Sarkozy, les musulmans de l’UMP et la Libye…

Publié le 14 mars 2011 - par - 344 vues
Traduire la page en :

Des images d’apocalypse, en boucle, montrent la côte Japonaise dévastée par un tsunami au nom prédestiné. Le Nord-ouest du pays secoué par des répliques aux fortes secousses sismiques dresse un bilan tragique qui annonce des fuites nucléaires gravissimes au milieu d’un millier de morts et de disparus. Une situation survenue au Japon, état moderne et démocratique qui devrait éveiller les consciences de nos hommes politiques et rappeler que nous sommes tous mortels. Les inciter – à l’occasion des élections cantonales – à tabler sur plus d’humilité dans leurs décisions à venir devrait /les/nous/ ramener à la réalité de la petitesse humaine devant la colère des forces de la nature.

Des forces d’oppositions contre nature

Hier en Serbie puis au Kosovo et selon le même schéma politique, aujourd’hui en Libye, en Tunisie, en Algérie, au Yémen, au Darfour, en Côte d’Ivoire…, partout des forces d’oppositions contre nature, arborent la couleur verte rassurante de la nature, si elle n’était pas aussi celle du réveil des islamistes. Un islamisme conquérant, prosélyte et dominateur. Une couleur apaisante à l’image de la nature mais en trompe l’œil, car le vert de l’islam est associé dans notre inconscient collectif à celui de l’espérance, de la nature. Même couleur partisane pour le nouveau Parti des Indigènes de la République, pour Les Verts, du Vert d’Europe-Écologie de Dany le rouge. Tous sont comparables à l’image d’une pastèque bien mûre : verte à l’extérieur, rouge à l’intérieur, et noirs… ses pépins.

Le vert est dans le fruit
Les pépins noirs ont germés en concomitance et en connivence avec le « printemps arabe ». L’Union Européenne, la politique étrangère de la France, sa diplomatie et ses ambassadeurs du quai d’Orsay, ont servi de creuset à cette germination, à ce bouillonnement interne. Une fois arrivée à maturité, la pastèque est-elle prête à exploser surtout lorsque le Président Sarkozy en odeur de sainteté avec les instances de l’U.E complices de l’O.C.I, déclare que : « Kadhafi n’est plus un interlocuteur valide et qu’il doit donc partir » ? En tant que français, respectueux des états, j’y vois un autre tsunami, mais politique celui là.

Toute dictature en confisquant la liberté, abuse le vieil homme indigné
Les opposants au régime de Kadhafi, crient « Allah Ouakbar ». Ils se réclament donc de l’islam radical. Au cours des manifestations de rues à Ben Jawad, ils exigent même du dictateur libyen, qu’il leur rende la LIBERTÉ. Toute dictature en confisquant la liberté, abuse le vieil homme indigné. Ce dernier, brandi alors la charte des Droits de l’Homme à la française, (écrite par ailleurs avec le sang des têtes coupées des révolutionnaires), sans jamais pouvoir nous expliquer comment peut-on, paradoxalement, à la fois, réclamer la Liberté et s’apparenter à l’islam qui signifie soumission ? Cette logique nous dépasse et pourtant…

Le soutien français à l’opposition, aux forces islamistes en Libye a entrainé la suspension des relations entre la Libye et la France; auxquelles s’ajoutent les sanctions contre la Libye par Barack Hussein Obama puis par la Ligue arabe favorable à une zone d’exclusion aérienne en Libye ; pour faire naître quelques discordes dans l’U.E par crainte des risques d’escalades à propos de frappes ciblées, ou chirurgicales, proposées par la France de Sarkozy et la GB.

Tout ce bazar istambulesque, démontre l’énormité de la confusion que notre diplomatie cherche à entretenir dans les esprits candides, au nom de la liberté, (laquelle ?) et des Droits de l’Homme. Cela nous rappelle le combat des antiracistes, qui tirent verbalement, (pour l’instant), sur les laïcistes et les républicains : parce que ces vrais antiracistes font de l’ombre à leur esbroufe.

Les candidats de la majorité tiennent des meetings pour les élections Cantonales.
L’UMP, a perdu de façon magistrale les élections régionales, mais entre en campagne électorale pour l’élection locale d’un Conseiller général aux Cantonales. Appréciez la rime… Pour essayer de se refaire une nouvelle santé aux dites Cantonales, les candidats de la majorité tiennent alors des meetings. Ils rencontrent les électeurs d’associations locales pour faire passer leur programme et espérer, en retour, obtenir leurs suffrages pour : face au rose majoritaire des régions françaises, tenter de repeindre les départements en bleu.

La politique du donnant-donnant semble vouée à un échec patent

Bon nombre d’associations locales, affichent une appartenance d’obédience musulmane pratiquante, assez peu discrète, et avant de réclamer de nouvelles mosquées, ils invitent les candidats aux cantonales pour un sempiternel chantage politique. Un chantage répété à tous les candidats de la gauche également. Nos voix contre la promesse de satisfaire nos demandes. Du donnant-donnant en bonne et due forme. Ceci expliquerait alors pourquoi, le président Sarkozy, serviteur de l’U.E, en osmose avec le saint patron de l’Europe, s’est permis, au nom des Droit de l’Homme, considérés comme universels sur terre, de défier les lois internationales sur le Droit d’ingérence. Pour l’UMP, la machine à perdre les présidentielles, en 2012, est activée. La politique du donnant-donnant, vouée à un échec patent est devenue donnant-perdant. Devinez qui fait monter Marine dans les sondages ?…

Le monde change, et nos adversaires aussi

Notre président appelle donc à intervenir en Libye, contre l’horrible dictateur libyen, qui fait monter le prix du baril de brut et entrave la liberté de son peuple. Mais, le monde change, et nos adversaires aussi. Le quai d’Orsay quant à lui, n’a pas changé. Droit dans ses bottes, il nous rejoue le film d’horreur sur les affres de la dictature dans tous les états arabes, avec un zoom sur la Libye en particulier. Dictature que l’on a feint politiquement d’ignorer des décennies durant, par pure hypocrisie… Les dictatures : iranienne, syrienne via le Hezbollah et, palestinienne via le Hamas ne semble pas encore dans le collimateur, mais pour les français, la stratégie de l’U.E en collusion avec l’OCI est éventée.

Empêcher Gaza de devenir un port iranien

Au Proche – Orient également, c’est la logique de cette politique complice et absurde qui doit nous interpeller. Deux poids, deux mesures. On suggère d’une part des frappes ciblées chirurgicales, contre le régime de Kadhafi, mais récemment, l’U.E a lancé une fatwa pour interdire de se défendre à un petit pays (par sa superficie), né en 1948 à l’ONU. Un pays entouré d’états arabes qui ne jurent que de le rayer de la carte. Or, les média du monde complices des terroristes s’indignent, lorsque ce petit pays défend sa population, ses institutions, son existence. L’Armée de Tsahal de l’État d’Israël, durant l’opération plomb durci en janvier 2008, a, usé de frappes chirurgicales légitimes, pour éviter les dégâts collatéraux sur les populations civiles. Cette population civile s’est révélée avoir été l’otage des terroristes islamiques du Hamas pour servir de boucliers humains lorsque les valeureux combattants se cachaient derrière eux et leurs enfants, dans les hôpitaux, les écoles ou les mosquées. Tous les habitants de Gaza, avaient reçu personnellement des SMS sur leur portable, des alertes sur papier en arabe, pour les prévenir d’une riposte militaire imminente. Quelle armée au monde a déjà fait cela ?

Une opération déclenchée seulement après 8 années de bombardements incessants de Kassam sur la ville de Sederot, semant terreur à tous ses habitants. Une autre opération de riposte avait aussi mise ce petit pays, injustement sur le banc des accusés, lorsqu’il empêcha la flottille des terroristes turques du (HHI), Heil Hitler Islamique de pénétrer dans ses eaux territoriales pour empêcher Gaza de devenir un port iranien. L’Iran qui a juré d’exterminer ce pays par l’arme nucléaire.

Or, la sémantique journalistique est souvent contradictoire et partisane. Un terroriste du Hamas ou du Hezbollah, est appelé un résistant, un combattant. Un opposant à Kadhafi n’est plus un résistant mais devient l’insurgé, d’une milice armée. Or ce sont les Frères musulmans qui sont partout. Méfiez-vous de la contre façon des révisionnistes et autres falsificateurs de l’histoire !

Patrick Granville

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi