Lutter contre le communautarisme, c’est défendre les générations futures

Publié le 6 mai 2013 - par - 1 018 vues
Traduire la page en :

La situation actuelle de la France, dont la fracture est à la fois sociale et communautariste, blesse l’avenir même de notre pays.

En effet, les Français qui aiment la France se sentent trahis non seulement dans leur passé, c’est-à-dire dans leurs traditions, mais encore dans l’idée qu’ils se font d’un avenir fidèle à eux-mêmes. Ces Français, qui ont mis au monde des enfants et des rêves, voient désormais leurs enfants et leurs rêves leur échapper au profit de nouvelles valeurs dont les fondamentaux sont étrangers à la patrie des Lumières et des Droits de l’Homme.

La trahison est venue d’en haut : quand le Pouvoir manque à sa parole, les Lumières s’éteignent et les Droits universels laissent place aux droits culturels, puis au droit à la différence, et finalement à la différence des droits. Souffle alors l’esprit multiculturaliste, qui ne relève ni de l’esprit ni de la culture, mais du particularisme et de l’intégrisme : l’explosion sociale n’est pas loin !

Nous avons donc moins à nous souvenir… qu’à prévenir pareille catastrophe. Car c’est l’idée même de l’Homme qui est ici en jeu. Si la France est le pays des Droits de l’Homme, ce ne se peut qu’en étant fidèle à son génie propre, qui lui a toujours commandé de résister à toute tentative de soumission fondée sur l’arbitraire, serait-il céleste !

Partant, le génie français nous oblige dès aujourd’hui et pour demain, nos principes laïques et républicains étant bafoués par le communautarisme – sous le couvert duquel s’avancent des valeurs divines qui, parce qu’elles sont déclarées divines, se présentent comme indiscutables.

Accepter d’être le témoin passif d’une telle avancée, c’est reculer de 1 400 ans ! Vouloir en finir, au contraire, avec une axiologie qui non seulement détruit nos valeurs mais encore menace l’Europe tout entière, c’est défendre la liberté et la dignité de l’Homme et, par suite, assurer l’avenir des générations futures.

Maurice Vidal

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi