Lutter contre les éoliennes : une bataille contre des moulins à vent

« La France vent debout contre les éoliennes ! » nous dit le Figaro du 7 août. Gasp ! Certains parlent même de guerre. C’est que l’affaire est d’importance ! Il faut vite s’équiper de combinaison anti-radiations pour se protéger et construire un abri antiatomique – mais pas en béton au moins ?

Évidemment, nous devons remercier le quotidien susnommé qui dénonce ces terribles menaces que gouvernants et médias nous cachent. Elles sont même si importantes par rapport aux risques terroristes que Macron a décidé prudemment de réduire de 15 Mds € le financement de ces projets. Il a raison ! Avec toutes les nuisances précitées et pas plus démontrées que la terre est plate, on ne saurait encourager de tels dangers mortels ! Pff…

Eh oui, Macron baisse de 30 % le prix d’achat des kWh ainsi produits mais cela ne suffit pas. Peut-être préférerait-on les acheter à prix d’or comme le firent Sarkozy ou Hollande ?

Cessons un moment de railler et voyons les arguments avancés :

– Nuisance des paysages : l’argument n’est pas faux quoiqu’on devrait parler d’ajouts au paysage plus que d’inesthétisme. Ces formes ne sont pas si disgracieuses et les lignes à haute tension qu’on laissa s’installer un peu partout ne le sont-elles pas davantage ? Faudrait-il, dès lors, s’interdire de transformer le doux pays de France ? Oui ? Alors retournons bien vite au char à bœufs et aux cavernes, cessons de bâtir routes, villes et autres usines, supprimons les voies ferrées ou de circulation de nos voitures. Point de pont bétonné pour relier Ré, Oléron ou Noirmoutier au continent. Ces ouvrages en béton ne sauraient pas davantage subsister, n’est-il pas ?

– Nuisances aux volatiles et aux créatures de la mer : on conviendra – avec M. Court dans le même Figaro – que ces éoliennes sont plus faciles à contourner par les bêtes susnommées que certaines autoroutes par les habitants des forêts et des plaines. Vit-on maints cadavres ailés jonchant les champs d’éoliennes comme la piétaille d’Azincourt ou la terre égyptienne après l’invasion des sauterelles et crapauds il y a 33 siècles ?

– Du béton déposé dans un champ ou sous les eaux ? Cessons vite de construire ports et digues, centrales nucléaires, barrages et autres lieux utiles à l’homme.

– Cette électricité coûte cher : réjouissons-nous qu’on en baisse le prix, non ? 30 % ce n’est pas rien, si ?

– Il faut y adjoindre des sources de production polluantes – centrales à gaz : en premier, on objectera que l’on ne voit guère pourquoi ces moyens supplétifs doivent être obligatoirement ceux cités et non quelque ajustement de l’électricité nucléaire. En second, on se demandera quoi faire à la place ? Construire davantage de centrales atomiques ? C’est tellement plus joli… Où sont les lieux sûrs de leurs moyens de réfrigération et à l’abri des séismes ? Sans même parler des risques terroristes ou simplement en cas de guerre. Bâtir des barrages, à condition qu’ils soient en bois récupéré des chalets engloutis, puisque les pourfendeurs de l’éolien ne veulent pas de béton ? Pff…

– Les déchets, les terres rares prélevées en Chine pour bâtir ces éoliennes ? On attendra quelques études pour décider si la rareté de l’uranium qu’on prélève au Sahara est plus écologique que les matières extraites ici ou là pour fabriquer ces mécanismes aériens ou nos téléphones. On attendra… Le temps de savoir les démanteler et traiter les déchets nucléaires, par exemple.

On m’aura compris, plus qu’une bataille contre des moulins à vent, que l’on m’autorise à considérer plus utile de cristalliser le combat contre Macron au travers de ses projets envers la famille et la bioéthique, l’immigration et l’islam, l’économie et le traitement social des Français, qu’au travers de ses projets d’infrastructures.

Choisir les causes importantes, sinon dramatiques ! Plutôt que de se laisser avoir par les journaux qui jettent en pâture les thèmes et problèmes écologiques pour détourner les critiques des sujets majeurs.

Bertrand du Boullay

image_pdfimage_print

39 Commentaires

  1. Ah, voilà un article qui fait plaisir !

    J’en étais venu à me demander si Riposte Laïque n’était pas devenu un site anti-éoliennes et farouchement pro-nucléaire, suite à quelques articles virulents d’un diplômé de l’université de Lumumbashi… et d’autres…

    • La mise en place des éoliennes terrestres et un total non sens économique et technique. Par contre les hydroliennes c’est tout le contraire mais à la condition que la puissance unitaire soit très nettement revue à la hausse. Pour ce qui concerne le nucléaire heureusement qu’il existe. Quant à sa sûreté elle ne dépend que du sérieux des exploitants actuels, à la condition que la maintenance ne soit pas contrainte au « libéralisme économique » outrancier. L’EPR n’est pas l’avenir du nucléaire !

    • Eh bien moi, j’ai beaucoup apprécié les articles de M. Claude Brasseur sur ce sujet.

      • Moi aussi je l’apprécie beaucoup, Mais Monsieur Brasseur sait de quoi il parle, en particulier pour ce qui concerne les SNR, dommage d’ailleurs qu’il n’intervienne pas sur le site de RL

    • Spirou va rejoindre Fantasio du Boulet et ne t’occupes pas de l’éolien, tu n’y connais rien. C’est de la merde et largement démontré dans les faits.

  2. A l’origine du programme nucléaire Français, il y avait une cohérence technique parce que la gestion des déchets était à la charge du surgénérateur (malgré le PB sodium) qui ajustait l’élimination et la production du combustible. Les écolos l’ont bien compris et ont réussis à faire saboter tout le programme grâce aux socialistes. Depuis la solution MOX est un compromis insatisfaisant. Encore un exemple flagrant d’incompétence politique comme pour l’islam !

  3. Vos moulins à vent sont une pollution visuelle dont l’apport énergétique à l’actif ne compense pas la liste interminable de leurs inconvénients au passif.

    On n’en veut plus.

    Pour les mêmes raisons, les gris et les noirs polluent notre champ visuel mais eux sans le moindre avantage à leur actif.

  4. D’accord avec votre conclusion, mais vraiment pas avec le reste de l’article.
    Pratiquer la dérision n’a jamais été un argumentaire, du genre :  » Du béton déposé dans un champ ou sous les eaux ? Cessons vite de construire ports et digues, centrales nucléaires, barrages et autres lieux utiles à l’homme. »
    Mais M l’Ingénieur ne veut peut être pas s’abaisser à démontrer la véritable utilité de ces constructions, le lecteur de RL étant jugé trop inculte pour lui.

  5. on a beau se dire etre un ingenieur mais ne pas penser avec sa tete, juste une remarque de bon sens qui prouve que l eolien est une anerie sans nom mais évidemment ecolo puisque l ecolo ne reflechit pas non plus, la consommation electrique est continue alors que la production eolienne est discontinue, et oui une eolienne ne produit pas 24/24 7/7, donc dans ces periodes creusent il faut soit des centrales nucleaires qui produisent en continue soit des centrales a gaz ou charbon, en general des

  6. des centrales a gaz qui entrent en service immediatement pour pallier la production intermittente des eoliennes, d ailleurs plus de la moitie des eoliennes en france ne sont pas raccordees au reseau edf a cause de ce probleme d intermittence de production, ce n est qu un des nombreux problemes de l eolien , on peut aussi parler du demantelement de ces machines, au prochain episode

  7. Un jour les éoliennes disparaîtront pour laisser la place à une solution qui a déjà donné, par le passé, ses preuves : la ligne électrique souterraine…

  8. Les éoliennes sont une escroquerie et ce sont les abonnés EDF qui paient. Vive le nucléaire au thorium!

    • « Vive le nucléaire au thorium »
      j’allais faire un commentaire dans le même sens
      les éoliennes fonctionnes par intermittence. il est nécessaire de les doubler par des centrales au gaz (double investissement!)
      pour le thorium:
      « Le thorium est trois à quatre fois plus abondant dans la croûte terrestre que l’uranium
      AREVA, le CEA et Rhodia sont propriétaires d’environ 8.500 tonnes de thorium, sous forme de nitrate et d’hydroxyde, de quoi alimenter le pays »

    • Pas 100% idéal le thorium, bien qu’intéressant comme substitut à terme du « tout-uranium-plutonium ».
      http://www.cea.fr/comprendre/Pages/energies/nucleaire/essentiel-sur-une-filiere-nucleaire-au-thorium.aspx
      Il est urgent de sortir d’un débat stérile « mono-énergie » où une énergie A, donnée comme un nouveau miracle va se substituer totalement à une énergie B, sans considérer aucune autre solution. Et on en est où du démantèlement des centrales nucléaires? 🙂

  9. Le physicien américain Nikola Tesla avait parlé lors d’une conférence du 20 mai 1891 à New York, d’une énergie existante, qui était sans problème, d’un combustible bon marché, non polluant, propre, sain, si possible bon marché, qui nous débarrasserait de la pollution et serait disponible en grande quantité. T. avait effrayé les banquiers centraux qui savaient que l’indépendance énergétique signifiait une perte quasi totale de contrôle du peuple et une perte colossale de leurs revenus.

    • Tesla avait déclaré lors d’une conférence :
      “Dans quelques générations nos machines seront propulsées par cette énergie disponible à tout endroit de l’univers.[…] Dans l’espace il y a une forme d’énergie. Est-elle statique ou cinétique ? Si elle est statique, toutes nos recherches auront été vaines. Si elle est cinétique – et nous savons qu’elle l’est –, ce n’est qu’une question de temps, et l’humanité aura mis en harmonie ses techniques énergétiques avec les grands rouages de la nature… »

  10. nuisance du paysage… mais qu’en est il des lignes à haute tension?
    et les hydroliennes? on ne les voit pas!
    j’étais en écosse dans les années 90 et deux villages était électrifié par des hydroliennes, j’ai aussi appris que le chateau de windsor fonctionne en autonomie depuis des lustres!
    pas de pollution, pas de bruit!

    • Votre (notre) gouvernement macron vient d’enterrer (sic) le projet d’hydroliennes en Bretagne.

  11. Bravo M.du Boullay.Votre article est vraiment canon!( Pardon pour le mauvais jeu de mots) Le lobby anti-éoliennes, puissant et très bien financé ( devinez par qui.) est le paravent derrière lequel se cachent les émirs du pétrole. Chaque autre source d’énergie que les hydrocarbures est un clou dans leur cercueil. Ils le savent. Cela fait des années qu’ils font de la com contre ces éoliennes. Et ça marche. Ils ont séduit des naifs comme Giscard et d’autres, des gogos et des corrompus. Dommage.

    • @jacque bariot n’importe quoi de chez n’importe quoi, on est seuls à se battre, assoces, tractages, avocats (que l’on finance) et huile de coude. Qu’est ce que tu délires avec tes émirs?

  12. Dans votre énumération vous occultez les infrasons et la perturbation de la vie des « voisins » de ces moulins à vent, ainsi que le bilan écologique global (fabrication, exploitation, transport, maintenance, démantèlement.. et ce bilan n’est pas triste..)

  13. Les éoliennes sont en effet nuisibles : énormes blocs de béton pour les asseoir, tonnes de ferraille pour les élever, bruit provoqué par les pales qui tournent, matériaux rares importés pour les moteurs eux-mêmes importés. Leur gros avantage, c’est que ces générateurs peuvent être transformés en moteurs pour se débarrasser de la surproduction temporaire des centrales nucléaires, au lieu de fabriquer de l’hydrogène avec cet excédent utilisable pour fabriquer de l’énergie propre.

    • Fabriquer de l’hydrogène coûte trois fois plus d’énergie que ce gaz n’en restitue. Laissez tomber cette coquecigrue.

  14. Bon texte, merci. Les ânes qui refusent les éoliennes ou le solaire préfèrent-ils les centrales nucléaires? Pourquoi trouve-t-on des masses de crétins qui refusent de comprendre que l’avenir n’est pas de remplacer une énergie unique par une autre mais de réaliser un mix qui soit viable, et varie en fonction des conditions locales. Quand au caractère intermittent des renouvelables, jamais entendu parler des Smart Grids? http://www.nexans.com/Corporate/2010/FR-WHITE_PAPER_SMART_GRIDS_2010.pdf

    • Ultra bigleux, quand tu en auras devant chez toi, pauvre pomme, tu auras le droit de causer.

      • OK, pas d’éoliennes, pas de solaire, pas de nucléaire, so what, vélo, bougie et agriculture bio auto suffisante?

  15. Jamais lu un article aussi Nul ! Mais tous avis bons à prendre.
    Eoliennes ? « Energie la moins forte d’un vent sporadique » (Mouna). Charbon en renfort, 23 % du rendement ! Hauteur ? 3 fois l’Arc de Triomphe ! Triomphe des Ecolos à Waterloo !
    Photovoltaïque ? Pareil ! Aléatoire Soleil !
    La Terre est un boule incandescente, le mouvement des mers, tous deux éternels.
    Géothermie et Hydroliennes invisibles, pour l’éternité ! Mais Cherbourg annulé !
    Et l’Ecologie dans la Constitution ? Un Désastre

  16. IL N’Y A PAS D’ORIGINE HUMAINE AUX VARIATIONS DU CLIMAT.
    TOUTES les observations montrent qu’il faisait plus chaud vers l’an mille et encore plus aux derniers siècles avant notre ère.
    Il a été démontré que le dioxyde de carbone (essentiel à la vie organique) n’est pas responsable du réchauffement climatique, mais en est la conséquence.
    Supprimez ces saloperies escrologiques.

  17. Il y a, évidemment, DES « lobbies » des éoliennes et nous savons très bien qui Mr. Barrio.
    J’ajoute que cet article de Mr. du Boullay me donne à penser qu’il est (peut-être) une des petite main d’un de ces groupes de pression…

  18. Effectivement, il ne semble pas que l’auteur de ce texte se soit instruit avant de l’écrire!

  19. Lamentable « article » d’un monsieur absolument pas au courant (sans jeu de mots) de l’ARNAQUE que représente l’éolien industriel. Ce n’est qu’ affaire de gros sous. J’habite à la campagne et on a réussi à faire capituler ces salopards sans scrupules qui auraient noyé sous des tonnes de béton des paysages superbes et sauvages, pour avoir à 500 m de chez nous des grosses merdes horribles qui clignotent rouge la nuit et émettent des infras sons à chaque tour de roue. Rendement nul en plus!

  20. Mon cher Bertrand. Si tu trouves que les éoliennes ne sont pas disgracieuses, c’est que tu n’en as pas devant chez toi toute la journée. N’importe quoi. C’est bien une réflexion d’ ingénieur qui ne voit pas plus loin que son nombril!!!

  21. Comme toujours tout le monde pleure et critique. Pas l’éolien, pas de nucléaire mais y a un moment sois on pédales tous sois on débranche tout et on retourne à l’âge de pierre! Certes les éoliennes son de « multiple » source de pollution et à des inconvénients comme tout dans la vie hydrolien ou marée-motrice vous dites dans vos commentaires?! OK! Et la pollution de l’eau?! Les poissons ?! Notre parc éolien actuel sont des « test » celle qui sorte actuellement de terre sont plus aboutie. A vous!

Les commentaires sont fermés.