Lozès a osé : l’apéro saucisson-pinard coupable du drame d’Oslo !

Publié le 25 juillet 2011 - par
Share

Sitôt connus les attentats d’Oslo – revendiqués d’abord par une organisation islamiste – on a eu l’impression que pour nombre de journalistes bien-pensants et bien évidemment les inévitables associations dites « anti-racistes », la piste de Behring Breivik était une divine surprise. Pour une fois, le coupable d’un attentat mortel était un blond aux yeux bleus ! On martèlera toute la journée de samedi qu’il était chrétien, extrémiste, islamophobe, patriote (les médias disent nationalistes) et contre le multiculturalisme. On oublia allègrement que d’autres informations le situaient franc-maçon et admirateur de Churchill. Fi du silence de la police norvégienne, fi des invraisemblances nombreuses, que Marc Noé, du site « Le Gaulois » a relevés (1), fi du fait que ce « dangereux raciste » n’a pas tiré sur des musulmans, mais sur d’autres blonds aux yeux bleus, et on se crut revenu, comme le signale Roger Heurtebise, à une manipulation médiatique digne de celle de Carpentras, vingt ans plus tôt !

Sans vergogne, la fine équipe des prétendus « anti-racistes », à peine les cadavres des victimes refroidis, monta au créneau, les naseaux frémissants d’une indignation de circonstance. SOS Racisme, dont le président continue à nier le racisme anti-blanc, affirma que « ces attaques montrent le vrai visage de l’extrême-droite ». Très sentencieuse, l’association présidée par le commissaire Sopo ajouta : «A l’aube d’une campagne présidentielle en France, les partis républicains doivent réaffirmer une vérité toute simple: l’extrême-droite ne peut être l’alliée de la démocratie». Autrement dit, avec sa subtilité habituelle, l’esprit formaté de Sopo et des siens, qui continuent d’assimiler le FN de Marine le Pen à l’extrême-droite, mouille cette dernière dans l’attentat d’Oslo ! A notre connaissance, quand le major Nidal Hassan, présenté comme un musulman modéré, a tué une douzaine de soldats américains à Fort Hood en hurlant « Allah Akbar », nous n’avons pas entendu les mêmes indignations de Sopo et des siens.

Le Mrap ne prit pas ces précautions, (2) et réussit l’exploit d’impliquer, outre toutes les droites populistes européennes, dont le Front national (ce qui lui valut une menace de procès de la présidente de ce parti, dès dimanche soir), mais également la droite populaire, dont l’officine anti-raciste signale la participation au gouvernement. D’ici que Sarkozy soit accusé de complicité avec un tel acte de barbarie…

Benoit Hamon, porte-parole du PS, expliqua d’abord que les victimes l’avaient été parce que socialistes. Ensuite, il expliqua que Behring Breivik était devenu un assassin à cause de lectures de sites rejetant le multiculturalisme, et que tout cela était à cause de ceux qui refusaient l’islamisation de leur pays. Martine Aubry peut être fière de son porte-parole, il a parfaitement récité sa leçon en instrumentalisant de manière policitienne un drame épouvantable !

Mais c’est Patrick Lozès qui décrocha le gros lot de l’ignominie, et qu’on vit le mieux arriver avec ses gros sabots. « Il faut tirer les leçons de ce drame de la haine de l’autre, car c’est bien de cela qu’il s’agit. […] En France la prolifération du discours de la haine de l’autre, sa banalisation expose dangereusement notre pays. Ils sont bien nombreux, ces propagateurs de haine, ces apprentis-sorciers promoteurs d’apéros racistes qui font mine de ne pas voir le feu qu’ils allument ». (3) Lozès n’aurait-il pas digéré un débat, sur LCI, avec Pierre Cassen, à la veille du fameux apéro saucisson-pinard du 18 juin 2010, quand notre fondateur avait conclu l’émission en lui faisant remarquer que le seul qui avait une attitude raciste, sur le plateau, c’était lui, Lozès ! Pierre démontra que l’apéro était ouvert à tout le monde, quelle que soit la couleur de sa peau, alors que le CRAN était conçu sur une base racialiste, puisque réservé à un type de la population. Rancunier, Lozès ? Toujours est-il qu’accuser le saucisson de Pascal Hilout et le verre de pinard de Christine Tasin d’être la cause des horribles attentats d’Oslo, il fallait oser !

Médiapart, jamais en retard de nobles combats, vient même de publier dans la foulée une contribution exigeant que dorénavant des réunions comme les Assises de l’islamistation soient interdites ! (4)

Bien sûr, dix ans après les attentats du 11 septembre 2001, aucun journaliste, aucun « anti-raciste » n’eut l’idée de se livrer à quelques comparaisons qui auraient été fort intéressantes. Nous n’ignorons pas qu’historiquement chaque religion est porteuse en son sein de fanatiques capables de s’appuyer sur un texte pour tuer inconsidérément nombre d’innocents jugés hérétiques. Mais depuis dix ans, combien d’attentats ayant fait au moins un mort, dans le monde, ont été revendiqués au nom de la seule religion musulmane ? La réponse, effrayante, figure sur le site « The Religion of Peace »  (5) : ce dimanche, nous en étions à 17.494, et ce lundi matin, à 11 heures, nous en sommes à 17.497, soit 5 par jour en moyenne, dont plusieurs attentats sanglants en Europe ! 35 ont eu lieu cette dernière semaine, provoquant la mort de 101 personnes, majoritairement de culture musulmane, tout aussi innocentes que les victimes norvégiennes. Donner ces chiffres ne diminue en rien l’horreur que nous inspire la tuerie d’Oslo, ni l’indignation que suscite la mort de dizaines de victimes norvégiennes, souvent jeunes, fauchées par la folie criminelle d’un homme aux objectifs confus. Simplement, ces chiffres confirment ce que nous écrivons régulièrement, et montrent où se situe, au 21e siècle, la véritable extrême droite, le véritable fascisme, la véritable barbarie, la pire menace pour nos démocraties. Ce ne sont pas les Marine Le Pen, Oskar Freysinger, Nigel Farage ou Geert Wilders qui menacent nos vies, nos valeurs, nos démocraties, ce sont les fascistes islamistes qui veulent nous imposer la charia, et nous transformer en dhimmis, en France et dans toute l’Europe.

Lozes-Sopo-Aounit-Tubiana-Jakubowitz vont utiliser Oslo sans vergogne. Ils vont faire feu de tout « bois », aidés par la « gauche morale » qui va monter au créneau, comme Benoit Hamon a commencé à le faire. Si, comme Riposte Laïque, vous avez l’audace d’être contre le multiculturalisme, d’être patriote (les médias disent nationaliste), d’assumer votre refus de l’islamisation de nos pays, vous êtes donc forcément inspirateur, donc complice des attentats norvégiens. Si, comme Marine Le Pen, André Gerin, Nicolas Dupont-Aignan, Paul-Marie Couteaux, Eric Zemmour, Ivan Rioufol, Elisabeth Levy et d’autres, vous avez les mêmes « tares », attendez-vous aux pires amalgames !

On peut faire confiance, dans ce contexte, aux grands prêtres de « l’anti-racisme » officiel et à quelques associations islamistes, pour demander un durcissement de la législation ! Va-t-on voir fleurir des pétitions demandant la fermeture de nos sites, l’interdiction de certains partis politiques, ou le licenciement de journalistes mal-pensants ? Nous n’oublions pas, dans ce contexte,  qu’Aubry, il y a quelques jours, menaçait les blogs qui avaient osé écrire que son mari, Jean-Louis Brochen, était l’avocat des islamistes, ce que Caroline Fourest avait révélé dès 2005 !

Toutes ces intimidations ne marcheront pas, vingt ans après Carpentras. Malgré les hurlements des Sopo-Lozes-Aounit et autres, les partis dits populistes, qui n’ont bien sûr rien à voir avec cet attentat (quel serait leur intérêt ?), continueront de progresser, car ils sont les seuls porteurs, malgré quelques limites, de trois débats que la bien-pensance entend interdire. Majoritairement, les citoyens ne veulent plus d’une Union européenne soviétoïde, qui mène les peuples à la faillite (lire les articles de Fabrice Letailleur et Jérôme Cortier), et pas davantage d’une islamisation de nos pays permise par une immigration majoritairement musulmane que la situation économique ne justifie absolument pas (lire l’article d’Empedoclates). Nos concitoyens veulent continuer à vivre chez eux en toute sécurité – ce qui est de moins en moins possible – avec leur mode de vie, et ils refusent le multicultarisme qui leur dénie ce droit.

Ces trois questions sont incontournables, n’en déplaise aux maîtres-censeurs de l’anti-racisme et à leurs complices. Les méthodes totalitaires de nos adversaires ne tromperont plus grand monde. Rien ne remplacera un vrai débat démocratique, notamment sur la liberté d’expression, et sur toutes les questions évoquées précédemment. Pierre Cassen avait participé à un débat passionnant, sur ce thème, avec notamment Oskar Freysinger, à l’invitation du site « Enquête et Débats ». (6) Nous qui subissons, par Pascal Hilout et Pierre Cassen interposés, un procès de la part de la Ligue des Droits de l’Homme, (qui défend pourtant la liberté d’expression d’un imam jihadiste antisémite, et s’oppose à son expulsion de France) (7), nous nous interrogeons sur le procès qu’intentent Marine Le Pen et d’autres membres du Front national à Caroline Fourest et à Fiammetta Venner. Les dommages et intérêts demandés sont énormes : 120.000 euros. Roger Heurtebise a interrogé, dans ce numéro, l’avocat du FN, Wallerand de Saint-Just, pour lui demander comment on peut défendre la liberté d’expression, et traîner devant les tribunaux les auteurs d’un livre. L’échange est assez intéressant. Il est vrai que là encore, il faut se méfier du relativisme. Il n’y a aucune mesure entre les soi-disant associations « anti-racistes », qui interdisent le débat démocratique, et ceux qui insultent un individu, comme, par exemple, ce dessinateur suisse qui représente Oskar Freysinger  en nazi regardant des enfants emmenés dans des chambres à gaz.

Quand nous nous remémorons l’ensemble des injures, saloperies et propos malveillants et mensongers qui ont été tenus contre notre site, depuis quatre années (nous avons même été représentés, comme Oskar Freysinger, en nazis, qualifiés de racistes, et aujourd’hui jugés responsables, par nos apéros saucisson-pinard, des attentats d’Oslo !), nous ne pouvons nous empêcher de penser qu’il n’y a pas d’égalité républicaine devant la justice. Une association comme la nôtre, avec des moyens financiers qui ne dépendent que des soutiens de nos adhérents, ne peut multiplier les procès contre ceux qui nous crachent dessus grossièrement. Si nous le faisions, nous mettrions en danger nos moyens d’existence. Par contre, des associations dites « anti-racistes », gavées de subventions par les pouvoirs publics, peuvent se permettre de nous insulter (nous pensons à ce texte ordurier de Fiammetta Venner paru dans une revue de la Licra), (8) et surtout de multiplier des procédures juridiques pour imposer le silence à leurs contradicteurs, voire ruiner une Fanny Truchelut, sans mettre en danger leurs finances.

Nous attendons donc avec intérêt les suites de l’affaire norvégienne. Mais l’attitude des associations dites « anti-racistes », et de nombre de journalistes, confirme mieux que de longs discours les propos d’Alain Dubos, tenus dans le dernier supplément week-end. « Le relativisme est l’arme des doux rêveurs, des pleutres ou des vrais salauds ». (9)

(1) http://www.legaulois.info/2011/07/attentat-doslo-les-zones-dombres-par.html#more

(2) http://www.millebabords.org/spip.php?article18156

(3) http://patricklozes.blogs.nouvelobs.com/tag/norv%C3%A8ge

(4) http://blogs.mediapart.fr/blog/francois-munier/240711/attentats-doslo-denoncer-le-terrorisme-islamophobe

(5) http://www.thereligionofpeace.com/

(6) http://www.enquete-debat.fr/archives/conference-sur-la-liberte-dexpression-organisee-par-enquete-debat-le-18-juin-2011

(7) http://www.islamisation.fr/archive/2011/07/23/jean-louis-brochen-et-l-islamophile-ligue-des-droits-de-l-ho.html

(8) http://ripostelaique.com/la-licra-sous-traite-a-fiammetta-venner-le-sale-boulot-d%E2%80%99insulter-et-de-diffamer-riposte-laique.html

(9) http://ripostelaique.com/m-boyer-le-relativisme-est-larme-des-des-doux-reveurs-des-pleutres-ou-des-vrais-salauds.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.