M. Valls, le Coran aurait dû être interdit en France depuis longtemps

Publié le 28 juillet 2016 - par - 21 commentaires - 1 531 vues
Share

VallsislamMonsieur le Premier Ministre,

Lors de la table ronde du 18 septembre à Stockholm, vous avez indiqué que la lutte contre la radicalisation jihadiste de jeunes en France prendra « une génération », et « Le plus important, et c’est le sens de cette table ronde, c’est comment on mobilise la société. La seule action antiterroriste de nos services ne suffira pas« .

Effectivement la seule action antiterroriste des services des Etats européens, dont le nôtre, ne suffira pas à lutter contre la « radicalisation jihadiste ».

Tout simplement parce que l’on veut traiter les effets au lieu de chercher à en traiter la ou les causes profondes, car une « radicalisation » se base sur des idées ou des principes idéologiques ou « religieux ». Ici, la cause originelle du jihadisme est l’Islam et surtout son livre fondateur, le Coran.

Quant à « mobiliser la société » … . La « société » française, est soumise à une variété de motivations (idéologies, religions, athéisme, …) dont celles issues de l’Islam et du Coran. On constate que nos gouvernants et la plupart de nos élus, aveuglés par les discours des imams et autres « professeurs » musulmans pratiquant la taqiya ainsi que par les désinformations de nombre de médias et de sites internet, encouragent cette idéologie théocratique et hégémonique masquée sous son titre de « religion » ainsi que son développement en France, (mosquées, écoles musulmanes).

Combien de dirigeants politiques ont lu le Coran, l’Histoire vraie de l’Islam … (Histoire aisée à connaître et à comprendre maintenant par les recherches scientifiques, archéologiques, ethnographiques, …, conquêtes, massacres de plus de deux cent millions d’humains, esclavage, la charia, la taqyia, le jihad, …), et quelles interventions et actions nos dirigeants, avec leurs armes légales, ont-ils effectuées pour essayer de traiter cette cause ?

De mon côté, après avoir lu le Coran, la Sunna, l’Histoire de l’Islam et de la création du Coran, et constaté les faits, y compris actuels …, je me permets de  vous demander d’intervenir en ce qui concerne l’incitation à la haine et au meurtre que propage cette idéologie sous son appellation de « religion » (citation de Dieu, ou Allah, quasiment à chaque page, comme paravent) dans son livre de base : le Coran. En sus bien sûr de la « discrimination » péjorative et méprisante envers tous les non-croyants et les femmes  …

A la lecture du Coran, des « incitations à la haine et au meurtre » sont systématiques dans nombre de versets de plusieurs sourates, (voir les diverses traductions en français ou « traductions françaises du sens de ses versets »). Par exemple : S2, v190-193 ;  S4, v89-91, 101, S8, v5-8, v12-16, v17-20, v38-39, v55-58, v64-67, S9, v3-5, v111, v123, …).

Ce livre, Le Coran, aurait dû, il me semble, être interdit en France en application des Articles 222.17 et 18, et 18.1 du Code Pénal, (et complément Art. 221, …).

(« Incitation au meurtre », ici des incroyants, c’est-à-dire tous les non-croyants à l’Islam, en premier lieu les juifs et les chrétiens, puis tous les autres individus).

Les versets du Coran sont lus, relus, dans les mosquées par les imams. De plus ils sont appris par cœur aux enfants dès leur plus jeune âge (parents et écoles musulmanes). Les imams procèdent donc à « l’incitation à la haine et au meurtre » envers les « non-croyants » de manière permanente et « prosélytique ». Prêches divers, et « prières » qui sont des imprécations … ; en particulier la « prière »  du vendredi terminée par neuf imprécations, dont « O Allah ! Fais périr les mécréants, les polythéistes et les ennemis de l’islam ! (Amen) », etc … .

(Quant aux discriminations envers les femmes et les « incroyants », …, aux exigences contrevenant aux règles sanitaires humaines connues maintenant, – nourriture halal, …-, et aux exigences hégémoniques, …, lire les sourates).

Aussi il conviendrait, me semble-t-il, que vous interveniez pour faire prendre très rapidement toutes mesures nécessaires pour limiter les causes de « radicalisation jihadiste » et pour la paix sociale en France et l’exercice de sa vraie « laïcité », garanties par les missions confiées à l’Etat par la population, dont l’application et le respect des Lois.

Ceci par exemple par :

  • la « mise en examen » des imams de la plupart des mosquées pour incitation à la haine et au meurtre, (ainsi qu’incitation à la discrimination envers les « non-croyants », les femmes, …).
  • l’interdiction de la vente et de la diffusion en France du Coran sous sa rédaction actuelle, au même titre que l’est très justement « Mein kampf ».
  • et/ou l’exigence de suppression des versets et sourates du Coran contraires à nos lois, avant toute publication et diffusion en France. (disposition appliquée maintes fois déjà à diverses publications et éditions).

En tant que Premier Ministre, vous êtes censé connaître  nos Lois, le Coran, la Bible, les Evangiles, l’Histoire … pour comprendre les motivations, besoins et demandes, des citoyens contribuables et électeurs. Il vous appartient donc de prendre en compte et d’étudier cette demande d’intervention sur une des causes de « radicalisation jihadiste ».

Dans l’attente de votre réponse, et surtout des actions concrètes que vous entreprendrez, je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de mes sentiments respectueux.

Georges COLLÉTER

(72 ans, retraité de l’agriculture et de l’industrie lourde)

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Denayre

Il faut interdire Mein Korampf,Valls ne l’a certainement pas lu pour continuer a le promouvoir de cette honteuse facon car il est evident d’apres ce manuel de combat que l’islam est l’ennemi irreductible du non-musulman et de la democratie.

Quelques précisions sur ce courrier : Ce courrier Poste a été envoyé à M. Manuel Valls le 20 septembre 2015. Je n’ai reçu aucune réponse et n’ai constaté aucune prise en compte concernant les causes fondamentales du « jihadisme », de la « radicalisation jihadiste », etc … Je n’ai pas reçu de réponse ni de réaction non plus de Mme Annick Le Loch, Député PS du Finistère, ni de M. Jean-Jacques Urvoas, Député PS du Finistère et actuellement Garde des Sceaux, tous deux mis en copie de ce courrier, et pourtant destinataires précédemment d’un courrier Poste similaire le 16… lire la suite

jean

coran = mein kampf arabe, ce qui explique la collusion des musulmans et des nazis.

pauledesbaux

tout à fait Hitler s’était allié avec le grand muphti de jérusalem pour éradiquer la Nation juive c’est dans tous les récits historiques paule di Malta

Sylvie D.

Bien sûr qu’il faut interdire le coran ! Au lieu de cela on va enseigner l’arabe à l’école dès le CP pour que les Français puissent ensuite le lire dans le texte !

Patrick Zbinden

Si le Coran était interdit (ou expurgé de ses versets violents) on ne pourrait plus démontrer l’imposture des politiciens et des médias du système qui veulent faire passer l’islam pour une religion d’amour, de tolérance et de paix. Il faut au contraire dévoiler la véritable nature de l’islam et de son « livre sacré », c’est ainsi qu’on démasque les enfumeurs ! « Mein Kampf » n’est pas interdit, contrairement à ce que vous affirmez, on peut le commander sur Price Minister ou directement auprès des Nouvelles Editions Latines, il n’est pas expurgé mais il y a un avertissement obligatoire au début du livre… lire la suite

BALT

Exactement. Comme toute entreprise terroriste.

Ulysse 67

Une suggestion pour finir : on pourrait commencer par une pétition internet réclamant cette action, et l’expurgation du coran et des hâdiths des passages haineux

Et éventuellement monter ensuite un financement participatif… Je gage que les dons ne devraient certes pas manquer!

En passant, on pourrait aussi solliciter le concours des associations «antiracistes», qui en seraient bien emm… nnuyées, prises dans leurs contradictions (à commence par la LICRA, elle qui a fait expurger la Bible)

Ulysse 67

(suite) Pour la justice, il n’y a donc pas de «texte sacré» intangible, au-dessus des lois et où on peut raconter n’importe quoi. Si on le fait pour la Bible, il n’y a aucune raison d’épargner le coran. Et il y a nettement plus matière et surtout urgence. Cependant, il ne faut pas être naïf: une telle action susciterait évidemment des réactions nettement plus virulentes et surtout violentes de la part des musulmans «offensés» (le musulman, vous l’avez sûrement remarqué, est toujours offensé) que de la part des doux chrétiens : manifestations éructantes et violentes (pour démontrer le pacifisme profond… lire la suite

Ulysse 67

Étonnante coïncidence, comme on dit «les grands esprits se rencontrent» Je me faisais cette réflexion qu’il fallait interdire le coran ce matin même juste avant d’aller sur internet et de tomber sur cet article. Plus exactement, je me demandais pourquoi personne n’était encore allé en justice pour demander au minimum d’expurger ce texte de tous les passages contrevenant à la loi et appelant à la haine et au meurtre. Je ne pense pas à une action individuelle, mais à une action menée par des associations qui s’allieraient dans ce projet, pour avoir plus de poids et payer de bons avocats… lire la suite

Patrick Zbinden

Faux, d’ailleurs votre lien dément ce que vous affirmez.
Ce qui a été interdit ce sont des notes en bas de page ajoutées par deux prêtres mais le texte biblique proprement dit n’a en rien été expurgé.
Jamais un tribunal n’aurait osé le faire, de peur de choquer les croyants pour lesquels il s’agit d’un texte sacré.

François de France

Voici la liste des sourates du coran contre l’humanité, c’est Waleed Al- Husseini qui l’a mise au point, elle est ici sur son site. Honneur à lui de se battre contre la pieuvre et ses fondements. Il est condamné à mort, en toute logique, par l’islam.

https://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2015/07/versets-coraniques.html

Yves 54

Ayant perdus tous leurs électeurs, leur base s’étant éffritée, ils ont choisi ce système politique, pensant pouvoir ainsi se refaire une « santé » électorale! Pas de chance, ils se sont -une fois de plus – méchamment plantés! Car ils seront les premiers à y passer une fois qu’ils auront toutes les manettes -ces braves gens ne voulant pas de concurrence. (je ne parle même pas de ce qui se passera le jour ou ces gens auront le bouton nucléaire ) . Mais l’avenir du pays est le cadet de leur souci; nous entrainer dans la guerre ne les choque pas. Cela… lire la suite

jan-vrai-patriote-qui-se-fera-enterrer-en-France-!

Vous avez raison George Colléter, il faudrait poursuivre systématiquement imans et autres musulmans
l’idéologie de l’islam tombe clairement sous le coup de nos lois
Mais pour cela il faudrait beaucoup d’argent afin de créer un cabinet d’avocat spécialement pour cela… et oser !
Ah si j’étais milliardaire !…

montecristo

l’incitation au meurtre est autorisée à l’Islam … mais pas aux associations type « Action Directe », ni aux Basques, ni aux Bretons, ni aux … patriotes !
N’est pas : « Moi … Je  » qui veut !

François Desvignes

Il faut être juste :

Mein kampf appelle bien moins au meurtre et à la haine que le Coran et Mein kampf contient autant d’ analyses censées que le Coran de sourates délirantes.

Ne lisez pas le Coran, lisez Mein kampf : vous verrez à sa lecture que son erreur est empreinte de logique et que son erreur est moindre et de moindre barbarie que le Coran qui n’est que cela, une erreur barbare

Si donc vous condamnez néanmoins Mein kampf, a fortiori le Coran

Trencavel

L’analyse de Georges Colléter est absolument fondée : la simple application des dispositions du Code Pénal en vigueur réprimant l’incitation au meurtre et à la discrimination, et l’apologie de la violence, devraient se traduire par l’interdiction de publication pour de nombreux versets du Coran, et donc de celui-ci en l’absence de suppression des nombreux passages tombant sous le coup des lois actuelles.
Manifestement la France n’est pas vraiment un état de droit.

cadichon

Mein Kampf n’est pas interdit en France que je sache. Je l’avais même emprunté à ma bibliothèque municipale.

Trencavel

La disponibilité de Mein Kampf en Europe était très limitée, l’état fédéré de Bavière, détenteur des droits d’auteur jusqu’en 2015, s’opposant à la réédition, et certains pays l’interdisaient, voire l’interdisent toujours. En outre la plupart des pays en Europe imposaient jusqu’à récemment au moins, des conditions restrictives strictes, telles que l’insertion de mise en garde (8 pages à ce titre en France à l’époque), interdiction de mise en rayon, et accessibilité seulement dans des bibliothèques publiques . Depuis que cet ouvrage est tombé dans le domaine public, les rééditions sont possibles, mais dans les pays européens l’insertion obligatoire de mise… lire la suite

Ulysse 67

Il était interdit par le détenteur des droits, le Land de Bavière, d’en faire des rééditions. Les exemplaires existants restaient autorisés. J’avoue n’avoir jamais compris son interdiction: c’est un livre ennuyeux et écrit dans un style lourdingue. Il faut savoir qu’il n’a eu aucun succès en Allemagne. Lorsque Hitler est arrivé au pouvoir, très peu de gens l’avaient lu. Son « succès » de librairie est venu après, du fait qu’il était offert par les autorités à tout couple qui se mariait! Mais peu de gens le lisaient vraiment (cf ennui) Il n’a donc pas du tout eu l’influence qu’on lui prête… lire la suite