M. Valls, débarrassez-nous des campements de Roms au plus vite !

Ministère de l’Intérieur

Place Beauvau

75008 Paris

Monsieur le Ministre,

Je découvre avec consternation et effroi l’ampleur des dégâts occasionnés par les divers campements de Roms qui essaiment un peu partout en France. J’apprends qu’il y en aurait 25 rien que dans le département de l’Essonne et 250 en Seine-St-Denis, avec toutes les nuisances associées à cette occupation : vols, prostitution, violences, saleté, destruction de la faune et de la flore de notre sol, sans compter les maladies nécessairement engendrées par l’insalubrité et le manque d’hygiène. Le service des ordures est obligé de travailler davantage pour récupérer les déchets jetés en dehors des poubelles après qu’ils les aient fouillées, la SNCF n’en finit plus de subir des vols de matériels et de métaux, ainsi que des retards dus aux personnes encombrant les voies, sans compter les risques d’accident (1).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=h7eIII5AByo[/youtube]

L’un de ces camps, situé à Vigneux-sur-Seine (Essonne) a fait l’objet d’un reportage (2). On y voit toute l’ampleur du désastre avec notamment des cambriolages qui explosent chez les riverains vivant à proximité, des jeunes filles qui se prostituent, des dégâts considérables avec des déchets de toutes sortes à même le sol avec des risques sanitaires évidents (vermine de toutes sortes mais aussi le retour de maladies telles que la tuberculose, la gale, la coqueluche, etc), la disparition totale de tous les poissons du lac, et même un cygne qui a été mangé par les Roms.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=oT1JZFzmyi4&feature=player_embedded [/youtube]

Camp Vigneux sur Seine 2

Il faut rappeler que s’ils sont également indésirables dans leur pays d’origine c’est parce qu’ils y génèrent les mêmes nuisances.

L’UE verse des milliards à la Roumanie pour l’aider à gérer cette population atypique et « sociétalement » inassimilable, or cet argent est manifestement détourné pour d’autres usages puisqu’au final, c’est à nous que revient sa prise en charge. Par conséquent, la Roumanie doit être mise au pied du mur et prendre la responsabilité de ses ressortissants. Les citoyens des autres pays de l’espace Schengen n’ont pas à subir, non seulement les frais d’entretien, mais aussi les nuisances occasionnées par ces Roms, qui vivent littéralement en parasites des villes qui les accueillent.

Il faudrait songer également à réclamer à la Roumanie la restitution de l’argent versé indûment et détourné à d’autres fins puisque le contrat de base n’est pas rempli. Qu’est-ce que ce pays a fait avec l’argent de notre travail ? Nous sommes légitimement en droit de leur en demander des comptes, et par ricochet de vous en demander les comptes à vous-même.

Ces populations sont inassimilables, elles ne travaillent pas, ne génèrent aucun bénéfice et vivent donc en parasites absolus. Pouvons-nous nous permettre d’entretenir indéfiniment la misère mondiale ? Allons-nous indéfiniment nous laisser déposséder de nos biens, de notre territoire, de nos impôts et de notre espace de vie, pour des personnes qui n’ont aucun respect pour ceux chez qui ils squattent et qu’ils spolient ? A quel titre devrions-nous accepter de nous laisser déposséder de notre terre et de la laisser être souillée de déchets, sans nous défendre et sans protester ?

Les Roms n’ont pas à être relogés en priorité, ni privilégiés pour trouver un emploi par rapport aux autochtones légaux qui, eux, non seulement sont pleinement français mais aussi respectent les lois et les règles, et ont de plus en plus de mal à se loger. Le message en serait désastreux : on ne peut pas prétendre prôner l’égalité quand on prive des citoyens du minimum vital pour le donner à des gens qui ne sont pas réellement citoyens.

Vous viendrait-il à l’idée d’être plus généreux avec les enfants de vos voisins qu’avec vos propres enfants ? Evidemment non. Et pourtant vous, au gouvernement, vous êtes plus généreux avec les ressortissants étrangers qu’avec les autochtones ! Nous percevons votre mépris dans chacun de vos discours, de vos actes et cela, nous ne le tolérons plus.

Les Français ont toujours fait preuve d’une grande solidarité et d’une grande générosité envers les populations qu’ils ont accueillies mais ont-ils aujourd’hui les moyens de l’être encore au détriment de leur propre vie ? Bien sûr que non.

Les Français sont par millions au chômage, se paupérisent chaque jour un peu plus, de plus en plus de gens n’arrivent plus à payer leur logement, sont expulsés, dorment dans leur voiture, dans le métro, sont licenciables à tout moment, et on leur impose en plus une pauvreté supplémentaire en favorisant l’emploi et le logement pour les néo-arrivants, même lorsqu’ils sont illégaux. On marche sur la tête !

N’avez-vous pas le devoir de protéger ceux qui vous ont élu au lieu de les condamner à subir ? N’est-ce pas pour cela que l’on vous verse un salaire ? Si vous n’êtes pas capable d’effectuer correctement la tâche qui est la vôtre, vous devez démissionner et laisser votre poste à quelqu’un de plus compétent et de plus courageux. Car nous en avons assez de subir les nuisances et l’insécurité de tous les va nu-pieds de la planète ! Nous voulons bien recevoir ceux qui veulent réellement s’assimiler et devenir pleinement français, mais nous n’avons pas à tolérer ceux qui ne cherchent qu’à nous nuire. Et là je ne parle pas que des Roms mais également des délinquants de tout poils des cités, ceux-là même qui se permettent de brûler notre drapeau. Je pense que vous voyez de quelle population je veux parler…

En période de crise, de chômage, de déficit de logements et d’emplois, il est suicidaire, indécent et surtout dangereux d’imposer aux Français des occupants illégaux, et pour certains d’entre eux, délinquants. Cela a un effet des plus déplorables car ces mesures plus favorables aux allochtones sont perçues comme une volonté de nier les citoyens et leurs droits, avec au final le risque d’une insurrection dont nous savons tous qu’elle pourrait être à l’origine de morts. Devant une telle extrémité, il va de soi que vous seul en auriez la pleine responsabilité et que c’est à vous que des comptes seraient exigés.

La France n’a pas vocation à devenir la déchetterie du monde, la France n’a plus les moyens logistiques et financiers de rester la généreuse patrie des Droits de l’Homme sauf à devenir la patrie de la Misère en accueillant les bannis rejetés par leur propre pays, précisément pour leur incapacité à vivre en bonne entente avec leurs congénères humains civilisés. A moins que vous ne suiviez un but qui justifie une telle injustice, auquel cas, je vous saurais gré de bien vouloir éclairer mes compatriotes (littéralement ceux de ma patrie) sur ce point.

Bien entendu, il n’est pas question d’user de belles promesses ni d’effets d’annonce, des expulsions doivent être menées et de manière concrète, complète, massive, efficace et définitive, pour le bien de tous. Vous devez prendre conscience que la situation est explosive et ne peut générer que de la souffrance de la part des habitants gangrénés et spoliés de leurs biens, et de la nécessité de leur restituer la tranquillité à laquelle ils ont droit et sur laquelle vous devez veiller, puisque vous êtes grassement payé pour cette mission que les Français vous ont confié. Il vous revient donc de prendre des mesures immédiates afin de faire cesser cette situation intolérable, d’autant que la période hivernale se termine très bientôt.

Dans un deuxième temps, il est urgent également de remettre des contrôles douaniers à nos frontières, afin que celles-ci cessent une fois pour toutes d’être des passoires où tout un chacun peut aller et venir, se servir, et abuser de la générosité de nos concitoyens. Cela aurait en outre l’avantage de créer des emplois dont nous avons cruellement besoin.

Les Français ne veulent plus de cet espace Schengen qui ne nous apporte aucun bénéfice, mais au contraire nous spolie, nous accable, nous accule et nous nuit. Nous attendons de vous et de votre gouvernement que vous nous sortiez au plus vite de ce bourbier européiste, afin que nous retrouvions notre pleine indépendance et la douceur de vivre du pays qui est le nôtre.

Veuillez croire, Monsieur le Ministre, en mes souhaits les plus sincères pour récupérer les rennes de notre beau pays.

Caroline Alamachère

(1) http://www.youtube.com/watch?v=h7eIII5AByo

(2) (reportage Fdesouche : http://www.youtube.com/watch?v=oT1JZFzmyi4&feature=player_embedded

PS : Naturellement, le présent courrier ainsi que les liens vidéos seront diffusés en nombre sur internet, afin que chacun soit informé de la situation et en tire les conclusions qui s’imposent.

 

image_pdf
0
0