M. Goasguen, laissez le Bnai Brith inviter Pierre Cassen et Christine Tasin

Publié le 26 octobre 2011 - par - 1 397 vues
Share

 Monsieur le Député-Maire

Vous interdisez des auteurs de signer leurs ouvrages sous prétexte comme vous l’écrivez que les positions développées dans l’un des livres en l’occurrence celui portant le titre « Les Assises internationales contre l’Islamisation de nos pays » seraient tout à fait inacceptables! De quel propos parlez-vous Monsieur le Député? Ceux qui vous aurez été révélés par un militant du Parti de Gauche! Avez-vous lu ce livre? Avez-vous au minimum pris des renseignements à d’autres sources? Alors donc, il suffit qu’un militant du Parti de Gauche, un ami de Mélenchon, un adversaire acharné de l’UMP, vous écrive quelques lignes, en soulignant quelques propos pris chez l’un des participants, empruntés chez un autre, sans que ne soit pris en compte l’ensemble de ces Assises qui furent un grand succès et ont pu prouver que les participants et les organisateurs  étaient des gens responsables! Ce militant de gauche exige, tempête et vous baissez pavillon en rase campagne sans même avoir combattu! Quelle est cette droite dont vous êtes le représentant?

Je suis fort étonné et je mesure mon propos face à votre jugement et décision à l’emporte-pièce qui répond  à la sommation d’un militant si haut soit-il dans la hiérarchie du Parti de Gauche, qu’à une vraie étude de la demande en ayant analysé toutes les données et surtout éliminé les artifices de Monsieur  Alexis Corbière!

Monsieur le Député-maire, j’ai longtemps fait partie du RPR et par la suite de l’UMP dont je fus même, un élu au Conseil National jusqu’en 2008 ! Au nom de toutes ces années passées au service d’un idéal de justice au service des valeurs de la République, je puis vous dire combien je suis atterré par votre décision qui me confirme que les valeurs que nous défendons s’arrêtent véritablement devant une réalité qu’est l’islamisation de notre pays! Ce n’est pas du racisme que de le dire!

Monsieur Alexis Corbière estime du haut de sa tour rouge, que les assisses furent une longue insulte à l’idée qu’il se fait de la république et de la laïcité! De quel droit ose-t-il se déclarer l’étalon or de la république et de la laïcité! Comment cet homme peut-il se permettre de donner des leçons de républicanisme! Qu’attend-t-il pour regretter la longue insulte à l’idée qu’un citoyen ordinaire peut se faire de la démocratie dans les pays qui furent et sont encore communistes! Comment peut-on donner des cours de maintien lorsque l’on est difforme de par l’origine des idées que cet homme politique défend ? Faut-il lui rappeler les 100 millions de morts dont aucun de ses amis n’a regretté publiquement! C’est lui qui juge, vous écrit, Monsieur le Député, et qui vous oblige! Mais pourquoi donc n’avez-vous pas au moins fait lire par vos collaborateurs ce livre à défaut de le lire vous-même pour vous rendre compte que vous avez été l’objet d’une manipulation!

Monsieur Goasguen, vous habitez dans un arrondissement  qui ne verra pas encore ce que je vais vous dire, ce que je viens d’apprendre aujourd’hui par des musulmans habitants dans des cités, à savoir, qu’ils sont  l’objet de menaces et souvent contraints, par les tenants d’un islam rigoriste, à faire des prières en bas de leurs immeubles. La plupart, par crainte si ce n’est par la peur, se plient à cette exigence dictatoriale! Qui sont les fascistes Monsieur le Député? Qui s’en occupe? Certainement pas le Parti de Gauche! Qui en matière de libertés devons-nous craindre le plus? Un journal en ligne comme Riposte Laïque ou des actes qui relèvent du déni des libertés citoyennes élémentaires!  Il semble que pour ce militant du Parti de Gauche, Conseiller de Paris, ces faits soient normaux! Les chats ne font pas des chiens!

Pourtant, il aurait appris et vous-même également si, par le plus grand des hasards, et débarrassés de préjugés politiques, vous aviez  assisté tous les deux à ces assises internationales! Vous auriez même pu constater que la haine et le racisme était dehors avec des militants islamistes qui promettaient la mort aux infidèles ainsi que le drapeau de l’islam flottant  bientôt à l’ Élysée!

C’est l’ancien Conseiller Municipal, l’ancien Conseiller National de l’UMP qui vous dit son indignation concernant cette intervention pour interdire la présence des auteurs de ce livre! La mode est à l’indignation Monsieur le Député et de s’en prendre aux livres et aux auteurs portent un nom dans toutes les démocraties! Lorsque un homme politique s’attaque au livres, c’est que la dictature de la pensée précède de peu la dictature physique. En répondant favorablement à ce Monsieur Alexis Corbière, vous avez commis un crime contre la Liberté d’Expression et contre la démocratie! Et tout cela au nom de la Liberté! Madame Roland pourrez encore dire: Liberté, que de crime a-t-on commis en ton nom !

Je vous demande, par cette lettre ouverte Monsieur le Député-Maire,  de revenir sur votre décision et de permettre que des auteurs, que des livres puissent franchir les murs d’une maison sacrée: celle du peuple, celle de votre Mairie!  Vous en sortiriez grandi de ne pas avoir céder à l’innommable et ne paraîtrez plus comme le vassal d’un parti politique qui au fond, ne souhaite que votre mort politique! Il est clair, que dans ce domaine, ils ont marqué des points!

Gérard Brazon

http://puteaux-libre.over-blog.com

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.