M. Sopo, cessez de brandir le racisme comme un épouvantail, et ouvrez les yeux !

A l’attention de Dominique SOPO, Président de SOS Racisme

.
Monsieur, bonjour.
Je vous envoie ce mail pour vous faire part de ma plus grande indignation envers le communiqué que l’on peut trouver sur votre site web depuis quelques jours concernant l’apéro géant qui doit se dérouler dans une semaine et demie dans le quartier de la goutte d’or.
« Le 18 juin prochain, aura lieu, à l’initiative du Bloc identitaire un rassemblement à la Goutte d’Or dont l’objectif est clairement la provocation. »
Tout d’abord arrêtez de proférer des mensonges éhontés: La personne à l’origine de ce rassemblement est Sylvie François, une habitante du quartier. Le Bloc Identitaire n’a fait que de se joindre à cet événement, tout comme plusieurs autres associations, comme Riposte Laïque par exemple à qui j’envoie copie de ce mail.
Ensuite si en effet ce rassemblement a pour objectif de provoquer, que dire des rassemblements de plusieurs centaines de personnes manifestant bruyamment leur foi, et en empêchant la circulation qui plus est, pendant deux heures tous les vendredis depuis quinze ans? Vous n’expliquez pas les causes qui amènet à la création de cet événement, cela vous permet une fois de plus de hurler au loup alors qu’il n’y a pas nécessité.
« En effet, la mouvance identitaire véhicule un message d’incitation à la haine et à la violence envers des groupes de personnes en raison de leurs origines, vraies ou supposées, et leurs rassemblements ont systématiquement donné lieu à des troubles graves à l’ordre public. Cette nouvelle manifestation ne dérogera pas à la règle. »

Et bien bravo encore un procès d’intention, voilà qui ne diffère pas de vos méthodes habituelles, et il y a fort à parier que je sois moi même taxé de raciste pour vous avoir envoyé ce mail. Avez vous seulement lu la page facebook dont vous parlez? Certes des personnes postent des commentaires insultants (et pas que des commentaires racistes, puisque plusieurs utilisateurs insultent copieusement les personnes à l’origine de l’iniative), mais peut on nécessairement en tenir les créateurs pour responsables?
Assurément non.
De quel droit vous permettez vous de demander l’interdiction d’une manifestation qui ne vise en aucun cas à appeler à la haine de l’autre, seulement à se rassembler de manière conviviale, et pour dire que nous sommes encore en France dans ce quartier et que si nous souhaitons y faire un pique-nique avec des produits du terroir nous le pouvons encore.
Il est effarant de voir à quel point vous souhaitez pouvoir contrôler la manière de penser, et votre mauvaise foi m’étonnera toujours, d’autant plus que je ne comprends pas ce qui vous gêne dans ce rassemblement? Le fait que le Bloc Identitaire s’y rattache ou que l’on y mange du saucisson et du vin? Car à lire votre déclaration ce serait plutôt la deuxième solution…
Pour finir Monsieur, je ne pense pas être entendu, il est vrai que j’ai tous les torts pour moi: Je suis un homme blanc, de vingt ans, qui aime son pays, est attaché à la laïcité et à la liberté de penser. Encore heureux que je ne sois pas quinquagénaire, sans quoi je représenterais la parfaite incarnation de la « bête immonde » et du « racisme nauséabond » que vous voyez derrière chaque ombre dans une indifférence grandissante de la part des Français.
Peu d’espoir, mais tout de même, peut être y-a-t-il une chance que vous m’entendiez et que vous réagissiez: Cessez de brandir le racisme comme un épouvantail, et ouvrez un petit peu les yeux.
Je n’y crois pas trop cependant, le racisme est votre gagne pain, et il me semblerait idiot à votre place de ne pas attirer tous les regards du monde afin d’obtenir un maximum de subventions.
Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie Monsieur SOPO de bien vouloir recevoir l’expression de mes sincères salutations, ainsi que de ma profonde indignation.
Simon MANOU
PS: Comme je l’ai déjà mentionné, je fait une copie de ce mail à Riposte Laïque, un journal que j’affectionne, et qui le premier a dénoncé l’occupation illégale des rues du quartier de la goutte d’or, que vous passez absolument sous silence.

image_pdf
0
0