L’Union européenne tente un coup d’État judiciaire contre l’Espagne

Publié le 28 décembre 2019 - par - 29 commentaires
Share

Le point de rupture n’est plus très loin : L’Union européenne réalise un véritable « coup d’État » contre la souveraineté d’un pays, en l’occurrence il s’agit de l’Espagne.

Elle se permet de réclamer « l’immunité parlementaire » pour des députés européens espagnols accusés et condamnés pour « sédition et détournements de fonds publics ».

C’est le cas notamment d’Oriol Junqueras, âgé de 50 ans et ex-numéro 2 du gouvernement catalan, qui, lui, n’a pas fui l’Espagne et a été condamné à 13 années d’emprisonnement en octobre 2019.

L’Union européenne exige que tous ses députés doivent être protégés par une immunité dès leur élection, c’est en tous les cas le verdict délivré par la justice de l’UE.

Cette justice, qui s’estime au-dessus de la souveraineté des pays, déclare que les droits fondamentaux des députés européens sont violés en Espagne et réclame la révision du procès de Junqueras car, selon elle, il ne devrait pas se trouver en prison puisqu’il jouit de toutes ses prérogatives, depuis son élection, le 26 mai 2019.

La justice espagnole avait refusé de libérer le « député » européen Oriol Junqueras afin qu’il puisse participer, le 2 juillet 2019, à la session constitutive de l’Assemblée, qui se tenait à Strasbourg (France).

À la satisfaction totale des « fuyards », l’ex-président du gouvernement de la Catalogne, Carles Puigdemont et son complice Toni Comin, tous deux réfugiés en Belgique, qui considèrent « comme une victoire » cette décision de leur permettre de siéger au Parlement européen.

« Nos droits, et ceux des deux millions de citoyens qui ont voté pour l’indépendance, ont été violés. Je demande l’annulation de cette sentence et la liberté pour tous. », a pu « twitter » Oriol Junqueras depuis sa cellule.

La Cour suprême espagnole est ainsi désavouée ouvertement par l’Union européenne qui donne la pénible impression d’approuver la possibilité d’une Catalogne indépendante en autorisant un « fugitif », recherché par les forces de l’ordre, d’exercer son mandat de parlementaire européen et de siéger à l’Assemblée européenne à Strasbourg.

La justice d’un pays souverain est ainsi « insultée » officiellement, ainsi que les millions de citoyens espagnols qui approuvent la souveraineté de leur pays.

Et ce n’est pas le PSOE (les socialistes), actuellement, et momentanément au pouvoir, avec l’aide des quelques voix du parti d’extrême gauche « Podemos » et celles d’un parti indépendantiste catalan, qui se dressera comme un rempart pour sauvegarder l’indépendance judiciaire de l’Espagne.

Le PP (Parti popular) se montre bien discret sur la situation bien compromise entre l’UE et l’Espagne, ménageant ainsi « la chèvre et le chou ».

Seul le parti de droite VOX s’est élevé avec violence pour défendre la souveraineté du pays, indiquant, qu’à cause de la résolution des tribunaux européens, des « terroristes » ont le droit d’exercer des mandats alors qu’ils sont en prison ou recherchés et passibles de lourdes peines par contumace.

VOX estime que l’Espagne est ainsi méprisée : « Ils veulent nous voler notre pays et nous devons nous battre ».

L’Union européenne « joue avec le feu » car après le « Brexit », désormais acquis, ses problèmes liés à l’immigration avec certains pays de l’Est, une possible élection de Matteo Salvini en Italie, malgré « les sardines » qui resteront plus que probablement dans leurs « boîtes » et, surtout, les dettes « explosives» d’autres pays, et notamment la France et ses plus de 104 % du PIB et, enfin, l’annonce, par l’une des plus hautes autorités américaines sur les situations financières, d’un « krach » inévitable en 2020, bien plus important que celui de 2008, il est fort possible que son existence soit plus que jamais menacée !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Peter Unrein

The EU and UN are nothing more but a Terrorist Organisation, the sooner these Dictators is destroy the better the world will be 🖕🖕🖕🖕🖕🖕

emile

cette UE se révèle de plus en plus être une dictature…
une dictature technocratique , de fonctionnaires , qui n’applique que des directives qu’ils sortent de leurs dogmes , sans se soucier le moins du monde où ils vont….
elle est d’autant plus dangereuse qu’elle est complètement dénuée de sens politique
une machine à écraser par la paperasse..
c’était pareil en urss…

saurer

En ex Urss c’était le même scénario qu’aujourd’hui en UE. Des malfrats non élus, cooptés par le copinage des oligarques, dictent les lois, outrepassent le simple respect de la liberté et de la souveraineté des Etats. N’oublions pas que ces malfrats ont pour mission de faire disparaitre les entités nationales….

ABONDANCE

Il faudrait rappeler à cette…. dame qu’en 2005 les Français avaient voté à 55% contre l’U.E. mais que Sarkozy nous a lâchement trahis !!! il a fait voté le parlement contre les votes des Français !

POLYEUCTE

OUF ! Le Vivrensemble s’améliore chaque jour !
Etre élu Député, ou drogué assassin, exonèrent de toute punition ! Si on est deux ??

Eric Fletcher

La Catalogne retrouvera son indépendance, qui avait été reconnue par Richelieu, quand il avait fait chasser les Castillans de Rozes par la flotte de Sourdis. Le nouvel Etat-Espingouin est bien resté le même depuis Franco, l’ami d’Hitler et Mussolini. Il veut flinguer Puigdemont. comme il l’a fait de Lluis Companys avec la complicité des Fascistes Français.

cris

t’es gravement atteint toi!!!!

Le collabo

La catalogne retrouvera son independence avec moins de la moitié qui la veux? Richelieu? Giscard d’Estaing? Napoleón? Les castillans on les pisse à la raie. Espingouin? toi gabacho hijo de puta

spagne respecte

OK que Bruxelles reste à sa place ,mais que l’Espagne respecte les Catalans comme la France doit respecter la Bretagne

François BLANC

C’est la commission européenne constituée de fonctionnaires qui décide de tout tandis que les députés ne décident de rien, sinon comme le RN a gagné nous aurions vu ce qui nous était promis afin de voter pour cette équipe !

Cran

Les guignols du café-théâtre de Bruxelles n’ont décidément aucune pudeur.

Clovis

« Ben oui, quoi ! », L’UE est dans la droite ligne des objectifs à atteindre depuis sa formation : « La disparition de l’Etat Nation » ; pour l’instauration mondiale d’un magma constitué d’une masse humaine et l’instauration d’une gouvernance mondiale. A ses yeux, la trahison d’un Etat par des sécessionnistes ne doit pas être l’objet d’un jugement du dit Etat, d’ou la future protection des élus Européens par une immunité ! Tout ceci est aussi simple que cela !
Préambule de la Constitution Française : « …Le Peuple Français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’Homme et aux principes de la SOUVERAINETÉ NATIONALE…. »
C’est bien ce dernier point que l’Europe s’acharne à faire effacer des principes de base des Nations, l’Espagne en est encore aujourd’hui un exemple…

Frattini

Il faut que des pays sortent de SCHENGEN et surtout demande la révision de tous les traités
De plus Bruxelles et les technocrates désirent la démolition des nations

PRIO

Que l’UE disparaisse.

Frantanton

On emmerde Bruxelles vous ne l avez pas encore compris ?nous espagnols nous allons foutre dehors Bruxelles…contrairement à vous français vous allez être islamisé s

Gabriel

Je vous le souhaite.

AliSourate

L’union européenne soutenait initialement la répression contre les séparatistes catalans, il me semblent, comme Méluche et autres gauchistes français.
Si le gouvernement espagnol de droite à l’époque avait accepter la sécession catalane, ce ne serait pas un gouvernement de gauche encore plus corrompu et pro-migrant qui serait en place. Je n’ai plus remis les pieds en Espagne depuis 2018, et n’y retournerai peut-être plus avant longtemps, car maintenant des gangs de marocains, soudanais et autres mettent le pays à feu et à sang, pas mieux qu’en France.
Les gouvernements espagnols successifs ont ruinés le pays, ils n’ont pas de légitimité.
Les catalans sont des gauchistes invétérés, mais s’ils veulent être libres d’importer de l’envahisseur, qu’ils fassent sécession.

Paskal

http://www.somcat.cat/
Tous les Catalans des gauchistes invétérés ? Dans les années 70, défendre un peuple dont les droits nationaux n’étaient pas respectés, c’était être gauchiste, beaucoup de Catalans en sont restés là (on peut certes le regretter !).

Spipou

Ce qui est étrange, c’est qu’en revanche, l’Union Européenne n’est pas du tout disposée à accueillir en son sein les provinces indépendantistes, comme l’Ecosse avant le Brexit…

Enfin, faut plus chercher à comprendre…

Eric Fletcher

L’Ecosse est un royaume millénaire, qui a créé la nouvelle civilisation industrielle ( Watt, Néper, Smith, Stirling, Hume, Rankine, Maxwell,…) après la Grèce-Antique. Elle retrouvera son indépendance volée en 1707, par les usurpateurs Hanovriens, et restaurera ( peut-être ) les Stuart-Guise.
Hartley MacDowall.

Spipou

L’Aragon n’était pas un royaume millénaire ?

Ce n’est pas la Catalogne qui a introduit la civilisation industrielle dans la péninsule ibérique ?

De toutes façons, votre réponse n’a pas grand-chose avec mon commentaire.

Quant au culte de Marie Stuart, excusez ! Vous devriez relire la vie « édifiante » d’icelle !

Spipou

« pas grand-chose à voir », pardon.

patphil

les socialistes au pouvoir en espagne : ce sont quand même des gens qui les ont élu !
les socialistes espagnols en but avec la commission de bruxelle, ce sont bien eux qui acceptent ses diktats et vont remettre ces députés en lice sous peu !

Claire

Ne pointons l’index sur personne ! Les espagnols ont été bernés dans leurs élections et il semble que les français n’ont pas à ramener leur fraise sur ce sujet ! Il n’y a plus de démocratie nulle part, car pour que le peuple vote démocratiquement il faut qu’il le fasse en connaissance de causes, or il est manipulé et berné par les organes officiels d’information à la botte de ceux qui seront mis en place de toute façon !

Monrose

Que l’Europe risque de faire faillite en cas de crise financière, cela est fort possible. Il est aussi possible que l’Allemagne se retire de l’Euro avec ses Alliès du Nord et nous laisse en rade avec les pays du Sud. Mais cette éventualité posée, il n’en reste pas moins que l’immunité des députés européens me parait sacrée et il est normal que l’Europe refuse la sanction de l’Espagne. Les Indépendantistes catalans ne sont pas des terroristes, ils n’ont tué personne. Ils font comme les Ecossais, ils veulent leur indépendance, ils ne veulent plus payer pour les autres régions d’Epagne, Demain l’Italie du Nord fera de même pour le Mezzogiorno et qui sait, certaines régions de France refuseront de payer pour des régions islamisées , comme Hollande l’a annoncé !

Frattini

Les indepantistes catalans ont des casseroles de plus puigdemont c est sauvé en Belgique avec 6 millions d euros.enfin si un tribunal suprême d un pays est contesté par Strasbourg sans est fini de nos pays

Fonzy

Très dangereux comme discours, mais surtout……très con !

Claire

Et pourquoi donc des députés devraient-ils bénéficier d’une immunité s’ils étaient des personnes incorruptibles ? Philosophiquement, c’est déjà un problème pour moi ! Est-ce que la représentation parlementaire ferait office de ville de refuge ?
Qu’on n’aille pas les chercher pour des lois dérangeantes qu’ils ont voté c’est une chose mais s’ils ont causé des désordres qui furent l’objet de condamnation dans leur nation, il n’y a pas de raison que l’U.E. leur serve de planque (Et ils se sont comportés comme des terroristes ! En Catalogne il n’y a pas que des catalans). Bref, quand on sait à quel point l’U.E. s’avère irréprochable au niveau de l’éthique: qui trouverait normal qu’on lui accorde encore des pouvoirs sur les Nations ?

Monrose

Il ne s’agit pas de corruption. Il s’agit de position politique. Un député reçoit une délégation de ses électeurs. Le poursuivre c’est porter atteinte à la souveraineté du suffrage majoritaire. En quoi ces catalans sont ils terroristes ? J’ai voté contre l’Europe constamment, mais l’Europe existe, elle a été voulue par une majorité. Il faut donc s’incliner ou émigrer; sinon c’est l’anarchie totale. Imaginez qu’une fraction minoritaire décide de rouler à gauche ! Imaginez vous la casse ?