Pour lutter contre l’islam, le concept de crime contre l’humanité…

Publié le 24 novembre 2015 - par - 20 commentaires - 2 901 vues
Share

Nuremberg

Cela fait longtemps que je réfléchis au problème de l’Islam en France, en Europe dans le monde, comme vous. J’ai habité au 6 rue du Chevalier de la Barre pendant cinq années, de 1995 à 1999. J’ai donc pu constater de visu dans ce quartier les ravages de cette religion, les prières de rue.

Le quartier est devenu un ghetto, les Français d’origine catholique ou autre religion non musulmane en ont petit à petit été chassés.

Je réfléchis depuis longtemps sur le concept de crime contre l’humanité.

L’actualité nous oblige à élargir ce concept à l’Islam. L’histoire nous le prouve. Vous en êtes les témoins privilégiés. Je ne suis pas raciste ni xénophobe, ai-je besoin de le dire ? Non, j’ai travaillé avec beaucoup de personnes autour du monde entier, même avec des rappeurs d’origine musulmane. Je n’ai rien contre les musulmans, peuples otage d’une religion criminelle, dans une situation permanente de syndrome de Stockholm, on le constate par leurs déséquilibres psychiques et psychanalytiques.

Ayant beaucoup réfléchi à la lutte contre ce fléau, qui n’est pas simple comme vous le savez, j’ai trouvé cette nuit, car j’y réfléchis depuis les massacres de la semaine dernière, un nouveau biais juridique. Il reprend, par le jeu même des ministres actuels au pouvoir, les intitulés de leurs propres arguments, de leurs propres lois afin de combattre le mal, par un effet miroir.

Voilà mon argumentaire ci-dessous. Vous pouvez mentionner mon nom, puisque mon argumentaire apparaît aussi sur mon compte Google (https://plus.google.com/+FrancoisServeniere/posts )

Vous pouvez le reprendre à votre compte si celui-ci vous agrée. Il me semble fort efficient. C’est le fruit de vingt années de réflexions sur le sujet. J’ai aussi beaucoup parlé avec mon beau-frère, ancien professeur de la Sorbonne, agrégé d’arabe et anthropologue, Tunisien converti au catholicisme, ayant vécu toute sa jeunesse sous le joug de cette religion. Parlant six langues du Moyen-Orient, il est aussi spécialiste des religions. Il vous lit aussi régulièrement.

Je pense, je suis convaincu, je ne suis pas le seul compte tenu des hommes célèbres qui le furent dans le passé, qu’être islamophobe n’est pas un racisme ou un xénophobisme, un crime ou un délit, mais bien un acte civique de lucidité, comme l’auront été le nazismophobisme et le communistophobisme.

Merci pour vos combats. Vous êtes le poste de veille essentiel, bien qu’isolés par les pouvoirs publics et l’ostracisation.

François Servenière

compositeur, orchestrateur, éditeur

PAGE FACEBOOK

Il ne sert plus à rien de disserter ad nauseam sur l’innocuité ou l’innocence d’une religion qui, après 1400 années d’existence, dévoile enfin sa comptabilité macabre : 270 millions de morts, des dizaines de millions d’esclaves castrés, des centaines de millions de femmes humiliées, violées, infériorisées juridiquement, partout dans le monde. Trente morts par jour depuis le 11 septembre 2001 (plus de 150.000 victimes de 26.000 attentats et massacres au nom de l’Islam depuis cette date). Liste non exhaustive, il faudrait aussi parler des bibliothèques incendiées, des villes rasées, des pays massacrés, de leurs indigènes devant choisir entre la conversion de force ou la mort, etc.. Enfin, 57 pays coraniques = 57 dictatures. Les faits sont accablants : un crime contre l’humanité. Désormais en France, toute école, tout collège, tout lycée, toute université, toute publication, tout commentateur, ministre, fonctionnaire ou administration qui, au nom de la « Soumission » (traduction littérale de « Islam »), de « l’idiot utilisme » ou de la collaboration avec l’ennemi (qui passe toujours en jugement après la guerre) sera complice de ce crime contre l’humanité, sera susceptible d’être poursuivi pour Complicité ou Apologie de Crime contre l’Humanité (Art. 23 et 24 de la Loi sur la Liberté de la Presse du 29 Juillet 1881), pour négationnisme via la Loi Fabius-Gayssot (loi no 90-615 du 13 juillet 1990) et le protocole additionnel à la convention sur la cybercriminalité « relatif à l’incrimination d’actes de nature raciste et xénophobe commis par le biais de systèmes informatiques », adopté le 30 janvier 2003 par le Conseil de l’Europe et soumis à la ratification des États membres et observateurs, dont l’article 6 entré en vigueur le 1er mars 2006 est intitulé « Négation, minimisation grossière, approbation ou justification du génocide ou des crimes contre l’humanité ». Enfin, la Cour Européenne des Droits de l’Homme, réunie à Strasbourg le 13 février 2003, a jugé dans son arrêt Refah Partisi vs. Turquie que la Charia (donc l’Islam) était incompatible avec les principes démocratiques.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

20 réponses à “Pour lutter contre l’islam, le concept de crime contre l’humanité…”

  1. François Servenière dit :

    J’aime bien celle-là, elle est parlante :

    « L’islam, c’est l’islamisme au repos et l’islamisme, c’est l’islam en mouvement ; c’est une seule et même affaire. » Fehrat Mehenni (1951-) président du gouvernement provisoire kabyle)

  2. François Servenière dit :

    Merci sincèrement à tous pour vos commentaires chaleureux ou d’opposition (qui font avancer le débat), et infiniment à Pierre Cassen pour la publication de mon texte. Pour être efficace, je vous suggère de diffuser celui-ci autour de vous. Pas besoin d’en faire des tonnes. Un à l’école de votre enfant, un à votre maire, etc.. Le bouche à oreille est une bien meilleure publicité que le web. Un papier transmis sans cesse vaut 100 fois mieux que 2.000.000 de followers. Il imprime la conscience dans le temps. De toutes manières, il ne sert plus à rien de s’alarmer, nous sommes désormais, c’est établi par les faits de guerre, dans la même situation psychosociologique qu’avant 1940 (pacifisme et Drôle de guerre) et 1991 (chute du communisme), où des capitulards pacifistes hurlaient (au nom de la paix) à la stigmatisation de l’ennemi. Il était alors nazi et communiste, avait ses thuriféraires dans la presse et l’audiovisuel, malgré les évidences. Les mêmes sont aujourd’hui aux manettes et hurlent à la mort dès que vous dites que « le ciel est bleu » parce que JMLP ou sa fille a dit « le ciel est bleu » depuis 30 ans. Selon eux, vous avez « lepenisé votre esprit » parce que vous avez dit ce que vous aviez constaté dans les faits la même chose : « le ciel est bleu ». Je n’ai jamais voté FN, mais sur ce sujet particulier, désolé, ils avaient raison, bien qu’on puisse avoire le droit de dire qu’ils apportent les mauvaises solutions. C’est d’ailleurs ce qu’avait exprimé Laurent Fabius par sa phrase « Jean-Marie Le Pen fait les bonnes analyses mais donne de mauvaises solutions ». Fait confirmé par un journaliste éminent de BFMTV avec qui j’en ai discuté. Les tribunaux de l’histoire ont jugé les collaborateurs, stipendié les idiots utiles et désormais les apologistes des crimes contre l’humanité. Ils feront de même avec ceux-là. Contentez-vous donc juste de retenir les noms des collabos, car comment voulez-vous désormais qu’on les appelle autrement vu ce qui se passe chez nous, vu la « trahison des élites » (un standard) ? On est en guerre et l’ennemi est identifié. Ce n’est pas faute, ici et ailleurs, moi dans mon coin depuis 30 ans, d’avoir prévenu, jusqu’en haut lieu. De toutes manières, regardez autour de vous, dans les médias, l’atmosphère est en train de changer. Vous allez voir rapidement, j’en mets ma main à couper et pourtant je suis pianiste, c’est dire à quel point je suis sûr de mon fait, des gens retourner leurs vestes, à l’image de Tonton la Francisque entre 1940 et 1945 (cf. Une jeunesse française)… Et puis les convaincus de la dernière heure ne deviennent-ils pas les meilleurs prosélytes ?

    • Claudion dit :

      le problème c’est pas tellement les musulmans (quoi que…). C’est surtout nos dirigeants économiques et politiques qu’il faut dégager. Et vite. Car on ne fait pas la guerre avec des traitres au sommet.Ensuite il faudra virer les gourous et les tyrans des pays arabes qui sont les collabos de nos dirigeants et de nos banquiers. Ensuite on verra plus clair.
      Sûrement que beaucoup de « musulmans » athées et rebelles nous rejoindront. Parce-que beaucoup de « musulmans » détesent l’islam quand on peut parler vrai.
      Dans tous les cas, il faut d’abord faire le ménage chez nous. Et ça c’est la grande affaire, parce-que le Système est bien protégé à tous points de vue (police, médias, banques, politiciens, transnationaux, etc.). Je crois que ça dépasse largement les petits clivages gauche-droite ou patriotes-mondialistes. C’est virer l’oligarchie.

      • François Servenière dit :

        L’analyse en tous points est parfaite. Cela va être dur, mais c’est évidemment par là que l’on va sortir du tunnel. Sur les apostats, combien en rencontrons-nous aujourd’hui de ces pauvres hères, heureux d’être ici, ayant fui la charia en masse, se disant que l’Europe ne suffira pas, qu’elle est faible, si on pouvait aller sur Mars pour fuir l’islam ils le feraient, car ils ont connu le pire… Oui, ceux-là, dans ma propre famille, protégeons-les de toutes nos forces. Ils sont avec nous. Ce sont les témoins de l’intérieur qui ont échappé au goulag. Des soljenitsynes en djellaba…

  3. berber dit :

    pourrais je savoir pourquoi mon avis était présent ce matin et ne l’est plus ce soir?

  4. Jean Ducluzeau dit :

    À faire circuler sous forme de pétition en tant que lettre ouverte adressée au TPI de La Haye ?

  5. Yves 54 dit :

    Pour y aider, haramisons l’Europe par tous les moyens… Et ils sont nombreux… A chacun d’être créatif dans ce domaine, à son niveau…

  6. Jean Daniel Reuss dit :

    Commencer par dire :
    L’islam s’avère être une catastrophe pour l’Humanité.
    Il y a une analogie possible avec la tuberculose qui est, ou a été, un fléau mortel, ce qui n’empêche pas de faire ce qu’on peut pour soigner les tuberculeux, même contagieux……..

  7. Marie dit :

    Mais comme la France est actuellement soumise aux lois européennes, la tâche semble impossible vu que la nouvelle super religion est fondée sur le mondialisme et les échanges sans entrave (voir les migrations actuelles encouragées, le PADAMALGAM et le VIVRENSEMBLE obligatoires sous peine de sanction).

    Donc, soit il faut accepter d’être islamisés À MORT soit il faudra d’abord s’affranchir des règles européennes.

  8. gutofsalins dit :

    cet article fort bien explicite ,devrait inciter qques hommes capables de le gérer a l’échelon nationale comme internationale ,mais je crains fort que bcp de difficultés se retrouvent dans les demandes administratives et pénales car avec les palabres, commissions habituelles etc..etc…on peut craindre que ce projet ne voit jamais le jour ??

  9. Daniel dit :

    En effet on peut comparer l’Islam à ce qu’a été le communisme qui a fait des millions de morts, mais aussi au nazisme; religion, doctrine tout est bon pour assassiner au nom de sa cause ….. c’est vrai ce furent, ce sont des crimes contre l’humanité , mais parce que les croyances, les illusions ont la vie dure, entamer un procès pour ce délit prendrait trop de temps et d’ énergie…..le moyen le plus efficace et rapide pour lutter contre ce fléau, c’est d’abord informer, et exprimer son refus par la sanction des urnes ….

  10. Lucie dit :

    Merci pour cet article qui pose une question essentielle.
    D’autant plus que nous avons 1400 ans d’éléments historiques convergents pour y répondre.
    Nous avons aussi plus d’un milliard deux cent millions de musulmans sur cette terre, dont on peut penser qu’au minimum 400 millions sont prêts à devenir enragés.

  11. screugnegneu dit :

    tout ça c’est bien joli et bien écrit, mais qui va attaquer en justice tous ces gens là? Personne .Qui va porter plainte pour crime contre l’humanité ? Personne. Alors citer , oui attaquer c’est mieux.

    • BobbyFR94 dit :

      Réponse : NOUS TOUS !!! quand je parle de plainte, je ne parle pas de plainte individuelle, mais d’une partie de la population (qui peut être des milliers de groupes, soient des millions en France), qui demande une justice d’exception, répondant ainsi à une situation d’exception !!!

      L’état d’urgence modifie l’étendue des lois, à nous de voir comment nous pouvons « profiter » des angles d’attaques nouveau, de par la situation induite par l’état d’urgence !!!

  12. Romanor dit :

    et déclarer l’islam en tant que secte serait aussi un bon moyen de débarrasser l’Europe de ce fléau.
    Ceux qui voudraient vivre leur foi pleinement pourraient partir vers les pays qui baignent dans l’amour et la paix.

    • Lucie dit :

      oui commençons par régler le problème juridiquement en France, L’UE ce sera plus gagné, sauf à s’appuyer sur la Pologne plus que sur Merkel.

  13. BobbyFR94 dit :

    François, je réfléchis aussi, à mon petit niveau, ça a donné un commentaire, qui s’est transformé en article ici :

    http://www.ripostelaique.com/chefs-daccusation-contre-gouvernement-suivants.html

    En fait, je veux, comme au KRAV MAGA, ou au JIU-JIUTSU retourner leurs « armes » contre eux !!! et simultanément, c’est à dire parer/contrer (dans le sens d’attaquer, ce qu’est d’ailleurs un contre dans une agression)…

    En plus, ils ont décrété l’état d’urgence, il me faut donc analyser la situation dans cette situation-là…

    C’est pourquoi toute personne qui est avocat, peut m’aider, nous aider dans cette voie-là !!!

    • Jean Ducluzeau dit :

      Pourquoi ne pas faire circuler ce texte en pétition sous forme de lettre ouverte adressée au chef des armées ? (nous sommes en guerre)