L’Onu et la démolition du concept de « nation »

Publié le 15 novembre 2018 - par - 33 commentaires - 1 491 vues
Share

L’initiative de l’ONU de légaliser l’immigration tout en la classant dans l’ordre des droits de l’homme a pour objectif masqué la démolition du concept de « nation », de « peuple », de « nationalité » et, par conséquent, l’effacement des frontières et des pays. Le monde redeviendrait, selon ses vues, une terre ronde et simple où tout un chacun pourra choisir la place où il aimerait vivre et où ses ambitions territoriales ou autres pourraient se concrétiser.

Cela semble très noble, très humain, surtout très Gauche, mais est-ce faisable ? Est-ce réaliste ? Et qu’adviendra-t-il de ces pays qui, hier encore, jouissaient de leur souveraineté, de leur libre-arbitre ?

Extraits d’un article diffusé par DREUZ.

Antonio Guterres insiste sur l’importance de bâtir des frontières sensibles au besoin de protection des personnes et de partager le fardeau de la crise migratoire. Il faut convaincre que la migration est inévitable et que les sociétés multiethniques, multiculturelles, multireligieuses qui se construisent sont une richesse. Selon Antonio Guterresla migration n’est pas le problème mais la solution. L’immigration de masse renforce la croissance économique, réduit les inégalités et rapproche les différentes communautés.

« Ce Pacte sera le premier accord global international de ce type, mais il n’imposera aucune obligation contraignante aux Nations. Il représentera une opportunité sans précédent pour les dirigeants de contrer les mythes pernicieux sur les migrants ».

L’enthousiasme réconfortant du Secrétaire général de l’ONU n’a pas convaincu l’administration de Trump, qui a rejeté ce Pacte, car incompatible avec la souveraineté américaine. Les USA se sont retirés du Pacte mondial de l’ONU pour la gouvernance globale de l’immigration et la politique des réfugiés, auquel avait adhéré l’administration d’Obama.

Trump : « Je leur ai dit : non seulement nous ne voulons pas d’un pays sans frontières, mais nous voulons des frontières plus solides et étanches, jamais vues jusque-là. L’Amérique est un pays souverain. Nous fixons nos propres règles de l’immigration. Nous n’écoutons pas les bureaucrates étrangers ».

Antonio Guterres : « Il est crucial de reconnaître et de renforcer les bienfaits de la migration… Les migrants apportent d’énormes contributions à la fois à leurs pays hôtes et à leurs pays d’origine. »

Guterres fait l’impasse sur certaines caractéristiques de la vague de réfugiés qui déferle actuellement sur l’Europe et qui n’a rien de commun avec les précédentes. Souffrirait-il d’un quelconque daltonisme culturel qui l’empêche de voir la différence entre les immigrés d’hier, qui contribuèrent à la richesse de nos pays, et ceux qui affluent en masse de nos jours ? En outre, le contexte était différent : il y avait du travail et les migrants économiques arrivaient munis d’un contrat de travail et étaient respectueux des lois du pays d’accueil.

Arguments choc : « Les migrants acceptent les jobs refusés par les travailleurs du pays, et cela booste l’économie. Nombreux parmi eux sont des innovateurs et des entrepreneurs. Ils apportent aussi une contribution majeure au développement international en envoyant de l’argent vers leurs pays d’origine. » (Il omet sciemment de mentionner qu’il s’agit en particulier de pensions et d’allocations sociales diverses payées par les contribuables occidentaux.)

Guterres, Secrétaire général actuel de l’ONU, n’est pas le premier à exalter les supposés apports bénéfiques de l’immigration de masse. L’institution intergouvernementale en a fait la promotion pendant un certain temps, comme étant un phénomène inévitable, nécessaire et souhaitable, via son hashtag : #ForMigration campaign.

En 2012, Peter Sutherland se rendit tristement célèbre en déclarant que l’UE devrait faire son possible pour  miner l’homogénéité nationale et promouvoir des nations multiculturelles via l’immigration de masse !

Une déclaration en harmonie parfaite avec la politique de destruction massive des nations européennes, si chère aux dirigeants de l’UE et à leurs maîtres à penser… de la nouvelle gouvernance mondiale. Renforcer la coopération internationale en matière migratoire et la gouvernance des migrations en vue de l’adoption d’un Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. (Global Compact for Safe, Orderly and Regular Migration) en 2018 est l’objectif que s’est fixé la communauté internationale lors du Sommet de New York sur les réfugiés et les migrants le 19 septembre 2016.

Ce plan sera accepté sans hésitation par tous ceux qui ont du sable dans les neurones et ne parviennent pas à comprendre la différence entre l’immigration responsable et la politique d’immigration irréfléchie. S’opposer à une politique de portes ouvertes à tous, notamment à ceux qui profèrent ouvertement des menaces d’attaques jihadistes, clament fièrement leur refus de s’intégrer, prônent avec arrogance la charia et l’islamisation de nos pays, n’est ni raciste, ni xénophobe, ni fasciste, mais une question de survie dans son propre pays. Il n’est pas irrationnel d’exiger un contrôle des frontières et des migrants qui déferlent sur nos pays. L’Europe est déjà sur une pente glissante, grâce à un agenda mondialiste, qui déstabilise nos sociétés et met en danger nos libertés et l’état de droit.

La dangereuse vérité : L’ONU est un pilier et un partenaire de l’OCI, qui a abandonné depuis longtemps la Déclaration universelle des droits de l’homme pour la Déclaration des droits humains du Caire, conforme à la charia.

L’OCI réaffirme  le rôle civilisateur et historique de l’Oumma islamique dont Allah a fait la meilleure nation qui ait été donnée à l’humanité, une civilisation universelle et bien équilibrée dans laquelle l’harmonie s’établit entre cette vie et l’au-delà et la connaissance est fusionnée avec la foi. Le rôle de cette Oumma devrait être celui d’un guide pour une humanité troublée par des tendances et des idéologies concurrentes et lui apporter des solutions aux problèmes chroniques de cette civilisation matérialiste.

Ou tout l’art merveilleux de l’affabulation, dans lequel excellent les membres de l’harmonieuse et équilibrée Oumma.

Vers la mi-décembre, l’OCI jeta tout son poids dans la défense de l’immigration musulmane de masse en Europe en la justifiant par le fait que notre pauvre continent avait un besoin crucial de migrants musulmans pour payer ses pensions… Mais que ferions-nous donc sans l’apport des masses musulmanes et de l’islam ? Je n’ose l’imaginer ! À force de raconter un mensonge, il finit par devenir une réalité dans l’esprit ouvert et inclusif de certains disciples du multiculturalisme à tout prix.

La réalité est tout autre. Ce sont les Occidentaux qui travaillent pour financer les diverses aides sociales, le logement, les soins médicaux, etc. dont bénéficient les chers invités de Mutti Merkel et qui voient l’âge de leur retraite reporté à 67 ans, bientôt à 70 ans et si cela continue ainsi, jusqu’à leur mort… conformément aux règles de la dhimmitude du Pacte d’Omar.

Sur les 1,2 million de migrants qui ont envahi l’Allemagne en 2016, seulement 34 000 personnes ou 2,8 % ont trouvé un travail. En Suède, un tiers d’un pour cent a un travail. En Grande-Bretagne, les migrants ont drainé un coût situé entre 115 et 160 milliards de livres sterling. En dépit de cela, la marionnette socialiste de l’OCI au sein de l’ONU et ses acolytes essayent de convaincre que la migration est bénéfique à l’Europe et au reste du monde.

William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM (Organisation Internationale pour la Migration) : « Le Pacte mondial représente une occasion historique de réaliser l’objectif d’un monde où les migrants se déplacent par choix plutôt que par nécessité, un monde de possibilités de migration par des voies sûres, ordonnées et régulières, et un monde dans lequel la migration est bien gérée et représente une force positive pour les individus, les sociétés et les États.

L’OIM imagine un Pacte mondial qui mettra les besoins, les capacités et les contributions des migrants au cœur de sa mission, en vue de garantir leur sécurité, leur dignité et leurs droits fondamentaux ».

Louise Arbour, représentante spéciale du Secrétaire général pour les migrations internationales (SRSG) : « La communauté internationale avait désormais « la grande responsabilité d’œuvrer pour une migration sûre, ordonnée et régulière, de manière raisonnée et réaliste, en vue d’améliorer la vie de millions de personnes migrantes, de ceux qu’elles laissent derrière elles et de ceux qui les accueilleront en chemin et à leur destination finale. Il nous appartient à tous ici d’accepter pleinement la mobilité humaine et de reconnaître qu’une bonne gouvernance des migrations nécessite un engagement dans une réelle coopération ».

Ahmed Hussen, ministre canadien de l’immigration, des réfugiés et de la citoyenneté : « Nous devons reconnaître les contributions de migrants qui migrent régulièrement. Ils comblent ainsi les lacunes en matière de main-d’œuvre, renforcent l’économie, créent des emplois à travers l’entrepreneuriat, apportent une jeunesse dans les pays où les taux de natalité sont faibles et partagent leur culture avec les habitants de leur pays d’adoption ».

Luigi Maria Vignalli, Directeur général pour les politiques migratoires du ministère italien des Affaires étrangères : « La stratégie que nous avons prévue est globale : elle tient compte de l’attitude émergente de l’opinion publique, liée au sentiment d’insécurité de nos citoyens, et appelle à mieux gérer les frontières. Elle tient aussi compte de la nécessité de changer le discours sur la migration, en mettant en avant ses aspects positifs et la contribution des migrants à une société multiculturelle et prospère ».

Nous voici rassurés sur le bien-fondé de ce Pacte Mondial destiné à garantir une migration continue en toute sécurité en provenance des pays du tiers-monde. L’avenir de l’Occident décadent, moribond, sans harmonie ni foi repose désormais entre les mains salvatrices de l’immigration de masse musulmane. L’OCI, l’ONU et l’UE l’ont ainsi décrété.

Sources : “New United Nations Boss Unveils Plan to Promote Global Mass Migration” (Breitbart)

“Migration can benefit the world. This is how we at the UN plan to help” Antonio Guterres (The Guardian)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Nantie de certitudes si convaincantes, l’ONU propose un scénario que l’on peut aisément tirer de sa nouvelle démarche :

En premier lieu il y aura un déferlement de migrants des pays sous-développés et pauvres, principalement du Moyen-Orient et de l’Afrique et de ceux qui nourrissent un objectif tout à fait différent : celui d’opérer un remplacement rapide, sans tirer une seule balle.

Ensuite, le choc culturel, présent déjà en Europe, au Canada et aux USA. L’aggravation du banditisme, du jihadisme, des émeutes atteindra des sommets qui contraindront les populations autochtones à chercher ailleurs où vivre.

L’appauvrissement des pays hébergeurs, la déchéance de leurs chefs d’État et leur remplacement par des dictatures islamiques, la charia entre calamités et misère, armera les mains de ceux qui s’opposent à tous ces désastres, et la guerre éclatera dans toute sa violence.

Les pays d’où sont sortis ces migrants seront abandonnés et un déséquilibre malsain s’instaurera.

L’Occident sera noyé en un rien de temps, les pays dissous, les cultures remplacées, et la montée inexorable d’un empire islamique califat verra le jour.

Thérèse Zrihen-Dvir

http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

http://theresedvir.com/ (Copier-coller sur Google Chrome)

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Marnie

Les neurones d’Antonio Guterres sont très fatigués. Il voudrait nous faire croire qu’il fait partie d’un monde de bisounours alors qu’il appartient de toute évidence à un monde destructeur et inhumain qui a pris les commandes et entend bien arriver à ses fins : nous priver de notre chère liberté qu’elle soit de penser et de décider par nous-mêmes ce qui est bon pour nous. C’est à eux de bâtir des pays prospères et de lutter contre la à corruption et la surnatalité. On leur a montré le chemin pour y arriver. Finalement on devrait leur laisser la place chez… lire la suite

Yves Chevalier

Ce qui m’étonne dans toutes ces histoires, c’est que pas UN dirigeant Africain, pas UN dirigeant Asiatique, pas UN dirigeant Arabe, n’a jamais prôné la mixité, le multiculturalisme et la pluri-ethnie ……
Seraient ce des concepts réservés à l’Europe de l’Ouest .?

Fifi

Bien entendu, ça n’existe pas ailleurs. Le multiculturalisme prôné seulement dans certains pays européens, est une idéologie utopique qui amène juste à la destruction, disparition des peuples autochtones, européens.

Et dans les pays africains, c’est là où il y a le plus de guerres/conflits ethniques, et où il y a énormément de violences.

Fifi

Comme ce « pacte mondial pour les migrations » ne sera signé que par peu de dirigeants politiques de pays d’immigration (que ceux qui acceptent l’invasion migratoire) et bien sûr parallèlement par tous les pays d’émigration, et Macron va le signer au nom de la France (car nous avons les pires traîtres au pouvoir et Macron ne s’en cache pas), il n’aura rien de mondial (il n’en aura que le nom), en revanche, les politiciens immigrationnistes français, traîtres à la France, comme Macron entre autres, brandiront ce pacte pour justifier la continuité de cette immigration folle, et l’ONU et les ONG immigrationnistes… lire la suite

DUFAITREZ

PACTE « facultatif » qui fera Loi aux yeux des Bien Pensants occidentaux… s’il en reste.
L’ONU, à majorité islamique… financée par l’Occident, se régale ! PORTES OUVERTES !
Gageons que Macron sera le premier signataire !
La TRAHISON érigée en principe de Gvt !

sitting bull

il est temps de fermer l ONU et l UE sinon nous courons a notre perte et nous perdrons nos terres et seront remplacé en quelques décennies

Dubreuil

Un  » no border  » onusien pour bien créer un bordel ou bololo , comme dirait l’ autre, qui ne toucherait en fait que les nations occidentales !

Général épistolaire non putschiste

Pour ruiner l’ ONU ; il suffirait que quelques nations importantes quittent ce machin à hAut degré de nuisance ===> plus de contribution financière et l’ organisation mondialiste s’ écroulera comme un château de cartes !
FUCK UNO and ITS SECRETARY GUTTEREZ , GO TO HELL!

patphil

votre conclusion, aujourd’hui évidente, devrait être suivie de « si vous vous laissez faire »
la remigration sera sous peu aussi évidente!

Adrien

Impossible : les pays récepteurs n’accorderont pas les visas consulaires nécessaire au retour. Et on les aura , comme aujourd’hui, sur les bras . .. . .

patphil

il me semble que si la france exige que ces pays rapatrient tous leurs gens, ils céderont!
je vois mal le maroc qui exporte des fruits et légumes en france tenter un bras de fer, tout comme le mali ou la centrafrique.
le guyana a une fois tenté de ne pas récupérer les voyous condamnés aux états unis, (et on les comprends) ils ont vite plié!
quand on veut on peut!

emile enrico

la solution existe pour ces pays Refractaires ,,,plus de subventions , plus d aides , plus de visas , plus d avions de ces pays ne seront AUTORISES A VENIR ni en europe ni aux Ameriques etc etc , faut juste avoir les couilles d appliquer

la libellule

je l’espère tant pour vous et pour nous tous…

Christine B

à ce sujet je m’étonne que RL ne mentionne la trahison de Salvini ,bien parti pour suivre l’exemple de son collègue grec , dans l’affaire de migrants en provenance du Niger, pays d’arriérés musulmans s’il en est ; avoir le culot de les accueillir à la descente de l’avion, en soulignant qu’un pont aérien est « plus sûr » que les arrivées par bateau(sic!)…et qu’il y en aura d’autres…
Bref la douche froide certainement pour les italiens

wika

Oui, moi aussi j’ai lu cela et j’en suis consternée.
J’ai cherché sur internet une pétition contre ce pacte et je n’en ai trouvé que pour la Suisse

Lucie

Je me demande s’ils veulent nous amener à une guerre planétaire afin d’éliminer un maximum de population et faire main basse sur les ressources, entre gens importants.

Adrien

Voyez ce qu’il est écrit sur les Georgie Guidestones depuis 1980, vous comprendrez…..

Lin

On y est ….

Lucie

Heureusement qu’il y a Trump et l’Europe de l’est!

Adrien

Jusque ‘ à quand l’Europe de l’Est va résister aussi , ?

Clamp

C’est désormais Mufti Merkel je pense ! Ils sont encore à parler des richesses que les migrants nous apportent, plus c’est gigantesque ( « énorme » est vraiment infiniment faible dans un cas pareil ) … Je trouve l’article de Dreuz encore bien complaisant, il n’y a pas une seule génération d’immigrés d’après moi dont la présence chez nous puisse prétendre se solder par un bilan positif en notre faveur. Je n’en reviens pas que l’Italie ait pu signer ça ! Changer le visage de l’humanité est un crime contre elle. Je pense que si on soumettait ce texte à un référendum,… lire la suite

Absarokee

L’Estonie refuse aussi de signer le Pacte de l’ONU ..
Liste des pays refusant de signer:
Autriche, Croatie, Australie, Hongrie, Pologne, République Tchèque, Estonie, Bulgarie

http://www.fdesouche.com/1097267-lautriche-se-retire-du-pacte-de-lonu-sur-les-migrations

Marc Louvet

Pour faire simple c’est le résultat de la République

Tyrolus

Simple mais efficace.

Dubreuil

La république incarnee en son temps par de Gaulle qui parlait du machin pour nommer l’onu, allons vous manquez de sérieux et êtes dogmatique!

Allonzimollo

L’ONU, c’est le combat des vieilles nations occidentales contre l’Oumma toute-puissante !

VLR

L’Oumma qui n’a jamais été aussi sûre d’elle ! les portes des « vieilles nations occidentales » sont ouvertes à souhait les officines immigrationnistes se frottent les mains ils ont tout compris à l’invasion sans combattre la technologie occidentale qui pourrait vitrifier tout ce beau monde en moins de 10 secondes. La babouche a de beaux jours sur les territoires desormais investis.

montecristo

Je serai d’accord avec Gutterez lorsque je pourrai m’installer à La Mecque, Téhéran ou Ankara avec toutes les possibilités d’y vivre comme un étranger en France, sous la protection des droits de l’homme et de l’Etat, pour garantir ma liberté.
Il est absolument impossible que droit à l’immigration et la démolition du concept de Nation soient à sens unique !

butterworth
quiditvrai

Bonjour Thérèse , le spectre du multiculturalisme triomphant que vous nous présentez ici a besoin d’être présenté sur une ou des tribunes qui rejoignent toute la population pas seulement les petites dizaines de milliers dèjà convaincus de vos propos.
Il faut aller â la rencontre de cette immensité de gens.

FOFIL

Thérèse doit aller vers cette « immensité » en patins à roulettes ?

Xénophon

J’aime pas les commentaires qui consistent à ne rien proposer de concret tout en se permettant de donner une leçon stupide.
Comme si les contributeurs RL n’avaient que ça à foutre « aller contribuer ailleurs » pour satisfaire quiditvrai !
Le « bonjour Thérèse » d’emblée sonne comme un acte de pure lèche.

ABDEL KADER

Merci « qui dit vrai » !