L’université de Nantes partagée entre zone libre et zone occupée par les migrants

Pour l’extrême-gauche, l’installation d’un squat de migrants clandestins dans l’université de Nantes fin novembre – le sous-sol du bâtiment de la Censive (Lettres) et le château qui abritait jadis le siège administratif – se justifiait par la nécessité pour les migrants – pardon, des « exilés » –  d’accéder aux enseignements, puisque pour l’extrême-gauche, ils seraient mineurs. Mais voilà, le conseil général ne reconnaît pas leur minorité. Alors que l’Université vient de reculer une fois de plus leur expulsion et tout porte à croire que les squatteurs clandestins resteront sur place jusqu’au printemps, une AG vient de donner le détail des « enseignements » qu’ils suivront.

Une AG a eu lieu en Censive le 29 janvier dernier ; elle a conclu à la nécessité d’un programme « scolaire », d’ores et déjà constitué de soutien psychologique (2 février), de récupération de la nourriture en allant, comme le fait l’extrême-gauche locale une fois par mois, fouiller les poubelles du marché de la Petite Hollande (3 février 13 h), de redécoration des murs du château au nom de la création artistique (3 février), de cuisine de pâtes fraîches (5 février) etc. On est loin du programme scolaire classique !

La zone de non-droit s’étend : un nouveau squat de clandestins à Orvault

Pis encore, dans les activités envisagées par l’AG on trouve aussi, au milieu de cours d’arabe et de djembé ou « d’accompagnement dans les associations » pro-immigrationnistes locales, une autre activité bien curieuse : « repérage/ouverture squats ». Il faut croire que les exercices pratiques ont déjà commencé puisqu’un squat de migrants soi-disant « mineurs » a été ouvert par le collectif de soutien aux MIE [mineurs isolés étrangers], proche de l’ultra-gauche locale, il y a quelques jours rue d’Arbois, dans un quartier résidentiel près du Cardo (Orvault), au nord de Nantes. La maison était vide depuis plusieurs années suite à un conflit d’héritage.

Ce squat vient s’ajouter à ceux qui existent à Rezé, aux Dervallières, à Chantenay ou encore près de la Moutonnerie (Doulon). « Vu le quartier, ça doit faire un choc aux habitants », commente un habitant historique des environs. « La rue d’Arbois est encore sous statut de lotissement privé, avec des habitants très pointilleux qui ne supportent pas que d’autres passent dans leur rue, pourtant entretenue par la collectivité ». Les voilà servis ! « Surtout, c’est un quartier très résidentiel, qui a voté Macron à fond, le genre,  »oui à l’immigration et à l’enrichissement, mais pas dans notre jardin ! ». C’est une forme de justice immanente », ricane notre source. Et une forme d’enfer aussi pour les riverains qui n’ont rien demandé.

En tout cas, les habitants du squat, s’ils sont effectivement étrangers, « ne sont pas du tout mineurs », selon des riverains que nous avons interrogés. « Oui, j’en ai vu passer, ils sont du genre somalien », nous explique l’un d’eux. Un autre confirme « ils ne sont pas du tout mineurs, plutôt dans les 20-25 ans, pas étonnant que le Conseil Général n’ait pas voulu reconnaître leur minorité, et pourtant là-dedans ça ne manque pas de pro-migrants, mais trop c’est trop ! Ils ont plutôt le genre aussi à ne pas se tenir tranquilles, surtout vis à vis des femmes » et nous explique qu’il va « prendre les mesures qui s’imposent pour protéger [sa] famille. D’abord, s’armer ».

L’université partagée entre zone libre et zone occupée

En attendant une éventuelle expulsion des squatteurs, peut-être début avril quand la trêve hivernale sera échue, l’Université continue ses activités et les étudiants – enfin surtout les étudiantes – évitent de traîner aux abords du château et du bâtiment Censive tard le soir et le week-end. Sous la chape de plomb du politiquement correct – derrière les squatteurs clandestins il y a l’extrême-gauche, soutenue elle-même par tout ce que Nantes compte d’associations immigrationnistes (laïques, diocésaines, internationalistes… il y en a pour tous les goûts) et de syndicats bien marqués à gauche – certains professeurs peinent à masquer leur agacement.

Un mail envoyé aux étudiants en lettre le 24 janvier au sujet des cours déplacés depuis Censive vers d’autres bâtiments à cause de la moitié du sous-sol occupé par les migrants traduit, par une expression maladroite qui fait office de lapsus révélateur, la lassitude croissante des équipes enseignantes muselées : « le rez de jardin du bâtiment Censive est toujours occupé. Les cours qui avaient été affectés dans les salle C901 à C910 ont donc été déplacés au début du mois de janvier. La salle C913 n’est pas dans la zone occupée ». Entre zone occupée et zone libre, qui allumera la flamme de la résistance à l’université de Nantes ?

Les squatteurs et ceux qui les soutiennent – à savoir l’ultra-gauche libertaire locale – ont aussi attiré une certaine faune bien curieuse. Un exemplaire parmi tant d’autres, croisé il y a quelques jours, dixit un étudiant qui a trouvé là un bon exemplaire à méditer en sociologie : « un jeune homme, pantalon kaki très très ample avec un beau lot de chaînes au niveau de la poche, tombant assez long, en haut, un sweat noir plutôt banal… mais surtout, c’est la coiffure : les côtés de la tête rasés, et cependant restaient sur le haut du crane une mèche de cheveux assez importante et suffisamment longue pour tomber en queue de cheval, juste en dessous, sur l’arrière du crane, c’était à nouveau rasé et encore un peu plus bas, il y avait une deuxième mèche de cheveux rattachée à celle du dessus en queue de cheval… mais le pire, ce n’est pas ça… c’est la couleur : orange fluo assez foncé ! Ah c’était ravissant ! ». Remarquons qu’il existe déjà une très complète étude sociologique sur les zonards et autres « punks à chien », parue sous la plume de Tristana Pimor (Zonards, une famille de rue) en 2014, mais elle pourra être complétée un jour par une étude plus poussée à Nantes. Il y a de la matière…

Emmanuel Goldstein

image_pdfimage_print

51 Commentaires

  1. Toute cette anarchie pro-migrants est scandaleusement soutenue par les merdias gauchistes. Tout est bon pour favoriser cette invasion migratoire sans précédent, fakes news à gogos, reportages bidons, la manipulation médiatique gauchiste a atteint des sommets sans précédent. Les Français doivent vraiment ouvrir les yeux, les médias islamo-gauchistes sont en train de faire un véritable lavage de cerveau à l’échelon national.

    • Hélas les prophéties de Marie-Julie JAHENNY s’avèrent exactes, on y va tout droit!

      • Je ne les avais pas lu et j’ai pourtant dit la même chose dans d’autres commentaires, à savoir que le psychopathe avec toute sa clique après avoir détruit le pays par une invasion massive de musulmans et après avoir tout fait pour qu’ils prennent le pouvoir, S’ENFUIRAIT avec sa famille pour un autre pays EN ABANDONNANT les citoyens à l’envahisseur. J’ai dit que je ne comprenais pas le comportement des Généraux qui OBEISSENT EN SACHANT PERTINEMMENT que le psychopathe ELOIGNE L’ARMEE en l’envoyant défendre des pays et leur population ALORS QU’ILS SAVENT QU’UN FOU SE TROUVE A LA TÊTE DE LA FRANCE ET QU’IL FAIT TOUT AVEC L’AIDE DES FRANC-MACONS POUR SABORDER LE PAYS. Ainsi que le fait, QU’ILS LAISSENT SE FAIRE UNE INVASION QUI LES FERA PLIER SOUS LE NOMBRE AU LIEU DE FERMER LES FRONTIERES ?

      • Entièrement d accord avec vous romulus,tout est écrit dans les prophéties de la Fraudais avec marie Julie jahenny, elle a décrit les mahometans envahissant la France vers 1920 …faudrait faire parvenir le livre a pierre et christine …. une vidéo d un etudiant de nantes dégoûté par tout ce que le crous fournit aux migrants circule …

  2. Hélas, quand on voit QUI les Français ont élu comme président(s) il est à craindre qu’ils n’ouvrent JAMAIS les yeux ! Ils crèveront les yeux fermés, en crétins LACHES qu’ils sont pour la majorité et tant pis pour NOUS, les lucides, les courageux, les VRAIS Français, nous serons des « dommages collatéraux ». Misère …

    • bof une fac de lettres. des études en sociologie ou psycho qui ne servent à rien .Que de produire des chômeurs gauchistes.

      • parfaitement ce sont des facs ou les jeunes s’inscrivent pour ne pas devoir se lancer dans la vie active, pour se prendre pour des penseurs et vivoter dans des studio en fumant de l’herbe et en baisant a gogo … et surtout ne pas travailler dur comme dans les facs sérieuses. Ensuite ils grossissent les rangs des gauchiste de profession , intermittents en tout.

        • Je remercie Vert et Bon sens (excusez-moi, mais c’est plutôt mal choisi!), pour leurs préjugés insultants ! Vous ne pouvez et saurez pas qui vous avez derrière ce commentaire… mais je suis bien sûre que vous changeriez d’avis!
          Merci !
          Une littéraire et linguiste.

    • le choix le plus judicieux est de partir, le groupe des pays du VISEGRAD semble bien acceuillant…

      • Pas du tout, vous ne resterez as longtemps en Pologne par exemple, meme si vous etiez marié à un polonaise, ou franco polonaise. Et pio, si vous partez vous serez à votre tour un immigré et traité comme tel par ces pays qui ne sont pas des passoires comme la France.

        • adrien, FAUX la Hongrie par exemple attire beaucoup d’allemands excédés pas l’ afflue de clandestins et réfugiés, les exilés européens dont beaucoup de retraités à l’aise sur le plan financier sont une aubaine pour les pays du Visegrad !

      • vous croyez qu’ailleurs vous serez bien reçu? vous serez d’abord un étranger devant accepter ce qu’on veut bien lui laisser.
        la generation suivante sera peut-être un peu mieux traitée…..
        et on vous dira « vous aviez un beau pays, vous l’avez donné »alors si vous n’etes pas content partez! »
        à force de voir la France donner plus aux autres qu’aux siens on finit par croire que c’est pareil ailleurs, mais non!

    • Chritine L : Nantes est devenue une poubelle a cause des gauchistes pro migrants qui tiennent la ville depuis des dizaines d années. Toujours en tête dans les conflits de tous genres comme Rennes et bien d autres qui ont finies par pourrir tous le pays .

      • N’est elle pas une ville aux mains des socialopes comme la région et un certain Ayrault maire de 1989 à 2012 donc pas de surprise !!

        • Anti islam .aux mains des socialistes oui , pas toute la région . Je suis de chez de Villiers ,il y en a moins quand même pour l instant . De Villiers n est plus au conseil général malheureusement .

    • Encore une fois, nous, les vrais Français, nous poserons la sempiternelle question :
      QUE FAIRE ?????

  3. Décidément , entre les zadiste victorieux de Notre Dames des Landes et les migrants de l’université on peut dire que Nantes reste dans l’actualité.

  4. Aujourd’hui les collabos PRO-INVASION DE FAUX MIGRANTS NE SE CACHENT MÊME PLUS POUR REQUISITIONNER 10 salles de cours et un château afin d’y installer les faux migrants ! L’université paye à 10 migrants le crous alors que cette dernière ne fait rien pour les étudiants qui TRAVAILLENT pendant les vacances pour suivre et vivre toute l’année. UNE REACTION A CA ? Pas de manif étudiants /parents (sauf 1 avec sa vidéo ) pour s’élever contre le fait qu’ils FOUTENT A LA PORTE ET REQUISITIONNENT DES SALLES DE COURS A DES ETUDIANTS QUI EUX ONT PAYES. A quand la prochaine REQUISITION de logements, apparts ou maisons vides OU PAS par les gauchistes POUR Y LOGER L’ENVAHISSEUR ? NOUS Y SOMMES, LES COLLABOS INSTALLENT LES SS DANS LA PLACE ET VIRENT LES FRANCAIS !

    • Certes, pas de manif… pas de grosses actions de dénonciation de cette situation plus qu’injuste et odieuse ! Sauf un avec sa vidéo !
      Le nombre n’est pas suffisant pour une manif efficace… surtout en lettre ! Mais ça ne veut pas dire que d’autre ne se battent pas ! Juste c’est une action plus discrète, mais non moins efficace ! Une résistance, quoi !

      • Bien, alors soyez tous derrière  » cette résistance  » soyez solidaire les uns des autres car c’est le nombre qui fait la force et non pas l’inverse. Dites-vous bien que si vous ne vous battez pas pour vous et votre avenir, les gauchistes vous détruirons pour installer les faux migrants mais vrais envahisseurs. Ils le font dans une fac de lettre, la prochaine fois ça sera dans une autre et pas forcément de lettre. Défendez vous tout de suite, si vous commencez à vous laissez prendre le doigt, ensuite suivra le bras et tout le corps, eux sont là pour vous expulser petit à petit, alors dépêchez vous de réagir avant qu’il ne soit trop tard !

        • On ne peut pas forcer tout le monde à resister ! Il y a ceux qui ne sont pas d’accords avec nous, ceux à qui c’est totalement indifférent et ceux qui se sentent parfaitement incapables de faire de la résistance !
          Contentons-nous de ceux qu’on a même s’ils sont peu nombreux ! Ils sont quand-même là et leur action est loin d’être inutile ! Et c’est pas parce que vous ne les voyez pas, qu’ils ne se bougent pas ! Mais en effet personne ne le saura jamais et quand viendra la victoire, personne ne saura à qui il la doit… C’est le long travail dans l’ombre en petites équipes, parfois seuls dans la discrétion la plus totale. Ceux qui ont choisi ce combat, l’ont choisi parce que justement ils ne veulent pas se faire marcher dessus par les gauchistes !

          • Il n’est pas question DE FORCER, mais de CONVAINCRE petit à petit un plus grand nombre, l’erreur c’est de SE CONTENTER alors qu’on peut TOUJOURS FAIRE MIEUX. Des petites équipes convaincantes et bien déterminées à faire ouvrir les yeux peuvent former de grands groupes, comme vous le dite  » leurs actions est loin d’être ridicule  » un long travail dans l’ombre PAIE TOUJOURS et même si personne ne sait qui à fait quoi, vous et votre groupe le saurez. Une bonne résistance est faite de petits groupes coriaces, tenaces, qui ne lâchent rien, qui s’emploient à mettre petit à petit, au moment opportun la réalité de la situation, sous les yeux de ceux qui ne veulent pas voir ! Avec du courage, de l’opiniâtreté, on y arrive, je sais de quoi je parle !

            • On est d’accord ! Un jour la vérité éclatera et tout sera dévoilé, les gens ouvriront peut être leurs yeux ! Même si on doit viser toujours plus haut, l’extrême gauche en manif arrive à peine à mobiliser 150 personnes (et encore en comptant très large)…nous je ne sais pas si c’est 50 personnes dans l’état actuel des choses ! Donc au lieu de tous se cramer et donc de sapper tout le peu d’action qu’on pouvait mener et bien on ne se montre pas ! Par contre nos actions font du bruit (pas mal même… je pourrais citer des exemple si je ne préférais garder l’anonymat pour les raisons évoquées plus haut entre autre), seulement personne ne peut remonter la chaîne… ce qui fait encore plus rager ! Mais on propage nos idées, notre combat, on l’expose, pour faire changer les opinions !

            • (Suite)
              Sinon, je ne sais pas qui vous êtes, ni qu’elle est votre action, mais vous devez en effet savoir de quoi vous parlez à en juger…
              Je voulais vous remercier de soutenir la resistance et de redonner du courage quand parfois il en manque un tout petit peu !
              Surtout si vous êtes activé vous aussi,ça aide beaucoup !
              Merci

              • De rien, je suis de tout coeur avec vous, restez anonyme et votre travail en  » sous sol  » va payer tôt ou tard .Vous avez raison LA PRUDENCE EST DE MISE et vous êtes plus efficace en travaillant en sous marin, Arrivera le jour où enfin jeunes et moins jeunes réaliseront que nous avons un psychopathe, placé par des élections truandées à la tête du pays pour le saborder par un envahissement de faux migrants mais vrais envahisseurs ! Il est juste à espérer que ce jour là, il ne sera pas trop tard et que notre travail de résistant aura payé ! Bien avec vous tous.

                • Oh oui, vous avez bien raison !
                  On espère… C’est ce qui permet de tenir, entre autre, d’ailleurs !
                  Merci beaucoup…

  5. bonjour,
    on y arrive, zone occupée/zone libre.
    manque plus que les Kommandantur.
    il n’y aura pas de camps de concentrations,
    la machette étant plus expéditive:-(

  6. les locaux acceptent ça!!! ils n’ont donc que ce qu’ils méritent à force de se soumettre et de courber l’échine

    • oui car lorsque Piquemal est venu il n’y avait pas de Calaisiens.alors que tous les habitants auraient du venir.

  7. Occupation sans droit ni titre du domaine public et le préfet laisse faire ? C’est qu’il a des ordres et ces ordres ne pouvant venir que d’en haut, les responsables sont le Sinistre de l’intérieur et le président à sa mémère…

    • Adolphe benoît :La momie de l intérieur est partie a Calais ; je souhaite qu il y est une tribu de crasseux a l attendre et lui démonter le colon !!

  8. Depuis la capitulation de Macron à NDDL, tout ce que la Bretagne compte de zadistes, antifas et autres crasseux, se sent pousser des ailes. Le seul motif de contentement est que ce sont les idiots utiles du macronisme, qui en payent les conséquences mais pas sûr que cela les aide à enfin ouvrir les yeux.

    • c’est vrai que désormais les zadistes vont pouvoir privilégier l’accueil des migrons.
      les Bretons ont voté macron alors ,bien fait!

  9. Les étudiants et leurs parents BOUGERONT PEUT ÊTRE UN JOUR PROCHAIN lorsqu’il se passera dans l’université CE QUI VIENT DE SE PASSER A CALAIS ?
    Puisqu’aujourd’hui il faut qu’il y est DES SITUATIONS EXTRÊMES pour que LA POPULATION OUVRE LES YEUX ET REALISE A QUEL POINT LA SITUATION DEVIENT GRAVE ET EXTRÊMEMENT PREOCCUPANTE, NON PAS SUR DES MIGRANTS COMME ONT NOUS LE FAIT CROIRE, MAIS SUR LA PIRE M…. , LA PIRE RACAILLE QUE LE PSYCHOPATHE FAIT ENTRER DANS LE PAYS. Les citoyens vont peut être ENFIN S’APERCEVOIR QU’IL SABORDE LE PAYS ?

    • je n’ai pas le sentiment que les Calaisiens ouvrent les yeux, ils se terrent.et comme ils ont voté pour le macron, je m’en tape.

  10. Dans les universités que les étudiants illettrés et leurs profs d’extrême gauche se masturbent et se prostituent pour protéger les sans papiers me fait juste sourire, heureusement qu’ils ont la politique pour les motiver, la plupart subissent des études supérieures pour finir parasites dans des associations subventionnées, glandeurs au RSA, intermittents du spectacle, les plus courageux en service chez Mac Do ou LIDL !

  11. C’est la France entière qui est squattée !
    Zone occupée et zone libre ! Comme en 40 !
    Mais, maintenant, plus de Résistants ! Que des Collabos !

    • Mais non ! Il y en a des Résistants… seulement vous ne les voyez pas et vous ne savez pas qui c’est ! Normal !
      Et au lieu de pleurer, « que des collabos », battez-vous, vous aussi ! Vous serez toujours le bienvenu !

  12. Je ne vais pas pleurer sur le sort des étudiants qui en majorité soutiennent les migrants. Si les choses se passent bien, c’est parfait, mais si il y a des agressions, du vandalisme et même pourquoi pas des tueries, je ne verserais pas une larme, car ces etudiants ne subiront alors que le sort qu’ils recherchent.

    • Certes beaucoup soutiennent les migrants… mais il y en a qui se battent, souvenez-vous en s’il-vous-plait !… Et ce seront les premières victimes, celles au premier rang et qui risquent leur vie tous les jours, dans les actions qu’ils mènent !
      Merci !

  13. Les migrants mineurs veulent aller à l’université. C’est quand même mieux que de traîner dans nos rues, y aurait-il une prise de conscience chez nos migrants? L’oisiveté ne leur convient plus, ils veulent s’instruire. Je trouve ça louche, veulent-ils devenir maires, préfets, députés, ministres? Et pourquoi pas président? Premièrement, ont-ils la citoyenneté française? Les Nantais devraient procéder par ordre, là, ça sent un peu la précipitation.

Les commentaires sont fermés.