La Loi el Khomri va créer le chaos musulman dans les entreprises

Publié le 30 mars 2016 - par - 13 commentaires - 2 303 vues
Share

el-khomri-connerieLes seules bonnes mesures intéressantes de la loi El Khomri, comme la limitation des indemnités de licenciement (qui peuvent pousser une TPE ou un PME à la faillite pour sauvegarder les droits d’1 salarié) sont définitivement reléguées aux oubliettes, à coup de menaces, de coups de gueules, de menaces de manifestations bidons, et de beaucoup de communication et d’agitation.

Par contre, ce qui va rester, si rien n’est fait, c’est le pire…

Le pire, c’est l’article 6 de la loi El Khomri.

Vous pouvez être certains que, par défi pur et simple, et pour affirmer leur « droits » et dire aux employeurs « je vous emmerde », on va voir se multiplier les voilées et les revendications de la loi d’amour de tolérance et de paix dans les entreprises (menus Hallal, salles de prières, fêtes religieuses, horaires particuliers etc.).

L’image de l’entreprise, la confiance, le bienêtre et l’harmonie au travail, on s’en fout en social-lie.

Y aura-t-il une gêne de vos clients ? Doivent-ils continuer à avoir confiance ? Vont-ils de nouveau faire appel à vos services, si c’est pour qu’une représentante ostensible de l’Islam, et qui, compte tenu de l’actualité, fait indéniablement penser, à tort ou à raison, à Al Qaida, qu’on le veuille ou non, accède à leurs bureaux, à leurs fichiers, et à leurs secrets ?

Vous arrivez dans un cabinet d’Avocat, et c’est une voilée qui vous ouvre la porte.

Vous envoyez des consultants chez vos clients, et ils voient débarquer une voilée dans l’intimité de leur entreprise. Quelle va être leur réaction ?

Certaines entreprises sont déjà confrontées à ces problèmes.

Vous êtes une entreprise spécialisée dans un secteur innovant ou pointu, ou dans du service de proximité.

Avez-vous envie de voir ou de travailler avec une femme qui ressemble aux terroristes voilées palestiniennes et qui véhicule l’image de votre entreprise comme la plus rétrograde et la plus criminelle d’aujourd’hui ?

Toute votre communication en image risque d’être ruinée en une seconde.

Par conséquent, avec la loi El Khomri, soit les dirigeants baissent la tête, les yeux, et leur pantalon, et se laissent imposer l’islam dans leurs locaux, soit ils prennent des mesures, et on peut compter sur les conseils des prud’hommes pour les sanctionner lourdement avec des procès sans fin.

Jusqu’à présent, un employeur pouvait espérer avoir gain de cause. Les procès comme Baby Loup ont pu être gagnés (même si la crèche a par la suite du déménager à la suite des menaces reçues…).

La charte de la Laïcité intelligemment proposée par Paprec ? A la poubelle !!!

https://www.paprec.com/fr/groupe/ressources-humaines/charte-laicite-diversite

Est-ce qu’en plus cela ne va pas créer des clans dans l’entreprise, quand on connait grâce à Ghislaine Dusmesnil, l’imposition des signes ostentatoires de l’Islam à la RATP, et comment elle a fini par « chasser » les non musulmans de certaines pièces, de certains lieux, et comment ça a rendu les conditions de vie et de travail impossibles pour les non musulmans.

Vous pouvez compter sur toutes les officines dites anti-racisme, pour développer et trouver de nouvelles formes de testing et se joindre à la meute.

Bien sûr, les islamo-gauchos, Clémentine Autain, Rokhaya Diallo, HOuria Bouteldja, Edwy Plenel, Askolovitch, et j’en passe, vous diront tous les jours, et sur toutes les ondes, qu’il faut être très content, et que c’est merveilleux de voir ce vivre ensemble, et que ça montre que quand on veut, l’intégration ça marche, même si il faut « un peu la forcer »¸ Alors qu’en fait, une voilée dans l’entreprise signifie au contraire que l’intégration ne marche pas, et que c’est un refus de s’assimiler à la clôture française, que de débarquer dans une entreprise vêtue comme au bled.
C’est de facto une nouvelle « discrimination positive » anti égalitaire et anti républicaine, qui est étendue au bénéfice d’une seule religion, puisque les religions autres que l’Islam ne posent aucun problème. C’est un fait.

Cette question que les médias, et surtout les politiques, à de rares exceptions près, ont volontairement passée sous silence est cruciale.

Elle est exactement du même niveau d’importance que celle posée à Lionel Jospin, le lâche Ministre de l’Education nationale en 1989, à propos du voile au Collège de Creil en 1989, et qui au lieu d’opposer un « non » ferme et définitif, a dit que chaque directeur d’établissement (comme si il pouvait résister…) devait faire ses choix avec une circulaire scélérate.
Malek Boutih, alors vice-président d’SOS Racisme, trouvait « scandaleux que l’on puisse au nom de la laïcité intervenir ainsi dans la vie privée des gens, malmener les convictions personnelles » (Le Monde, samedi 7 octobre 1989, « Les réactions »). L’Humanité du 6 octobre 1989 continue : « volonté de mettre l’islam au ghetto, relents de racisme, démission éducative, Malek Boutih ne mâche pas ses mots ». SOS Racisme demandera la réintégration des trois élèves et déclarera : « En aucun cas, une sanction ne peut être infligée à des élèves en vertu de leur foi. »4,5

https://fr.wikipedia.org/wiki/Voile_islamique_dans_les_%C3%A9coles_en_France

On connait le résultat aujourd’hui, dans les écoles et certaines universités qui sont gangrénées par l’Islam, petit frère de l’Islamisme.

L’article 1er de la constitution dispose que la France est une République laique.

Il y a 577 députés et 348 sénateurs au Parlement.

L’article 61 de la constitution du 4 octobre 1958 dispose que

ARTICLE 61.
« Les lois organiques, avant leur promulgation, les propositions de loi mentionnées à l’article 11 avant qu’elles ne soient soumises au référendum, et les règlements des assemblées parlementaires, avant leur mise en application, doivent être soumis au Conseil constitutionnel qui se prononce sur leur conformité à la Constitution.
Aux mêmes fins, les lois peuvent être déférées au Conseil constitutionnel, avant leur promulgation, par le Président de la République, le Premier ministre, le président de l’Assemblée nationale, le président du Sénat ou soixante députés ou soixante sénateurs.
Dans les cas prévus aux deux alinéas précédents, le Conseil constitutionnel doit statuer dans le délai d’un mois. Toutefois, à la demande du Gouvernement, s’il y a urgence, ce délai est ramené à huit jours.
Dans ces mêmes cas, la saisine du Conseil constitutionnel suspend le délai de promulgation. »

Les parlementaires ont toutes les raisons et tous les moyens de s’opposer à cet article et de le faire annuler. S’ils n’arrivent pas à s’opposer à cet article par leur vote, il suffit qu’ils constituent un groupe de 60 pour que l’article soit renvoyé au conseil constitutionnel (malheureusement présidé aujourd’hui par Laurent Fabius…).

Y aura-t-il un ou plusieurs parlementaires ou groupe, assez patriote, pour oublier leurs divergences gauche/droite et pour mener et gagner le combat contre cet article 6 qui est une chronique d’un désastre annoncé ? Ou est-ce que nos parlementaires sont tous des lâches et des islamo-collabos ?

Les résultats du vote, ou une non opposition de leur part sur cet article sera inacceptable et est n’est qu’un acte de soumission et de lâcheté totale, doit être suivi avec attention. Seule une corruption active ou passive, ou un acte de clientélisme répugnant peut permettre de ne pas s’opposer à cette loi.

Refuser cet article est une évidence qu’il n’y a même pas à expliquer à quelqu’un qui aime son pays, et qui ne pense pas qu’à sa réélection sous peine de perdre son « golden job » au Parlement, et les dizaines d’avantages qui vont avec.

Ils devront assumer leurs votes pour le restant de leurs jours car les patriotes sauront le leur rappeler.

Mais la dignité, l’honneur, et le courage sont à ce prix.
Albert Nollet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Hoplite

cet article ne sert qu’à légaliser ce qui est de fait aujourd’hui dans pas mal d’entreprises notamment d’état!

gutofsalins

en clair il suffira « si cet article 6 n’est pas abrogé » de demander aux Catholiques ,Juifs ,Bouddhistes etc…de pratiquer  » leurs intimes convictions également  » ce qui se traduira par une totale anarchie tant pour les employeurs que les personnels.

alain CHATELAIN

exactement inventez vous des convictions bouddhiste venez habillez en orange vif en savate demander vos heures de méditation vos salles privez pour ne pas vous mélangez a d autre religions impures..mais faites le ou fermer la a jamais

balte

Cette femme sait tout de la politique et rien du travail. Il est vrai que travail et compétence sont souvent absents de la politique surtout quand il s’agit des socialistes. Elle sait aussi tout du communautarisme et doit servir à glaner quelques voix dans les banlieues,surtout dans celles où on se préoccupe davantage du droit des chômeurs que de celui des travailleurs. Dans celles où un Palestinien vaut 1000 Syriens,dans celles où les mosquées remplacent les églises,dans celles où les grands frères musulmans font la loi.

Daniel Boutonnet

El Khomri vient de dire chez Bourdin que ce serait aux parlementaires de trancher et que les dispositions de l’article 6 existaient déjà actuellement. Apparemment, elle n’y est pas spécialement attachée si ce n’est pour qu’une plus grande clarté affecte les règles dans les entreprises. Nous sommes suffisamment caricaturés pour ne pas tomber dans les mêmes travers; personne n’y gagne.

Filochard

Si vous avez une petite entreprise disons moins de 50 employés, disons 49 , déjà vous évitez le syndicat.
Pour embaucher vous recevez des C.V , donc vous convoquez pour connaitre un peu mieux le ou la candidat. Après vous faites votre choix en connaissance de cause
Alors il est ou le problème ? Uniquement dans les grosses boites ou les DRH ne font pas leur boulot et ‘est tout, loi Kkomri ou pas , c’est tout de même le patron qui est libre de ses embauches oui ou non ????

Lucien

Vous oubliez le fait que la personne peut se voiler, prier et manifester sa foi bien après l’embauche.

ANGELINI

Le gros problème est que de nombreux exemples montrent que les radicalisations se font de manière inopinée et sont très rapides. Dès lors embaucher un musulman (quelle que soit son origine), en le sachant ou non (ce qui est pire), est à terme une source d’embêtements sans fin. Les clients, eux, voteront avec leurs pieds, en ne le chantant pas sur les toits, la LICRA et les murs de cons veillent. Sans compter les incompatibilités de fait : conduire un train sans manger ni boire lors du ramadan est impossible. Les statistiques ethniques sont interdites, mais je serais curieux de savoir quel est le taux de chômage des musulmans. Si l’article 6 est adopté, celui ci va grimper en flèche, et un jour rejoindra le taux des personnes en prison.

Erinye

J’ai lu il y a quelque jours dans Le Figaro, que cette disposition avait été abandonnée dans le nouveau texte. Bien entendu, personne n’en a parlé à part cet unique article ! J’espère vivement que c’est vrai !

Valentine

Par Toutatis, Odin et Bélénos pourvu que celà soit!!!!!!

montecristo

J’imagine le militaire musulman d’aujourd’hui qui exigera de faire appliquer la Loi El Conneries en pleine bataille ! J’imagine les mecs dans un sous marin ! Ou bien l’ouvrier d’usine qui tient le poste clé qui peut faire arrêter la chaîne à lui tout seul … pour aller prier ! Ou encore ceux, dans un service d’urgence, qui déposeront leur brancard devant la porte :  » une petite minute … on revient !  »
A ce compte là, il faut absolument que toutes les religions représentées en France se trouvent d’urgence des dévotions à faire pendant le travail ! Pour les catho, ils pourraient aller « aux vêpres » par exemple et installer des crucifix partout !
Ça va être un beau bordel !
Mais je gage que les chefs d’entreprise français recruteront des français et les musulmans des musulmans !
Il y aura deux France ! Fini la République  » Une et Indivisible  » Et là … on pourra constater les résultats …

angora

l’exemple de la crèche baby lou me fait toujours bondir car MADAME Badinter a soutenu avec force leur cause,défendu le point de vue neutralité laique. alors que MONSIEUR Badinter soutient avec la meme ferveur la cause diamétralement opposée.
meme pas capables d’accorder leurs violons sur un sujet comme celui-là.

Abdoulkadir

Angora dans un couple les deux peuvent avoir un avis différent . Pourquoi il y en aurait un qui devrait se ranger à l’avis de l’autre.