Ma maxi-minute Chaperon Rouge : la pédocriminalité

Gustave Doré

La pédocriminalité, on sait ce que c’est, mais pas vraiment…

Les mots d’abord dans les dictionnaires de ma collection :

Le Littré de 1873 signale

« pédéraste : celui qui est adonné à la pédérastie »

« pédérastie : vice contre-nature »

La maison Larousse est fondée en 1852. Sous la direction de Claude Augé (1854-1924) elle publie le « Larousse pour tous » (1907?)

« pédéraste : celui qui est adonné à la pédérastie »

« pédérastie : acte contre-nature qui consiste en l’assouvissement de l’instinct sexuel chez l’homme avec un autre homme.

La pédérastie était très répandue dans la Grèce ancienne où elle n’était pas considérée comme un vice. En fait les Romains dépassèrent les Grecs mais punirent la pédérastie de peines sévères. Les anciennes lois françaises les imitèrent et on fit de même en Allemagne, en Angleterre, en Autriche-Hongrie etc.

En France la pédérastie est tenue pour un vice infâme mais elle ne tombe sous l’application de l’article 330 du Code pénal que lorsqu’elle a le caractère de publicité constituant l’outrage public à la pudeur ».

Petit Larousse 1914 – pas mentionné

Petit Larousse 1952 : « pédérastie : pratique homosexuelle entre un homme et un jeune garçon ».

Quillet 1956 : « pédérastie : dans la Grèce antique, fraternité entre compagnons d’âges différents. Amour des jeunes garçons. Auj. Inversion sexuelle chez l’homme. »

Petit Larousse 1981 : « pédérastie : déviation sexuelle où l’objet du désir de l’homme est le jeune garçon – toute pratique sexuelle entre hommes. »

Apparaît la parole Pédophile : « atteint de pédophilie ».

Pédophilie :  « attirance sexuelle de l’adulte pour les enfants. »

Petit Larousse 1992 : idem mais « pédocriminalité » n’apparaît pas encore.

Le mot « pédocriminalité » apparaît en 1996 selon Wiki.

En Afghanistan le « jeu » des adultes avec les jeunes garçons est une tradition : « Bacha bazi » Bacha bazi — Wikipédia (wikipedia.org)

Qu’en est-il dans les autres pays du Tiers-Monde ?

Restons chez nous.

Dans notre village flamand il y avait un homosexuel, on le savait, on n’en parlait pas.

Au lycée, au cours de littérature flamande, nous lisions Guido Gezelle et son beau poème d’amour envers son élève Eugène van Oye, qui avait 18 ans. En français nous avions bien sûr Verlaine et Rimbaud. Nous savions que Gide allait en Algérie pour y retrouver de jeunes garçons.

En anglais nous lisions Oscar Wilde.

Nous savions que cela existait mais sans plus. C’était comme ça, personne n’en faisait un plat.

La Belgique a été secouée par l’affaire Dutroux et en 1996 par une marche blanche. Dans l’affaire des Ballets Roses le nom du roi Albert II a été cité.

En 1977, mon compagnon meurt dans des circonstances jamais élucidées. J’ai cru écrire sa biographie, en réalité c’était une enquête sur les causes de sa mort.

https://atelier-ca-della-fiola.blogspot.com/p/la-documentation-iconographiqueainsi.html

https://atelier-ca-della-fiola.blogspot.com/p/bd.html

Quand, le 27 septembre 2010, Laurent Gossieaux a dénoncé les abus sexuels subis dans le collège où mon compagnon avait séjourné pendant plusieurs années, j’ai eu l’intime conviction que là résidait le nœud du problème. L’hypothèse d’abus sexuel subis vers 12-14 ans mettait tous les éléments du puzzle à leur place. Il n’y avait pas de preuve, mais tout devenait logique.

Plus tard, il y a eu une grande enquête et « l’opération calice » sur les abus sexuels dans l’Église.

On ne parle plus de pédophilie mais de pédocriminalité.

Des pédocriminels occidentaux ont été dénoncés et arrêtés dans le Tiers-Monde, en Thaïlande… Par contre des riches « Arabes » passent leurs vacances au Caire avec des petites filles louées…

https://lesmoutonsenrages.fr/2013/08/13/pedophilie-en-egypte-des-milliers-de-filles-de-11-a-18-ans-louees-a-de-riches-arabes-pendant-lete/

Quand, en 1993, je travaillais dans un home pour enfants abandonnés à Calcutta, une dame était venue demander que nous acceptions son fils qui était gravement handicapé. La directrice n’a pas gardé le garçon mais sa petite sœur « pour éviter qu’elle ne soit vendue pour la prostitution enfantine ». À l’époque nous n’avons pas compris car nous n’imaginions même pas de quoi il s’agissait.

Depuis on en parle… « c’est partout »…

Il y avait un locataire étranger dans la maison voisine. Il était très discret. Un matin une voiture de police était garée devant la maison, ils l’ont embarqué avec tout son « matériel ». Les journaux n’en ont pas dit grand chose, seulement qu’il s’agissait d’une affaire de pédo-pornographie.

La France vient d’avoir son rapport Sauvé sur la pédocriminalité dans l’Église.

Les USA ont leur affaire Epstein et maintenant le procès de Ghislaine Maxwell.

Je viens de regarder le film « 1 sur 5 » de Karl Zéro.

1 sur 5 le film contre la pédocriminalité – YouTube

1 enfant sur 5 est victime de comportements sexuels déplacés… allant jusqu’aux pires horreurs…

https://atelier-ca-della-fiola.blogspot.com/p/un-fait-divers-ou-le-voyage-de-susanne.html

Combien d’enfants disparaissent ? Où vont-ils ?

En 2017, 1328 disparitions inquiétantes d’enfants ont été signalées (lefigaro.fr)

On sait que ça existe, mais on ne se rend pas compte de l’ampleur…

Il n’y a pas de gradation dans l’horreur, mais il y a des différences entre les affaires sordides de sacristie et les réseaux de prostitution comme celui de Epstein qui, bien au-delà de l’« attirance sexuelle de l’adulte pour les enfants » devient une organisation politique qui « piège des dizaines de têtes couronnées et autres VIP filmés dans des activités pédocriminelles les rendant vulnérables au chantage… »

https://ripostelaique.com/le-mossad-est-il-partout.html

De là à faire la supposition : Epstein-Bill Gates – virus/vaccin – pandémie mondiale, etc., il n’y a qu’un pas…

Bien sûr, le Nouvel Ordre Mondial a ses congrès, ses Bilderberg & Co, mais si en plus tant de dirigeants ont été en villégiature « Lolita Express » il n’est pas étonnant que, soudain, les gouvernants du monde entier décrètent la « pandémie » en chœur.

La pédocriminalité a-t-elle toujours existé ?

Il y a toujours eu des vilains messieurs… Gilles de Rais, le marquis de Sade… et les messes noires ? Catherine de Médicis ?

Mais il y a un élément dont on ne parle jamais. Quand les jeunes femelles des mammifères atteignent leur maturité sexuelle elles sont en chaleur et se cherchent un mâle pour les féconder…

Chez les mammifères humains on marie les petites filles dès la puberté.

Dans notre civilisation on a repoussé le mariage le plus tard possible, d’abord parce que l’État avait besoin de soldats ensuite pour permettre les études.

Les filles de bonne famille étaient enfermées au pensionnat jusqu’à 18 ans.

Les adolescentes, poussées par la rébellion typique de la crise adolescentielle, mais aussi par les besoins physiologiques non maîtrisés deviennent des proies faciles.

Et aux USA les concours de beauté pour petites filles qui sont accoutrées comme des starlettes ? et les starlettes qui ensuite dénoncent leurs « bienfaiteurs » genre Harvey Weinstein…

Quand j’étais petite, tous les enfants du voisinage pouvaient venir jouer chez moi, mais moi je ne pouvais pas sortir du jardin.

Et nos mères veillaient à ce que nous soyons habillées « convenablement », « décemment »…

Par contre la pub pousse les filles et les femmes à se maquiller, s’habiller, se comporter sexy.

Mais quand une petite fille ou une adolescente sexy est prise au mot, c’est la catastrophe ?

En Flandres, une jeune fille quitte une fête à 2 h du matin ; on a retrouvé son vélo mais jamais son corps…

« Avant » il n’était pas question de sortir le soir.

« Maintenant » mes petites-cousines sortent vers minuit et rentrent le lendemain vers midi…

Combien de fois n’entend-on pas qu’une personne a été agressée en sortant d’un « night » à 3 h du matin… Ben oui, mais que faisait-elle dehors à cette heure ? En théorie, dans un pays démocratique, n’importe qui peut aller n’importe où, à n’importe quelle heure… La pratique est différente.

Ah, mais si tout le monde raisonnait comme moi, ce serait la faillite d’un pan de l’économie. Non, il faut tout simplement assumer les risques…

Dans les années 1960 les mœurs ont changé : tout le monde est devenu beau, tout le monde est devenu gentil… mais les prédateurs sexuels n’ont pas disparu.

Un jour, sur une aire de repos le long d’une autoroute, j’ai observé des familles qui rentraient de vacance. Dans la cohue, leurs petites filles peu surveillées jouaient, déshabillées, comme si elles avaient encore été à la plage. Elles auraient pu être des proies inconscientes et impuissantes de n’importe quel prédateur comme cela s’était passé lors d’une fête à Liège.

« Avant » on mettait les enfants en garde en leur racontant les histoires de Barbe-Bleue, Hansel et Gretel, Le joueur de flûte de Hamelin, Chaperon-Rouge… des gens pas gentils qui faisaient des choses pas gentilles aux enfants…

« Maintenant » on ne doit plus raconter ces histoires qui stigmatisent… Pour quelle raison ne doit-on plus mettre les enfants en garde contre les prédateurs ? Pour quelle raison les loups sont-ils devenus gentils, même quand ils déchiquettent des moutons ?

Et là, avec l’affaire des loups et les repeuplements des « Grands prédateurs » nous retournons au cœur de ce que nous sommes en train de vivre, c.-à-d. l’installation du Nouvel Ordre Mondial dont un des projets est la transformation de tout l’Arc alpin en zone de récréation avec pistes de ski, trekkings, escarpolettes « swing the world » sur les sommets des montagnes, etc. un peu modèle Walt Disney, un peu modèle Yellowstone… avec le dépeuplement des vallées, la concentration des humains dans les zones urbaines et le retour de la nature à la vie sauvage…

https://ripostelaique.com/pour-remplacer-les-blancs-mode-demploi.html

Vous allez encore me dire que je divague… C’est comme avec les réseaux pédocriminels, la pandémie virus/vaccin, etc.

En fait, tout cela se tient.

D’abord on n’y croit pas et ensuite, quand on se rend compte que les complotistes avaient raison… on dit « je ne savais pas »…

On pourrait aussi renverser le raisonnement et avant toute autre chose se demander « et si les complotistes avaient raison ? »

Anne Lauwaert 17.XII.21

image_pdfimage_print
9
1

10 Commentaires

  1. Ca part un peu dans tous les sens votre article chère Anne !!!!!!!!!!!!!!
    Mais enfin on ne s’ennuie jamais en le lisant, par contre je n’ai toujours pas saisi le fil conducteur, le but a atteindre ? Bon il va falloir que je m’y re-atèle …

  2. wiwibec : vous avez raison: ça part dans tous les sens – “avant”, la pédophilie c’était simple – “maintenant” chaque fois qu’on croit avoir compris, il y a un autre aspect qui surgit – il n’y a pas 1 cause, mais de nombreuses causes – pas 1 domaine, mais c’est dans tous les domaines – c’est une pieuvre dont on a de petits aperçus par ci par là – imagineriez-vous que votre gentil voisin soit un pédo pornographe? – que 1 enfant du 5 soit victime? – pire : dans certains cas les victimes sont en partie responsables de leur malheur : c’est déboussolant – ça part dans tous les sens parce que c’est partout et ce n’est jamais clair, ça donne le tournis

  3. wiwibec : on voudrait un coupable : ce sont les parents qui ne surveillent pas assez leurs enfants – oui mais… les parents qui mettent leurs enfants dans les meilleurs collèges justement pour qu’ils soient le mieux protégés et c’est justement là que leurs enfants sont victimes – les parents qui vendent leurs enfants ? c’est parce qu’il y a des clients… etc. – chaque fois qu’on croit tenir le bon bout, il y a son contraire – c’est affolant ! – pire : les jeunes filles exploitée, oui mais … physiologiquement c’est l’âge auquel elles sont en état de manque… on n’ose même pas le dire, mais c’est comme ça et les pédo criminels ne l’ignorent certainement pas – c’est hallucinant.

  4. troublant anne, mais j’ai beau être imaginatif, j’ai de la peine à concevoir tout ceci.
    Pour une raison simple: sur la fin de leurs vies, beaucoup de gens « se lâchent » et révèlent l’incroyable. La règle doit être la même pour le chantage et l’aveu de sa cause.

    • moi non plus je n’aurais jamais imaginé que cela pouvait exister… la pédo criminalité avec des petits enfants!!! c’est vraiment impensable !

  5. il y a environs 5 ans , une amie âgée, ( décédée depuis ) m’avait dit ceci :  » tu sait , dans les années 60 on criaient , nous les jeunes fille/femmes, qu’on voulaient la liberté de s’habiller comme on voulaient , que notre corps nous appartient et pas aux homme, on voulaient avoir la liberté de s’habiller avec des minijupes très très courte, que cela nous appartenaient d’en décider. mais la réalité en fait c’est qu’on savaient très bien qu’en s’habillant avec des minijupes très courte cela existait à fond les garçons et ça nous plaisaient beaucoup et nous faisaient bien rire entre-nous « . Voilà l’aveux très sincère d’une vielle Dame avant de mourir . Mais il y a une chose qui est aussi réelle, les femmes aiment montrer leurs belles formes , c’est dans leur nature , la beauté du corps d’une femme bien proportionné, est unique parmi toute la création sur terre . Les artistes peintre savent bien cela.

    • Oui ! et c’est formidable à condition que tout le monde connaisse les régles du jeu et les respecte – c.-à-d. à condition que tout le monde soit bien élevé et fair play … ce n’est plus tout à fait le cas…

  6. Merci pour ce texte complet mais je ne parlerais pas de « complotisme », seulement de laisser-aller dans un monde fini.
    Ajoutons que, dans mon école, des filles arrivent à moitié nues, rendent les garçons fous…. et la direction n’ose pas intervenir car elles sont libres!!

  7. Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas que l’on te fasse est un bon critère pour s’habiller.

    Par exemple est ce que mon mari aimerait que j’expose mes charmes sur la place publique au lieux de l’intimité?

    Placé devant se dit; prostituére en Latin, d’autres dirait; maman travail

Les commentaires sont fermés.