L’OMS, en train de perdre toute crédibilité, doit disparaître


« L’OMS en train de perdre toute crédibilité doit disparaître »

Ces derniers mois, l’OMS a brassé beaucoup d’air et a aussi été critiquée pour ses erreurs, ses abus, ses écarts, son éloignement de la ligne de sa mission, mais pire que ça, pour sa collusion avec la haute finance et la présence en son sein et parmi ses dirigeants du créateur et patron de Microsoft qui s’est vu, tout à coup, auréolé et dépositaire de la mission divine de se mêler de la santé et de la vie de l’humanité…

« Big Pharma Macron Bill Gates et l’OMS ensemble pour un vaccin contre le Coronavirus Covid-19 »
https://www.youtube.com/watch?v=4rayu0md1_E

Ensemble pour gaver Big Pharma, surtout… !
« Coronavirus Covid-19 – Big Pharma et l’OMS tombent le masque au profit du vaccin ».

 

Des vaccins non contrôlés qui n’ont fait l’objet d’aucune étude sérieuse ni batterie de tests dans la durée (en général deux ou trois ans avant mise sur le marché) :
De 3 à 11 vaccins obligatoires : les Français ont-ils été vendus comme cobayes à Big Pharma ?

« Les 2 mensonges de l’OMS en Afrique sur les vaccins dévoilés ».

https://www.youtube.com/watch?v=WSWoo9XFIfs

Comment l’OMS a truqué les essais sur l’hydroxychloroquine en imposant des doses toxiques à des patients sous respirateurs :
https://cogiito.com/a-la-une/comment-loms-a-truque-les-essais-sur-lhydroxychloroquine-en-imposant-des-doses-toxiques-a-des-patients-sous-respirateurs/?fbclid=IwAR33Vc3obi2O97bbd9dRApxU5a5pRFI-4uSjHtCmb8I31RbTiF3c_Y5usvw

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) est une agence spécialisée de l’Organisation des Nations unies (Onu) pour la santé publique créée en 1948.
Comme l’Onu qui est un « machin », (selon de Gaulle qui n’avait pas tort), son agence l’OMS en est un aussi. C’est une machine à placer des copains et à faire toutes sortes de magouilles malodorantes et de détournements de fonds publics sous couvert de l’immunité diplomatique.

Le patron actuel de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, patron de l’OMS depuis le 1er juillet 2017, est un politicien éthiopien de 55 ans beaucoup plus intéressé par la politique et le remplissage de ses poches que par la bonne santé de l’humanité.
On reproche à cet homme beaucoup de choses loin d’être claires et contradictoires avec sa mission à la tête de l’OMS.
Dont mensonge, corruption, magouilles, dissimulation de faits, avoir minimisé ou dissimulé trois épidémies de choléra possibles en Éthiopie en 2006, 2009 et 2011, ayant provoqué de nombreux morts.

L’homme a nié toute implication ou responsabilité dans cette affaire, comme le ferait n’importe quel repris de justice.
L’affaire Mugabe, obscure manipulation politique : pour laquelle le rédacteur en chef du Lancet, éminente revue médicale britannique, surnomme alors Tedros Adhanom Ghebreyesus le « Dictateur général. » Après ces condamnations quasi unanimes, Tedros Adhanom Ghebreyesus revient le 22 octobre 2017 sur sa décision de nommer Mugabe ambassadeur de bonne volonté…

Des accusations de retard et d’inefficacité dans les prises de décision : Pendant la pandémie de Covid-19, Tedros Adhanom Ghebreyesus est très critiqué pour la lenteur de sa gestion de la crise. Début février 2020, il avait en effet déclaré qu’il n’était pas nécessaire que le monde prenne des mesures qui « interfèrent inutilement avec les voyages et le commerce internationaux », comme les restrictions de déplacement. Cette déclaration est interprétée comme ayant contribué à la propagation du virus.

Accusation de complaisance à l’égard de la Chine.
Une pétition recueillant plus de 1 million signatures sur Change.org demande sa démission de son poste de directeur général de l’OMS. Aux États-Unis, celle-ci est notamment réclamée par plusieurs sénateurs républicains, dont Ted Cruz et Marco Rubio, ainsi que par l’ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton. La sénatrice Martha Mc Sally lui reproche également « d’avoir salué la « transparence de la Chine lors de ses efforts de réponse aux coronavirus ». »
Plus généralement, Tedros Adhanom Ghebreyesus est accusé d’être un instrument de la stratégie chinoise d’infiltration des organisations onusiennes, via le soft power de la diplomatie humanitaire.

Politique : Il a été membre de l’organisation communiste révolutionnaire éthiopienne Front de libération du peuple du Tigray (organisation terroriste).
L’homme est un Africain et porte donc en lui la culture et tribale et le mépris de la vie.
Sa présence à la tête de l’OMS n’est donc que politique et de pur intérêt personnel. C’est une insulte à tous ceux qui ont fait de leur vie vocation à soigner, à soutenir et à guérir.
« Marcel s’occupe de Bill Gates et de l’OMS (Tedros Adhanom) ».