1

M. Stasi, quand la peur change de camp, la sueur change de front

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La #LICRA, et son piteux président, MARIO #STASI s’agitent autant qu’ils s’indignent, suites aux innombrables sorties tonitruantes, fracassantes, d’Eric #Zemmour.

La LICRA, vieille « usine soviétique » subventionnée à hauteur de 500 000 euros par an (par nos impôts) pour « lutter contre le racisme et l’antisémitisme », mais qui ne veut pas de maghrébin en son sein (Mohamed #Sifaoui) et qui s’allie jusqu’au #CCIF pour faire taire le juif (Georges #Bensoussan).

licra.jpg

La LICRA, qui n’a eu cesse, de faire la chasse aux intellectuels dissidents, artistes audacieux, penseurs subversifs, afin de museler, faire taire et condamner au silence, tous ceux qui osent une vérité qui déborde… Pendant qu’ils toléraient soigneusement les pires dérives indigénistes et anti-françaises.

La LICRA, est à l’antiracisme ce que le #CSA est à l’audiovisuel et le #CNC au Cinéma. Un organe d’Etat et de propagande institutionnelle puissant, dont la fonction est d’encadrer, contrôler et punir ceux qui osent sortir du schéma établi par la Doxa.

La LICRA, association constituée de Procureurs de la pensée, médiocres censeurs de la parole libre, minables moralisateurs et misérables argumentateurs. Et qui osent se revendiquer « défenseurs de la #LibertédExpression« . lol.

Lorsque je me suis retrouvé là où ERIC Zemmour (et tant d’autres esprits contestataires) s’est retrouvé, c’est à dire face à vous, j’ai compris que la scène de spectacle était désormais occupée par des clowns qui ont réussi à transformer une tartuferie en Tribunal, et un Tribunal en cirque.

Ceux là même qui veulent jouer « la tragédie grecque » mais dont chaque intonation ressemble à une farce.

Ceux qui s’imaginent être des gladiateurs alors qu’on distingue tous les rombières courtisanes et péripatéticiennes gavées d’allégeance.

Ceux qui ondulent et gesticulent à la mesure qu’ils s’autocongratulent.

Le réalisateur/acteur indépendant que je suis, constate pertinemment que vous n’êtes que des comédiens de second plan, des figurants aux rabais, des silhouettes ombragées, floues, déformées… Pour ne pas dire une agrégation de petits avocats ratés.

OUI, votre temps est compté.

OUI, vous avez perdu la bataille des idées.

OUI, vous êtes l’ennemi de la liberté et de la pensée.

OUI, vous avez échoué.

Le racisme n’a eu cesse de s’amplifier et l’antisémitisme n’a eu cesse de se propager. ERIC ZEMMOUR n’est pas le sujet. Il est le révélateur de votre échec. Il est le grain de sable dans votre machine de guerre totalitaire. Il est la goutte d’eau dans votre circuit électrique machiavélique. Il est ce petit son qui irrite votre grande imposture et votre discours putride.

Cher Monsieur STASI.

Lors de mon procès, je me souviens PARFAITEMENT que la parole me fut donnée en dernier. Et ces mots savamment choisis que j’ai adressé à votre Tribunal. Oui, c’est bien votre Tribunal, avec votre arbitre, vos règles du jeu et sur votre terrain.

« Vous avez tenté pendant toutes ces heures de faire de BOYADJIAN un vulgaire raciste, alors que vous avez devant vous un homme dont les deux parents viennent d’Arménie soviétique, qui a vécu sur tous les continents, qui a voyagé presque partout, qui parle six langues couramment, qui est marié à une Mexicaine…

Mais qui est et restera un soldat de France.

La VAGUE arrive, le CHOC se dessine, l’IMPACT se précise…

La COLLISION arrive tôt ou tard.

« Quand la peur change de camp, la sueur change de front.

Quand le félon est démasqué, l’imposteur a perdu sa protection. »

ZEMMOUR a dix ans de plus que vous et moi, BOYADJIAN, j’ai dix ans de moins que vous. L’ennemi de la France, pour nous, c’est vous !

—–

Définition de STASI : « Police secrète de RDA, elle infiltrait tous les organismes et exerçait, au service du parti communiste, une surveillance sur chaque citoyen. Toute velléité de dissidence faisait l’objet d’une répression sévère. Décrit comme l’un des services de renseignement et de police secrète les plus efficaces et les plus répressifs qui aient jamais existé.

source :

https://www.youtube.com/watch?v=4Ox7v622dHc&t=83s

 

Gérard Boyadjian