M. Ayrault, j'espère que vous respecterez la vérité historique sur l'esclavage

Monsieur le Député-Maire,
J’ai appris que vous souteniez, à titre de maire de Nantes, le projet de construction d’une réplique d’un bateau négrier…
J’ose espérer que la réalité historique sera respectée et que, s’il est fait mention de la traite des Noirs, il sera fait état aussi de la traite des Blancs dont se sont rendus coupables -il ne faudrait pas l’oublier- Arabes et Turcs pendant des siècles. Il suffit d’aimer l’opéra pour s’en souvenir (Die Entführung aus dem Serail -L’italiana in Algeri), mais peut-être n’êtes-vous pas mélomane ? Peut-être pourra-t-on évoquer, parmi les victimes illustres -et bien réelles, celles-ci ! – Cervantès, esclave à Alger, et Saint Vincent de Paul, esclave à Tunis…
Vous n’ignorez pas, je suppose, qu’il y a eu à peu près un million de chrétiens européens blancs asservis par les musulmans, contre le chiffre généralement accepté de 800.000 Africains transportés dans les colonies d’Amérique du Nord et, plus tard, aux Etats-Unis. Je vous suggère donc de demander à Dieudonné Boutrin, Président de l’association « Les Anneaux de la Fraternité », de réfléchir à un moyen d’en perpétrer également le souvenir !
Peut-être même pourra-t-il être fait mention du combat des philosophes français des Lumières pour faire cesser l’esclavage, avec le résultat que l’on sait : son abolition en 1789, avec cette remarquable Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen dont peut s’enorgueillir notre nation…
Car, Monsieur le Député-Maire, contrairement à nombre de nos politiques dont vous faites partie, la plupârt des Français aiment leur pays, en sont fiers et en ont RAS-LE-BOL de la repentance que vous et vos semblables imposez à la France depuis des lustres ! Mais ce serait trop vous demander de célébrer la mémoire de ces penseurs, de mettre en relief le fait que la France a été la première à abolir cette pratique, elle qui ne l’a d’ailleurs jamais tolérée sur son territoire !
Pour être objectif sur le sujet de l’esclavage, il faudrait aussi parler de celui qui sévit encore de nos jours en terre d’islam… Mais là on rentre dans le politiquement incorrect : il vaut mieux fermer les yeux sur cette réalité, n’est-ce pas ? C’est tellement plus confortable de culpabiliser les européens avec des faits remontant à 3 siècles ! Je vous joins néanmoins ci-dessous un article sur le sujet…*
Veuillez agréer, Monsieur le Député-Maire, mes sentiments les meilleurs.
Chantal Macaire
* article sur : http://puteaux-libre.over-blog.com/article-scla-72583974.html

image_pdfimage_print