Lutte contre les « djihadistes », Coran et Code pénal

Publié le 26 septembre 2015 - par - 11 commentaires

code pÈnal

A la lecture du Coran et de l’Histoire de l’Islam, on comprend que le jihad soit pratiqué par les musulmans pour imposer par la force à l’humanité entière son idéologie totalitaire, théocratique et hégémonique, masquée derrière le paravent de « religion » . Dans le Coran, Allah  est évoqué à chaque page. La taqyia, à base de mensonges et dissimulations, est la voie conseillée et utilisée lorsque les musulmans sont minoritaires parmi des  non-croyants  … .

La lutte contre le « jihadisme » et contre ses violences (meurtres, drames, guerres, …) impose d’abord à l’humanité d’en cerner la ou les causes et de chercher à les réduire.
Comme la cause originelle du jihadisme en France (et ailleurs) est le Coran, elle peut et devrait être traitée en partie par l’application claire et ferme à ce livre du Code pénal français :

– Code pénal : Art. 222-17 et 18, Art. 18-1, concernant « La menace de commettre un crime ou un délit … matérialisée par un écrit …», et « avec l’ordre de remplir une condition. », et « menaces … commises à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée …». (Voir extraits du Code pénal, commentés, en P.J.).

– Coran : des incitations à la haine et au meurtre de « non-croyants » sont systématiques dans nombre de versets de plusieurs sourates, (voir les diverses traductions en français ou « traductions françaises du sens de ses versets »). Par exemple : S2, v190-193 ; S4, v89-91, 101, S8, v5-8, v12-16, v17-20, v38-39, v55-58, v64-67, S9, v3-5, v111, v123, …).

Nous constatons que les versets du Coran sont lus, relus, dans les mosquées par les imams. De plus ils sont appris par cœur aux enfants dès leur plus jeune âge (parents et écoles coraniques).
Les imams procèdent donc à « l’incitation à la haine et au meurtre envers les  non-croyants  de manière permanente et prosélyte. Prêches divers, et  prières  qui sont des imprécations, en particulier la  prière  du vendredi terminée par neuf imprécations, dont « O Allah ! Fais périr les mécréants, les polythéistes et les ennemis de l’islam ! (Amen) », etc … .
Sont concernées aussi les discriminations envers les femmes et les  incroyants …, les exigences contrevenant aux règles sanitaires humaines connues maintenant, – nourriture halal …-, et les exigences hégémoniques … (lire les sourates).

Aussi il conviendrait, semble-t-il, que notre Gouvernement et nos élus interviennent pour faire prendre très rapidement toutes mesures nécessaires pour réduire les causes du jihadisme et pour maintenir la paix sociale en France et l’exercice de sa vraie  laïcité , garanties par les missions confiées à l’Etat par la population, dont l’application et le respect des Lois.
Ceci par exemple par :
• la  mise en examen  des imams de nombreuses mosquées pour incitation à la haine et au meurtre, (ainsi qu’incitation à la discrimination envers les  non-croyants , les femmes, …),
• l’interdiction de la vente et de la diffusion en France du Coran sous sa rédaction actuelle, au même titre que l’est très justement « Mein kampf »,
• et l’exigence de suppression des versets et sourates du Coran contraires à nos lois, avant toute publication et diffusion en France. Cette disposition a été appliquée maintes fois déjà à diverses publications et éditions.

Cette demande devrait être étudiée par nos élus et notre gouvernement qui engage des forces et des moyens financiers importants pour lutter contre les conséquences du jihadisme, sans apparemment envisager un traitement de la cause, bien que cette cause soit connue d’une partie de la population française. Les conséquences d’agir ou surtout celles de ne rien faire doivent être bien pesées … .

Georges Colléter
(72 ans, technicien, retraité de l’agriculture et de l’industrie lourde).

Extraits du code pénal :

Code pénal – (extraits Légifrance) – et Coran

(Commentaires après lecture du Coran)

Article 222-17 – Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

La menace de commettre un crime ou un délit contre les personnes dont la tentative est punissable est punie de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende lorsqu’elle est, soit réitérée, soit matérialisée par un écrit, une image ou tout autre objet.

La peine est portée à trois ans d’emprisonnement et à 45 000 euros d’amende s’il s’agit d’une menace de mort.

Note : cette « menace de commettre un crime ou un délit contre les personnes …, soit matérialisée par un écrit … ». Cette menace est bien « matéralisée » par des « écrits » contenus dans un livre : le Coran. (Divers sourates et versets, par exemple : S2, v190-193 ; S4, v89-91, 101, S8, v5-8, v12-16, v17-20, v38-39, v55-58, v64-67, S9, v3-5, v111, v123, …). Article 222-18 – Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

La menace, par quelque moyen que ce soit, de commettre un crime ou un délit contre les personnes, est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende, lorsqu’elle est faite avec l’ordre de remplir une condition.

La peine est portée à cinq ans d’emprisonnement et à 75 000 euros d’amende s’il s’agit d’une menace de mort.

Note : cette « menace de commettre un crime ou un délit contre les personnes …, est faite avec l’ordre de remplir une condition ». Cette condition est aussi exprimée dans le Coran : la condition est d’être « non-musulman », soit toutes les autres personnes : infidèles, non croyants, athées, transgresseurs, effaceurs, négateurs, « ceux qui font la guerre à Dieu et à son prophète » S5-v33, (guerre armée, orale, écrite – caricatures-, de comportement ou de nourriture). Article 222-18-1

Lorsqu’elles sont commises à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, les menaces prévues au premier alinéa de l’article 222-17 sont punies de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 Euros d’amende, celles prévues au second alinéa de cet article et au premier alinéa de l’article 222-18 sont punies de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 Euros d’amende, et celles prévues au second alinéa de l’article 222-18 sont punies de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 Euros d’amende. Les mêmes peines sont encourues lorsque ces menaces sont proférées à raison de l’orientation sexuelle vraie ou supposée de la victime.

Note : ces menaces, dans le Coran, sont commises en raison d’une « non-appartenance … à une religion déterminée … », ici l’Islam. (« Infidèles », non croyants, athées, transgresseurs, effaceurs, négateurs, « ceux qui font la guerre à Dieu et à son prophète », juifs, chrétiens, …).

Section 1 : Des atteintes volontaires à la vie. Article 221-1

Le fait de donner volontairement la mort à autrui constitue un meurtre. Il est puni de trente ans de réclusion criminelle.

Note : c’est ce qui est préconisé dans nombre de sourates et de versets du Coran. (« autrui » étant défini sélectivement dans le Coran,…, cela concerne tous types de  civils . Quant à « donner volontairement la mort », cela correspond bien à  tuer , souvent aussi sous la traduction de « combattre » – jusqu’à la mort -).

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Herbert Sogno

Eh bien nous sommes tous d’accord, l’islam devrait être reconnu comme illégal dans tous les pays civilisés ( et même à l’ONU ) , comme il l’est au Japon si je ne m’abuse, et nous savons tous que ça ne sera pas le cas même si nous l’exigeons de plus en plus fort ; en tout cas merci effectivement de le proclamer explicitement, haut et fort, et c’est vrai qu’il faut commencer à multiplier ce genre d’initiatives de salut publique.

En parlant de versets et de sourates, j’aimerais beaucoup qu’un érudit veuille bien se donner la peine d’avoir la gentillesse de me retrouver des versets, ou au moins un, qui incite à la pratique de la takkyia en terre de conquête, ça manque cruellement à ma collection, et je suis persuadé qu’il y en a au moins un. Je lance donc ici un appel désespéré aux âmes doctes et généreuses de leur temps pour fournir ce renseignement plus que précieux à notre combat. D’avance merci.

dj

Je peux vous proposer ceux-ci:
>
3:54 – Mais ils fomentèrent des ruses, allah est celui qui tient
la ruse; il est le meilleur parmi ceux qui rusent.
>
7:182 – Tandis que ceux qui traitent nos signes de mensonges,
nous les conduirons selon des étapes progressives à leur perte
par des chemins qu’ils ignorent.
>
8:18 – Telle est votre situation. Sachez cependant qu’allah
anéantit la ruse des infidèles.
>
8:30 – Et quand ceux qui, incroyants, établissaient leurs
stratagèmes pour t’arrêter, te tuer ou t’exiler. Ils complotèrent
à l’égard d’allah, mais allah est bien meilleur en matière de
stratagèmes.
>
27:50 – Ils tendirent leur piège et nous tendîmes le nôtre,
sans même qu’ils s’en rendent compte.
>

Herbert Sogno

@ dj

Merci infiniment, c’est parfait et amplement suffisant.

Cordialement.

dj

Monsieur Colleter,

Pour les musulmans, le coran est la parole révélée d’allah au prophète muhammad, le coran est intangible et ne peut être modifié.
>
2:2 – Voici le livre sur lequel aucun doute n’est permis, guide
pour ceux qui craignent dieu.
>
15:9 – Nous avons fait descendre le coran et c’est nous qui
le préservons.
>
Tous les musulmans “modérés” qui accepteraient que le coran soit modifié et purgé de ses versets violents, esclavagistes, et discriminants envers les non-musulmans deviendraient ipso-facto des apostats. Or l’apostasie est punie de mort par l’islam.
>
3:78 – Il est parmi eux un groupe qui transforme oralement le Livre
au point de vous laisser douter qu’il s’agisse vraiment du Livre. Ils
prétendent que cela vient d’Allah, alors que cela ne vient pas d’Allah. Ils profèrent des mensonges à l’encontre d’Allah, alors qu’ils savent.
>
4:137 – Ceux qui croient, renient leur croyance, puis croient
de nouveau et renient de nouveau leur croyance, et dont les
méfaits s’accroissent visiblement, ceux-là ne trouveront
auprès d’allah aucun pardon. ……..
>
Votre plainte ne peut donc aboutir car si elle était reçue cela reviendrait à déclarer l’islam illégal en France, ce qui entraînerait l’apparition de graves troubles à l’ordre public….
>
16:104 – Ceux qui ne croient pas aux versets d’allah, allah ne
les oriente pas dans la bonne direction et ils recevront un
châtiment douloureux.
>
25:52 – N’obéis surtout pas aux incroyants et, grâce au coran
combat-les de manière ferme.
>
58:5 – Ceux qui s’obstinent dans une voie contraire à celle d’allah et de son prophète seront jetés face à terre comme ceux qui les ont précédés. Nous avons révélé des versets explicites. Un châtiment humiliant attend les mécréants.
>
64:10 – Ceux qui ont traité de mensonges nos versets et qui
se sont comportés en infidèles, seront jetés en enfer où ils
resteront éternellement. Quelle triste fin !
>
En conclusion:
Vous avez raison sur le fond mais quand vous entendez nos dirigeants parler encore et encore de la belle religion d’amour de tolérance et de paix (RATP), et ceci aussi bien à gauche qu’à droite, pensez vous que vous serez soutenu ?
Le fait de vous soutenir reviendrait pour eux à renier toutes les belles déclarations qu’ils ont commises en faveur de la RATP et à se priver des voix d’un grand nombre d’électeurs.
Pour l’instant, seule Marine Le Pen semble être capable d’agir efficacement à ce sujet. La question est: en a-t-elle vraiment la volonté ?

Michel

Petite erreur : la vente de “Mein kampf” est autorisée en France assortie de l’obligation d’insérer une mise en garde. Par ailleurs, le livre tombera dans le domaine public en 2016 et enfin on peut se le procurer sans difficulté en version numérique sur le net. En 1934 le maréchal Lyautey écrivait : « Tout Français doit lire ce livre », sous entendu afin de savoir ce qui nous attend. On peut faire la même réflexion au sujet du “Coran” (avec un C majuscule car il s’agit d’une œuvre littéraire avant d’être une saloperie.

Georges COLLETER

Bonjour Michel. Merci, votre rappel est exact. Mais il me semble que Mein Kampf fût interdit à certaines périodes ou sujet à nombre de restrictions dont même des versions expurgées. Effectivement il sera en vente libre en France au 1er janvier 2016. Ce qui n’empêche pas que c’est un des livres le plus vendu dans nombre de pays musulmans… (ne pas oublier la connivence entre le Grand Mufti de Jérusalem et Hitler …).
A mon sens rien n’empêche de demander de l’expurger de toutes les instructions et ordres (versets) contraires à nos lois laïques et républicaines pour que ceux-ci ne soient pas enseignés aux enfants et gravés dans leurs neurones dès leur plus jeune âge (meurtres, discriminations des femmes, abattage “halal”, …) par leurs parents immigrés et les écoles coraniques. La loi islamique, la Charia, primant sur toutes autres lois humaines …, (Confirmation par la Déclaration du Caire sur les Droits de l’Homme en Islam, du 10/08/1990), y compris chez nous officieusement tant que les musulmans ne sont pas en force (autrement Taqyia). Comment interdire d’enseigner aux enfants vivants en France ces versets “racistes” au sens méprisants envers les “non-croyants” quelle que soit leur “race”, appels aux meurtres, ségrégationistes, ravalant les femmes au rang d’objet de jouissance et de fabrication des combattants pour l’islam, etc … ?
Autres solutions que de chercher à recourir à nos lois pour nous défendre ?
Cordialement.
GC

serge

mettre un petit ( c ) au mot coran ,svp… c’est trop d’honneur à une horreur sans borne.

Sniper83

Le coran n’est qu’un ramassis de conneries et de légendes fumeuses pour embrouiller des esprits faibles et sous développés ! Le coran…. un imonde torche-cul !!!

stahl

toutes ces sourates prouvent que le coran a été écrit par les hommes et non descendu miraculeusement du ciel ou transmis oralement par Gabriel assez de nous prendre pour des cons! NOUS SAVONS LA VERITE!

montecristo

Tout le monde connait cette évidence que le Coran est un appel au meurtre permanent, totalement incompatible avec nos lois démocratiques !
Mais il était temps de le dire explicitement … Bravo !
Ceci dit … la question reste posée !
Pourquoi l’Islam est-il considéré comme une religion et non pas comme une organisation terroriste en France ?

Lire Aussi