M. Sifaoui, quand je ne suis pas d'accord avec RL, je ne le traite pas de "raciste"

Lorsque j’ai constaté les atteintes à la laïcité, de plus en plus nombreuses et énormes dans notre République laïque, il y a une quinzaine d’années, j’ai cherché une association laïque. Je ne savais pas qu’il y en avait plusieurs, qui se tiraient dans les pattes, que derrière chacune, souvent, il y avait un parti politique qui lui, tirait les ficelles et donnait le ton de l’éditorial. Que des querelles datant de plusieurs années avaient rendu les frères en laïcité ennemis à couteaux tirés et que proposer une défense commune relevait de la mission impossible .
J’ai choisi l’UFAL (Union des familles laïques ) pour mener le combat pour une loi sur les signes religieux à l’école, parce que les autres associations n’étaient pas d’accord avec la loi. L’Ufal ne fut pas épargnée, elle était évidemment… raciste !
Avec cette association, NPNS et femmes solidaires etc. nous avons accueilli à maintes reprises des femmes du Maghreb et d’ailleurs, victimes des intégristes de la religion musulmane. J’entends encore leurs témoignages, et leur cri :
– Mais enfin, nous comptions sur la France ! Allez-vous plier, vous, devant ces assassins ? Vous les laïques ?
Ayant réunionné, participé, défendu cette laïcité becs et ongles, je défendais les femmes, qui sont les premières victimes des intégristes musulmans .
Mais l’union sacrée qui a prévalu pour faire voter la loi n’a pas duré .
Chacun a vite retrouvé sa chapelle (si je puis dire).
Et ceux qui voulaient aller plus loin et faire voter la même loi pour l’université… racistes

Et ceux qui voyant l’envahissement des religions partout, « boostées » par le prosélétysme et le « culot » incroyable de la religion musulmane ( oui, je dis bien de la religion musulmane, monsieur Sifaoui ) étaient traités de… racistes
Car à Lyon, des élus socialistes, qui jurent la main sur le coeur  » plus laïque que moi tu meurs  » violent les lois laïques, ils accordent les locaux de la Mairie ! la maison commune, pour célébrer la fin du jeûne du ramadan. Il y a eu des tas de lettres, messages par mails pour protester et le Progrès a été obligé de publier, je tiens à dire que certains journalistes laïques ont été indignés par ces pratiques, contre lesquelles, régulièrement, obstinément je proteste, car je suis , bien entendu…. raciste
C’est un peu le leitmotiv, comme « le poumon » du docteur Knock.
Pourtant, j’ai vu au Centre culturel obligeamment offert par la municipalité de Villeurbanne pour « une meilleure connaissance de l’islam  » des salafistes » que je connais bien maintenant car je les combats, comme vous Monsieur Sifaoui, mais sans les risques que vous avez connus . Car vous êtes un homme de courage et de conviction. Mais avec ces salafistes, voyez-vous, Monsieur Sifaoui, il y avait tous les musulmans, les croyants et les intégristes !
Qui venaient faire de la pub pour la religion musulmane et le croirez-vous, de la pub pour le lycée musulman de Décines !! dans un établissement public qui appartient à tous les citoyens, à tous les contribuables qui l’ont financé !!
Voilà où mènent les querelles des laïques : à l’affaiblissement des laïques et à l’entrée des religions dans les espaces publics, au financement des cultes, des cérémonies, des manifestations . C’est bien la religion musulmane qui, faisant de l’entrisme et du prosélytisme, permet aux autres religions de se glisser à sa suite et de réclamer les mêmes avantages. Ce repas du ramadan servira pour les autres religions !
Car ce sont les intégristes qui entraînent les musulmans (la mosquée de Lyon n’a pas le label intégriste que je sache?) pour réclamer des droits différentiels, toujours plus dans quel but ? de tester la République, de fiche en l’air la laïcité qu’elle exècre. La division des laïques est « pain bénit » (si je puis dire).
Je suis une militante laïque et féministe de gauche, j’ai lutté contre le colonialisme que j’ai connu en Algérie, je lutte tant que je peux pour défendre cette laïcité : Je peux vous dire qu’en 1982 ou dans les années qui ont suivi, les antilaïques de tous bords n’auraient jamais osé de telles atteintes à la laïcité. Tous les laïques se seraient levés et auraient manifesté en masse , comme ils l’ont fait à maintes reprises, des millions dans la rue.
Mais ce sont ces divisions, suspicions, voire insultes dont profitent TOUS les intégristes et les fidèles qui les suivent ( eh oui qui les suivent ) en ne les dénonçant pas ou en attaquant, en insultant les laïques, en les traitant de… racistes !
On a le droit de critiquer une religion , et l’islam comme les autres religions ! Je ne m’en priverai pas. Et s’il n’en reste qu’une … mais je ne suis pas seule, heureusement. Riposte laïque est un site où les rédacteurs sont républicains, de droite ou de gauche. A ceux que cela dérange, nous répondrons que la loi sur les signes religieux a été votée par des électeurs de droite et de gauche ! Même si je ne suis pas d’accord avec certains rédacteurs de Riposte laïque, je ne les traite pas de racistes. C’est l’argument « à la mode », l’insulte la plus utilisée par les extémistes, de droite comme de gauche. Je ne pense pas que les musulmans l’emploient pour ceux, musulmans ou de culture musulmane qui critiquent l’islam et combattent les islamistes ?
Mais on a bien trouvé d’autres insultes pour vous, Monsieur Sifaoui ? traître, supplétif des Français…
Mohamed Hilout a eu droit à ces insultes, il pourra compléter le florilège. Traiter notre ami Pascal Hilout d’illuminé, dire de Pierre Cassen qu’il connaît l’islam autant que vous la cuisine Inca, là, je retrouve un discours que je connais bien. Pourquoi notre ami Mohamed Hilout n’aurait-il pas le droit de proposer de refonder l’islam ? J’ai trouvé la même proposition, faite par un autre musulman.* De longues années d’études seraient nécessaires pour connaître l’islam et le militant « de base » est infoutu de prendre une traduction du Coran et de la lire, bien sûr ! Ni même de s’informer, seuls les musulmans très érudits ont le droit de parler de l’islam ?
Ne serait-ce pas témoigner un peu de mépris envers les militants de base, Monsieur Sifaoui ?
Lorsque je suis allée en Algérie, avec mon mari, pour prendre mon premier poste, nous avons connu deux « pieds noirs  » sur le bateau, qui nous ont tenu le même langage. En plein guerre d’ Algérie .  » Les Arabes ? il faut tous les tuer, au bazooka. Quoi ? Vous n’êtes pas d’accord ? De quel droit vous parlez de l’Algérie ? vous ne la connaissez pas , ni les Arabes. Nous on peut en parler .  »
Et moi, militante de base, je me refuse à étudier longuement les religions, ni la bible, ni le coran . Lorsque ces livres sont utilisés pour opprimer les peuples, surtout les femmes.
J’ai bien d’autres sujets à étudier, plus intéressants, la philosophie, l’histoire. D’autant que ces théologiens influencent les sciences et nous avons des  » sciences islamiques  » et des « sciences catholiques » ( les créationnistes ) qui empêchent les scientifiques de travailler en paix les sciences …universelles.
Nous laïques, avons lutté pendant un siècle pour nous libérer de l’emprise de la religion catholique, ce n’est pas pour accepter qu’une autre religion emprisonne les arabo-musulmans croyants ou pas et offrent aux autres religions la possibilité de revenir à la non-séparation des églises et de l’état !

« La lecture du Coran doit évoluer »

J’ai suivi hier l’émission « Au nom de l’islam » Et là, j’ai écouté stupéfaite le discours du frère de Hassan Al-Banna , fondateur des « Frères musulmans » (oui, nous pauvres militants de base, avons parlé des Frères musulmans, avons lu, fait lire , proposé des articles sur Riposte laïque sur ce sujet). Ce frère de Hassan Al-Banna est tout à fait différent de son frère. Il dit ? Ce que nous disons , que le voile islamique n’est pas une obligation, que la femme peut se marier sans recours à un tuteur et que la lecture même du Coran doit évoluer, que les musulmans doivent avoir un esprit critique et adapter le message divin.
Hier, il a parlé du retard des sociétés musulmanes dû à cette incapacité de réformer le Coran. « Les musulmans ont donné congé à l’esprit depuis mille ans » a-t-il écrit.
Raciste, quand c’est nous qui le disons. Là, c’est un musulman qui le dit mais c’est la censure qui le frappe dans son pays.
Bien sûr les salafistes critiquent cet intellectuel dont le discours fait scandale. Ses livres sont interdits.
Tous les étés, je suis une excellente université avec des philosophes, des historiens : le niveau des participants est différent, mais
je n’ai jamais entendu un professeur, pourtant de très haut niveau, dire à un participant que le sujet traité était réservé à des spécialistes. La philosophie, c’est pour tout le monde, et tout le monde peut s’approprier le savoir . Chacun est souverain dans le peuple souverain !
La division des laïques est néfaste pour notre combat : défendre la laïcité . Le peuple de France est laïque, mais il n’a plus le droit à la parole : il a perdu sa souveraineté, quand il dit NON, on lui fait dire OUI ! C’est une autre histoire ? Voire. Quand un peuple perd sa souveraineté, il perd tout, ses valeurs, sa laïcité etc. Il est à la merci de ceux qui ont oeuvré pour le diviser en communautés : le communautarisme est l’allié du libéralisme.
Ce sont ces mêmes pseudo « élites » qui parlent à sa place et prétendent le représenter .
Ces critiques, voire ces insultes ne m’empêcheront pas de continuer : je pense que le journal Riposte laïque est un concurrent pour d’autres journaux en ligne, et que l’attaque simultanée cherche à nous discréditer : accusez, accusez, il en restera toujours quelque chose.
Nous ne nous rabaisserons pas à ce genre d’attaques et de polémiques. Nous garderons nos forces pour notre combat laïque !
Monsieur Sifaoui, je vous dis toute mon admiration pour votre courage dans votre combat contre les intégristes . J’espère que vous verrez, avec l’exemple de Lyon, que les musulmans, malheureusement les suivent, ces intégristes et ne protestent guère quand ils s’en prennent aux valeurs de la République une indivisible, sociale et laïque .
Mireille Popelin

Article publié par le Progrès ce jour ( le 11/9/2009)- Forum des lecteurs
« 

République laïque ?
Ainsi la rupture du jeûne du ramadan se fait dans les locaux de la mairie de Lyon . Le recteur de la mosquée de Lyon dit ne pas avoir assez de place. La mosquée de Villeurbanne avait invoqué le même prétexte pour envahir l’espace public du centre culturel de Villeurbanne.
En fait, il s’agit, pour les religions, d’envahir le plus possible les espaces publics et même de faire payer, pour cela, tous les contribuables. Pour leur grands rassemblements aussi, Sant’Egidio, près de 1 million d’euros, récemment pour le conférence des Eglises européennes , 48000€. Et nos élus ? Eh bien, il faut bien plaire aux communautés religieuses pour être élu ou réélu ? On peut bien laisser ses convictions laïques et républicaines ( quand on en a ) au vestiaire pour un mandat de maire, ou de député, ou de sénateur.
« Nous vivions en République une, indivisible et laïque. Il faut rayer une, indivisible et laïque . Et même République ! Nous vivons dans un RCR : rassemblement des communautés religieuses. Qui exclut les laïques. »
Allez, Monsieur le recteur de la mosquée, encore un effort, la prochaine fois , vous pourrez transformer l’Hôtel de ville en salle de prières. Et toutes les religions pourront suivre et faire leurs repas ou rassemblements à la mairie ! Qu’en pensent les laïques , qui représentent quand même la majorité de ce pays ?
Mireille Popelin

image_pdf
0
0