M. Hubert Sage, comment pouvez-vous renvoyer dos-à-dos le catholicisme et l’islam ?

Publié le 7 février 2011 - par
Share

C’est avec amusement, une pointe d’écoeurement et beaucoup de dédain que j’ai lu votre pamphlet anti-religion Catholique.

Quelque chose m’a toujours étonnée lorsque je prenais connaissance des indignations des bouffeurs de curé, c’est qu’en général leur propos étaient systématiquement manichéens. Et… surtout …ils en parle en connaisseurs alors que dans 95% des cas ils n’ont jamais mis les pieds dans une église, ni pris la peine de se renseigner auprès de personnes dignes de foi (si si ça existe…) frileux qu’ils sont à l’idée de se faire « convertir » à l’insu de leur plein gré.

Pour eux les cathos c’est : des curés pédophiles (tous !), un Pape plein de fric qui laisse crever les pauvres, la Saint Barthélémy, l’inquisition, des nonnes qui s’envoient en l’air dans les couvents (avec tout ce qu’elles peuvent trouver cierges, etc..), ces mêmes nonnes sont considérées comme des névrosés, les curés comme des obsédés sexuels -compte tenu du voeu de célibat – Les évêques et cardinaux comme des parasites croulant sous l’argent facile.

Les Evangiles sont des textes non vérifiés, remplis de conneries en tous genres, Jésus a bien existé mais dans le meilleur des cas il avait quatre femmes 12 enfants etc… etc…
Et en général ils se répandent en AFFIRMANT que les églises sont vides et que l’Eglise Catholique Romaine est en perdition et qu’elle n’en a plus pour longtemps et TANT MIEUX !
Et pour finir en beauté, maintenant, il existe des « fâcheux » de votre genre qui viennent nous faire la leçon en comparant l’islam (qui n’est pas une religion, je ne sais pas comment il faut le dire ou l’écrire) à la religion Catholique.

Déjà il faut que vous compreniez une chose. L’Eglise Catholique sait demander pardon et s’excuser pour les fautes commises en des temps anciens ou récents. Il faut comprendre aussi que ce qui a été mis sur le compte de la religion catholique était le fait d’hommes qui se disaient hommes d’église, mais qui n’étaient que des bandits, des assassins, et qui pour imposer ce qu’ils croyaient être les préceptes du Christ s’en sont non seulement éloignés mais sont allés à l’encontre TOTALE du message initial et révolutionnaire du Christ. Le seul et unique message du Christ c’est : « vous serez jugés sur l’amour », « celui qui prend l’épée périra par l’épée » etc… (lisez les ça vous fera du bien). Au fait, avez vous pris la peine, un jour, de lire les Evangiles ?
Si oui, comment osez vous comparer des textes aussi éloignés l’un de l’autre ?

Après vous nous assommez avec vos listes de méfaits que vous mettez sur le dos de « l’Eglise Catholique » comme si celle-ci était responsable de toutes les crétineries mal comprises par certains de ses membres.

J’ai partagé pendant 50 ans l’amitié, avec toute ma famille, d’un prêtre qui en 1992 est devenu évêque.
Il avait 26 ans lorsque mes parents, mes frères et moi l’avons connu et il venait d’être ordonné prêtre.
Toute sa vie a été consacré aux autres, il ne roulait pas sur l’or, et pourtant il donnait le peu d’argent qu’il avait pour aider ceux qui ne pouvaient pas payer leurs factures. A partir des années 80 je l’ai vu passer des nuits entières au chevet de malades du sida ou du cancer en phase terminale et il a continué jusqu’à la fin de sa vie. Ma fille est née hors mariage, (je suis une rebelle), il l’a baptisée sans aucun problème, mon compagnon n’a jamais pu divorcer, il nous fréquentait, alors qu’il savait pertinemment que « je vivais dans le pêché ». Je ne l’ai jamais vu juger qui que ce soit.

Et ne me dites pas  » ah oui il y a des gens biens de partout » la majorité des religieux que j’ai connu était désintéressés, tolérants, profondément bons.

Ce n’est pas parce qu’il existe de mauvais éléments que tout le panier est pourri.
Dites moi – J’attends avec impatience que l’enseignement public fasse son mea culpa (pardon !) sur les problèmes de pédophilie….. Mon premier poste était secrétaire de lycée, la directrice adjointe de se lycée était la femme d’un inspecteur d’académie condamné trois fois pour des faits de pédophilie. Il était toujours en service, tout le monde en parlait (sous le manteau bien sur), d’ailleurs cette dame pouvait facilement être confondue avec un petit garçon, de loin il nous est souvent arrivé de la confondre avec un jeune enfant…. Ceci expliquait peut être cela, mais ce n’est pas mon propos. Mon propos, c’est : Ce monsieur n’a jamais été inquiété, alors que tout le monde connaissait sa déviance, il est parti en retraite « heureuzécontent ». Il n’y a pas que dans l’Eglise Catholique que sévit l’omerta. Il est toujours légitime de connaître la vérité et de la faire éclater. Certes, cela a pris du temps à l’Eglise, mais elle l’a fait courageusement. Les médias sont bien exigeants avec certains mais pas avec d’autres. Il ne faut pas réduire les problèmes de pédophilie qu’à la seule Eglise.

La pédophilie existe aussi dans les écoles maternelles, LAIQUES, les lycées LAICS, etc… Elle existe, hélas aussi, dans les familles. Donc lorsque j’entends des « simplets » dire que si les prêtres pouvaient se marier, ils n’auraient plus de pulsion pédophile, si, si, je l’ai entendu …J’éclate d’un rire qui pourrait s’entendre de la planète Mars.
Par ailleurs, Cela ne m’empêche pas de souhaiter le mariage des prêtres.

Je vais rajouter que je suis profondément attachée à la laïcité, que j’exige que la religion soit à sa place, et l’Etat à sa place. Vous pouvez donc constater qu’on peut très bien être Catholique et laïque.

Vous nous expliquez que RL s’occupe toujours de l’islam mais ne tape pas assez sur les cathos. Ok, pensez vous vraiment qu’actuellement l’Eglise Catholique pose les mêmes problèmes que la montée de l’islam ?

Bien que Catholique je défendrai toujours le droit à l’avortement. C’est un problème entre ma conscience et moi et je n’ai de compte à rendre à personne. Je connais une majorité de Catholiques qui raisonne comme moi. Ne vous réfugiez pas derrière les quelques « ultras » qui sont très minoritaires et naturellement montés en « épingle » par les médias que ça arrange de mettre dos à dos l’islam et les cathos.

J’ai des amis gays que j’adore, femmes et hommes, j’ai des copines musulmanes avec qui j’essaie de discuter (ce n’est pas toujours aisé mais bon…). J’ai bien dit « des copines » j’avoue que je n’ai pas d’amis hommes musulmans…. Les femmes sont, je le pense, plus ouvertes à la discussion et au débat que les hommes. Ma religion je la porte au fond de mon coeur. Je n’ai pas besoin qu’elle apparaisse et qu’elle dicte les lois de la société dans laquelle je vis.

J’en demande autant pour les autres religions. Ceci étant, force est de constater qu’il n’y en a qu’une actuellement qui essaie de s’infiltrer dans nos lois et nos états c’est l’islam.

Il y a des médecins diplômés qui deviennent des charlatans,
Il y a des instituteurs diplômés qui deviennent ou sont pédophiles,
il y a juges véreux, des avocats véreux,
il y a des journalistes malhonnêtes et véreux,
Il y a des politiques véreux

Est-ce pour autant que tous les médecins, instituteurs, profs, juges, avocats,journalistes, politiques sont à fusiller ?
Merci de ne pas mettre tout le monde dans le même panier. Gardez vous du manichéisme.
Et vous me trouverez en face de vous si vous souhaitez supprimer les fêtes religieuses, elles ne gênent personne et même si les citoyens ne sont pas croyants elles leur donne un jour férié.

Vous parlez avec véhémence de l’abolition des privilèges, de la révolution française, vous nous faites la litanies de tout ce qui, POUR VOUS, ne représente rien, mais qui en même temps ne gêne pas grand monde. Vous nous comparez une crêche qui est certes un symbole religieux. Dites moi ce qui choque le plus les gens (qui ont un cerveau bien entendu) ? La représentation d’une étable avec un bébé couché dans le foin avec son papa et sa maman, un boeuf, un âne, quelques bergers. Où les exploits sanguinolents d’un imam qui s’acharne sur un pauvre mouton égorgé qui hurle, et roule les yeux dans tous les sens parce qu’il agonise dans d’horribles souffrances.
Je connais pleins de petits enfants à Noël, qui aime voir le Père Noël (laïque) mais aussi la crêche. Qui y a t’il de violent et de pervers dans une crêche. Même si l’on est pas croyant pourquoi ne pas laisser cette « coutume ». Je vous trouve bien haineux de vouloir supprimer ce symbole. Ce n’est qu’un petit symbole religieux très pacifique.

Je ne vous cache pas que votre « intégrisme laïcard » m’effraie presque autant que celui de l’islam.
Vous n’êtes pas croyant c’est votre droit et je le respecte.
La loi de séparation de l’église et de l’état jusqu’en 1990 marchait très bien d’ailleurs tout le monde l’avait presque oubliée. Y compris les Catholiques.
Cette loi doit être appliquée par toutes les religions. Elle doit faire l’objet d’une énorme piqûre de rappel surtout face à l’islam.

Votre logorrhée anti-cléricale-catholique-primaire n’est d’aucune utilité dans le débat laïque et républicain entre gens de bonne foi sur Riposte Laïque. Depuis que je fréquente ce site, je n’ai rencontré que des personnes tolérantes, croyantes ou pas, athées ou pas, mais tolérantes.
Il ne faut jamais sombrer dans l’intégrisme. Ni religieux, ni laïque.

PS : J’allais oublier. Souvent je lis par ci ou par là que les églises se vident. J’ai même entendu des gens « très intelligents » proposer qu’on les transforment en mosqués.

Il y a sans doute dans certains lieux « paumés » et de faible démographie des églises vident ou presque. Certes. Il m’arrive de temps en temps d’aller à la messe le dimanche. Je précise que ce n’est pas fréquent, mais cela m’arrive. Je n’habite pourtant pas une « capitale » et bien chaque dimanche j’ai du mal à trouver une place assise. J’ai d’ailleurs constaté récemment avec des amis, que les églises sont pleines de …. jeunes (25, 35 ans) avec ou sans leurs enfants.

Monsieur SAGE, l’église a traversé d’énormes cataclysme en 2000 ans, chaque fois de bons esprits ont (en secret ou pas) souhaité ou annoncé sa disparition. Elle est toujours là. Elle n’est pas là pour réduire votre liberté, Monsieur, elle est là pour ceux qui ont besoin d’Elle et qui ont la foi. Soyez respectueux de cela.

Catherine Dumont

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.