M. Delanoé, de quel droit gaspillez-vous nos impôts, au bénéfice de clandestins tunisiens ? (suite)

Publié le 23 mai 2011 - par - 1 029 vues

Comme le soulignait très justement Lucette Jeanpierre, dans son article publié le 16 mai, Bertrand Delanoë ” n’en finit pas avec une démagogie qui finit par coûter cher aux contribuables parisiens. Après avoir logé une centaine de clandestins à l’hôtel, et mis une première enveloppe de 100.000 euros sur la table, il a, depuis, fait voter une subvention de 300.000 euros pour ces personnes qui sont tout, sauf des héros de la révolution de jasmin, sinon, que feraient-ils en France, au lieu de contribuer à redresser leur pays”.

Quelques précisions complémentaires qui ne manqueront pas de “ravir” les français en général, les parisiens en particulier :
– Il convient, au passage, de se souvenir qu’après le départ de Ben Ali, des prisonniers ont été libérés…Il n’est donc pas interdit de penser que parmi eux se trouvent peut-être (voire sans doute..) des repris de justice…
– Le n° 3886 du 19 mai, de “Valeurs Actuelles” donne l’information suivante : ” A savoir: Tunisiens : La Mairie de Paris s’apprête à débloquer 335.000 euros pour venir en aide aux migrants tunisiens présents dans les rues et les squares du nord-est de la capitale. Ces crédits sont destinés à renforcer le dispositif existant “en mettant à disposition 300 places d’hébergement d’urgence; en organisant via les associations plusieurs centaines de repas par jour; en distribuant des kits d’hygiène; en proposant une prise en charge médicale quand cela est nécessaire”. Plusieurs centaines de tunisiens sont arrivés clandestinement en France depuis la fin de la révolution du jasmin.

Comme “appel d’air” on fait difficilement mieux !!!!!
– Enfin, il faut absolument savoir combien ces clandestins NOUS AIMENT, ET AIMENT LA FRANCE ! 

Oriana Garibaldi

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi