Lunel : le Mrap vole à nouveau au secours des islamistes

Étonné tant par le comportement suspect du maire de Lunel que par son discours suintant la haine de l’autre, la radicalisation laïque, l’extrémisme républicain et la très puissante tendance démocrate, le MRAP local tient à rappeler ici l’essentiel de sa philosophie. Pour cela, il lui semble nécessaire de donner aux foules ignorantes une simple leçon d’histoire.

http://www.fdesouche.com/810603-lunel-34-le-mrap-denonce-un-raccourci-dangereux-apres-les-propos-du-maire-sur-la-radicalisation

Le MRAP dénonce une fois de plus, comme il le fait depuis que l’on tente de souiller l’image tutélaire de Joseph Staline, le raccourci entre le grand patriote internationaliste Jean-Paul Sartre et son soi-disant officier-traitant soviétique Youri Krotkov (Source en anglais).

Le MRAP tient à la disposition des curieux les preuves formelles que ces deux hommes, liés aux Russes, (comme Blumel, Cogniot, Farge et autres fondanteurs des « Mouvements pour la Paix ») par la fraternité des vrais humanistes, n’échangèrent en vérité que des timbres du Mozambique et ces petites images des coureurs du Tour de France que l’on trouvait autrefois dans les paquets de levure Alsa.

Il faut, cinquante ans après, que la haine bourgeoise soit insuffisamment matée pour que ces relations uniques en leur genre, et qui nous honorent particulièrement, soient salies d’une telle manière.

Puisque nous parlons des vieilles camaraderies cellulaires, le MRAP peut se glorifier aujourd’hui encore d’avoir toujours refusé le raccourci haineux des capitalistes occidentaux entre le maintien de l’ordre bolchévique sur l’Europe de l’Est et l’écrasement supposé sanglant de la révolte hongroise de 1956. Ayant compris qu’il s’agissait alors là aussi d’une simple et franche mise au point entre frères, le MRAP, par son silence, a ainsi évité qu’un injuste opprobre tombe sur les gardiens des camps de concentration où l’on fit très logiquement et normalement mourir quelques dizaines de milliers de suppôts d’Eisenhower.

Pareillement, douze ans plus tard, en 1968, le raccourci entre la compassion soviétique pour les peuples libres et la ruée des chars dans les rues de Prague, raccourci dangereux pour la maintenance et l’entretien des roulements et des chenilles, fut le fait des va-t-en guerre de l’Ouest attirés par le scandale comme les mouches par le guano. L’honneur du MRAP fut encore une fois de balayer la manoeuvre par un silence de nécropole et il faut, aujourd’hui, toute la malveillance de vieux fascistes pour remettre sur le tapis une question réglée en son temps comme il se devait.

Le MRAP se félicite aujourd’hui encore d’avoir refusé le raccourci facile entre la Révolution Culturelle chinoise et les soi-disant exterminations massives du Cambodge communiste, années 70.

Suivant en cela son maître à penser Alain Badiou, pour qui les Khmers Rouges restent encore aujourd’hui des idéalistes incompris, le MRAP dort sur ses deux oreilles dès lors que Mao a occis une vingtaine de millions de gens, alors que Pol Pot, qui rêvait de réduire la population de son pays à sept cent mille paysans, en a fait passer seulement deux (sur sept) de vie à trépas.

Montrant par là, et validant a posteriori l’extrême discrétion du MRAP, que la République du Kampuchea Démocratique, mise en danger par les manœuvres des capitalistes, était en vérité une expérience qui méritait amplement qu’on la laissât se faire en paix.

Dans le même ordre d’idée, le raccourci fait par certains entre le régime parfaitement démocratique du Colonel Mengistu et l’extermination par la faim, l’exode, la guerre et la sécheresse, d’une fraction non négligeable du peuple éthiopien, raccourci qui mit en grand péril les survivants, n’est qu’un amalgame créé de toutes pièces par les fabricants de biscuits vitaminés de l’Ouest, qui réussirent, malgré la vigilance du MRAP aux frontières du Wollo et du Tigray, à écouler ainsi une partie non négligeable de leurs surplus.

Passons sur l’invasion de l’Afghanistan par l’Armée Rouge en 79, le MRAP n’ayant été mis au courant de la chose qu’en 1981, par les Réformateurs du PCF.

Last but not least, la mise en situation précaire des Cubains par le raccourci pervers entre le régime finalement très paternaliste de Fidel Castro et le mensonge consistant à noircir la situation d’un peuple heureux, pacifié, dûment protégé par une triple rangée d’océans, MRAPé de bas en haut et de gauche à droite, sera inlassablement dénoncée par le zèle vigilant et infatigable d’une association totalement perfusée par les économies du contribuable français.

Au vu de cette très longue histoire de silences, de paupières closes, de boules Quiès triple volume, d’anti-sionisme et d’administration de neuroleptiques à doses massives à une opinion formatable à merci, il est donc tout-à-fait logique et normal que le MRAP, conscient du danger mortel que le bouddhisme allié au christianisme représente pour ses compatriotes en désarroi, dénonce avec force le raccourci prétendant relier quelques faits divers sans conséquences franchement notables à la seule vraie entreprise humaine capable de réunir les hommes, les femmes, les plantes vertes, les enfants, les vieux, les morts, les moutons et les loups dans l’amour, la tolérance et la paix.

Jeanne Bourdillon 

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. Il serait bon de supprimer toutes subventions publiques : état, collectivités locales, mairies,etc. à toutes ces associations qui ne sont pas « d’utilité publique ». En particulier celle-ci. Voir
    « http://www.lesenquetesducontribuable.fr/2015/06/25/des-associations-antiracistes-pas-tres-claires/49399 » on fera des économies et ça évitera les procès.

  2. Excellente mise au point. La France porte le douteux privilège d’être un des plus importants point d’appui des fanatiques communistes en-dehors du reliquat des pays encore communistes, et malgré la déroute de cette idéologie destructrice et mortifère partout dans le monde. Nous sommes les seuls dans ce cas en Europe, où les communistes ont pratiquement disparu, même en Italie. On n’en voit ni n’entend plus, sauf en France. En plus, ils se masquent et ne se disent plus marxistes. On les croit, bien sûr….

  3. PATRIOTISME ET BROUHAHA : chaque fois que le problème de l’islamisation de la France se pose avec acuité , les nationalistes francais gaulois francs et honnêtes, soucieux des vrais intérêts de leur peuple et de leur nation , proposent des mesures claires , évidentes , franches et réelles comme la fermeture des mosquées , l’interdiction des organisations islamiques, l’Abrogation des lois scélérates du droit du sol , du regroupement familial , de la double nationalité , de la déchéance de nationalité et l’expulsion des criminels, de la surveillance des frontières etc. Chaque fois nous viennent des charlatans et des sorciers , au nom d’un patriotisme de pacotille ,pour nous parler de leurs Fictions et plonger ce débat combien vital dans le BROUHAHA , le vacarme et la Cabale

  4. Sartre,cette ordure est aujourd’hui bien oublié ;il a rejoint comme ses amis cocos les poubelles de l’histoire .

  5. Est-ce que les dirigeants du MRAP bénéficient d’une protection policière ?

Les commentaires sont fermés.