M. Cassen, votre article sur le 10 mai 1981 a réussi à me faire pleurer

Votre parcours est à l’opposé du mien. Rescapée d’une droite défunte depuis la fin de la dernière guerre, je suis de droite défunte car je n’ai jamais pu accepter le totalitarisme communiste, ni jamais cru dans les belles paroles des politiciens de gauche.
Pourtant chez moi, enfant et adolescente, il y avait des gens de droite (enfin la nôtre) et des sociaux démocrates. Les diners étaient bien des dois assez animés! Une chose est sure, le capitalisme n’était pas au pinacle, bien au contraire. Votre article a réussi à me faire pleurer. Exploit car depuis une opération où les glandes lacrymales ont été touchées, il me faut une émotion très forte pour que les larmes coulent.
A vous lire (1), je me suis dit que en 1981, je pleurais le décès de mon père à peine inhumée à l’arrivée de Mitterrand et je bénis Dieu tous les jours qu’il ne puisse voir ce que sa Patrie Chérie était devenue. En 1968, on se serait probablement « fichu sur la figure » bien que mon âge ne me permit pas de faire partie des émeutes.
Oui cela fait 30 ans que mon Papa me manque et 30 ans que la France a été trahie honteusement et que cela continue. On nous vend, pire que du bétail d’un côté aux fondamentalistes islamiques, de l’autre aux capitalistes américains que je connais bien.
Vous m’avez fendu le coeur car votre déception, votre amertume correspond à ce que je ressens.
Serai-je plus argentée, je n’hésiterai pas à me dessaisir de ce qu’il faut pour aider RL contre les soit-disant anti-racistes qui lui font procès. Hélas, même pas au smic et avec un enfant étidiant je dois faire avec ce que j’ai. Mais je crois au Dieu Chrétien et le prie chaque jour pour vous. Chacun son opium …
Continuez votre lutte, vous avez de plus en plus de lecteurs, tout comme les autres sites qui veulent maintenir ce que La France fut et est toujours.
A vous, Cyrano, Christine, Djamila et autres, mon admiration et mon soutien. Merci de garder mon anonymat n’étant pas seule, je ne puis compromettre l’avenir de mon enfant avec la répression actuelle.
Aicha
(1) https://ripostelaique.com/10-mai-1981-on-esperait-un-nouveau-front-populaire-et-on-a-eu-le-pere-daubry.html

0
0