Louis Fouché : nous voulons sortir nos concitoyens de la peur

Publié le 4 novembre 2020 - par - 3 commentaires - 1 251 vues

France-Soir, hier un quotidien prestigieux longtemps dirigé par Pierre Lazareff, est devenu, après une longue interruption, un journal en ligne des plus intéressants. Régulièrement, il donne la parole à des spécialistes ou à des médecins qui n’ont pas, sur le confinement, le vaccin ou l’hydroxychloriquine, la même vision que le pouvoir, c’est le moins qu’on puisse dire.

http://www.francesoir.fr/

Cette fois, dans un entretien passionnant, ils ont donné la parole à l’excellent Louis Fouché, qui commence à faire des interventions de plus en plus remarquables, et remarquées. Même si les amoureux de la langue française que nous sommes n’aiment pas le mot “debriefing”, c’est secondaire par rapport à l’intérêt de cet entretien.

http://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/video-le-debriefing-du-dr-louis-fouche-coeur-ouvert-covid-19-ce-nest-pas-la?

VIDÉO EXCLUSIVE : Les debriefings de France Soir sont proposés en association avec BonSens.org. Nous avons interviewé Louis Fouché, médecin anesthésiste-réanimateur à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille. Dans cette interview, il précise qu’il parle en son nom personnel afin d’éviter un amalgame avec la position de l’AP-HM.

Pour commencer, il nous explique ne pas avoir de lien d’intérêt autre que 454 euros, renseignés dans la base de données Transparence Santé.

Il a créé le collectif ReInfoCovid de 350 chercheurs, scientifiques, médecins. ReInfoCovid s’est illustré au travers de plusieurs tribunes et prises de paroles dans les médias par le biais des professeurs Jean-François Toussaint, Laurent Toubiana ainsi que d’autres personnes.  La première tribune avait été à l’initiative du chercheur et sociologue Laurent Mucchielli qui avait été censurée par le JDD et publiée dans FranceSoir.

Dans ce debriefing de 45 minutes, Louis Fouché nous parle :

  • des objectifs de ReInfoCovid,
  • de son expérience de la première vague de l’épidémie, de ce qu’il appelle la seconde épidémie et non la seconde vague, de la situation actuelle à l’hôpital,
  • des divers indicateurs et les chiffres commentant ceux qui pour lui sont utiles dans le cadre d’une épidémie,
  • de son point de vue sur les mesures et décisions prisent par les pouvoirs publics suite à l’évaluation des indicateurs,
  • des traitements
  • des études et des sociétés savantes

Il revient aussi sur un point important de la première vague et nous précise comment le triage des patients a été effectué en première vague à partir de l’état clinique des patients et de leur probabilité d’avoir une réponse positive à la réanimation.  Des mots difficiles pour les médecins car des choix complexes ont dû être faits.

Retrouvez son debriefing.

Lucette Jeanpierre

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
reuri

Bien vu , mais beaucoup de gens ont laissé leur temps de cerveau disponible devant de la tv-poubelle, ils ne raisonnent plus, ils préfèrent applaudir des fouteballeux qui vomissent les français.

Lucien 157717

Un bon coup de peigne ( je plaisante) et mise en place immédiate de ce médecin au poste de ministre de la santé à la place de ces menteurs, tricheurs qui dans quelques années, n’en doutons pas, seront ” responsables mais pas coupables”.

lessentiel

CONS CITOYENS

Lire Aussi