Lutte contre l’islamisation : nous avons nominé Pierre Cassen

J’ai reçu, ce mercredi, ce communiqué de presse qui m’a beaucoup touché et fortement ému. J’ai appris que j’avais été nominé par une association suisse, « Il Guastafeste », présidée par Giorgio Ghiringhelli, pour l’année 2022, à cause de mon combat contre l’islamisation de mon pays, depuis une vingtaine d’années. Et je vois que j’y suis en compagnie d’Eric Zemmour, ce qui me touche, bien évidemment, et que je rejoins d’autres amis, nominés les années précédentes, comme Mireille Vallette, Sami Aldeeb, Alain Jean-Mairet (ancien président de Riposte Laïque), Uli Windisch, et d’autres que je n’ai pas l’honneur de connaître.

A travers cette récompense, ce sont tous mes amis de Riposte Laïque et de la mouvance patriote, qui se battent au quotidien contre l’islamisation de notre pays, qui sont nominés. Bien évidemment, le montant de cette récompense sera versé à Riposte Laïque, qui en a bien besoin pour faire face à tous les procès qui s’annoncent en 2022. Encore merci à Giorgio et à tous nos amis suisses.

Pierre Cassen

Communiqué de presse (mars 2022)

Voici les lauréats du “Swiss Stop Islamization Award 2022”

Le but du “Swiss Stop Islamization Award”, lancé en 2018 par le mouvement politique “Il Guastafeste” (fondé par Giorgio Ghiringhelli : https://www.ilguastafeste.chilguastafeste@bluewin.ch), est de décerner chaque année une récompense à trois personnes ou associations qui – en Suisse romande, au Tessin et en Suisse alémanique (ou dans les pays limitrophes de la Suisse) – se sont distinguées pour leur courageuse activité contre l’islamisation de la Suisse et de l’Europe et contre la diffusion du radicalisme islamique.

Vous trouverez ci-dessous les photos et les motivations des lauréats 2022, parmi lesquels il y a aussi Éric Zemmour, candidat aux élections présidentielles qui se dérouleront au mois d’avril en France. Éric Zemmour nous a annoncé qu’il est honoré de recevoir le prix, mais il a renoncé à l’argent (2000 francs) en faveur d’une quatrième personne. Cette année, il y a donc quatre gagnants au lieu de trois. Pour son engagement grandiose et son courage héroïque dans la lutte contre l’islamisation de la France, Éric Zemmour non seulement risque sa vie, mais il est la cible d’un « djihad judiciaire » de la part de diverses associations et est diabolisé par une grande partie de la presse et par ses adversaires politiques. C’est pourquoi nous lui avons décerné un prix “ad honorem”.

Prix “ad honorem”

Éric Zemmour (France)

Voici les autres lauréats de la cinquième édition:

RAISONS

Éric Zemmour (FRANCE)

Né à Montreuil en 1958, issu d’une famille d’origine juive algérienne de nationalité française, arrivée en France durant la guerre d’Algérie. Ce journaliste politique, écrivain et essayiste est devenu ces dernières années un des plus irréductible et célèbre opposant à l’immigration et à l’islamisation de la France. Il soutient que l’islam n’est pas compatible avec la République. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages qui suscitent la polémique, parmi lesquels “Le Suicide français” (2014) et “La France n’a pas dit son dernier mot” (2021). Éric Zemmour est un des hommes les plus détestés et les plus aimés de France. Sa présence sur les plateaux télévisés et dans les émissions de radio est synonyme de records d’audience. À partir de 2019, il participe sur CNews à l’émission “Face à l’info” qui, grâce à sa présence, remporte un grand succès. Avec courage et détermination, il exprime publiquement des opinions qui lui attirent la sympathie de très nombreux Français, mais aussi des insultes, des menaces et des plaintes qui visent à le faire taire. En 2011, 2018 et 2020, la justice française le condamne pour provocation à la discrimination raciale et à la haine envers les musulmans et leur religion. Il déclare “qu’on ne peut plus critiquer l’offensive islamiste sans se faire traiter de raciste”. Voici certaines déclarations qui lui ont valu d’être condamné : “La plupart des trafiquants de drogue sont noirs et arabes”. “Tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas, considèrent les jihadistes comme des bons musulmans”. “La France vit depuis 30 ans une invasion”. “Dans les innombrables banlieues françaises, où de nombreuses jeunes filles sont voilées, se joue une lutte pour islamiser un territoire, un djihad”. “Les musulmans sont d’anciens colonisés devenus colonisateurs”. “Le voile islamique et la djellaba sont l’uniforme d’une armée d’occupation”. Éric Zemmour a réussi à obtenir les 500 “parrainages” pour se porter candidat aux élections présidentielles d’avril 2022, et, selon les sondages, il a de bonnes chances de se qualifier pour le second tour contre Emmanuel Macron. Le point principal de son programme est de stopper l’immigration et l’islamisation (afin d’éviter le Grand Remplacement de population et de civilisation), expulser les migrants criminels étrangers et binationaux et aussi les étrangers qui sont hostiles à la France et ne veulent pas s’assimiler.

Pierre Cassen (FRANCE)

Depuis vingt ans, Pierre Cassen, né en 1953, est l’un des plus ardents opposants à l’islamisation de la France et, pour cette activité inlassable, il a subi une vingtaine d’interrogatoires de la part de la police et de la justice (suite à des plaintes d’associations musulmanes ou autoproclamées antiracistes) et a enduré une quinzaine de procès, dont il est souvent sorti vainqueur. Il a animé une centaine de réunions publiques non seulement en France, mais aussi en Belgique, en Allemagne et en Suisse (où il a participé en 2013 à Montreux à un débat avec Hani Ramadan). En 2003, il a été l’un des promoteurs d’une campagne visant à interdire l’ostentation de signes religieux (y compris le voile islamique) dans les écoles, laquelle a abouti à une loi entrée en vigueur en 2004. En 2008, il a lancé une pétition demandant l’interdiction de la burqa, ce qui a conduit à la loi contre la dissimulation du visage entrée en vigueur en 2011. De 2003 à 2007, il a été responsable du site internet républicain de gauche Respublica, et, en 2007, avec d’autres militants de gauche, il a fondé (et dirigé pendant quelques années) Riposte Laïque, un site internet dont le principal objectif est de s’opposer à l’offensive islamique contre les valeurs occidentales. Ce site est très intéressant et courageux. Écoutez par exemple le discours de 27 minutes que Pierre Cassen avait fait en 2017 en terre ardéchoise et qui a été censuré par YouTube.

(https://tvs24.ru/ripostelaique/embed/43/).

Dans son discours, il a déclaré sans ambages que l’islam devait être interdit en France et que toutes les mosquées devaient être fermées. En 2010, il a organisé les « Assises internationales » contre l’islamisation de la France, auxquelles ont participé 24 intervenants de 12 pays (dont le Suisse Oscar Freysinger, alors tout frais vainqueur du vote contre la construction de minarets). En 2012, il a été parmi les initiateurs de la première marche contre le fascisme islamique, qui a eu lieu à Paris avec 3000 participants. Entre 2016 et 2018, il a organisé des assises contre l’invasion migratoire (majoritairement musulmane) et en faveur de la liberté d’expression et du droit au blasphème. En 2019, sort son livre intitulé « Et la gauche devint la putain de l’islam« . Il est le coauteur du livre « 2022: Zemmour aura le dernier mot« , publié en 2021 en soutien au candidat à la présidentielle Éric Zemmour.

Chaque jour, Cassen publie des vidéos d’une dizaine de minutes (https://pierrecassen.com), qui sont regardées par 50 000 personnes en moyenne, et dans lesquelles il commente avec humour un événement politique du jour.

Iris Canonica (Bidogno/Tessin)

Iris Canonica était membre du comité qui avait lancé, en 2011, l’initiative « anti-burqa » au Tessin, laquelle a ensuite été approuvée en 2013 par 65,4 % des votants, faisant ainsi école en Suisse. Elle a également été membre du comité de l’initiative populaire fédérale qui demandait l’interdiction de dissimuler son visage en public à toute la Suisse, approuvée le 7 mars 2021 par le peuple et les cantons. Cette citoyenne combative et tenace a défendu les deux initiatives avec beaucoup de vigueur, en écrivant plusieurs articles dans les journaux et en participant à divers débats radiophoniques et télévisés, au cours desquels elle s’est distinguée par son habileté dialectique en affrontant avec prouesse ces féministes rouges-vertes qui, faisant le jeu des islamistes misogynes, défendaient la prétendue « liberté » des femmes musulmanes de porter le voile intégral. Depuis des années, Iris Canonica écrit régulièrement pour l’hebdomadaire “Il Mattino della domenica”, se distinguant comme l’une des rares femmes au Tessin qui a le courage de critiquer publiquement et avec compétence l’incompatibilité de l’islam politique et de la charia avec notre société occidentale, les effets négatifs de l’immigration incontrôlée sur la sécurité et la paix sociale, et l’intolérable assujettissement et l’oppression des femmes dans le monde islamique, même en Europe.

Stiftung Zukunft CH/ Fondation Futur CH (Engelberg /Winterthur)

Zukunft CH (Futur CH) est une fondation d’utilité publique, dont le siège légal est à Engelberg (canton d’Obwald) et le siège organisationnel à Winterthur, créée en 2007 par le pasteur de l’Église réformée Hansjürg Stückelberger (né en 1930) qui s’engage depuis des décennies pour aider les personnes persécutées pour leur foi, et en particulier les chrétiens victimes d’une terrible oppression dans certains pays musulmans. La fondation, qui est actuellement présidée par le pasteur Michael Freiburghaus et dirigée par madame Beatrice Gall, est donc une réaction à la propagation de l’islam dans le monde, et en particulier en Europe et en Suisse. Futur CH se bat contre l’introduction de la charia et pour la défense de l’identité suisse et des valeurs chrétiennes qui la sous-tendent et qui ont également inspiré la Déclaration universelle des droits de l’homme. L’un des piliers de l’identité suisse défendu par la fondation est la liberté religieuse et culturelle. À cet égard, les responsables de Futur CH ne manquent pas de critiquer les hommes politiques et les représentants des Églises pour la naïveté avec laquelle ils considèrent la doctrine islamique, et leur reprochent de vouloir rassurer l’opinion publique en lui faisant croire que l’islam, fondé sur la charia, ne représente pas une menace pour la démocratie. « On ne veut pas voir – écrivent-ils dans leur auto présentation – que la charia est placée au-dessus du droit national et international, et aussi au-dessus des droits de l’homme; et en même temps on cache le fait que tout bon musulman a le devoir de mener la guerre sainte pour soumettre le monde entier à Allah », par exemple par la migration, la démographie ou la terreur. La fondation publie un magazine tous les deux mois (chaque numéro contient des articles sur l’islam), auquel on peut s’abonner pour un montant d’au moins 35 francs. L’islam occupe une place importante dans les activités de la fondation : sur son site web (www.zukunft-ch.ch , www.futur-ch.ch ), on trouve une liste de brochures intéressantes et de bulletins d’information faciles à lire que l’on peut obtenir moyennant une modeste contribution volontaire (par exemple : « Les préceptes de l’islam sont-ils compatibles avec nos lois ? « ) et des textes courts téléchargeables gratuitement (par exemple « Burqa« , « Taqîya« , « Qu’est-ce que la charia« , « Les appels au combat en islam« , « L’islam autorise-t-il la poignée de main ?« ). La fondation organise également des vidéoconférences occasionnelles (par exemple en 2021 : « L’islam peut-il être intégré dans nos démocraties ? ») auxquelles il est possible d’assister moyennant une petite participation financière.

Giorgio Ghiringhelli

 

image_pdfimage_print
12

10 Commentaires

  1. Des personnalités qui ont le courage d’affronter l’adversité à visage ďécouvert avec tous les risques que cela comporte. Bravo à eux !

  2. ah bon, marine le pen n’a pas été nominée !!!
    du sexisme chez ces suisses

    • Marine Le Pen a dit que l’islam est compatible avec la France, tandis que le Prix suisse est destiné à recompenser ceux qui luttent contre l’islamisation

  3. Moi je n’y suis pas sûrement un oubli pourtant j’œuvre dans l’anonymat 🥳🥳🥳

  4. Oui pas mal cassen, sauf que ce n’est pas l’islam le danger, c’est le mensonge

  5. Merci à l’association Il Guastafeste pour cette initiative, Merci aux lauréats.
    Pierre Cassen exprime ce que je pense. Merci à lui.

  6. Toutes nos félicitations ! De la part du lauréat 2003, du Prix d’islamophobie décerné par le Mouvement de Retrait d’Allah de son Prophète.

  7. Moi aussi je suis farouchement contre l’islamisation (et les LGBT+, la GPA etc…). Il faudrait parvenir au pouvoir pour la stopper. Mais comme ceux qui défendent cette noble cause se trouvent aussi être les potes de certains dictateurs, et bien on n’arrive pas au pouvoir, donc on ne stoppe pas l’islamisation. Bravo. Il faudra un jour que vous le compreniez.

Les commentaires sont fermés.