1

Lyon : qui a pu commettre un attentat terroriste faisant 13 blessés ?

Après la dramatique explosion terroriste à Lyon, une confusion régnait sur les lieux du drame, et à proximité de la place Bellecour.

 

C’est bien le centre-ville de Lyon et les rues les plus commerçantes qui étaient visés.

« La bombe du pauvre, constituée de clous, de vis, et de boulons, et d’une charge explosive » selon un magistrat du parquet joint par téléphone, mais qui préfère conserver l’anonymat, a grièvement blessé 13 personnes, le 24 mai 2019, vers 17 h 40, devant une boulangerie-croissanterie à l’angle de la rue Victor Hugo et de la rue Sala, près de la place Bellecour, dans le deuxième arrondissement de Lyon. Au cœur du fief de l’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, un intime du premier cercle d’Emmanuel Macron. Comme si l’auteur ou les auteurs voulaient faire passer un message au plus haut niveau du pouvoir.

L’attentat terroriste ne fait aucun doute. Très vite, les magistrats du parquet de Lyon ont été dessaisis au profit du parquet antiterroriste de Lyon. Car tout le monde s’accorde à qualifier cette explosion « d’acte terroriste », sans pouvoir, pour l’instant définir l’identité ou le profil des terroristes suspectés. En cette fin de journée du vendredi, cette bombe artisanale aurait pu faire davantage de blessés graves, en raison de la puissance du sac piégé et de la forte dispersion des clous et boulons enrobant la charge.

« La charge explosive était dissimulée dans un sac déposé par un homme arrivé avec un VTT noir, selon des éléments de vidéosurveillance », a indiqué Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement lyonnais. Les enquêteurs recherchent un homme de 30 à 35 ans, « de type nord-africain ou européen, selon différentes images captées par une caméra de surveillance », selon un policier lyonnais participant à l’enquête. Le parquet de Lyon a confirmé l’ouverture d’une enquête pour « homicide volontaire ». La section antiterroriste du parquet de Paris s’étant saisie de l’enquête, le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, est arrivé sur les lieux en début de soirée.

De nombreux habitants de Lyon sont sous le choc, après cette explosion entendue dans une grande partie de la ville et qui a fait au moins 13 blessés dont une fillette de huit ans.  « A priori, aucun pronostic vital ne serait engagé parmi les blessés », a précisé le parquet de Lyon.

« Un engin explosif artisanal »

«On a une certitude, c’était un engin explosif», a ajouté Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement de la ville, en précisant « que le suspect a pu être filmé par les caméras de vidéosurveillance. »

« On s’oriente effectivement vers un colis piégé », a confirmé une porte-parole du parquet de Lyon peu après l’annonce de l’explosion, tandis que le procureur de la République, Nicolas Jacquet, se rendait sur les lieux, comme le préfet de région Pascal Mailhos.

Pourquoi avoir choisi une boulangerie de la rue Victor-Hugo, à proximité de la place Bellecour ? Probablement pour faire un maximum de victimes en cette fin de journée du vendredi.

Force est de reconnaître que la méthode utilisée, colis piégé avec un maximum de gros clous, ressemble aux méthodes du GIA, en Algérie, lors des années noires, de 1990 à 2000.

« Il y a eu une attaque à Lyon (…) il ne m’appartient pas d’en faire le bilan, mais a priori, aujourd’hui, à ce stade, il n’y a pas de victime. Il y a des blessés, donc je veux avoir évidemment une pensée pour les blessés, leurs familles » a déclaré Emmanuel Macron lors d’une interview. À l’époque du général de Gaulle ou de Jacques Chirac, le chef de l’État et le Premier ministre seraient venus sur place pour réconforter les blessés graves et leurs familles, et encourager les enquêteurs. Rien de tel ce soir, hélas !

À l’heure où nous bouclons, le quartier est toujours bouclé. Les enquêteurs sont à la recherche du moindre indice permettant d’identifier le ou les auteurs, leurs origines, leurs motivations.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://ripostelaique.com/le-proces-du-patron-du-dauphine-libere-renvoye-a-une-3e-audience.html

https://ripostelaique.com/le-patron-du-dauphine-libere-juge-pour-violences-et-outrage-le-24-septembre.html

https://ripostelaique.com/le-patron-du-dauphine-libere-sera-juge-pour-violences-le-28-mai.html

http://www.lareference-paris.com/485

https://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/meurtres-en-serie-a-marseille-des-kalachnikov-lyonnaises-002599045.html

https://ripostelaique.com/a-frejus-un-clando-tunisien-viole-une-sexagenaire-dans-un-parc-public.html

https://ripostelaique.com/il-y-a-3-ans-herve-cornara-etait-decapite-par-un-islamiste.html

https://ripostelaique.com/que-faire-des-460-enfants-soldats-de-daech-a-leur-retour-en-france.html

https://ripostelaique.com/le-recul-du-gouvernement-dans-la-lutte-contre-le-terrorisme.html

https://ripostelaique.com/quand-la-france-sera-t-elle-debarrassee-du-faux-psychiatre-egyptien-omar-erkat.html