Ma France, mon amour

Publié le 28 avril 2013 - par - 1 229 vues
Share

Comme tu étais belle lorsque jeune je rêvais de travailler, d’aider mes parents pas riches, d’être heureux avec les miens.

Jamais  je n’aurais envisagé à 20 ans que  arrivé à l’aube de ma vie que toi ma France soit devenue si laide que je n’ose aujourd’hui te dire combien je te chéris.

Flétrie non pas le temps mais pas tous ceux qui en secret rêvent de la détruire.

Peu à peu la société c’est transformé en silence et dans l’ombre sacrifiée par les mercantiles qui ne rêvent eux, que de l’argent et des pouvoirs qu’il donne.

Les valeurs données au prix de mille sacrifices par nos parents sont oubliées, salies, méprisées par ses vautours qui se moquent bien du peuple et lorsqu’ils en parlent ce n’est que pour mieux les avilir.

Le travail a été remplacé par la priorité des loisirs afin de consommer le plus possible pour encore enrichir ceux qui dominent les marchés.

La fierté à été remplacée par le déshonneur, la lâcheté et la vilénie et encore et toujours pour la soif du roi argent.

Toi ma France peu à peu tu as perdu tes frontières, tes biens sont pillés à outrance à un tel point que nos jolis paysages sont à présent partout des poubelles à ciel ouvert.

Plus de respect de rien ni des personnes ni des biens, de notre langue de nos valeurs vestimentaires de nos plats de terroir et où la valeur humaine peut être supprimée au besoin pour toujours aduler le dieu monnaie.

Le leitmotiv est à présent le fric rien que le fric !

Corruption, meurtres, fornication encouragée, destruction de la famille, drogue légalisée voir encouragée afin de rendre encore plus le peuple  dépendant et malléable, école folle ou le consumérisme est enseigné et où les élèves qui en sortent ne savent rien de l’histoire des anciens et qui feront des sujets bien dociles et endoctrinés au toujours plus de consommation.

De plus en plus jeune ils s’abrutissent par la soif de la consommation et ne voient leur avenir qu’a travers le prisme du posséder à tout prix.

Nous devons remercier tous nos responsables de tous bords qui ont réussit à faire de la jeunesse des moutons corvéables et endoctrinés et qui n’ont que d’avenir que de posséder le dernier gadget à la mode.

Cependant il me semble qu’un réveil de notre belle jeunesse s’opère depuis peu et laisse entrevoir un sursaut salvateur car face à tous les destructeurs qui ont usé la corde qui servait de laisse, nos jeunes ont sans doute compris que leur avenir ne passera que par eux.

Vision d’espoir ou apocalypse en vue ? Le temps le dira et plus vite que prévu.

Christian Vercoutère

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.