LREM est en place pour éliminer toute opinion divergente

Publié le 13 février 2018 - par - 31 commentaires - 1 387 vues
Share

Lu sur RR : après le MRAP, « le Procureur porte plainte contre Christine Tasin auteur présumé de faits soi-disant délictueux. Ensuite l’association peut se porter partie civile et solliciter des dédommagements pour les dommages imaginaires subis. Le MRAP a dénoncé la publication et la mise à disposition du public du tract et de l’autocollant Islam assassin. Christine Tasin est accusée, mais non jugée et encore moins condamnée. Le MRAP a dénoncé des faits de provocation à la discrimination, à la haine, à la violence… » malgré le fait que l’islam n’est ni une race, ni une personne (morale ou physique). Si l’islam est une doctrine religieuse, alors que le délit de blasphème a été aboli en France, le fait est que l’islam tue, que les policiers de Magnanville et des centaines d’autres ne sont plus là (à cause de l’islamisme totalitaire des Frères musulmans).

Alors comment Christine Tasin peut-elle être accusée d’inciter à la haine contre des personnes ?

Les Nouvelles chroniques d’Islamistan reprennent l’article de Christine Tasin sur RR, Dhimmitude, Nathan, Absurdistan, Manipulations médiatiques : « Nathan ose » utiliser le MRAP et la plainte non jugée contre Christine Tasin pour faire croire aux élèves, dans un manuel d’Histoire-Géographie-EMC de 4e (édition de 2016 ) que « la critique de l’islam serait un délit » selon le MRAP. « Dans ce manuel, pour expliquer les limites de la liberté d’expression, les auteurs du manuel, fort malhonnêtes, ont renvoyé dos-à-dos la critique de l’islam et l’antisémitisme. Ils ont utilisé, en mentant, le procès fait à Belfort pour L’islam est une saloperie.

Relaxée en appel, les falsificateurs de Nathan, enseignants sans conscience, qui utilisent l’école pour imposer leurs idées nauséabondes, n’ont pas le droit de dire que j’ai été condamnée, c’est de la diffamation.

« Affaire Boutin : Un peu d’espoir pour la liberté d’expression ? Par Nathalie MP. Christine Boutin a pu gagner une bataille judiciaire à titre personnel pour ses propos sur l’homosexualité, mais le combat (pacifique) pour la liberté d’expression ne fait que commencer. Des associations de la mouvance LGBT poursuivaient Christine Boutin pour les propos suivants, tenus dans un entretien à la revue Charles en avril 2014 :

« L’homosexualité est une abomination« . La Cour de cassation a donc annulé la condamnation pour « provocation à la haine ou à la violence » prononcée en première instance (2015) et en appel (2016).

Bonne nouvelle pour la liberté d’expression, mais ceci ne signifie pas que la liberté d’expression soit fondamentalement restaurée. Christine Boutin a pris cela avec le sourire. Sourire qui doit flotter sur ses lèvres ces jours-ci puisque sa condamnation à 5 000 € d’amende, sans compter les dommages et intérêts pour les associations LGBT plaignantes, vient d’être « annulée sans obligation de nouveau procès« .

Lors du premier procès, le procureur reprochait à Christine Boutin de laisser entendre « très fortement » quelque chose qu’elle n’avait pourtant jamais dit : « Ce que l’on « entend » (c’est-à-dire : ce que le procureur veut entendre sans comprendre) dans vos propos, c’est que les homosexuels sont (seraient) une abomination ».

Mais la Cour de cassation, abordant le fond du problème, a jugé que : « Le propos incriminé, s’il est outrageant, ne contient pas, même sous forme implicite, d’appel ou d’exhortation à la haine ou à la violence à l’égard des personnes homosexuelles« . Et pour : Islam assassin du tract attribué à Christine Tasin ?

Christine Boutin a écrit sur Twitter : « La C. Cass a cassé et annulé les condamnations du TGI et de la C.Appel de Paris pour avoir cité l’Ancien Testament. La plus haute juridiction française vient de confirmer que les Libertés d’Expression et de Conscience existent toujours en France… »

La plainte déposée par les associations Refuge, inter-LGBT et Mousse, qui se sont constituées partie civile, a été rendue possible par la loi Pleven (1972) qui introduisait un délit (politique) de « provocation à la haine raciale » et la loi Gayssot (1990) qui y rajoutait le délit de « contestation de l’existence des crimes contre l’humanité« . Renforcés au fil du temps, ces textes s’étendent aux discriminations (des personnes) en raison de l’origine ou de la religion, ainsi que le sexe, l’orientation sexuelle et le handicap. Ce sont des lois de censure de l’opinion qui aboutissent à faire comparaître au tribunal des prévenus qui n’ont commis aucune atteinte matérielle concrète « envers une personne«  ou un bien en particulier, si ce n’est le fait de ne pas partager les avis (c’est-à-dire la propagande) des associations de défense des divers groupes concernés.

Lorsqu’on lit l’ensemble des déclarations de Christine Boutin à la revue Charles, elle prend nombre de précautions afin de « distinguer la personne de l’acte« . Elle insiste sur le pardon et considère qu’elle n’a « aucun jugement à porter sur la personne« . Malgré le mot « abomination » appliqué à l’homosexualité, comment peut-on « vouloir deviner la moindre incitation à la haine » dans ce texte ? Christine Boutin évoque la Bible. Elle a seulement répété : « Je n’ai fait que citer l’Ancien Testament » puis elle reprend l’argument dans le tweet.

Le terme « abomination » fait référence au verset 22 du chapitre 18 du Lévitique : « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination« . (Lévitique 18,22). Le Lévitique, probablement constitué vers le Vème siècle avant JC, forme un long recueil de règles sacerdotales et de règles de vie variées qui ne traitent pas seulement de l’homosexualité. Quand la Bible parle d’actes homosexuels, c’est pour les englober dans un contexte plus général de violence et d’idolâtrie. Selon le Catéchisme de l’Église catholique, l’homosexualité y est considérée comme « intrinsèquement désordonnée« . (Nathalie MP)

Si la décision de la Cour de cassation est bonne pour la liberté d’expression, elle a été prise dans le cadre des lois de censure de l’opinion. Tant que ces lois existeront, la liberté d’expression sera bafouée dans ce pays. La Cour de cassation n’a pas retenu la « provocation à la haine ou à la violence« . Si les associations LGBT avaient agi « sur le fondement de l’injure » et non de l’incitation à la haine, Christine Boutin aurait-elle été condamnée ? Malgré cela, si quelqu’un redit cela, les associations auront retenu l’enseignement de la Cour de cassation et « poursuivront pour injure« . (Avocats pro-LGBT). Pour un autre, cette décision « est une façon de mettre fin au débat« . Tant que tout ce qui « s’oppose par les mots et seulement les mots » à la (propagande) des associations LGBT (antiracistes, féministes, etc.) n’aura pas été interdit et réduit au silence, pas de débat possible. Selon les sectaires (comme le MRAP), seule l’opinion politiquement correcte peut s’exprimer.

Le combat (pacifique) pour la liberté d’expression doit aussi faire face à la chasse aux « Fake News » à propos des tendances complotistes supposées des Français. (Texte librement adapté de Nathalie MP)

LREM est en place pour éliminer les opinions divergentes sans laisser place au débat démocratique.

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
Pascal JUNG-LEDOUX

Pire que Hitler…Il veut exterminer les Français pour arabiser le pays!!!

wika

Après avoir lu votre article, ma conclusion est : que de temps perdu en verbiage et en procès d’intention, alors que les tribunaux ne trouvent pas le temps de traiter des affaires bien plus graves

dufaitrez

Confusion, ou Fusion des Cons ?
Il faut suivre…

pierre estrelka

Ces messieurs-dames con-sans-tantes (ou avec) ont juridiquement parfaitement le droit de se taper dans la lune.
Nous pouvons tous stricto sensu les traiter d’enculés.

renaldo jean

macron, égale et va dépasser Hitler c’est un super collabo bravo à tous les cons qui ont voté pour lui et se sont laisser manipuler par les merdias

patphil

macron ne se cache pas, les déclarations d’alger sur le crime contre l’humanité, la chéchia de tunis, écoutez le!regardez le!
quand il dit que la France ne peut pas endiguer toute la misère du monde, il pense aux éphads, aux matons aux flics, aux petits paysans etc

antécumé

Dans la mimique, Hitler n’aurais pas fait mieux!

Nemesis

La loi Pleven et la loi Gayssot sont ineptes. Nous avons les droits de l’homme et du citoyen qui, bien comprises et appliquées à tout le monde, sont amplement suffisantes. Ces deux lois sont en contradiction avec l’Article 19 – Déclaration Universelle des droits de l’homme – Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. ».

lafronde

Bien vu, notre droit positif est en contradiction avec les textes de valeur constitutionnelle comme la DDHC de 1789. C’est impossible aux USA car leur Amendements les plus célèbres 1er et 2e sur la liberté de la Presse et le port d’armes sont intégrés dans leur Constitution. En outre la subordination juridique du Droit national au Droit européen (CEDH ou retranscription nationale) entraine une REGRESSION de nos libertés publiques ! La liberté (surveillée) de traiter de l’impact des migrations-invasions en est un exemple flagrant.

to much de st tropez ( miami, los angeles )

Et les opinions divergentes sont en place pour éliminer Lrem.

JILL

 » C’est l’un des droits absolus de l’Etat de présider à la constitution de l’opinion publique  »
Emmanuel Macron …non pardon,excusez moi : Joseph Goebbels .

JILL

Moi aussi,je trouve que deux barbus se livrant au simulacre de la reproduction,c’est une
abomination …mais j’estime néanmoins que c’est leur droit,comme c’est mon droit de dire que je désapprouve .Et je n’en fait même pas une question de morale,mais d’esthétique .

JILL

Quand les opinions divergentes sont éradiquées,la pensée devient beaucoup plus claire.

Brouillon

Je diverge, donc je suis !

Wolf

Et dix verges c’est beaucoup (Pierre Desproges)

Trannod

Non …Tchernobyl
et ils peuvent mettre des Gants au lieu et place de préservatifs….LOL

Lionel

Etonnant cette bienveillance envers un texte religieux qui utilise des mots comme « abomination ».

Il serait intéressant de voir ce que certains pensent du même mot que l’on trouve dans des textes d’autres religions.

Bible et Coran, même combat?

Marcel Prout

Et en plus il va vous entrainer dans une guerre.. chapeau le minet rose!
Macron : en cas de preuves avérées d’attaques chimiques, la France «frappera» en Syrie
https://francais.rt.com/france/48062-en-cas-preuves-averees-darmes-chimiques-france-frappera-en-syrie

Alex Ben

LREM : La Répression En Marche…

Nemesis

Très bon !

Carole

D’après cette photo – très « répulsive » – Macron semble s’être inspiré de la gestuelle de Hitler (peut-être pas seulement la gestuelle malheureusement ..)

Contact666

La doctrine meme de LREM est terriblement proche du national socialisme.. D’ici 18 mois, Marine le poun sera membre de LREM, car sa doctrine converge vers celle de LREM.

Lionel

Attention, Carole, votre trolling est trop voyant.

Carole

Si vous ne me croyez pas, allez donc plutôt regarder des photos de Hitler en plein discours. Désolée, je ne fais que constater. Je ne crois pas sauf erreur qu’on ait vu depuis Hitler un chef d’état arborant une telle pose ! A part Mélenchon mais il n’est pas un chef d’état.

Carole

Je suis peut-être un peu dure en effet. Alors je vais rectifier : sur la photo, il est à mi-chemin entre Hitler et un loup-garou. En tout cas, c’est le genre de photo qui fait peur aux petits enfants.
https://www.google.fr/search?q=loup+garou&dcr=0&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiS79rK06XZAhWFzaQKHaiCAF4Q_AUICigB&biw=1024&bih=506#imgrc=ypDu2j-szw3V6M:

Pierrot

Il manque la mèche et la moustache .

Mike

Très bien, … ce que j’aurai du rajouter dans ma réponse précédente.!

Mike

D’emblée, c’est exactement ce que ça m’a rappelé…! j’ai 75 ans.!

iNemesis

Ses manières et son faciès sont ceux d’un nazi. Son allégeance à Merkel et ses visites répétées dans le monde musulman en est la preuve.

Patrick Z

Sur la forme peut-être mais pas sur le fond, car Hitler, contrairement à Macron, était contre le métissage et le « grand remplacement », faire le parallèle entre eux n’a pas de sens.