L’UMP est devenue une impasse, même en cas de retour de Sarkozy

Plus rien à attendre de l’UMP actuelle même avec l’hypothétique retour de Sarkozy pour 2017.

Selon le JDD
http://www.lejdd.fr/Politique/Le-tierce-gagnant-de-Sarkozy-636916
« En vacances au Maroc, Nicolas Sarkozy a évoqué le tiercé de ses responsables politiques de droite préférés : Nathalie Kosciusko-Morizet, François Baroin et Alain Juppé.   »

Arrrghhh…. Mais bon tout à fait logique avec la politique de son quinquennat de 2007-2012.

Pour les distraits ce perpétuel  double langage du petit Nicolas est à méditer.

Car en interne au sein de l’UMP Sarkozy s’appuie sur le courant de la « droite forte ».

http://www.ladroiteforte.fr/

Ce courant, le premier au sein de l’UMP depuis les dernières élections, a acquis son succès auprès des adhérents en se déclarant sarkozyste et pour son retour en 2017… tout en assumant,  avec à sa tête Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, un contre-pied idéologique en totale opposition avec les idées de… Nathalie Kosciusko-Morizet, François Baroin et Alain Juppé.

Comme quoi Sarkozy continue à faire croire qu’il est de la vraie droite tout en montrant déjà quelles seront ses orientations politiques gouvernementales de l’après 2017.

Tant pis me direz-vous il y a d’autres jeunes qui émergeront (…quand il sera trop tard ?)

Comme par exemple Laurent Wauquiez de plus en plus invité par les médias.

Wauquiez ? Petit rappel :

Ministre des Affaires européennes, Laurent Wauquiez estimait Le 11 mars 2011 :
« l’UMP ne doit pas restreindre son discours aux thèmes chers à Marine Le Pen. Il n’y a pas de débat à avoir sur l’islam, il est évident que l’islam est conciliable avec la République « .

Il déclara aussi

« – En cas de duel entre PS et FN au second tour des cantonales, que doit faire la majorité?

Marine Le Pen n’est pas une personnalité républicaine. Alors, j’assume : il faut battre le FN. Je vote pour celui qui est en face. Qu’il soit de droite ou de gauche. »

D’autres noms ?

Rachida Dati ?

Outre son caractère très « particulier » elle a visiblement des problèmes avec l’histoire de France …

Elle vient ainsi de déclarer sur RMC :

« On n’a jamais autant parlé de l’islam et des musulmans comme s’il y a eu subitement une grande invasion, alors qu’on avait plus d’arrivées de musulmans dans les années 50-60 jusqu’à 70, beaucoup moins maintenant»

[youtube]cXfBYkiCdQU[/youtube]

D’autres noms ?

Cela va être difficile. Car entre 2012 et aujourd’hui la base électorale de l’UMP est de moins en moins d’accord avec ses dirigeants… sur ce que eux mêmes considèrent comme une digue « Républicaine ».

En 2012, selon un sondage OpinionWay Fiducial pour Les Échos et Radio classique, 64 % des électeurs de Sarkozy , étaient déjà  favorables à un accord UMP-FN.

Et quand François Fillon a tenté début Octobre 2013 un buzz médiatique sur le vote FN , avant de se rétracter piteusement, un sondage BVA pour iTélé montrait que  72 % des sympathisants UMP approuvaient ce qu’ils croyaient alors être son  changement de stratégie.

Bref  l’UMP, faute de cohérence politique, veut un peu tout et son contraire : le vote de la France d’en bas tout en voulant lui appliquer la politique de l’Europe d’en haut…

Jean Héron

image_pdfimage_print