Lumineuse Danielle Darrieux : une autre étoile s’éteint…

Cent ans, il fallait bien que cela arrive…

Cent ans de talent, de sourires et de pleurs, et de ces yeux ! Grâce à Danielle Darrieux, nous n’avions plus à envier, nous autres Français, les regards de Marlene Dietrich, Vivien Leigh ou Audrey Hepburn : elle les valait toutes.

Au hasard, Clouzot, Guitry, Wilder, Decoin, Autant-Lara, Mankiewicz, Ophüls, Grangier, Duvivier, Sautet, et plus récemment Ozon – 8 femmes, film dans lequel elle interprétait si tristement le poème d’Aragon, « Il n’y a pas d’amour heureux »,  mis jadis en chanson par Georges Brassens –, on peut dire que notre Danielle nationale était à elle seule une encyclopédie du cinéma… d’un certain cinéma. Sans parler du théâtre, où elle brilla longtemps de mille feux.

Elle aussi sera inquiétée après-guerre pour avoir tourné pendant l’Occupation – sous contrat avec la Continental, société de production d’alors financée par les Allemands – et fait le voyage à Berlin. Elle s’en expliquera des années plus tard : « Dans un documentaire diffusé sur Arte au début des années 1990, elle déclarait qu’elle n’était partie en Allemagne qu’après un accord avec les Allemands, en ayant l’assurance de rencontrer son mari Porfirio Rubirosa qui y était incarcéré. »

Rien de comparable avec Arletty, qui commit le crime d’être amoureuse d’un Allemand, ce qui brisa sa carrière. La même Arletty qui aurait répondu un jour, superbement, lors d’un interrogatoire : « Mon cœur est français, mais mon cul est international ! »

Danielle Darrieux, elle, poursuivit sa carrière, notamment auprès des nouveaux jeunes premiers, tels Delon, Brialy, Gélin et bien sûr Gérard Philippe qui, le temps d’un film, interprétait le rôle de Julien Sorel quand elle était une si romantique Madame de Rênal, dans Le Rouge et le Noir d’Autant-Lara, délicieuse adaptation du génial roman de Stendhal.

Danielle Darrieux prit ce que la vie voulait bien lui offrir sans tricher, expliquant d’ailleurs son succès ainsi : « Le succès, c’est un mystère, j’ai réussi peut-être parce que mon personnage n’était pas courant sur les écrans : je veux dire par là que je n’étais simplement qu’une jeune fille, alors que les autres gamines de quatorze ans jouaient déjà à la vamp. »

Comme l’écrit si bien Le Figaro, « la plus délicate des actrices » s’en va, poursuivant le cortège funèbre qui a déjà emporté, en 2017, Claude Rich, Jeanne Moreau, Mireille Darc, Jean Rochefort, et il nous reste encore deux mois avant l’achèvement de cette année fatale au cinéma français d’hier.

Pour celui d’aujourd’hui, c’est globalement une descente aux enfers de la nullité, particulièrement lorsqu’un obscur freluquet – je parle d’Omar Sy ! – se paye le luxe de se frotter au plus gigantesque comédien que notre pays ait jamais eu : Louis Jouvet, rien que ça !

« J’ai bien abusé de la vie ! », disait la belle Danielle Darrieux, et l’on ne peut que la remercier de nous en avoir fait profiter…

Charles Demassieux

 

image_pdfimage_print

14 Commentaires

  1. schiappa , garrido , obono nous arrivent et Mlle. DARRIEUX nous quitte ; et il faudrait se taire ! Ne pas dire que les Français y perdent beaucoup , et supporter les injures des ordures, des décadents , des opïomanes , des pervers qui saturent l’espace . Pauvre beau pays .

  2. Oui merci Mme Danielle Darrieux, tous ceux qui ont vécu pleinement cette époque , petits ou déjà grands à l’époque, savent combien l’hommage de M. Demassieux est juste et touchant.

  3. Bel article. Je suis d’accord avec vous concernant la comparaison avec Dietrich et Hepburn, mais pour moi, Vivien Leigh reste la plus belle et la plus talentueuse actrice du monde.

    • Vivian Leigh, effectivement, la vraie beauté, des traits magnifiques et….la classe, la bonne éducation.

  4. Superbe !
    Merci Charles de prêter ta plume aux louanges de nos regrettés « monstres  » du cinéma français …sans oublier d’égratigner au passage les minables qui leur succèdent aujourd’hui sur nos écrans.

  5. Exact, aux odeurs de crocrodiles, ça se remarque quand on voyage sur les terres lointaines.

  6. Le Citoyen s’en fout, de ces amuseuses et amuseurs publics!
    Bientôt personnalité préférée des Français, Darrieux, avec Omar Sy, Djamel, le prince de la Jaquette qui flotte et la duchesse de Manchabal.?.

  7. Contrairement à toutes ces starlettes et actrices dévergondées, Elle fut propre !

  8. A la question du pourquoi avait elle tourné pour la continental, elle répondit aussi, compte tenu de l’époque qu’elle était jeune….Visiblement elle ne se rendait compte de rien tandis que d’autres, encore plus jeunes qu’elle mourraient en combattant ! Qu’une BAKER ou qu’une Marlène entraient en Résistance !Effectivement à la Libération elle fut peu inquiétée, pas comme Mireille BALIN par exemple !

    • Merci , j’ignorais cette histoire de Mireille BALIN ; pas toujours belle cette (fausse) Libération , un changement d’occupants dans les faits .

  9. J’ai, pendant de longues années, habité Paris intra muros. J’y avais de nombreuses amies. L’un d’elles travaillait dans une compagnie d’assurances privée, située dans les beaux quartiers. Il y a une trentaine d’années, elle m’avait dit qu’elle s’occupait personnellement du dossier de Danielle Darrieux, qui touchait, à l’époque, en tant que retraitée (elle avait 70 ans) 30.000 Nouveaux Francs par mois, de quoi lui assurer une belle fin de vie. Une autre amie, m’affirmait que dans le milieu artistique, les chômeurs, elle faisait allusion à l’actrice Jane Birkin, touchait, il y a dix ans, 7000 Euros par mois….

  10. Message au webmaster : Vous avez supprimé mon post. Vous laissez passer des messages antisémites (punis par la Loi) et injurieux. D’accord. Mais dans ce cas-là, il faut aussi laisser passer la réponse que lui fait une personne de confession juive visée et salie. Il me semble que c’est de bonne guerre. A moins que vous approuviez des posts à caractère antisémite et interdisiez aux Juifs d’y répondre ?

  11. Pour vous remercier d’avoir également fait sauter le post qui s’adressait au webmaster et dans lequel je lui faisais remarquer qu’il laissait les posts antisémites, mais supprimait les légitimes réponses des victimes de cet antisémitisme, je fais savoir, par ce poste, au webmaster, qu’en remerciement, j’ai signalé le post antisémite en question à la BNVCA qui poursuit en justice les écrits antisémites, tout en lui précisant sur quel site, sous quel article et à quelle date figurait ce post antisémite. Quel beau cadeau je vous fais n’Est-ce pas ? La prochaine fois vous ferez mieux votre travail.

Les commentaires sont fermés.