Lors de la colonisation, les “descendants d’esclaves” ne fuyaient pas l’Afrique

Publié le 18 avril 2021 - par - 22 commentaires - 1 280 vues
Traduire la page en :

La « décolonisation » est à l’ordre du jour. La « repentance » est réclamée par tous ceux qui ont, selon eux, souffert de cette colonisation et de l’esclavage. Il me semble nécessaire d’établir, selon moi, un constat, non idéologique, sur ces évènements et leurs conséquences, quelques décennies plus tard.

Tout d’abord un « état des lieux » : l’Afrique est à feu et à sang, elle connaît le « djihad », les terroristes islamistes ont décidé d’y installer un « État islamique », un « Califat », ce qu’ils n’ont pas réussi en Syrie, malgré l’aide de la Turquie du dictateur Erdogan.

Des massacres et des enlèvements se produisent quotidiennement, dans une indifférence quasi générale, l’Afrique connaît la famine, les épidémies, le manque d’eau potable, les catastrophes alimentaires, en deux mots la misère, et la responsabilité de cette situation il ne faut pas la chercher ailleurs que dans « la décolonisation », que cela plaise ou non.

Quels sont les pays qui, économiquement, se sont les mieux « sortis » de cette décolonisation ? Les pays de l’Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie), de l’Afrique du sud et, à un degré moindre, certains pays comme la Côte d’Ivoire ou le Sénégal.

Donc des pays qui ont eu la chance de « vivre » une « colonisation de « peuplement », des pays où des « colons » venus de pays européens ont créé, fondé, bâti, fabriqué, exploité (oui, exploité dans le bon sens du mot) et y ont apporté l’éducation et la santé : en deux mots « la civilisation ».

Si tous les pays d’Afrique avaient eu cette même chance, ce continent ne serait pas aujourd’hui dans l’état déplorable dans lequel il se trouve et ce serait tout bénéfice pour lui comme pour nous.

Quels sont aujourd’hui les « Noirs » les mieux lotis sur notre planète ? Les descendants de ces malheureux esclaves qui ont été vendus et transportés par leurs chefs de tribus et les caravanes arabo-musulmane et achetés par les négriers.

Il n’est pas question de dédramatiser l’esclavage, en tous les cas l’esclavage dont il est toujours question, celui d’avant la moitié du XIXe siècle, et non pas celui qui se pratique depuis, et même actuellement, dans l’indifférence quasi générale, mais le constat est sans appel : à cause, ou grâce, à l’esclavage, cette population a eu la chance de se développer dans des pays civilisés, de s’y intégrer et, quelquefois même, de s’y assimiler.

Si cela n’avait pas été le cas, cette population serait toujours dans des tribus africaines, cherchant par tous les moyens à fuir vers les pays civilisés, comme le tentent quotidiennement leurs frères !

À l’époque de l’esclavage, ils étaient « achetés » parce que l’on avait besoin de cette jeune main-d’oeuvre et, aujourd’hui, ces mêmes jeunes paient pour fuir leur misère et tenter de pénétrer dans des pays où l’on n’a plus besoin de cette même main-d’œuvre.

Et ce sont toujours les mêmes qui s’enrichissent, leurs chefs de tribus et les passeurs arabo-musulmans, aidés par les ONG internationales complices.

À l’époque certains mouraient dans des conditions abominables durant le transport, aujourd’hui des milliers se retrouvent au fond de la Méditerranée et de l’océan Atlantique.

Et l’une des curiosités de cette « décolonisation », c’est que ce sont les pays qui ont le plus bénéficié de la « colonisation de peuplement », notamment l’Algérie et l’Afrique du sud, qui considèrent leurs « colonisateurs » comme des criminels et non comme des « bienfaiteurs » car, tout de même, c’est bien grâce à l’engagement, au courage, au labeur, de tous ces « colons », que ces pays ont pu s’en tirer sans trop de dommages dès leur indépendance et ce n’est certes pas à cause de ces « bâtisseurs » qu’ils ont sombré progressivement dans l’état déplorable où ils se trouvent actuellement !

Certes, tout n’était pas parfait dans la « colonisation » mais quand l’on constate les résultats produits par « l’indépendance », avouons que l’on peut se poser certaines questions !

Et la première de ces questions : est-ce que les Africains, est-ce que les Maghrébins, est-ce que les Algériens fuyaient leurs pays, en risquant quotidiennement leur existence, à l’époque de la « colonisation » ? Certes pas. Ils ne risquaient pas leur vie pour tenter d’atteindre les côtes de la France, de l’Espagne, de l’Italie, de la Grèce et même celles plus éloignées des îles Canaries. Ils restaient chez eux, « chez nous » !

Une pensée m’interpelle : toute cette population, originaire d’Afrique par leur ascendance et par l’effroyable esclavage qu’elle nous reproche (mais qu’elle ne reproche jamais aux premiers bénéficiaires : les chefs de leurs tribus et les convoyeurs arabo-musulmans, qui se sont enrichis durant des siècles, ni à ceux qui ont pratiqué l’esclavage « blanc » organisé également par les Arabo-Ottomans, sur les côtes méditerranéennes et jusqu’aux côtes norvégiennes et islandaises) est, aujourd’hui, une population libre et indépendante.

Ils sont libres de décider, par exemple, de retourner vers leurs pays d’origine et de les faire profiter de leurs expériences et, parfois même, de leurs fortunes, acquises dans ces pays qu’ils accusent de tous les crimes et où ils se considèrent comme « marginalisés ».

Ce serait, me semble-t-il, bien plus raisonnable que de tenter de prendre le pouvoir dans ces pays où, apparemment, « il ne fait pas bon vivre pour eux », selon eux ! Par exemple les États-Unis par les « Blacks » et la France par les « islamistes ».

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
wika

Et la France xénophobe et raciste pourtant ruinée a encore envoyé des milliards en Afrique.
On devine dans quelles poches ces milliards vont pour la plupart atterrir :
https://lalettrepatriote.com/lagence-francaise-de-developpement-a-consacre-plus-de-4-milliards-de-au-continent-africain/

bônois

Manuel Gomez,
Pourriez-vous un jour nous raconter votre propre histoire et celle de votre famille très pauvre qui crevait de faim et de misère en Andalousie et qui un jour pour survivre et quitter la misère et l’injustice espagnoles a décidé de fuir dans des embarcations de fortune en traversant péniblement la méditerranée jusqu’en Algérie (pays de cocagne) pour bénéficier des offres alléchantes du sanguinaire Tomas Bugeau et ainsi devenir par magie français – colon et faire suer sans états d’âmes les burnous berbères et arabes innocents devenus du jour au lendemain esclaves sur leurs propres terres séquetrées..
Les propriètaires récalcitrans ont été pillés,massacrés, gazés et enfumés dans des cavernes ou déportés à vie dans différents bagnes de la mort à des milliers de kilométres.

geronimo

ben alors Bonois, t’as pas pris tes gouttes ce matin ???
c’est quoi ton probleme, t’as oublié d’apprendre l’histoire, la vraie, hein !! pas celle de l’ecole gauchiste…t’y crois vraiment à ce que tu dis sur les pooooovres algeriens gazés dans les cavernes, tu dois pas savoir de quel épisode de la guerre il s’agit…
Et puis, trouve moi une communauté noire au moyen orient, vas y….sur 14 millions d’esclaves noirs envoyés la bas, pas un n’a survecu, ni ne s’est reproduit, car ils etaient castrés avant d’arriver…comme quoi tu vois les noirs americains ont eu de la chance, tout comme les antillais…alors faut pas non plus tirer sur l’ambulance…ok !!!

Denfer VICTORIA

HO bônois, notre histoire “VICTORIA”.
Mon arrière grand père, né en Sierra Nevada (après la: Reconquista), quand il a appris que la France, envoyée une armada pour débarquer en pays BARBARE, dominé par les Turks !
Il n’a pas hésité a s’engager dans la légion pour allé libérer les Chrétiens esclaves des pirates a Alger.
Et depuis , nous sommes Pieds Noirs ET Français.
Un exemple de famille venue d’Andalousie” qui n’a pas fait suer!
Informez vous https://www.geo.fr/histoire/5-juillet-1830-la-colonisation-de-l-algerie-est-lancee-161871
Et ici .http://popodoran.canalblog.com/archives/2011/11/07/13663851.html#:~:text=NAISSANCE%20DE%20L%27ALGERIE%20Pr%C3%A9c%C3%A9demment%20appel%C3%A9%20Afriqya%20par%20les,de%20la%20Guerre%20donna%20le%20nom%20d%C3%A9finitif%20d%E2%80%99Alg%C3%A9rie

bônois

Merci, documents très instructifs surtout GEO !

tony

La France a apporté la langue française, l’Algérie avait dont deux langues lors du départ des français, peut-être Abdelmadjid Chikhi considère-t-il que le français soit une langue d’analphabètes, ils ne sont pas à ça près.

Joël

J’ai oublié ça :
« La France coloniale a œuvré pour répandre l’analphabétisme » : nouvelle sortie critique en Algérie.
Abdelmadjid Chikhi, le conseiller aux questions mémorielles du président Tebboune, s’est exprimé, samedi, lors d’une « Journée du savoir » et accuse la France coloniale d’avoir « éliminé les personnes qui lisaient et écrivaient » en Algérie.

https://www.leparisien.fr/international/la-france-coloniale-a-oeuvre-pour-repandre-lanalphabetisme-nouvelle-sortie-critique-en-algerie-18-04-2021-FWC4V7IYFBCQHJIVNK42E65PMY.php

Grâce à macron-stora, l’amitié franco-algérienne (bouffée délirante comme disent les magistrats) se porte au mieux.

Armand

Et si les Français décidaient de stopper toute relation avec l’Algérie, qui a rejeté ce pays colonisateur, (créateur de cet immense territoire) !!! Stop à l’achat du gaz et pétrole, (découvert au Sahara, industrialisé, commercé par des Français), renvoi des ressortissants algériens, et attendre….De nombreux producteurs d’énergie sont prêts à les remplacer, ainsi que d’autres étrangers qui aiment la France !!! Pourquoi pas ? La France n’a pas besoin de l’Algérie et doit redevenir fière !!! peut être en 2022, avec des Patriotes Français !!!!

bônois

@Joël
Tout à fait au début de la colonisation en 1830, il n’y a qu’a lire les mémoires et les lettres des militaires français de l’époque qui sont sur internet.
La langue arabe était écrite et parlée par les habitants de l’afrique du nord, mais en colonisant l’Algérie, l’apprentissage de cette langue arabe littéraire avec laquelle on lit le coran a été interdite et malheureusement non remplacée par la langue française pour les indigènes, ce qui explique bien qu’il y a eu bel et bien une analphabétisation de tous les indigènes j. Les indigènes juifs ont réussi à s’en sortir et à apprendre le français grâce au décret crémieux de 1870, une minorité de musulmans très tardivement, bien après la 2ème guerre mondiale et les différentes révoltes. Lire Albert CAMUS (misères en Kabylie).

geronimo

les arabes en 1830 crevaient de maladies, de malnutrition, de guerres tribales, et de razzia turques…ils n’etaient qu’un million quand on est arrivé, et trés peu parlez l’arabe….alors l’ecrire encore moins…arretes de raconter n’importe quoi…ce pays n’éxistait même pas avant qu’on vienne le CONSTRUIRE…et pourquoi ?? parce que les arabes ne savent RIEN faire sans prendre des coups de pieds dans le cul !!
sans les communistes jamais le FLN n’aurait pu se constituer…comme quoi….

VORONINE

l’arabe n’a jamais été une langue autochtone du Maghreb, c’était l’idiome des colonisateurs arabes , qui imposèrent lla religion et la langue .L’arabe était , localement ce que le latin était dans les pays chrétiens : la langue religieuse que l’on entend, répète , sans la comprendre .Ce phénomène se retrouve , aujourd’hui encore dans la plupart des pays musulmans . Au Pakistan , je connais des pachtounes qui comprennent l’arabe religieux , mais pas au delà , et sont incapables de le lire….en dépit du fait qu’ils soient officiers supérieurs . Au Maghreb , le peuple de souche berbère parlait un sabir berbère matiné d’arabe , et commun à toutes les populations , touareg compris , de la zone Nord Sahel, de la Mauritanie à la LIBYE .

bônois

@geronimo, @VORONINE
Les arabes d’afrique du nord sont une partie des arabes qui en 771 ont conquis l’Espagne et leur chef est Tarik ibn ziyad qui a battu le chef wisigoth dans la bataille de guadalate. Les descendants de ces mêmes arabes sant retournés au Maghreb avec leurs cousins juifs sémites. Ils étaient très instruits et léttrés
dans plusieurs domaines. Les turcs ont été invités par les algérois à venir les protéger contre les envahisseurs espagnols.(lire svp l’histoire et ne pas dire des bêtises).

bônois

sont retournés

Joël

“ne fuyaient pas l’Afrique”
Forcément, tant que les colons étaient là, ils avaient tout gratuit sur place.

patphil

encore une reflexion des plus sensées

zéphyrin

bel article manuel…le seul bémol, c’est de leur avoir appris la langue française….
on voulait rayonner dans le monde, c’est le monde qui vient vider nos rayons.

bônois

@zéphyrin
L’Algérie est le deuxième pays francophone du monde, la langue française, ce « butin de guerre », comme la nommait Kateb Yacine, connaît un renouveau, sans doute dû à l’audience des chaînes de télévision française et à l’essor d’Internet.En 1962, il n’y avait en Algérie qu’une seule université. Il existe aujourd’hui 91 établissements universitaires publics accueillant plus de 1,5 million d’étudiants qui parlent et écrivent entre autres le français sans compter les instituts et écoles privés.

Gabriel Zallas

Dans ce cas l’Algérie devrait rayonner dan tout le Maghreb et sur le monde arabe, n’est-ce pas ?

bônois

@Gabriel Zallas
Vous avez mille fois raisons, malheureusement ce n’est pas le cas, trouvez-l’erreur ?!
Pourtant les jeunes médecins algériens formés en Algérie font le bonheur des hôpitaux français en manque de médecins et personnel soignant !
Des médecins formés en Algérie et exportés en France qui n’ont coûté aucun centime à la collectivité française !

Manuel Gomez-Brufal

Souhaitez-vous la liste des 91 instituteurs et professeurs assassinés par le FLN parce qu’ils apprenaient le Français aux jeunes Arabes ? Si vous avez tant d’établissements universitaires alors pourquoi 400.000 étudiants viennent chaque année étudier en France ?

bônois

Parceque la France est de loin plus avancée que l’Algérie en matière de médecine, technologie, etc..
Il n’y a pas photo, l’Algérie est un pays du tiers monde et le niveau de formation est limité. Beaucoup de formations et spécialités n’existent pas encore en Algérie et c’est naturel d’aller l’étudier en France car la langue française est enseignée dès l’école primaire et la majorité des étudiants sont des francophones parfaits et étudier en France est plus facile qu’en Chine ou en Russie.
Les indiens et pakistanais préfèrent l’Angleterre pour la maitise de la langue.

bônois

@Manuel Gomez-Brufal
Oui malheureusement beaucoup d’enseignants ont été assassinés non seulement par le FLN mais aussi pas l’OAS
entre autres Max Marchand et Mouloud Férraoun.
Tous ces pauvres malheureux sont une perte terrible pour les 2 pays qui n’auraient pas dû se faire la guerre après une vie commune de plus de 5 générations quequesoit les erreurs de part et d’autre. Fallait divorcer intelligement sans haine à l’amiable car si le 19è siècle était le siècle naturel des conqêtes et des colonisations, le 20è siècle était le siècle naturel des décolonisations et des indépendances. Finalement, il n’y a pas de gagnants, que des perdants des 2 côtés, dommage!

Lire Aussi