L’union des droites : l’Arlésienne selon Jean-Frédéric Poisson du PCD !

Publié le 12 juin 2019 - par - 32 commentaires - 986 vues
Share

À la suite d’une demande de don que fait Jean-Frédéric Poisson sur internet, je lui ai dit l’importance que j’accordais à une union des droites nationales.

Voici ce que je lui écrivais : Je comprends votre programme et j’approuve, mais je conteste le fait que vous n’envisagiez aucun accord, ni n’avez l’ambition de tenter de réunir une plate-forme, a minima, des droites nationales de bonne volonté. Vous allez faire vivoter ou survivre vos idées et non leur permettre de gagner un jour l’électorat nécessaire pour gagner. À quoi bon un énième petit parti de droite nationale si aucun ne souhaite unir les forces. C’est la défaite assurée… 

Jean-Frédéric Poisson ne daigna pas répondre à un électeur de droite nationale qui, en fait, lui posait une question directe ! C’est madame Marie COLLA, assistante de direction du PCD, qui me répondit ! Je l’en remercie d’ailleurs, sauf qu’elle botte en touche en me donnant les liens sur les interviews de son patron. Pouvait-elle faire autrement ? C’était le plus simple finalement ! Ainsi, j’ai pu lire celle sur Valeurs Actuelles et sur Bd Voltaire !

Monsieur Jean-Frédéric Poisson ne croit pas vraiment à l’union des droites sans passer par une réflexion sur un programme, un projet commun ! N’est-ce pas ce que je lui suggéré dans mon courrier, « réunir une plate-forme, a minima, des droites nationales de bonne volonté » !

Il ressort de son interview sur VA, des constats, à savoir qu’il faut une profonde mutation des formations politiques de droite, elles-mêmes devant être opérées avant même d’envisager s’unir.

Puis il a vanté, en quelque sorte, les méthodes de la gauche : elle discutait beaucoup, débattait, faisait des motions et s’entredéchirait. Puis on se jaugeait. Et on se rabibochait…

Alors que la droite c’était la responsabilité individuelle, une dose variable de morale judéo-chrétienne dépendant de l’état de l’opinion, et du courage des responsables politiques, et savoir quel sera le chef !

Il concluait dans cette interview par : la solution serait d’être un peu plus inspirés par cette méthode gauchère (…) et de renouer (la droite) avec les fondamentaux qu’ils ont peu à peu abandonnés.

Pour ce faire, il donne des exemples comme pour le RN : un projet politique trop souvent gaucher avec une méthode de droite.

Pour LR : un projet politique faussement droitier avec une méthode de gauche.

 Pour lui, l’heure, ce serait l’élaboration, concertée, le plus largement possible, d’un projet politique résolument ancré dans l’indépendance nationale, la stabilité des institutions, le respect de la nature, et la cohésion sociale. Il sera toujours temps ensuite de désigner la personne la mieux à-même de le porter.

Qu’avais-je dit d’autre ? Je conteste le fait que vous n’envisagiez aucun accord, ni n’avez l’ambition de tenter de réunir une plate-forme, a minima, des droites nationales de bonne volonté.

Monsieur Jean-Frédéric Poisson veut élaborer un projet le plus large possible, mais avec qui ? Quelle est la largeur de spectre politique ? Probablement pas avec des partis qui ne sont pas « résolument ancrés dans l’indépendance nationale » ! Le reste étant possible car, qui n’est pas pour la stabilité des institutions et le respect de la nature ! En quoi dérogerait-il de sa doxa en appelant les responsables et les chefs de partis à se réunir « a minima » sur une plate-forme commune d’idées !  

Sur Bd Voltaire : lunion des droites est une affaire de partis politiques ; la reconstruction de la France est une affaire de relation avec le peuple. Il ne faut pas se tromper de sujet.  Nous sommes d’accord ! Mais pourquoi n’a-t-il pas encore demandé une réunion préparatoire ? Comment s’assurer de la volonté de bâtir un projet (programme?) commun, si l’on ne se rencontre pas ? Il dit qu’il faut d’abord s’interroger (sic) sur ce projet commun, et qu’ensuite, nous verrons qui pourrait le porter. Sans doute par l’intermédiaire du Saint Esprit ? Est-ce raisonnable, pragmatique ?

À la question « peut-on reconstruire la France sans faire cette union des droites ? »

Il répond par : j’espère que oui, sinon ce sera compliqué. L’union des droites est éventuellement une étape importante, mais certainement pas l’horizon, ni l’essentiel.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Je n’en sais rien ! Il veut reconstruire tout seul parce que cela serait trop compliqué à plusieurs ? Même s’il admet que l’union des droites est une étape importante, il affirme malheureusement que ce n’est ni l’horizon, ni l’essentiel !

Nous voilà donc avec un chef de parti de droite nationale, le PCD, qui fait un constat juste et de bon sens : « Il reste un espace pour parler à la fois à ceux qui sont attachés aux valeurs traditionnelles de la France, à son patrimoine et à sa culture (…) un mouvement conservateur. (Les Français) veulent garder leurs racines et leurs modes de vie et ils veulent de la protection. Mais ce chef de parti prétend qu’il fécondera seul cet espace, et qu’il en fera seul, sa ligne directrice ! Les autres… ils attendront que l’horizon s’éclaircisse grâce à lui ?

Un peu comme un cosmonaute tout seul dans l’espace, ou un pêcheur de rivière sur un baleinier ! En clair, toujours de beaux discours, des accents de vérité et des appels aux dons, mais surtout des promesses d’un monde meilleur pour des après-demain qui s’éternisent !

Qu’en penseront les autres : les Nicolas Dupont-Aignan (DLF),  Marine Le Pen (RN), Karim Ouchik (SIEL), Karl Lang (PDF), les Identitaires, Richard Roudier (LdM), et tous ceux qui se sentent orphelins à LR ?

Gérard Brazon (Libre Expression)

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
POLYEUCTE

En attente de la 3° censure….

POLYEUCTE

Encore censuré ? Pas un « Poisson » d’Avril, mais de Juin….
Mieux vaut en rire !

paul nareffe

C’est simple, pas d’alliance entre les patriotes et souverainistes, alors ces partis politiques sont condamnés à rester en dehors des gouvernes.
Je pense que les leaders de ces partis l’ont bien compris, alors cette situation est incompréhensible et il faudrait qu’ils expliquent pourquoi ils maintiennent une telle attitude!.
Les électeurs se sentent berné!.

lafronde

Les citoyens qui ont voulu sanctionner le pouvoir ont voté RN. Ils froment déjà une majorité (relative) dans la France périphérique. C’est donc le RN qui a les cartes en mains, elles lui ont été confiées par le Peuple. Pourquoi le RN ne répondrait-il pas en priorité à son électorat ? En formant, en rassemblant dans chaque terroir de cette France périphérique, des majorité patriotes locales ? Ces majorités locales épouseraient les intérêts locaux prioritaires (agriculture, industrie, sécurité), la culture du terroir concerné (populiste, entrepreneuriale…). L’Union du Peuple dans le patriotisme sera bien plus féconde que l’union des droites. (dont la partie bourgeoise est allée chez macron !

POLYEUCTE

« Poisson ? Point con, poinçon d’une Droite conservatrice, éjecté par NDA. »
Ecouté hier Patrick Buisson qui travaille avec Zemmour.
Intelligences nécessaires contre égos. Deux incontestables ! Marine est out… Ouf !
Attendons…

Stella

Avec une droite pareille, fidèle à sa réputation de  » droite la plus conne du monde  » Macron n’a rien, mais alors vraiment rien à faire pour conserver le pouvoir : un large boulevard est devant lui et pour longtemps !!

François BLANC

L’expérience du SIEL au sein du RBM ne laisse pas un souvenir favorable à ses adhérents traités par les « intelligents » du FN/RN de « tarés, cinglés, racialistes, civitas »,
dés lors les partis indépendants se méfient, tandis que le RN qui échoue élection après élection, n’est toujours pas convaincu de devoir s’encombrer d’alliés pour s’imposer

Jill

Ils sont trop fier pour ca

paul nareffe

Avec leurs égos démesurés, les dirigeants des pseudos partis politiques qui prétendent se dénommer « droite » portent en eux les germes de leur destruction, le temps qu’ils n’auront pas compris que les alliances sont incontournables pour accéder aux gouvernes, et bien ils resteront Ad Vitam Eternam sur la seconde marche du podium!.

Jill

C’est voulu

didile

Je veux faire l’union à condition que ce soit moi qui commande et qu’on ne défende que mes idées.
C’est la force de LeRM .Ils viennent de tous les bords ,ils n’avaient aucune idée personnelle avant,ils n’en ont pas plus maintenant ,mais on a mis une grande marmite au milieu d’eux et on leur a enjoint de ne pas s’en éloigner sous peine d’être privés de soupe.

Jill

C’est pareil pour un autre parti….hummmm

JACOU

Sur un Navire il n’y a que le Commandant de bord qui commande. Sinon c’est le bateau qui coule à la première petite tempête.

Ducon macrondelle

L’ union de partis couillemollistes comme LR (parti où la traîtrise est reine) et le RN n’ engendrera pas un parti dur et intransigeant identitaire

limone

merci pour ce décryptage , Mr Poisson s’était rallié à je ne sais plus qui avant les européennes , et je ne sais pas ce qui s’est passé mais il semble avoir été écarté ou bien que lui même s’en soit désolidarisé ! curieux , pas trop de précision

amril

Pour comprendre pourquoi cette alliance est impossible, il suffit de lire les commentaires de R.L. sur certains articles ou les patriotes, souverainistes, nationalistes… s’invectivent avec véhémence, comme s’ils s’adressaient aux commentateurs de marianne ou de l’humanité.
On est pas au bout.

miser

Pourtant ça urge !
Il est minuit moins une…

FRANCE PILLEE

ben oui tout le monde veut défendre sa petite chapelle, mettre en valeur son fonds de commerce dans son coin
et il faut donner du fric : à boulevard voltaire, volontaires pour la france, fdesouche, damoclès, la lettre patriote, polemia, breiz info, causeur, atlantico, tv libertés, j’en passe et des meilleurs
ou alors il faut acheter des livres tous les jours
et pendant ce temps là les envahisseurs envahissent :

Emile

Dans une France ( et une Europe…) vérolée par l’humanisterie et le droit de l’hommisme , je ne crois plus à un sauvetage de notre culture et notre civilisation par les voix électorales

Barnabe

Si Poisson ne daigne pas répondre lorsqu’on demande son soutien pour les municipales, il en va de même d’Ouchik.

patphil

les caciques qui ne pensent qu’à leur sinécure…
les électeurs qui font un choix (de plus en plus de LR, quelques insoumis) reste à convaincre les gueux de ne pas rester sur les rondpoints certains dimanches

Torpillator

S’il n’y a pas de possibilité pour une Union des droites, on pourrait peut-=etre former une Union des gauchiottes pour sauver la France là au moins il ne manquera pas de personnel c’est un avantage indéniable !!!!!!!!!!

laurent k.

ZEMMOUR président de l’alliance des droites, sinon point de victoire…
reste à le convaincre MR Brazon!

François BLANC

il reste surtout à convaincre Zemmour !!

. Dupond 1

François BLANC
Zemmour commence a s’allier avec patrick buisson …..C’est un tres bon signe ( entendu hier soir face a pujadas il me semble) et il a meme été question de MMaréchal

didier34

Bon c’est vrai que Marine…j’ai voté pour elle en 2017 parce que je vote fn depuis 30 ans mais c’est pas terrible…Quant à Marion, même pas fichue de soutenir Bardella contre Bellamy, c’est une belle jeune femme avec des idées toutes moisies…Quant à Zemmour, intellectuel brillant, polémiste et débatteur hors pair, je suis quand même curieux de voir sur quel programme le bonhomme serait prêt à se battre, parce que à part soutenir la droite molle, il n’a jamais rien fait d’autre de concret…Bref, pour l’instant, c’est l’impasse!

Cincinnatus

Un poisson, ça nage souvent entre deux eaux…

Jill

Les petits chefs des groupuscules sont semblables à la grenouille de la fable… Ils n’envisagent pas l’union des droites, car ils y
joueraient un rôle secondaire. Ils préfèrent se draper dans leur petite dignité et se donner l’illusion de leur importance.

. Dupond 1

+1000000000000000000000000000000000000

POLYEUCTE

Vous devenez lassant avec vos +10000….
Avez-vous des idées ?

Jill

-10000000000000000000000000000000000000

. Dupond 1

Ils sont comme des gosses avec chacun leur chateau de sable ….mais les autres font de meme (heureusement) . En ce moment la dite majorité ne represente que 20% de la population avec une assemblée majoritaire alors que le RN majoritaire en électeurs est pour ainsi dire absent de l’AN .Autrefois il se disait qu’avec la proportionnelle le pays était ingouvernable , et bien maintenant avec une majoritaire et l’écroulement des partis complices pour la gamelle nous sommes au bord de l’affrontement !! Edouard philippe veut butiner a gauche a droite et chez les verts (mdr) avec choupi le banquier se prenant pour giscard l’imigrationniste pote de la haute finance il ne risque pas de se ralier les pasteques ni les clando de merluchon et encore moins la droite de la France profonde