M. Sarkozy, je ne veux plus entendre parler de vous

Publié le 22 mai 2015 - par
Share

sarkozy-alaouiEn ma qualité d’ex-adhérente de l’UMP, je reçois votre courrier m’invitant à devenir Premier Membre Fondateur du parti nouvellement créé. J’ai, à plusieurs reprises, et sans succès, tenté de faire savoir que je n’étais plus adhérente depuis 2012,  mais à l’évidence cela n’a pas été pris en compte. D’où ce courrier, pour bien préciser la position qui est la mienne à ce jour.

Oui, j’ai cru en vous comme en l’homme fort qui allait faire changer les choses, qui allait avoir le courage d’appliquer une vraie politique de DROITE, ce pourquoi vous aviez été élu, et ne pas, comme ses prédécesseurs à droite, appliquer finalement une politique de GAUCHE. Je me suis trompée, et avec moi beaucoup de Français que vous avez déçus au-delà de tout ce qui est imaginable.

J’y ai tellement cru que je me suis engagée dès 2005, puis, stupidement pour cinq ans dès 2007, seule raison pour laquelle je faisais encore partie des adhérents en 2012. J’aurais, sinon, quitté l’UMP bien avant. Mais voilà, NI, NI, c’est fini ! Plus d’engagement, plus d’adhésion. J’ai été flouée une fois, je ne le serai pas deux !

Quelques raisons, parmi d’autres, pour expliquer mon rejet.

D’abord, l’ouverture à gauche, énorme erreur, qui a mécontenté tout le monde : à gauche ceux qui sont entrés au gouvernement ont été qualifiés de « traîtres » par les électeurs de gauche, à droite, vos électeurs qui se sont sentis bafoués.

L’accueil grandiose réservé à Khadafi à Paris qui a eu un impact très négatif sur les Français.

L’intervention catastrophique en Libye, aboutissant au chaos actuel.

Tous les renoncements face au « politiquement correct » et l’absence de volonté face aux racailles, qui n’a fait que s’amplifier depuis. L’absence totale de compréhension du problème de l’islamisation, devenu totalement insupportable pour le citoyen « lambda », celui qui n’habite pas dans des quartiers privilégiés et sécurisés, celui qui ne circule pas en limousine mais utilise les transports en commun, sales, malodorants et insécures. Qui n’est même pas en sécurité sur un trottoir à cause de tous les deux roues qui y circulent, et se comportent en pays conquis.

L’attitude consternante de la plupart des élus de droite, comme de gauche d’ailleurs – je pense à certaines en particulier – qui parlent, la bouche pincée, du FN comme s’il s’agissait de l’horreur absolue. De quels crimes, de quelles ignominies peut-on l’accuser, à part gêner considérablement le partage gauche-droite du pouvoir ? Est-il responsable de la dette, des erreurs commises, d’une justice à deux vitesses qui marche sur la tête ? D’une police qui ne protège plus les honnêtes citoyens, mais fait la part belle à tous les salopards, à tel point qu’ils se sentent totalement intouchables. NON, le FN n’est pas LE responsable de tous nos maux, son grand défaut : avoir vu clair bien avant tout le monde, et rassembler tous ceux qui se sentent abandonnés.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

Josette Clery

PS : Tous les élus, sans exception, devraient lire le Coran afin de savoir de quoi ils parlent !!

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.