M. Locin connaît-il toutes les zones d’ombre du sieur Mélenchon ?

Publié le 19 mars 2012 - par - 1 346 vues
Share

Je suppose que M. LOCIN qui fait publier ses textes sur Riposte Laïque connait un petit peu le combat qui y est livré contre l’Islamisation de la France et les accommodements coupables avec la laïcité. Autant, je respecte son avis et sa ferveur pour Jean-Luc Mélenchon, autant je suis étonné qu’il fasse abstraction des zones d’ombre de son favori.

Sur le plan national, M. Mélenchon affirme :

–  Qu’il n’y a pas de problème avec les prières dans les rues.

– Qu’il n’y a pas de problème avec l’Islam et son communautarisme.

– Que la dénonciation du halal est une pure stigmatisation alors que c’est sans doute l’un des plus grands scandales d’État après les farines animales, le sang contaminé et probablement prochainement les OGM. Le reportage sur France 5, dimanche 18 mars 2012 faisant notamment le lien entre l’abattage rituel (Casher & Halal) et la bactérie tueuse E. Coli est on ne peut plus révélateur.

– Qu’il faut plus d’immigration. Laquelle pèse indiscutablement à la baisse sur les salaires promotionnant ainsi l’esclavage moderne. Sans compter nos finances publiques qui ne peuvent plus assumer le coût réel de cet apport de population.

– Qu’il trouve normal de faire chahuter, euphémisme, Dupont-Aignan et Marine Le Pen par les nervis qui garnissent ses troupes.

– Qu’il trouve républicain et démocrate de faire interdire de salons littéraires par ses procureurs de la pensée, des livres comme la Faute à Bobo Jocelyn.

– Etc…

Sur le plan international, M. Mélanchon rajoute :

–  Que Cuba n’est pas une dictature.

–  Que Le Tibet est une imposture.

–  Que le Communisme n’a pas de sang sur les mains.

– Etc…

Les exemples d’outrances et d’arrangements avec l’histoire sont nombreux. M. Mélenchon a un grand talent d’orateur mais sa pensée est nauséabonde et sa garde rapprochée l’est tout autant voire plus. Alors que Jean-Michel Apathie entre autres, cherche, invente le sens caché, de tout jeu de mots ou de métaphore pour le FN. Le dernier en date. « Bal de Vienne, c’était les valses de Strauss sans Khan » a valeur d’antisémitisme. Pas un journaliste ne s’inquiète de l’appel à « l’insurrection civique ». Au contraire, ils y trouvent même du lyrisme, de la poésie. Pauvres inconscients bien à l’abri de la dureté de la vie. Pour combien de temps encore, si insurrection il y a.

Derrière Mélenchon, il y a les ultra gauchistes, ceux qui sont en train de plomber définitivement les plans d’EELV. Ceux qui veulent faire le coup de poing avec tout le monde, la Police et d’une manière générale ceux qui ne pensent pas comme eux.

Ce monsieur est une pure imposture à mon sens. Il se défend de diviser pourtant son discours est guerrier et tout le monde n’a pas le même recul pour ne pas prendre au premier degré ses messages qui n’ont rien d’apaisant.

Il y avait certainement plus de cohérence chez Georges Marchais à défendre les ouvriers que ne le déclare cet ancien socialiste, passé du coté obscure et démagogue de la pensée supposée prolétarienne.

Avant d’aimer l’Étranger, l’International, il faut s’aimer soi-même, son pays et le respecter. Notamment en entonnant la Marseillaise.

Bon vote M. LOCIN.

Bertrand Mandrier

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.