M. Valls, la France est déjà fracassée par vos soins, le FN ne pourra que la “réparer” !

Publié le 10 mars 2015 - par - 2 071 vues

Il est plus que surprenant qu’un président de la République, son premier Ministre, et son ministre de l’Intérieur, passent une partie conséquente de leur temps à brocarder un parti, dans des termes qui pourraient fort bien s’apparenter à de “l’incitation à la haine entre citoyens d’un même pays”, selon qu’ils votent ou non selon vos désirs !

Si encore tout était parfait dans notre pays et que rien n’en assombrisse le ciel, on pourrait à la limite supposer que n’ayant plus grand chose à faire, vous vous sentiez obligés de vous impliquer dans les toutes prochaines élections pour tuer l’ennui …

Mais, outre que ce n’est pas votre rôle, la réalité est malheureusement totalement contraire ! Votre gestion calamiteuse ajoutée à votre arrogance et votre don pour l’enfumage et la manipulation des masses, n’a fait que peaufiner le travail de sape de vos prédécesseurs durant les précédentes décennies, et aujourd’hui la France est exsangue, les Français sont au bord de la révolte à cause de l’accumulation d’injustices de toutes sortes à leur endroit … pendant que vous donnez sans compter (considération et espèces sonnantes et trébuchantes) aux hordes d’individus venant sans intention aucune de s’assimiler à nos valeurs, bien au contraire.

Valeurs dont vous vous gargarisez à longueur d’antenne, alors que rien n’en est plus éloigné que vos malsaines manigances.

Cessez de dire que vous avez peur pour votre pays, quand au contraire vous faites tout pour l’anéantir, monsieur le hâbleur ! Quand votre soit-disant respect de la liberté d’expression est à géométrie variable, selon que les affirmations ont ou non l’heur de vous plaire !

Il est clairement aveuglant que vous vous conduisez uniquement en homme de parti, et non en ministre d’Etat ; vous œuvrez pour votre paroisse et uniquement pour votre paroisse ; le sort des Français (d’origine) vous vous en moquez comme jamais homme politique n’avait osé le faire … et vous vous permettez de donner en permanence des leçons de démocratie ?

Nombreux sont les patriotes qui considèrent que vous ne méritez pas d’être Français, car de même que vous avez bidouillé votre propre histoire (occultant soigneusement ce qui pouvait vous faire de l’ombre), vous mentez encore en vous prétendant citoyen français, alors qu’il est clair que vous détestez copieusement la France et les Français !

http://fr.novopress.info/164634/vrai-visage-manuel-valls-entretien-emmanuel-ratier/ 

Vous mentez quand vous annoncez que 2015, c’est le retour de la confiance, sur le plan économique, et donc de la croissance.

Vous mentez encore quand vous affirmez que “Ça va mieux dans notre pays”.

Vous mentez toujours quand vous ajoutez : “quand on a un retour de la confiance des ménages (???) qui s’améliore depuis plusieurs mois, et qui a retrouvé son niveau le plus élevé depuis trois ans (???), je dis que les choses vont mieux. Quand on voit que la confiance des entreprises s’améliore (???), même si on a des indicateurs contradictoires à ce stade (…), je dis ça va mieux. Quand dans le bâtiment aussi on sent un frémissement, (…) oui je dis que ça va mieux.”

http://www.valeursactuelles.com/politique/manuel-valls-jai-peur-que-mon-pays-se-fracasse-contre-le-fn-51225 

http://realitesdefrance.unblog.fr/2014/05/01/qui-etes-vous-donc-manuel-valls/ 

Même si depuis presque trois ans nous sommes habitués à votre méthode Coué pour prétendre l’inverse de ce qui est, nous sommes malgré tout chaque fois plus ahuris de constater jusqu’où vous pouvez allet dans le mensonge et l’ignominie !

Désolé monsieur le bonimenteur, la vraie France va de plus en plus mal ! De nombreux citoyens peinent de plus en plus pour nourrir leur famille et boucler leurs fins de mois, des salariés dorment dans leur voiture, d’autres se suicident parce qu’ils ne peuvent supporter leur déchéance, des vieillards vivent dans des conditions indignes du grand pays qu’était la France, avant vous … Et les chômeurs monsieur Valls, vous vous en souciez des chômeurs ? Ce n’est pas l’impression que vous donnez aux patriotes, qui ne sont pas dupes de vos affirmations mensongères !

La seule France qui va bien c’est celle des politicards et leurs amis, qui “vivent grassement sur la bête” (salaires ou retraites sans rapport avec leurs réelles compétences, exonérations d’impôts, privilèges inadmissibles en démocratie, emplois bidons …) ainsi que celle des miséreux du monde entier que vous espérez bien voir devenir de nouveaux électeurs plus malléables (pour remplacer les insoumis que vous taxez indûment de racisme ) … ce en quoi vous vous mettez le doigt dans l’œil profondément pour les deux !

http://www.nationspresse.info/presse-media/revue-de-presse/vous-nimaginez-pas-le-nombre-de-maghrebins-qui-votent-front-national 

Vous avez bien raison d’avoir peur du proche avenir monsieur Valls, et notamment du F.N. non seulement parce que ce parti sur lequel vous crachez (en même temps que sur des millions de citoyens tout aussi légitimes que les électeurs socialistes !) est loin d’être aussi glauque que le vôtre, mais comme il n’a jamais gouverné, tout lui reprocher et l’accuser à tous propos comme vous le faites, souligne votre bassesse.

Et puis vous vous mettez vous même en danger puisque, vous transformant en directeur de campagne du PS pour les Départementales, il serait séant qu’en cas de déculottée de votre parti, vous démissionniez immédiatement” … dixit MLP !

Car c’est vous qui allez vous fracasser, monsieur Valls, au propre comme au figuré, à force de pratiquer un ahurissant grand écart entre votre ex-engagement en faveur de la cause palestinienne d’une part (expliquant sans doute vos préférences marquées et tolérance pour l’islam) puis vos déclarations d’être “éternellement lié à Israël” d’autre part, il est aisé de constater qu’au delà de ces deux communautés, celle des Français chrétiens et autres, vous indiffère et vous gêne, au point de vouloir les éliminer sans le moindre état d’âme.

Dans la vraie vie monsieur Valls, on doit être capable de faire ses choix entre des options opposées … et si on en est totalement incapable, dans ce cas … on se tait !

Josiane Filio

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi