Le lynchage d’un Français du 93 qui a refusé deux voilées dans son restaurant

Publié le 28 août 2016 - par - 9 788 vues
Share

RestoTremblayDécouvert il y a une demi-heure sur internet : Le Cénacle, à Tremblay en France, auquel le Guide Michelin donne l’appréciation

« Assiette MICHELIN : une cuisine de qualité 

Bon standing. 

Belle carte des vins.« ,

a refusé de servir deux clientes voilées.

La nouvelle est apparue, semble-t-il, par une vidéo mise en ligne ce matin par une des clientes :

http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/08/28/il-ordonne-a-deux-femmes-voilees-de-quitter-son-restaurant

On a également des précisons supplémentaires sur cet article de Christine Tasin.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/08/28/restaurateur-ayant-refuse-2-voilees-rossignol-noserait-pas-porter-plainte-si-cetait-a-sisco/

Les réactions n’ont pas traîné. Gouvernementales tout d’abord, la Ministre du Droit des Femmes, entre ce matin et le début de l’après-midi – 15 heures – un dimanche, a demandé des sanctions, le chef cuisinier (qui a perdu un ami au Bataclan) a été obligé de s’excuser, etc. :

http://www.francetvinfo.fr/societe/la-ministre-des-droits-des-femmes-demande-des-sanctions-contre-un-restaurateur-accuse-d-avoir-refuse-de-servir-deux-femmes-voilees_1799247.html

Capture d’écran 2016-08-28 à 21.05.32 Capture d’écran 2016-08-28 à 21.04.12 Capture d’écran 2016-08-28 à 21.04.33 Capture d’écran 2016-08-28 à 21.03.41 le cénacle 4 marwan mosquée tremblay

Mais aussi, des réactions moins légales… Si l’on clique sur « Site Web » en dessous de la présentation du restaurant, voici ce que l’on obtient :

Egalement, sur Google et sur le site du Guide Michelin :

On notera le « DEFINITIVEMENT fermé ».

Hacking du site, fermeture du restaurant en quelques heures… On peut se demander, ou imaginer, quelles pressions a reçues ce restaurant pour fermer si vite.

L’auteur du présent article n’en sait pas plus pour le moment.

Si ce n’est ce qu’en dit Fdesouche.

http://www.fdesouche.com/760021-tremblay-en-france-93-altercation-entre-un-restaurateur-et-2-femmes-voilees

Les lecteurs qui habitent dans la banlieue nord-est de Paris peuvent aussi se dire, si le restaurant rouvre ses portes, que rien ne leur interdit légalement d’y aller dîner, et de revenir souvent si la cuisine est bonne, ne serait-ce que pour aider le restaurant à payer ses cotisations d’URSSAF, qui elles, continueront à courir allègrement, n’en doutons pas.

Benoît Desprez

http://gagnerdufric.over-blog.com/

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.