M. Juppé, cessez de trop assumer votre virage idéologique

Publié le 10 octobre 2014 - par - 1 157 vues
Share

Ri7juppé et Feltesse, concours de lèche baboucheMonsieur Alain Juppé

Mairie de Bordeaux, Place St Augustin

33077  BORDEAUX

Monsieur,

Par la présente, je  voudrais vous féliciter pour votre prestation d’hier soir dans l’émission « des Paroles et des Actes » sur  Antenne 2.  Nous rentrons tout juste avec des amis, d’une croisière sur la Garonne et Gironde et avons eu l’occasion de  visiter votre ville avec un guide, à pied et en bus, la nuit de surcroît. Nous avons tous été admiratifs devant sa beauté et le merveilleux travail accompli.

J’ai cependant été surprise et désolée voire désespérée, d’apprendre que vous alliez autoriser la construction d’un Centre Culturel  musulman d’une capacité de 4000 places. Les musulmans de notre pays,  ont bien évidemment droit à un lieu de culte.  Mais vous n’êtes pas dupe et savez  parfaitement bien ce qui se passe dans ces Centres d’embrigadement . A présent, ces salles  sont  toutes équipées de brouilleurs d’enregistrement afin de  pouvoir mieux  berner ceux qu’ils se sont  promis de « niquer ».  J’ai bien compris que vous étiez franchement mondialiste, que vous étiez un inconditionnel  de  « l’identité  heureuse » mais ne serait il pas plus judicieux avant d’accorder la construction de ce centre, d’attendre que quelque  réformateur  du type Luther ou Calvin, ait revu et corrigé le Coran et surtout les Hadiths afin qu’ils deviennent  « humano compatibles » ?

En tant que fils de… petit fils de…. donc par fidélité

En tant que père, grand père… donc  par égard et bienveillance

En tant qu’élu de la nation française et briguant l’ Elysée… donc par reconnaissance

En tant que compatriote d’ Hervé Gourdel… donc par compassion et lucidité

En tant qu’ancien RPR de cette France d’avant, respectable et respectée,  que nous aimons tant… vous vous devez de résister aux pressions exercées par une population à laquelle on a introjecté la haine du Français, la haine du Blanc. Je crois que vous en avez fait l’expérience hier au soir en vous laissant  traiter de BOURREAU. Nous autres, c’est au quotidien que nous baissons les yeux, qu’on nous traite de « face de craie » qu’on nous  provoque en nous annonçant qu’ils vont nous niquer. Pendant ce temps nos élus serrent les mains des imams, tendent la joue, inaugurent en grande pompe, bref  NOUS BRADENT, nous, nos valeurs, nos coutumes et notre pays.

Serez vous sur la photo officielle, le jour de la fête de l’ EGORGEMENT ? En souvenir des moines de Thibérine, des journalistes américains égorgés, de M. Gourdel, j’hésiterais à  m’y livrer.

Sur le « Princesse d’ Aquitaine », il y avait beaucoup d’étrangers mais personne n’a cherché à provoquer ni par une tenue vestimentaire urticante pour le Gaulois, ni pour réclamer des menus halal, ni des tapis ou encore des horaires de prière.  Bref c’était l’ambiance normale entre gens bien intentionnés !!!!

S’il vous plaît Monsieur Juppé cessez de trop assumer votre virage idéologique et ne me faites pas, ne NOUS faites pas regretter de n’avoir  jusqu’à présent que LORGNE  sur le Rassemblement Bleu Marine.

Recevez Monsieur, mes sincères  salutations  chargées d’espoir.

Annie ALMERAS

Née en Alsace en 1941, ayant eu à présenter un certificat de réintégration pour passer le concours d’ Ecole Normale de Strasbourg

Epouse de Pierre ALMERAS, descendant d’immigrants espagnols auxquels les aïeux avaient inculqué  la reconnaissance au pays nourricier et la fierté d’être  Français.

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.