L’Onu osera-t-elle faire rentrer l’Arabie saoudite au Conseil de Sécurité ?

Publié le 29 octobre 2013 - par - 963 vues
Share

Pétrodollars et violations des droits de l’homme et surtout de la femme

On prend un royaume très grand par la taille, situé dans la péninsule arabique, désertique en grande partie, mais insolemment riche, ses revenus pétroliers se comptant en millions de dollars. La population d’un peu moins de trente millions d’habitants, dont plus de trente pour cent de travailleurs étrangers, descend de bédouins nomades sédentarisés – sans que quiconque crie au crime comme c’est le cas aujourd’hui pour les Bédouins du Neguev http://www.jpost.com/LandedPages/PrintArticle.aspx?id=324406 – pour améliorer leur condition.

Rien à dire jusque là.

Mais le revers de la médaille est tout autre. Dans ce royaume islamique régi par une loi modelée sur la sharia les violations des droits de l’homme et surtout de la femme ou de quiconque n’est pas musulman, comme les travailleurs immigrés, sont la règle.

Freedom House met le royaume saoudien, pour 2011 dans le groupe des neuf pays les pires au monde en matière de droits élémentaires comme celui « d’exprimer son opinion, se réunir paisiblement, et s’organiser indépendamment de l’Etat ».Et gare à ceux qui «osent affirmer leurs droits…ils subissent harcèlement et emprisonnement et souvent mauvais traitements physiques ou psychologiques…le contrôle de l’État sur la vie publique est omniprésent… » http://www.freedomhouse.org/report/special-reports/worst-worst-2012-worlds-most-repressive-societies

Prison et coups de fouets…

La description faite par Freedom House donne une vision quelque peu édulcorée, la réalité étant bien plus brutale. Par exemple, ces 53 chrétiens, pourtant éthiopiens arrêtés et traduits devant une cour islamique pour s’être réunis pour prier ensemble en privé http://www.worldea.org/news/4178/wea-rlc-saudi-arabia-arrests-53-ethiopian-christians-at-private-worship-service Les peines encourues étant au mieux l’expulsion, s’il s’agit d’étrangers, au pire et plus fréquemment la prison accompagnée de dizaines de coups de fouets, plus de trois cents dans le cas de ces deux hommes condamnés en mai dernier car accusés d’avoir incité une femme saoudienne à se convertir. Celle-ci ayant fort heureusement pu s’enfuir du royaume… http://www.lanouvelleexpression.info/index.php/world/2013-05-16-09-05-34/item/218-arabie-saoudite-300-coups-de-fouet-pour-etre-chretien

La Commission des États-Unis pour les Libertés Religieuses sur le Plan International http://www.uscirf.gov/reports-and-briefs/individual-country-chapters/3361.html résume ainsi son rapport de 2013 dans le chapitre consacré au royaume wahhabite : « Malgré une amélioration de la liberté de religion, l’Arabie saoudite reste unique dans l’étendue de ses restrictions concernant l’expression publique d’une religion autre que l’islam. Pas une seule église, ou autre lieu de culte non musulman n’existe dans le pays. Le gouvernement privilégie sa propre interprétation de l’islam sunnite par rapport à toutes les autres interprétations. Il arrête et emprisonne également les dissidents chiites musulmans et continue d’emprisonner des personnes pour apostasie, blasphème et sorcellerie » http://www.uscirf.gov/images/Saudi%20Arabia%202%20pager%202013%20final.pdf.

Interdit aux Juifs

Un site de conseils touristiques nous dit que « l’entrée dans le pays est interdite aux personnes de confession juive ou tout simplement sans confession »http://www.arabie-saoudite.com/tour.htm. Ce qui n’empêche pas ces racistes antisémites de vénérer ce qu’ils prennent pour la trace du pied d’Abraham alors qu’il était censé bâtir la Kaba à La Mecque. Ce qui est d’un ridicule achevé, Abraham, le premier des trois Patriarches d’Israël étant né selon la Bible il y a près de deux mille ans avant Jésus-Christ en Mésopotamie mourut dans le pays de Canaan, comprenant principalement l’actuel Israël. La distance entre Jérusalem et La Mecque étant de plus de 1.200 kms à vol d’oiseau on imagine mal comment Abraham aurait pu aller se mêler de travaux de construction d’un cube vide, la « Kaaba », qui deviendrait l’épicentre de la foi islamique au VIIème siècle de l’ère chrétienne, soit quelque 2.600 ou 2.700 ans plus tard.

Les femmes objets et propriétés des hommes de leur famille

Quant au sort des femmes…Elles sont totalement infantilisées et ne peuvent rien faire sans avoir reçu l’aval d’un parent masculin. Amnesty International souligne que « le système de tutelle qui existe en Arabie saoudite signifie que les femmes doivent obtenir la permission d’un tuteur masculin pour se marier, voyager dans la plupart des pays, subir certaines opérations chirurgicales, travailler ou s’inscrire dans l’enseignement supérieur…les femmes ne jouissent pas de droits fondamentaux. En dépit de quelques avancées limitées des dernières années les femmes sont toujours sujettes à des discriminations graves dans la loi et la pratique et ne sont pas bien protégées contre les violences domestiques et sexistes…les règles discriminatoires concernant le mariage et le divorce font que des femmes sont enfermées dans des relations violentes et abusives » http://www.amnesty.org/en/for-media/press-releases/saudi-arabia-must-not-thwart-campaign-women-drivers-2013-10-24. Sans parler de la polygamie masculine qui fait loi.

Aujourd’hui on assiste à un bras de fer entre une poignée de femmes qui veulent enfreindre la loi saoudienne leur interdisant de conduire. Le 24 octobre 2013 l’ONG UN Watch, Observatoire des Nations unies, en appelait aux dirigeants mondiaux pour qu’ils s’opposent aux menaces faites par l’Arabie saoudite d’avoir recours à la force contre celles qui oseraient prendre le volant… http://www.unwatch.org/site/c.bdKKISNqEmG/b.1289203/apps/s/content.asp?ct=13373505

Par le passé , selon la BBC, des femmes ayant bravé cette interdiction ont perdu leur emploi ou ont été arrêtées. Cette semaine une centaine de religieux purs et durs ont demandé audience à la cour royale pour avertir que ces comportements constituent une menace pour le royaume… http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-24658753

Un Cheikh saoudien, Saleh bin Saad al-Lohaidan, déclarait début octobre que « si les femmes étaient autorisées à conduire cela porterait atteinte à leurs ovaires » … http://www.thedailybeast.com/witw/articles/2013/10/04/saudi-cleric-protect-ovaries-don-t-let-women-drive.html; On en est à ce degré d’imbécillité. Mais comme la fonction de la femme saoudienne, à part satisfaire son mari, est celle de reproductrice, il ne faudrait pas gâcher le matériel…

Plutôt les laisser brûler vives que d’autoriser des jeunes filles à se mêler à des hommes…

Quant à la mixité, oubliez. La police des mœurs, des bonnes mœurs version sharia, avec des agents tout puissants, les Muttawa, veille à ce qu’hommes et femmes ne soient pas en contact hors de la légalité d’une parenté. A telle enseigne qu’en 2002 des fillettes furent brûlées vives dans leur école en feu, les pompiers, des hommes, n’ayant pu entrer leur porter secours et les malheureuses n’ayant pu sortir car ne portant pas leur abaya (vêtement couvrant)… Antoine Basbous, spécialiste du monde musulman, évoque d’ailleurs ce sinistre épisode… http://www.c-e-r-f.org/fao-168.htm

On ajoutera qu’en Arabie saoudite on décapite publiquement avant d’exposer les dépouilles crucifiés…http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Violences/Peine-de-mort/Actualites/Arabie-saoudite-hausse-choquante-du-nombre-d-executions-8628.

Un soutien actif du terrorisme…

Pour faire bonne mesure, l’Arabie saoudite est le plus gros sponsor du terrorisme islamiste sunnite, al-Qaïda y compris, ce qui a été confirmé par des câbles diplomatiques datant de fin 2009, publiés par Wikileaks, citant Hillary Clinton, repris notamment par le quotidien britannique The Guardian

En juillet dernier, « le ministère russe des Affaires étrangères reproche à l’Arabie saoudite de financer le terrorisme international en Syrie »… http://fr.ria.ru/world/20130627/198642262.htmlhttp://fr.ria.ru/world/20130627/198642262.html En septembre un représentant du Parlement irakien déclare: « L’Arabie saoudite représente, par sa politique extérieure, une menace pour la sécurité internationale en soutenant des groupes terroristes qui n’agissent pas qu’au Proche-Orient. L’Onu doit réagir face à cette situation et imposer contre le royaume des sanctions analogues, par exemple, à celles qui ont frappé l’Irak pendant les années de pouvoir de Saddam Hussein » http://fr.ria.ru/world/20130918/199331400.html. Ses accusateurs ne sont pas des saints mais, en l’occurrence, ils disent vrai. En février dernier RFI ironisait sur la tenue d’une conférence sur le terrorisme à Riyad en ces termes : « Pourquoi un pays comme l’Arabie saoudite, montré du doigt en matière de financement de réseaux terroristes, organise-t-il cette conférence ? » http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130217-conference-le-terrorisme-riyad-arabie-saoudite-pompier-pyromane-al-qaida

Des pays européens votent pour l’entrée de l’Arabie saoudite au Conseil de Sécurité…

Et pourtant, en dépit de cet effroyable record, le17 octobre dernier, lors du remplacement de cinq membres non permanents, l’Arabie saoudite était élue au Conseil de Sécurité de l’ONU, avec le vote d’au moins onze pays européens. Ce qui est d’autant plus inconcevable que selon l’ONU, ce Conseil « composé de quinze membres a la responsabilité de maintenir la paix et la sécurité sur le plan international et tous les Etats membres ont l’obligation de se conformer à ses décisions » http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=46277#.UmsNWSemakI

Le royaume renonça fort heureusement à son siège, pourtant si convoité, dès le lendemain au motif que ce Conseil tiendrait un double discours. Et le royaume devrait savoir de quoi il parle.

Candidat qui décapite publiquement au Conseil des Droits de l’Homme des Nations unies…

Toutefois le 12 novembre il est candidat à une autre élection : celle qui élira de nouveaux membres au Conseil des Droits de l’Homme.

Or, lors de l’examen annuel de chaque pays par le Conseil des Droits de l’Homme le 21 octobre dernier, « seule une minorité de démocraties comme le Canada, le Royaume-Uni et la République Tchèque, se montrèrent inquiètes, alors que la vaste majorité des pays s’empressèrent de défendre et louer l’un des régimes théocratiques les plus répressifs » nous apprend UN Watch. Qui cite certains de ses laudateurs, dont la France qui déclara : « nous félicitons l’Arabie saoudite pour son progrès concernant le rôle des femmes dans la société »…

UN Watch illustre son billet d’une photo éloquente : on y voit les femmes envoyées pour témoigner en faveur du royaume wahhabite.Ou plutôt on voit de sinistres nikabs noirs avec une fente pour les yeux… http://www.unwatch.org/site/apps/nlnet/content2.aspx?c=bdKKISNqEmG&b=1285603&ct=13373661&notoc=1

Laura Jollès

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.