L’Union européenne incite le milliard d’Africains à l’exil

La destruction de l’Europe est une volonté de Bruxelles et du Parlement européen.

Alors que toute l’Afrique remonte vers le nord et que des légions de migrants s’entassent  en Libye, attendant de s’embarquer vers l’Eldorado européen, l’UE ne trouve rien de mieux que d’imposer des quotas aux 28 pays membres, plutôt que de fermer les frontières, comme l’a fait l’Australie en 2014 avec succès.

Plus la situation devient explosive, plus l’UE incite le milliard d’Africains et les migrants du Moyen-Orient à l’exil.

C’est ainsi que le 19 octobre 2017, les eurodéputés réunis en commission, ont voté à une majorité écrasante ( 43 contre 16 ) un texte proposant la création de quotas permanents et sans plafond pour accueillir tous les demandeurs d’asile. Pure folie.

Le principe est de créer un mécanisme automatique de répartition des migrants entre les pays de l’UE, afin de soulager les pays en première ligne comme l’Italie ou la Grèce.

Les quotas seraient définis pour chaque pays en fonction de sa taille, de son PIB, de son taux de chômage et de son taux de natalité.

Mais comme il n’y a pas de plafond, les quotas seront répartis en pourcentage.

Autant dire que les demandes d’asile vont exploser.

Tout migrant arrivant dans un pays de l’Union, serait automatiquement basculé vers le pays qui n’a pas encore atteint son quota annuel.

En cas de refus, l’Etat récalcitrant subirait de lourdes sanctions financières.

De même, le migrant qui refuserait son transfert dans un autre pays européen, se verrait privé du droit d’asile.

C’est une véritable grenade dégoupillée que vient de lancer le Parlement dans les rangs des pays européens, car le clivage entre l’Est et l’Ouest est total.

On se souvient qu’en 2015 Bruxelles voulait imposer la répartition de 160 000 migrants séjournant dans les centres d’accueil de Grèce et d’Italie, en menaçant les pays récalcitrants d’une sanction démentielle de 250 000 euros par migrant refusé !!

Autrement dit, l’aide misérable de Bruxelles accordée pour chaque migrant accueilli était de 6000 euros, mais la sanction pour tout migrant refusé était de 250 000 euros !

On mesure par ces chiffres ahurissants la folie dévastatrice qui  s’est emparée des esprits de nos élites bruxelloises.

L’UE est dirigée par des illuminés en plein délire, qui vont anéantir la civilisation européenne.

Heureusement, les pays de l’Est n’ont pas cédé à ce chantage odieux.

Soucieux de leur identité, certains peuples de l’ex-Union soviétique se déclarent, dans les sondages, prêts à quitter l’Union européenne si on leur impose une immigration qu’ils ne veulent pas.

Pourquoi  accepteraient-ils la dictature de Bruxelles  après s’être débarrassés du joug soviétique ?

Ils refusent de vivre “le chaos racial que vit la France”.

Le fossé est tel que c’est la désintégration de l’UE qui est en jeu, après le Brexit.

Car c’est avant tout l’overdose d’immigration qui a poussé les Anglais à dire non à l’UE. Ce que Bruxelles refuse d’admettre, emporté dans ses délires de société multiculturelle.

« Mon objectif est de créer un nouveau système d’asile fondé sur la solidarité, avec des règles claires et des incitations pour qu’elles soient respectées », a fait valoir l’eurodéputée suédoise Cecilia Wikström, rapporteure du texte.

« J’attends avec impatience la possibilité d’ouvrir des négociations avec le Conseil », l’instance réunissant les Etats membres, a ajouté Mme Wikström, lors d’une conférence de presse.

Mais vu l’échec de 2015, quand seulement 30 000 migrants sur 160 000 ont pu être relocalisés, la partie n’est pas gagnée.

Avec les pays de l’Est vent debout contre le projet, l’idée d’avoir une clé de répartition permanente, sans seuil de déclenchement ni plafond, semble avoir peu de chances d’être acceptée.

« Ce sujet est l’une des plus grandes menaces qui pèse sur l’unité des pays de l’UE », juge un haut responsable européen, estimant que les pays européens devraient avoir comme date butoir « mai ou juin 2018 » pour trouver une solution entre eux, avant de négocier avec le Parlement.

« L’objectif reste de trouver un consensus, mais si ce n’est pas possible, il faudra se résoudre à voter à la majorité qualifiée », admet cette source européenne.

On le voit, pas un seul responsable européen n’envisage de fermer les frontières et de durcir le droit d’asile.

En France, le gouvernement achète des hôtels pour y loger des migrants.

En Suède les autorités louent un bateau de croisière de luxe pour y loger 2000 migrants.

A Hambourg et à Berlin, des logements ont été réquisitionnés, avec obligation pour les propriétaires, de les remettre en état à leurs frais !

Si l’Europe continue de rester les bras ballants face au tsunami migratoire, dont plus personne ne parle mais qui s’accélère quotidiennement, il faut s’attendre à un effondrement économique dont il sera impossible de se relever, puisque les millions de candidats à l’Eldorado social européen ne repartiront jamais.

Rappelons qu’un migrant coûte 13000 euros par an à la collectivité, alors que la moitié de nos paysans vit sous le seuil de pauvreté en travaillant 15 heures par jour, sans jamais prendre de vacances.

L’Union européenne est devenue une machine infernale aux mains de dirigeants fous à lier, prêts à détruire l’avenir de nos descendants pour accomplir leur funeste projet de grand village mondial multiculturel.

Les illuminés du multiculturalisme n’ont toujours pas compris que les islamistes oeuvrent quotidiennement à propager la charia non pas par l’épée, mais par les esprits, avec la bénédiction des responsables occidentaux.

L’échec militaire de l’EI ne doit pas masquer la réalité. L’islam tisse sa toile en Occident sans rencontrer le moindre obstacle, puisque nos élites aveugles se trompent d’ennemi et ne font que combattre l’islamophobie, sans comprendre qu’elles creusent leur propre tombe.

L’Europe n’est plus qu’un navire en perdition qu’il faudra bien se résigner à quitter si on ne veut pas disparaître corps et biens.

Jacques Guillemain

 

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1. je plein les générations futur , guerre civile et chaos monstre voila ce qui va arrivé …va falloir fuir en Amérique , l Europe va devenir inhabitable

    • Et vous croyez que les USA vont vous accueillir…… Ces cinglés d’américains, leur mode de vie debile et supremaciste de super-consommateur qui ne jurent que par les dollars.

  2. Le Brexit, bâti en partie sur l’immigration, a sonné le glas !
    Il ne reste plus qu’un chantage à la Sortie, à organiser, comme Visegrad commence à le faire.
    Que chacune des Nations commande son Destin !

  3. MONTPELLIER : LE FAUX MIGRANT MINEUR A TOUCHE 83 000 € DU DEPARTEMENT

    http://www.fdesouche.com/906117-montpellier-le-faux-mineur-devra-rembourser-plus-de-83-000-e-au-departement

    ET PENDANT CE TEMPS LES NOTRES (BIEN FRANCAIS) CREVENT DANS L’INDIFFERENCE DANS LA RUE (VOIR VIDEO)

    Malakoff (92) : émotion après la mort de Monique, une « Sans Domicile Fixe » de 62 ans
    http://www.fdesouche.com/905991-malakoff-92-emotion-apres-la-mort-de-monique-une-sans-domicile-fixe-de-62-ans
    Un SDF témoigne : « Les Restaus du coeur m’ont dit que la priorité c’est les migrants. On me donne une baguette par semaine ». (VIDEO)
    https://fr-fr.facebook.com/403505586497759/videos/828414150673565/

  4. Honnêtement, je me vois mal me passer de mon camembert, je préfère rester . L’Histoire nous enseigne que l’avenir appartient aux courageux. Bon appétit

  5. le nombre de médecins africains et nord africains à cayenne (guyane) ne cesse d’augmenter; alors que les africains n’ont que des « médecins du monde » pour les soigner; cherchez l’erreur ! un de ceux ci me disait (avec juste raison) que l’hopital de cayenne était un hopital de brousse…

    • Les « grands frères » ainsi que Tata Taubira devraient être contents de voir des Africains venir les soigner, et pourtant, ils se sentent, ai-je cru comprendre, envahis. Seraient-ils eux aussi racistes à l’égard de leurs frères de couleur ?

  6. « a fait valoir l’eurodéputée suédoise Cecilia Wikström »
    Ben oui, on voit le résultat dans son pays :
    http://www.fdesouche.com/905803-skovde-suede-comme-il-ny-a-plus-beaucoup-de-suedois-dans-cette-ville-les-panneaux-sont-desormais-en-arabe
    Quant aux sanctions, c’est simple (à condition de virer des macron de la politique) : déduction systématique des pénalités de la contribution annuelle du pays. En moins de temps qu’il n’en faut c’est l’UE qui nous sera redevable et contribuera à l’effacement de la dette.

  7. Les « élites » eurocrates ne font qu’appliquer les conclusions du rapport de l’ONU préconisant le déversement des surplus démographiques africains vers l’Europe vieillissante et riche La « crise » migratoire » n’est que la conséquence de cette volonté dont les media se chargent de faire depuis la propagande Les historiens européens sont eux-mêmes aux ordres pour réécrire les histoires nationales et les dénoncer comme des « romans » aux relents chauvins et xénophobes Il y a longtemps que je répète ici et ailleurs que le salut des Européens est dans la fuite des pays qui sont ainsi promis à la dissolution migratoire, soit vers un pays du Visegrad, soit vers la Russie qui a besoin de sang neuf Je n’en serai pas, ce n’est pas ma survie qui m’inquiète le plus mais celle de la mémoire des Européens

    • Il n’y a pas de surplus en Afrique, c’est inventé de toutes pièces. Le nombre d’habitants au km² en Afrique ne dépasse pas le quart du nombre d’habitants en Europe. Il y a juste des « poils dans la main » qui savent pertinemment qu’on leur offre tout le confort et comme chez eux : sans rien foutre.

  8. J’ai retenu cette phrase : Rappelons qu’un migrant coûte 13000 euros par an à la collectivité, alors que la moitié de nos paysans vit sous le seuil de pauvreté en travaillant 15 heures par jour, sans jamais prendre de vacances.

    Comment est-ce POSSIBLE qu’on voie Emmanuel Macron SOURIRE sur la plupart des photos ? Je ne comprends pas…..

  9. Non seulement ils ne partiront pas,mais ils ne travailleront pas non plus. Tic tac tic tac la colère gronde.

  10. arretez de dire « nos élites aveugles »; les mafieux qui nous gouvernent ne sont pas aveugles, ils savent pertinemment ce qu’ils font ; ils savent aussi que si un jour ça pète ils ont leurs arrières assurés. du moins ils le croient.

Les commentaires sont fermés.