Longwy : 10 racailles « piquent » un chargeur de pistolet à 2 policiers

Force doit rester à la loi. A Longwy, force est restée aux racailles, le 4 août 2018, lors de l’interpellation ratée d’un jeune homme. Pire, dans la bousculade, les deux policiers se font fait voler un chargeur de pistolet automatique, contenant 14 balles. Oui, vous avez bien lu ! La scène se passe en Meurthe et Moselle, à Longwy, 14 437 habitants, longtemps le fief d’Antoine Porcu, député communiste. Et la ville est actuellement dirigée par un maire socialiste. On n’est pas dans les quartiers sensibles de la banlieue parisienne ou dans la banlieue d’Avignon. Du jamais vu ici, de mémoire de Lorrain…

L’information a d’abord été minimisée sur les ondes de France Bleu. « A Longwy, des policiers contraints de battre en retraite lors d’une intervention » relatait, ce dimanche matin, Cédric Lieto, sur les ondes de France Bleu Lorraine Nord. Puis, dans la matinée dominicale, le « fait d’été » est monté en puissance avec la formulation « A Longwy, deux policiers ont battu en retraite lors d’une interpellation, encerclés par une dizaine d’individus dans la nuit de vendredi à samedi. Pas de blessés mais un chargeur contenant 14 cartouches a été volé pendant l’intervention. » Entre temps, le syndicat Unité SGP Police FO avait balancé un communiqué dénonçant « l’intolérable » et « un manque d’effectif ».

Pourquoi des policiers ont été pris à partie par des habitants dans la nuit de vendredi à samedi à Longwy, dans le nord de la Meurthe-et-Moselle ? Selon une source judiciaire, jointe par téléphone ce 5 août, et qui préfère conserver l’anonymat, « Les deux fonctionnaires de police revenaient d’une intervention quand ils ont été insultés par un individu à pied avenue du 8 mai 1945, peu avant une heure du matin. C’est au moment de l’interpellation du jeune homme pour outrage que la situation a dérapé.

« Selon le compte-rendu de l’intervention des deux policiers, cet homme résiste, insulte de nouveau les deux fonctionnaires avant d’appeler à l’aide. Très rapidement, une dizaine de personnes s’approchent et encerclent les policiers qui font usage de leurs bâtons télescopiques. Certains tentent de voler les armes à feu des fonctionnaires. Les policiers sont contraints de battre en retraite et de laisser filer l’interpellé en attendant des renforts… ».

Un chargeur à 14 balles volé

De retour au commissariat, très éprouvés, les deux policiers constatent qu’un chargeur de pistolet contenant 14 balles a été volé lors de l’altercation. Depuis ce matin, les syndicats de policiers montent au créneau. « C’est une nouvelle illustration de la haine anti-flic » dénonce Unité SGP Police FO. Le syndicat réclame « davantage d’effectifs à Longwy où six nouveaux fonctionnaires sont attendus à la rentrée ». A Nancy, à la direction départementale de la sécurité publique, le commissaire de permanence se dit « solidaire des policiers agressés ». « Une enquête est ouverte » ajoute notre interlocuteur, dont la voix laisse apparaître une certaine lassitude, un brin de découragement.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/meurtres-en-serie-a-marseille-des-kalachnikov-lyonnaises-002599045.html

https://ripostelaique.com/a-frejus-un-clando-tunisien-viole-une-sexagenaire-dans-un-parc-public.html

https://ripostelaique.com/il-y-a-3-ans-herve-cornara-etait-decapite-par-un-islamiste.html

https://ripostelaique.com/que-faire-des-460-enfants-soldats-de-daech-a-leur-retour-en-france.html

https://ripostelaique.com/le-recul-du-gouvernement-dans-la-lutte-contre-le-terrorisme.html

https://ripostelaique.com/quand-la-france-sera-t-elle-debarrassee-du-faux-psychiatre-egyptien-omar-erkat.html

image_pdf
0
0

50 Commentaires

  1. suite En tentant de s’emparer de l’arme du policier, le voyou a donc du presser le verrou du chargeur. Il a donc récupéré un chargeur avec 14 cartouches, la 15° étant dans la chambre du PA.
    simple…..

  2. 14 cartouches dans le chargeur volé? Cela s’explique très bien. Le SIG PRO est livré avec 2 chargeurs. Les 2 sont approvisionnés à 15 cartouches. Au départ en service l’un est glissé dans le porte-chargeur, l’autre dans la crosse du PA. Une cartouche est alors introduite dans la chambre par manipulation de la culasse, le marteau étant désarmé au moyen du levier ad hoc. En cas d’usage de l’arme, la 1° balle partira en double action, les autres en simple action.
    a suivre

  3. 14 cartouches ? Pour quelles arme ? Pas interchangeables !
    Mais quand on voit les Kalachs en circulation, c’est peanuts…
    L’important, c’est la retraite des policiers ! Ils auraient tiré 14 balles ?

    • Normalement, c’est du 9mm parabellum, calibre très répandu donc utilisable par plein de racailles

  4. Qu’ils commencent déjà par dégager les syndicalistes et autres planqués dans les bureaux, et qu’ils les foutent sur la voie publique. Idem pour les « plantes vertes » chargées de surveiller les Ministères parisiens; ils trouveront des effectifs !

  5. Sommations et exécution ! Honte à ces gouvernements qui au lieu de punir la racaille tirent à boulets rouges sur sa police et ne l’utilise que pour remplir les caisses de l’état en pourchassant les automobilistes et autres citoyens pour quelques km/h en trop. Oui c’est vrai c’est moins risqué.

  6. les policiers obligés de battre en retraite!
    mais dans quel autre pays du monde c’est accepté par les zotorités?

  7. Donc il ont récupéré une balle parce qu’un chargeur de 14 je ne vois pas d’où ça sort

    • Mauvaise utilisation de termes ou abus de langage. Les armes de poing de nos FDO sont des SIG P2022 en calibre 9 mm para. Le magasin (ou chargeur) a une capacité de 15 cartouches.
      2022 = date de retrait du service de l’arme. Théoriquement…

    • à Yves ESSYLU : Dans un chargeur prévu pour n cartouches, on peut en mettre (n-2) ou (n- x) avec x < n. . C'est même recommandé pour moins fatiguer le ressort.
      Les "spécialistes" en armes à feu me pompent l'air.

  8. Mais a quoi ca sert d’armer la police si c’est pour pas se servir des armes et qui plus est se les faire dérober. Encore heureux pour cette fois ce n’est que le chargeur . Pauvre france on est mal barré.

  9. Pourquoi ces policiers n’ont-ils pas fait usage de leurs armes ? On connaît la réponse: parce que leur hiérarchie les aurait lâchés et qu’ils se seraient retrouvés devant un tribunal. là au moins, ils pourront être sanctionnés pour s’être fait « piquer » un chargeur. les apparences seront sauves.

    • Parce que la riposte avec l’arme à feu n’était pas proportionnel, et qu’in juge aurait dit qu’ils n’avaient qu’à partir plutôt que tirer. Voilà la vérité….

  10. se faire piquer un chargeur ? ils etaient figurant dans la 7 eme compagnie ?

  11. C’est sûr qu’avec six nouvelles recrues (muz ? Parce qu’il y en a pas mal dans la police et l’armée), on va aller loin…
    Sans commentaire supplémentaire, parce que je pense que ces flics ont manqué de professionnalisme.
    Je ne rentrerai pas dans les détails.
    Affligeant…

  12. Question subsidiaire: Les agents en question étaient-ils des hommes? Croyez bien que cela a une importance énorme! Pour ma part, il est quasiment impossible d’avoir de l’empathie pour les polices du seul fait du harcèlement couplé au mépris que nous subissons de leurs faits! Ils sont le problème, car la guerre reste larvée et le gvt gère de fait la situation en faisant miroiter une sécurité étatique qui n’est plus!!!

  13. Puisque les policiers n’ont pas le droit d’utiliser leurs armes sous peine de sanctions gauchistes, puisque ces armes sont volées par les racailles islamistes et qu’elles serviront un jour à assassiner des Français innocents, il devient logiquement inutile et même dangereux de fournir des armes à notre police.
    Voilà où mène la folie de nos dirigeants.

  14. Le vieux sinsitre sénile va encore dire que les policiers font un boulot formidable.. en effet, sii ils avaient tiré dans le tas, ils seraient en taule en ce moment, alors un chargeur plutôt que de la taule, ça se discute, même si ça n’est pas glorieux.
    Le jour ou la police sera vraiment « menaçante » avec une vraie possibilité d’utiliser leur arme de service sans risquer la taule à chaque fois, alors ça changera peut-être !

  15. tant qu’on aura pas compris qu’avec ces sous merdes il est inutile de discuter, ni de se conduire en être humain, on aura des problèmes, avec ces sous pourritures une seule façon de faire, tir a balle réelle et dans la tête, ca fait moins de frais et plus de tranquillité….
    ce ne sont plus des humains mais des bêtes fauves enragées…

  16. Je me demande ou sont formé les policiers! Ils sont de plus en plus « fonctionnaires ». PROBABLEMENT DANS UNE COLONIE DE VACANCES.

    • C’est ça, ce sont des « fonctionnaires ». Ils ne prévoient pas le coup, rien, ils se laissent « déborder » avec une facilité déconcertante.
      Faut revoir la formation et la rallonger sur une bonne année et plus, au lieu des trois ou quatre mois.

      • Il faut surtout les autoriser à tirer.
        Après quelques morts, quelques marches blanches et autres entreprises de victimisation, les racailles comprendront enfin qui est le plus fort.
        Malheureusement, avec le pleurnicheur qui nous sert de ministre de l’intérieur, c’est pas demain la veille

    • Fonctionnaire ce n’est pas une profession, c’est un statut.
      Un magistrat, un percepteur, un professeur, un préfet, un douanier, un surveillant pénitentiaire, un gendarme sont fonctionnaires de l’État.
      Est-ce pour des raisons idéologiques, ou par snobisme,
      que les syndicats gauchistes évitent d’employer « policiers ou gardiens de la paix » pour désigner leurs collègues ?
      Sûrement un peu des deux mon adjudant !

  17. Si le moindre policier bat en retraite face aux racailles, a qui va-t-il falloir confier notre sécurité? Des milices privées? L’armée? Ou bien l’auto-défense pure et simple avec riposte immédiate, façon oeil pour oeil, dent pour dent?

    • N’en doutez pas, des milices privées se mettront en place un jour et le gouvernement montera au créneau et criera au scandale.

    • Mais oui, Jean-Marie!
      Milice de quartier et auto-défense peuvent nous ramener la paix.
      Cordialement.

  18. ce n’est même plus de la haine anti-flic c’est tout simplement le mépris que nous avons tous pour des couilles molles

  19. Ah ouais d’accord on me l’a dit j’y ai pas cru, dites les reacs vous avez déjà mis un pied à Longwy ? Vous avez une vague idée de la vie là bas ? Parce que bonne nouvelle : vos racailles sont pour 50% des bons français et ça fait bientôt 50 ans que ça dure, depuis la fermeture des usines et voilà que d’un coup paf vous lisez un article et hop ça devient un territoire perdu de la République. Bah vives les sauveurs on vous attends pour rétablir l’ordre on vous regarde

    • Je connais bien Longwy, ayant été longtemps l’élu d’une commune du Saintois. Je me souviens de ce berceau de la sidérurgie dans les années 70 et 80, mais dont l’activité industrielle a été si mal défendue par vos élus Antoine Porcu (PCF), Jean-Paul Durieux, maire et député PS, Jean-Marc Fournel, maire PS pendant plusieurs mandat et toujours à la mairie. Qu’ont-ils fait pour vous ? Ils ont laisser crever Longwy ! Pendant que je défendais l’agriculture du Saintois, la production de mirabelle

      • Les « rouges », c’est comme Attila, partout où ils passent, ils détruisent tout.

      • Et bah vive la mirabelle on est sauvé ! Et puis vous avez oublié Édouard Jacques il me semble qui nous a glorieusement laissé sous tutelle. La sidérurgie est morte et si on veut pouvoir repartir je doute que flinguer tout ce qui ne ressemble pas à un pot de yaourt (sans offense pour le yaourt) sois la solution, ni pour notre sécurité ni pour le prestige du pays. Non les jeunes des blocs ne sont pas des animaux tout comme les policiers ne sont pas des cibles mouvantes.

  20. Si un policier n’a pas la possibilité de pouvoir se défendre, alors il fait un autre métier.
    Se faire voler un chargeur de 14 cartouches 9mm, servant vraisemblablement un P.A. Glock, est une faute professionnelle grave. Est ce plus grave, pour un policier, en service commandé, de tirer 2 coups en l’air, ensuite de faire la sommation réglementaire et si nécessaire de blesser aux jambes son agresseur ?

      • C’est du Corneille
        « Que voulez-vous qu’il fît contre trois »?
        -Qu’il mourût !
        Qu’un beau désespoir ,alors, le secourût!
        Rappelez -vous seulement qu’ils ne mourraient pas pour la France mais à cause de l’incurie et de la lâcheté de nos dirigeants…
        Quant à parler du métier qu’ils auraient appris ! Qu’est-ce qu’on peut savoir de ce que leur serinent leurs éducateurs « courageux ! »

    • C’est inapplicable ce que vous dites là… Vous ne connaissez pas la realite de terrain et surtout de la justice de notre pays..
      Tirer 2 coups en l’air sera jugé comme étant de la provocation et ça ne fera pas peur aux racailles… Tirer dans les jambes et c’est garde à vue et retrait de la carte de requis aux flics + tribunal . J’aime pas les flics, mais i faut savoir ce qu’il en est de la France aujorud’ hui

      • Je vous comprends parfaitement. Il suffit d’un fonctionnaire de police prêt à sacrifier sa carrière pour « la bonne cause » pour créer un précédent. C’est certain il ne sera pas décoré ! Les anciens qui ont connu le maintien de l’ordre en AFN il y a près de 60 ans c’est ce qu’ils faisaient derrière leur barrière de « concertina », face à une foule agressive alors que souvent ils n’étaient que 5 GV (grenadiers voltigeurs). Situation « flippante » des deux côtés ! Mais rapidement c’est la dispersion

  21. « Entre temps, le syndicat Unité SGP Police FO avait balancé un communiqué dénonçant « l’intolérable » et « un manque d’effectif »
    Toujours à côté de la plaque ces syndicats gauchistes. Ce ne sont pas des effectifs qui leur manquent ce sont des ordres. Et les armes des policiers ne servent pratiquement que pour la décoration. Si un fonctionnaire s’en sert, il est foutu.
    Dans un cas comme celui-là l’usage de l’arme de service permettrait de rompre l’encerclement …

    • 100 % d’accord. En se servant de leurs armes, ces policiers n’auraient pas eu à fuir comme des lapins, mais voilà, la France n’est pas le Texas, où je réside.

      • Jack,
        Quand j’ai quitté la France, il y a presque 13 ans, j’ai envisagé de passer qques semaines au USA, dont au Texas, pour changer d’air…
        ¿ Auriez-vous la gentillesse de nous faire part (proposez un article à RL) de votre expérience aux USA ? sans dévoiler votre identité ni votre vie privée.
        Par avance merci

Les commentaires sont fermés.