M. Pena Ruiz, vous avez une guerre de retard

Publié le 20 avril 2009 - par
Traduire la page en :

Monsieur Pena Ruiz,

Je vous remercie d’avoir mis le texte de votre intervention aux 2e Rencontres Laïques Internationales à la disposition de nos lecteurs. Pour qu’ils comprennent tous les tenants et aboutissants de notre débat contradictoire, je leur recommande donc :

• De commencer par lire le texte de votre intervention (1)

• De relire, à sa lumière, la critique (et non pas compte-rendu) de votre complaisance à l’égard de l’islam (et non pas islamisme) que j’ai publiée la semaine dernière (2)

• Et puis de passer au texte de votre droit de réponse (3)

Maintenant que le débat a si bien commencé, par écrit (et non pas uniquement par oral, ce à quoi vous auriez tant aimé me restreindre), laissez-moi d’abord vous féliciter d’avoir bien compris la démarche que nous avons adoptée au sein de Riposte Laïque. Il ne me restera finalement qu’à vous ré-expliquer, la semaine prochaine, la supercherie philosophique d’Averroès et de ses thuriféraires. Vous n’osez même pas imaginer que ces derniers vous ont dupé ! Je compte donc sur l’usage de la raison pour vous inviter à sortir de l’impasse et de l’incongruité dans lesquelles vous vous êtes laissé entraîner.

L’islam nu

Vous avez absolument raison d’écrire « En fait, Riposte laïque ne combat pas seulement l’islamisme, mais aussi et surtout l’Islam, et dissimule très mal sa volonté de hiérarchiser les religions, mais aussi les différentes cultures ».

Sans voile ni dissimulation, j’ai toujours assumé exactement ce que vous écrivez ici ! C’est vous qui voulez nous mettre sous voiles.

Là, vous avez bien résumé le cœur et tout l’enjeu du défi stratégique que nous lancent l’islam et les voiles islamiques ; ici en France. Sur cet échiquier, les dames n’y sont pas des répliques d’une antique Néfertiti, mais des emburqadées, tout juste issues de notre sombre époque (4).

En effet, moi, Pascal Hilout, né Mohamed et co-rédacteur de Riposte Laïque, je ne combats pas les « ismes » et les « istes ». Je considère que la police fait mieux ce travail en démontant des cellules terroristes. Moi, agitateur de chiffon rouge, né de la dernière pluie, issu de la piétaille, je démonte patiemment, pièce par pièce, les discours lénifiants afin de mettre à découvert celui professé par l’islam=Coran+Mahomet. Je l’ai étudié dès l’âge de cinq ans et je veux faire éclater une vérité enfantine : le prophète est nu !

Je n’ai jamais aimé les prescriptions islamiques totalement archaïques, notamment les voiles, plus ou moins couvrants, plus ou moins humiliants, mais toujours séparatistes et étouffants pour la douce moitié de l’humanité et pour sa progéniture des deux sexes. Je n’aime pas les interdits islamiques tout à fait capables de me maintenir pendant plus de deux mille ans dans le silence et dans des ghettos matrimoniaux, culinaires, vestimentaires, linguistiques et sépulcraux.
Je n’aime ni les tribus, ni le clanisme, ni le communautarisme. Ni ceux issus d’Israël (Jacob), ni ceux qui se considèrent comme héritiers d’Ismaël !

Si vous affectionnez la pratique restrictive du combat contre l’islamisme et contre l’islam politique, c’est que vous avez de très bonnes circonstances atténuantes : les anathèmes ont eu leurs effets préventifs sur vous. La crainte d’être sali, indûment rapproché de l’extrême droite, vous font peur et je vous comprends. Nous autres ripostards, issus plutôt de gauche, nous osons nous salir les mains et faisons fi des peurs qui ont justement fait le lit du FN, maintenu la division de la droite, mais tout de même préparé l’humiliation cuisante que tous les démocrates ont eu lors de l’élimination de Jospin. Je vous comprends M. Pena Ruiz et je compatis : les feux de diversion, allumés par ceux qu’on barde de « ismes » et de « istes », en occupent et en divertissent plus d’un. Pendant ce temps-là, c’est patiemment qu’une tout autre « culture » se crée, au quotidien, dans les écoles coraniques autour des mosquées. Elles s’affichent « centres culturels » pour que ces mosquées bénéficient (à hauteur de 30% d’après le Figaro) des financements publics.

La laïcité BCBG qui n’ose plus aller à nouveau au charbon, par trop salissant, est un réel pays de Cocagne pour les religions basées sur des interdits séparatistes : elles ont tout loisir de baliser tranquillement et de consolider nos ghettos. Les voiles, si vous ne le savez pas encore, sont les drapeaux qui balisent le territoire le plus défendu par l’islam et par les musulmans : il s’agit du corps de la musulmane, réservée à la reproduction avec des maris musulmans ou des convertis bien circoncis !

Capito amigo ?

Il me semble que, comme Mme Kintzler et Mme Perret, autres théoriciennes et philosophes qu’affectionne l’UFAL, vous êtes en retard d’une guerre : vous avez transformé la laïcité en ligne Maginot. En dada caparaçonné et volontairement aveuglé.

Les religions ne se valent pas…

Vous avez absolument raison, M. Pena Ruiz, de considérer que je fais une hiérarchie entre les religions : j’ai remercié le pape pour son discours à Ratisbonne(5). J’y avais enfin trouvé un concitoyen européen qui ne prend pas les musulmans pour des cons. Avant de se rendre à Byzance, à Constantinople, à Istanbul, il avait osé nous rappeler que, nous autres musulmans, nous avions conquis bien des territoires au cri d’Allahu Akbar ; au nom d’Allah. M. Ratzinger estimait donc que nous étions enfin capables d’assumer notre histoire jalonnée de djihad. Je l’assume et je n’en suis pas mort !

Cela ne m’a pas empêché de critiquer ce même concitoyen européen lorsqu’il a réhabilité des intégristes et raconté des bêtises lors de son séjour dans mon Afrique natale (6). Je me suis même payé sa tête. La bulle de sa caricature énonçait ceci : « Le préservatif aggrave la situation : j’en ai un autour de la langue et je dis encore plus de bêtises !»

J’ai aussi soutenu le chrétien déclaré qu’est Robert Redeker lorsqu’il a estimé que Jésus était meilleur que Mahomet et que les Evangiles n’étaient pas comparables au Coran (7). J’avoue aussi volontiers que j’ai un faible pour des non-musulmans comme Gandhi. Contrairement à mon prophète Mahomet, il n’a pas appelé ses adeptes à pratiquer le djihad. C’est pour cela que j’aimerais tant qu’une Palestinienne nous engendre un noir aussi pacifiste et efficace que mon héros hindou. Elle pourrait demander conseil auprès de Mandela ; mais surtout pas lire vos couplets sur le conflit du Moyen-Orient !

…les cultures non plus !

Vous avez tout à fait raison, M. Pena Ruiz : je hiérarchise aussi les cultures. J’ai en haute estime la culture de Rama Yade, une autre noire habitée par la justice et la défense des opprimés, mais très peu de respect pour la “culture” qui a cours en Arabie, en Iran, au Soudan, au Pakistan et dans bien d’autres pays musulmans.

Mais peut être avez-vous de bonnes raisons d’être un bienveillant, un tolérant qui fait semblant de ne pas avoir compris où se situe le combat républicain d’aujourd’hui et de quel côté il nous faut bien nous positionner. Dénoncer Sarko c’est bien, y inclure la “culture” d’islam de ses amis Saoudiens et Qataris c’est encore mieux !

Je crois avoir compris que vous êtes encore travaillé par l’Espagne de Franco. Je compatis. Nous avons tous nos propres misères au fond du cœur. Nous avons du travail à faire sur nous-mêmes pour en faire le deuil. Moi, vous l’avez certainement bien compris, c’est Mahomet et le Coran que je voudrais enterrer auprès des grands gisants de mon histoire. Je vous propose de faire d’une pierre deux coups : je pourrai vous réserver un caveau pour le Caudillo. Je suis persuadé qu’ils se trouveront quelques affinités et feront de très bons voisins.

La semaine prochaine, vous retrouverez ici-même, une ré-explication de
la supercherie logique et idéologique d’Averroès. Nous verrons qu’il s’explique aisément tout seul. Il suffit de le débarrasser du halo et des fumerolles dont nos thuriféraires contemporains l’ont entouré.

Pascal Hilout

Nouvel islam

——-

(1) – [Version écrite du discours de M. Henri Pena Ruiz présenté aux 2èmes Rencontres Laïques International->https://www.ripostelaique.com/La-laicite-un-ideal-d-emancipation.html. Son énoncé oral, enregistré sur vidéo, sera certainement mis en ligne sur le site de l’UFAL.

(2) – [L’affligeante complaisance d’Henri Pena Ruiz vis-à-vis de l’offensive islamique->https://www.ripostelaique.com/L-affligeante-complaisance-d-Henri.html

(3) – [Droit de réponse dont M. Pena Ruiz a fait usage->https://www.ripostelaique.com/Aux-responsables-de-Riposte-Laique.html

(4) – [Quand Le Canard Enchaîné se montre d’une neutralité incroyable avec la burqa->https://www.ripostelaique.com/Quand-Le-Canard-Enchaine-se-montre.html

(5) – [Lettre d’un musulman rationaliste au pape Benoît XVI->http://www.nouvel-islam.org/spip.php?article72]

(6) – Emissions France 24 sur les intégristes où j’ai été confronté à des évêques arabes catholiques :
A – [http://www.france24.com/ar/20090126-arabic-face-off-ope-integrist-catholics-church->http://www.france24.com/ar/20090126-arabic-face-off-ope-integrist-catholics-church]

B1 – [http://www.france24.com/ar/20090205-arabic-debate-merckel-pope-polemiq-wiliamson->http://www.france24.com/ar/20090205-arabic-debate-merckel-pope-polemiq-wiliamson]

B2 – [http://www.france24.com/ar/20090205-arabic-debate-pope-integrists-merkel-polemiq->http://www.france24.com/ar/20090205-arabic-debate-pope-integrists-merkel-polemiq]

(7) – [Redeker – toutes les vérités sont elles bonnes à énoncer ?-> http://www.nouvel-islam.org/spip.php?article70]

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi