M. Boubakeur, les barbares de Boko Haram sont-ils des musulmans ?

Publié le 26 mai 2014 - par - 1 440 vues

boubakeurLettre à Monsieur Dalil Boubakeur, Recteur de la Grande Mosquée de Paris, Président du CFCM.

Bonjour Monsieur Boubakeur,

Je me permets de m’adresser à vous parce que vos hautes responsabilité dans l’Islam de France sont je pense à même d’apporter des réponses aux questions que soulève pour moi la situation au Nigéria marquée par les exactions perpétrées par le groupe islamiste Boko Haram.

J’ai pris connaissance de votre communiqué du 13 mai, suite notamment à l’enlèvement de plus de 230 jeunes filles à la mi-avril, je cite : « La Grande Mosquée de Paris dénonce et condamne avec vigueur la barbarie avec laquelle sont traitées les lycéennes nigérianes et les violences qu’elles subissent de la part de leurs ravisseurs. Les actes terroristes de la secte Boko Haram commis sous le prétexte de l’islam stupéfient le monde musulman et toutes les personnes qui respectent un minimum d’humanité. »

Je suis en effet stupéfié, comme tout être humain normal vivant au XXIème siècle. Je suis stupéfié et je condamne ces ignobles assassins qui en seraient à plus de 1500 tués, pour la plupart chrétiens.

A ce sujet le chef de Boko Haram a précisé dans sa vidéo qu’il avait converti à la religion musulmane les jeunes filles capturées. Considérez-vous Monsieur le Recteur que ces conversions obtenues par la force et sous « le prétexte de l’Islam » sont valides ? Ou pour le dire sous une autre forme : dans le cas, hélas fort improbable, où ces malheureuses seraient rendues à leur famille, pourraient-elles, vis à vis des musulmans, se considérer comme des non-musulmanes sans tomber sous le coup de l’accusation d’apostasie. Parce qu’il apparaît que l’on est très rigoureux avec ce sujet dans le monde musulman, au Soudan, par exemple, avec la condamnation à mort de la jeune Merial Yahia Ibrahim Ishag.

De la même manière, les enfants qui pourraient naître des viols dont on peut penser hélas que seront victimes les jeunes lycéennes au regard de « la barbarie avec laquelle elles sont traitées », seraient-ils considérés comme nés musulmans de pères musulmans? Ou pour le formuler d’une autre manière : les barbares de Boko Haram sont-ils, selon vous, des musulmans ?

Par ailleurs, le chef des « barbares » a annoncé qu’il comptait vendre les captives comme esclaves au Tchad ou au Cameroun. Saviez-vous que la traite des esclaves avait encore cours dans le monde musulman ?

En vous remerciant pour les clarifications que vous pourrez me donner, je vous prie d’agréer, Monsieur Boubakeur, l’expression de mes salutations distinguées.

Jean Théron

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi