction ne s’est pas fait attendre : le HCI a remis sont rapport à cet Observatoire, et Jean-Louis Bianco qui préside celui-ci a immédiatement rétorqué : « Ce rapport ne devait pas être communiqué avant la fin de l’année ». Il fait part de son « incompréhension » à l’AFP. « Ce rapport, a-t-il souligné, n’engage que la mission laïcité du HCI qui n’est plus en fonction. (…) Cette question du port du foulard dans l’enseignement supérieur n’est pas à ce stade dans le plan de travail de l’Observatoire de la laïcité. »

Circulez, il n’y a donc rien à voir dans l’islamisation de l’enseignement supérieur !

Ce n’est pas la première fois que l’Observatoire de la laïcité botte en touche les problèmes qu’il devrait traiter. Ce « machin » rattaché au Premier ministre et dont tous les membres sont nommés par le gouvernement et les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat (bonjour la pluralité…) s’était déjà illustré par son « point d’étape » remis au gouvernement en juin 2013. Selon l’Observatoire, les « atteintes à la laïcité ont peut-être été surestimée », et il ne faut pas faire de la laïcité « un mot-valise pour des problèmes qui relèvent d’abord de l’intégration ou de politiques économiques et sociales ». Par exemple, l’Observatoire refuse toute perspective d’une nouvelle loi contre les signes religieux dans les crèches et les établissements hospitaliers privés. Exit l’affaire Baby-Loup !

Circulez, il n’y a rien à voir dans l’islamisation des lieux de vie pour enfants et des hôpitaux !

Et quand des députés UMP soumettent une proposition de loi pour permettre aux chefs d’entreprise des clauses interdisant le prosélytisme religieux dans leurs établissements, leurs collègues de gauche crient à la « stigmatisation d’une communauté » (sans préciser laquelle…) et bottent en touche en disant qu’il faut attendre les conclusions de l’Observatoire de la laïcité, qui bien sûr a oublié de se saisir du problème qui empoisonne nos entreprises.

Circulez, il n’y a rien à voir dans l’islamisation des entreprises !

La machine à éteindre tout débat sur la laïcité est donc parfaitement rodée : on file tous les bébés à l’Observatoire de la laïcité qui est chargé de les enterrer vivants.

Le but de la manœuvre saute aux yeux. D’une part la gauche ne veut pas se mettre à dos son électorat musulman dont elle fait désormais son fond de commerce, et d’autre part elle n’a pas envie de voir ressurgir des questions embarrassantes qui pourraient profiter à l’UMP et surtout au Front national. C’est qu’il y a des élections municipales en 2014, ne l’oublions pas !

Ainsi donc, une fois de plus, la gauche française au pouvoir se lave les mains de tous ces problèmes d’islamisation que rencontrent au quotidien nos compatriotes et nos décideurs dans les entreprises, les administrations, l’enseignement supérieur, les hôpitaux, etc.

Il ne nous reste donc plus qu’à bien voter à toutes les prochaines échéances électorales… Sanctionnons cette gauche complice de l’islam politique et conquérant, mais sanctionnons aussi la droite qui ne s’est guère mieux illustrée pour le combattre quand elle était au pouvoir !

Roger Heurtebise

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.